Chargement...

Festival Eclat Aurillac

Discussion dans 'Discussion générale' créé par phil15, 22 Juin 2017.

  1. phil15
    Offline

    phil15Nouveau membre

    5
    0
    0
    Juin 2017
    Homme
    France
    Pour faire suite à vos commentaires de vos actes dit "révolutionnaires" lors du festival Eclat à Aurillac force est de constater que ceux-ci et les actes qu'ils décrivent sont plutôt caricaturaux. Les bons (vous) et les méchants (les autres et surtout tout ce qui représente une société, l'ordre, la police, les barrières, les contrôles, etc…)
    Si vous pensez changer la société en dégradant les lieux de vie de milliers de personnes dont beaucoup peinent à vivre chaque jour davantage dans cette société corrompue et inégalitaire vous êtes de gros naïfs et utopistes. Ces petites gens qui font aussi le tissu de la société que vous détestez se désolent de vos actes et des cendres laissées après votre passage, la majeure partie de la population, et une bonne partie des festivaliers (mise à part la frange extrémiste de ceux que vous représentez et encouragez à une résistance débile et puérile) sont lassés des turpides de notre monde, mais plus encore, et immédiatement, des vôtres et du danger que vous avez fait courir à des personnes de tous âges prises involontairement dans ce déchaînement injustifié de violences et dégradations (nombreux témoignages entendus). Mais bien sûr, dans le cas de dommages collatéraux impliquant d'innocents et paisibles festivaliers, voire simplement autochtones en nécessité d'emprunter les voies piétonnes, vous deviendrez bien transparents et votre responsabilité serait tout de même évidente. L'assumerez-vous alors ?
    Si vous vous voulez qu'Aurillac devienne votre terrain de jeu, en tentant de déstabiliser la vie sociale que chacun tente de maintenir au quotidien (oui je sais que la vôtre avec sa vision simpliste qui n'offre rien à construire, mais plutôt à détruire), je vous recommanderai d'en trouver un autre. Les festivaliers lambdas (ceux qui aiment la culture, la paix, la dérision, l'humour, l'amitié, la tolérance, la gaité, le partage, le respect des lieux et des êtres (…n'oublions pas les animaux…)… ne rêvent que d'un festival serein, comme tant que nous avons connus au tout début de l'aventure où VOUS n'étiez pas encore présents avec votre dédain de la chose culturelle et votre vision étriquée de votre avenir.
    Ils représentent la plus grande partie de ceux qui fréquentent notre petite ville. En dehors de tout aspect mercantile, sécuritaire, ils ont compris, eux, que les mesures prises lors de ce festival, bien que de nature insuffisante à nous protéger, n'étaient pas dirigées contre eux et ont probablement appréciés que certains sacs puissent être ouverts et couteaux (provisoirement) écartés, rue bloquées aux véhicules... Mais si tout cela vous soulève le coeur au plus haut, que vous ne pouviez vous soumettre à ces quelques désagréments sans que vous vous sentiez brimés, enfermés, décérébrés, attaqués, etc… etc… je vous propose d'oublier le festival et de vous regrouper (ou pas) dans un lieu désert où vous pourrez vivre la vie que vous souhaitez… et puis si par chance, dans votre groupe, se trouve quelque étudiant psychologue ou en devenir, n'hésitez pas à aborder le thème de la paranoïa et éventuellement créer un groupe de discussion. Cela aura certainement un effet plus positif, j'en suis persuadé :)
    Par contre si vous décidez de franchir ce cap …et les barrières du festival, en acceptant ces quelques petits contrôles comme tout un chacun (non je ne me sens pas un mouton dans le troupeau !) et bien aurons-nous peut-être une chance de nous côtoyer et de vivre intensément et harmonieusement ces quelques jours de joie dans cette petite ville d'Aurillac qui accueille tout le monde.
    Je terminerai pour vous rappeler que des combats bien plus importants devraient vous faire réfléchir, à une échelle mondiale, car ce qui se joue actuellement n'est qu'un gigantesque puzzle qui se met en place lentement et sûrement. Probable accélération avec notre nouveau président et gouvernement, qui, s'il ne met son intelligence qu'au service d'une partie aura tôt fait de décevoir l'autre… Vous risqueriez alors de voir ceux que vous appelez vos ennemis avoir des faveurs encore jamais connues.
    Alors, ne confondez pas tout, une barrière et un uniforme ne sont pas systématiquement répression et parcage, ce n'est vraiment qu'un tout petit (mauvais) moment à passer…
    Merci de votre écoute et compréhension.
     
