Chargement...

Fumel, une fonderie récupérée

Discussion dans 'Documentaires et films' créé par Ungovernable, 20 Novembre 2009.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome

    « Fumel (Lot-et-Garonne), c'est l'histoire de la mort et de la résurrection d'une usine, d'un attentat économique et d'un petit miracle social. Une catastrophe habillée d'espoir. 480 patrons en bleu de travail : une expérience unique et revigorante de l'autogestion comme planche de salut et tremplin de lendemains qui changent. Mais Fumel est aussi un fief musical doté d'un rock engagé pur et dur, cœur et partenaire des combats sociaux. C'est lui qui va drainer toute l'énergie rebelle de Fumel, lui qui fera résonner la voix de la colère bien au-delà de ses frontières locales. Par la grâce de son cri inspiré,
    le combat ouvrier trouve un écho national. »



    > Le DVD de ce film peut être commandé auprès de K Production, via un bon de commande à imprimer.
    Lire la suite ici


    http://video.google.fr/videoplay?docid=1514878513203829255&hl=fr
     
  3. Apatride
    Offline

    ApatrideMembre du forum Membre actif

    797
    6
    24
    Juin 2007
    France
    Il faut savoir faire la critique de l'autogestion apolitique. L'autogestion dans une société capitaliste, soumise aux lois du marché, ressemble le plus souvent à de l'auto-exploitation.
     
  4. Guantar
    Offline

    GuantarNouveau membre

    3
    0
    0
    Nov 2009
    J'ai cru comprendre que la fonderie a été rachetée très recemment. Voili voilou.
     
  5. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 685
    247
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  6. anarchiste, autonome
    Faut savoir en faire la critique certes, mais faut aussi savoir en reconnaitre les avantages. C'est sur qu'UNE seule usine récupérée au millieu du capitalisme c'est à peine une zone d'autonomie tempiraire, encore moins l'anarchisme en application.... Mais déjà si d'autres usines suivent l'exemple, ca peut émerger sur un mouvement comme en argentine....

    Quoi qu'il arrive a ces mouvements (je sais, ca n'aboutit pas nécessairement à une révolution) ca donne au moins une preuve aux yeux de monsieur-madame tout-le-monde, que l'auto-gestion (à petite échelle) est possible , c'est des idées nouvelles qui se développent dans la société et chez les ouvriers....

    en tout cas, je crois que ce docu a sa place ici tout comme "The Take" sur les usines d'argentine. Pour la critique, je crois que le docu parle par lui-même, surtout vers la fin...
     
    Dernière édition: 24 Novembre 2009