Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Luttes vertes Fukushima: "l'enceinte de confinement du réacteur 2 n'est plus étanche" + hausse de température réac

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 15 Mars 2011.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 591
    194
    2,129
    Mar 2005
    Homme , 32 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Deux nouvelles explosions à la centrale de Fukushima 1 ont secoué mardi les réacteurs n°2 et n°4 où un incendie a eu lieu. Les autorités disent leur inquiétude.

    De nouvelles explosions mardi à la centrale de Fukushima 1. Après les explosions dans les bâtiments des réacteurs n°1, samedi, et n°3 lundi, une déflagration s'est produite tôt mardi dans le bâtiment qui abrite le réacteur numéro 2. A la suite de cette explosion, deux brèches de huit mètres de large sont apparues dans l'enceinte extérieure du bâtiment. Mardi toujours, une autre explosion d'hydrogène a déclenché un incendie dans le réacteur 4, qui était à l'arrêt pour maintenance lorsque le séisme s'est produit. Selon les médias japonais, l'incendie a été maîtrisé. Enfin, une légère hausse de température a été mesurée dans les réacteurs 5 et 6


    L'accident nucléaire en cours est de niveau 6, a déclaré le président de l'Autorité française de sûreté nucléaire. L'échelle internationale en compte 7.

    "Le niveau de radioactivité a considérablement augmenté" sur le site de la centrale, a déclaré le Premier ministre japonais, à la télévision. Un peu plus tôt, l'AIEA avait déclaré que la radioactivité s'échappait "directement" dans l'atmosphère au niveau du site de la centrale. Naoto Kan a appelé les personnes habitant dans un rayon de 30 kilomètres à rester calfeutrées "à la maison ou au bureau". Cette mesure s'ajoute à l'évacuation, des plus de 200.000 personnes résidant à proximité de cette centrale située au bord de la mer. "Contrairement à ce qui c'est passé jusqu'ici, il ne fait pas de doute que les niveaux atteints peuvent affecter la santé des êtres humains", a indiqué le porte-parole du gouvernement.

    Des vents favorables ? Selon le porte-parole de l'OMM (Organisation Météorologique mondiale), les vents éloignaient vers le large la menace de radioactivité sur le Japon et d'autres pays.

    A Tokyo, la radioactivité dix fois supérieure à la normale. Elle a fortement augmenté mardi dans la capitale japonaise. Selon la mairie, il n'y a pas pour autant de danger pour la santé de la population. Les autorités n'ont jusqu'à présent pas appelé les 35 millions d'habitants de la plus importante agglomération du monde à prendre des mesures de précaution particulières. Par précaution, plusieurs pays étrangers ont déconseillé les voyages au Japon et conseillé à leurs ressortissants expatriés à Tokyo de partir vers le sud de l'archipel ou à l'étranger.

    "La possibilité d'un Tchernobyl", avait été exclue lundi par le gouvernement. Une référence à l'accident, le pire de l'histoire du nucléaire civil, survenu en 1986 dans la centrale ukrainienne. Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avait également jugé très improbable que la situation dégénère en un nouveau Tchernobyl. Le Japon a cependant demandé l'aide de l'AIEA et des Etats-Unis. La Commission européenne a demandé la convocation d'une réunion extraordinaire de l'AIEA la semaine prochaine à Vienne sur cet accident.

    L'autre priorité : porter secours. Quelques 500.000 personnes ont été évacuées, dont beaucoup ont trouvé refuge dans des centres d'accueil. Les 100.000 soldats mobilisés et les secouristes étrangers tentaient de répondre aux énormes besoins en eau potable et en vivres et à remettre en route les infrastructures (routes, téléphone...). "Nous manquons cruellement d'eau. Nous avons aussi besoin de couvertures" car les nuits sont fraîches, a témoigné un responsable de l'hôpital de Kesennuma.

    A la recherche d'éventuels survivants. Les sauveteurs continuent leurs recherches, sans grand espoir. Selon un nouveau bilan, la catastrophe a fait 3.373 morts confirmés, 6.746 disparus et 1.897 blessés. Sur LCI, le porte-parole du gouvernement a précisé que "nous étions toujours sans nouvelles de cinq Français". Par ailleurs, les voyagistes français ont décidé de suspendre jusqu'au 31 mars inclus les départs vers le Japon.
     
  3. PapaSchultz
    Offline

    PapaSchultzMembre du forum Membre actif

    1 620
    10
    44
    Déc 2010
    France
  4. libertaire
    C'est la merde :ecouteurs: .Je souhaite du bon courage au Japonais...
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    16
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    15
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    0