  2. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 462
    1 642
    428
    Fev 2014
    France
  3. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Tout d'abord pas compris de quoi il était question?
    Les faits remontent à l'an dernier:
    Rien sur le forum à ce sujet, ni à l'endroit ni à l'envers (la dernière allusion à ce festival remonte à 2013:
    Valls huhé par les "anarchistes" du Festival d’Aurillac
     
    Dernière édition: 22 Juin 2017
  4. phil15
    Offline

    phil15Nouveau membre

    5
    0
    0
    Juin 2017
    Homme
    France
    Ce n'est pas cet article qui a servi de référence à mon commentaire, mais il est de la même veine, pire encore par son manque de recul et qui ne se glorifie que des actes violents et primitifs (oui, les animaux aiment à marquer leur nouveau territoire…:(. Triste en effet de voir que parce qu'on est jeune on se doit (minorité en question, bien sûr…) d'être contre tout et de le montrer bêtement. Troupeau de moutons, "noirs" certes, mais moutons quand même, qui s'agitent à la demande du chef de file et fonce dans la direction que le premier choisit, en répétant à qui mieux mieux que les barrières doivent sauter, que la liberté doit demeurer, que la police c'est la dictature, etc... (Heureusement d'ailleurs que certains troupeaux de moutons sont encadrés par des barrières, cela a aussi la vertu de les sauver d'un suicide collectif, lorsque la nature du terrain présente un danger très probable).
    Ah oui, j'oubliais l'excitation du Gavroche sur les barricades et la grandeur d'âme à réparer l'injustice, ici bien mal placée. Franchement que d'énergies perdues naïvement et bêtement pour des idées qui méritent d'être portées de manière plus positive et inventive. Pensez-vous que vous obtiendrez un soutien général par des actions si irréfléchies et qui pénalisent le plus grand nombre ? Quelle étroitesse d'esprit de penser qu'un pays va se soulever à partir d'anecdotes stupides de ce type. Il n'y a bien que des moutons pour le croire, tout comme les fous ("tarés" est un mot plus expressif) de Dieu suivent leur gourou jusqu'à la mort.
    Alors je n'aurai qu'un conseil, valable pour tout et pour tous : ne croyez personne, même pas moi, vérifiez tout par vous-mêmes sans vous contenter de la première réponse allant dans votre sens ou flattant votre ego. Croisez les informations, repérez les copier-coller sur le web, soyez critiques envers les informations consensuelles des medias classiques pour pouvoir lire entre les lignes et trouver des pistes de recherches. Ensuite vous commencerez par avoir un début de réponse que vous pourrez faire vôtre, sans jamais qu'elle soit jamais close afin qu'elle puisse, elle aussi, être contredite, améliorée ou confortée...
     
  5. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    9 338
    1 713
    4,799
    Nov 2012
    Tu pourrais peut-être expliquer pourquoi tu viens d'un coup balancer ta diatribe sur un fait qui date d'il y a un an.
    Tu pourrais peut-être expliquer quel était ton rôle dans ce festival pour te montrer si agressif envers un p'tit débordement de rien du tout...
    Tu pourrais aussi expliquer pourquoi tu viens gueuler ici pour ton tout 1er post et sans t'être présenté auparavant...

    Pour finir, ça aurait été bien que tu expliques un peu mieux le où/quand/comment/pourquoi de cet non-évènement qui t'a tant offusqué...

    M'enfin, tu m'as fait trollement rire !
     
  6. kuhing
    Offline

    kuhingMembre du forum Compte fermé Membre actif

    1 328
    180
    2
    Juin 2017
    Que c'est-il passé exactement à Aurillac récemment qui succite ce message? J'ai du mal à saisir. Ni Phil15, Ni Aurillac sont le centre du monde pour que tout le monde comprenne.
    Je vois juste un manque de respect envers des animaux, des moutons et des hommes ou des femmes mais sinon...
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 462
    1 642
    428
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    J'ai tendance à penser que c'est lié aux luttes des intermittents en général, qui ne suscitent pas toujours l'enthousiasme chez leurs "collègues" (chez les artistes aussi il y a des "jaunes", comme dans toutes les professions!).

    Cette année encore il y a un festival à Aurillac avec de gros enjeux financiers, pour les artistes (acteurs, metteurs en scène, propriétaires de salles de spectacle...) qui espèrent vendre leurs "produits" mais aussi pour les commerçants locaux (qui font faire la culbute à leurs prix, notamment sur l'alcool, puisqu'il est interdit d'en apporter!). On peut supposer que tous ces gens craignent que ces luttes ne provoquent un gros manque à gagner.

    Sur le site du Festival 2017:
    [​IMG]

    Intermittents
     
  9. pschrsrgnc
    Online

    pschrsrgncGuest

    De mémoire ; certain.e.s s'étaient comporté. e.s comme animaux répressif. vé.s handicapant ce festival.
    Inutile de préciser quel orientation avaient les instigateurs. trices de cette zizanie préméditée (manque de préméditation amenant les prémices...)
    Il y eu répression envers les artistes et les spectateurs. trices me semble t'il !
    J'espère avoir ainsi éclairé 'sans kerdane',cette ignoble 'jonglerie' perpétrée comme une massue par des automates peu conventionnels par ex.
     
  10. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 462
    1 642
    428
    Fev 2014
    France
  11. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Un autre témoignage sur IAATA info:
    Festival d'Aurillac : la fête ne tient pas en cage

    Si ces lectures pouvaient donner des idées pour cette année! :p
     
  12. Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptes
    Offline

    Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptesPirate & corsaire Expulsé par vote

    1 005
    108
    0
    Août 2016
    J'adore les spectacles de rues, les off et les artistes en général.

    Flics, vigiles et militaires n'ont rien à faire avec les artistes de rue, ils sont par nature incompatibles.

    Les premiers m'ont souvent rendu heureux, redonné le goût de vivre, de danser avec eux.
    Je ne danserai jamais avec un flic et si les lacrymos m'ont fait parfopis pleurer ce n'était pas de joie mais de rage.

    Les uns chantent, dansent, créent, jouent gratuitement (du point de vue du public).
    Ils incarnent la liberté, la mixité, la différence tandis que les autres ne sont que les salariés de la répression, payés pour obéir strictement, pour contrôler, frapper et diviser.

    Qu'est-ce qui a pu motiver ce soudain attrait pour la gent armée ? Rassurer la population ou la préfecture, manipuler la population au prétexte de la protéger (= comprenez brave gens, "ils" (ces affreux artistes) ne sont que des ultra-gauchistes, vivant sur votre dos du RSA etc etc). Des intérêts politiques sans doute et économiques aussi.

    Quelle manne pour le commerce que ces dizaines d'artistes, ces milliers de badauds venus payer au prix fort ces adeptes de la liberté, de la gaité !
    Oui, Ninaa a raison, il y a des "jaunes" partout. Comme il y a des compagnies plus ou moins proches des normes, du système, de la flicaille . La professionnalisation, les responsabilités obligent à des choix entre vendre son âme et garder la tête haute.

    Ce post Phil15 aurait pu être le début d'un échange mais ton anonymat ne le permet pas.

    En fin d'article, ces mots : « À force de rentrer dans le moule, tu ressembles à une tarte. »
     
  13. phil15
    Offline

    phil15Nouveau membre

    5
    0
    0
    Juin 2017
    Homme
    France
    Une fois encore, je vois que les amalgames sont le mode de pensées de la plupart des personnes partageant l'idée que semer la zizanie, renverser les barrières, cracher sur les flics, etc… est la norme.
    Qui suis-je ? cela n'a guère d'importance, mais afin de lever toute ambiguité et ne pas donner prise à tous les délires de persécution, je m'explique : je suis né à Aurillac, salarié d'une entreprise (avec un peu plus que le smic…), j'ai adoré les premiers pas de ce festival Eclat, j'ai ri, déliré, été surpris, gêné, j'ai détesté, partagé… les épisodes qui ont enrichi ces quelques jours de notre mois d'août, rompant la monotonie aurillacoise. Ces matins difficiles, les yeux encore englués de sommeil, où il fallait reprendre le boulot malgré la fête qui se préparait où on allait participer dès la liberté retrouvée (ha, ha !). J'ai promené ma fille sur les épaules dans ce kaléidoscope de couleurs, d'ambiances, de sons et de bruits, de culture et de, aussi parfois, n'importe quoi (enfin qq chose que mon cerveau n'était pas prêt à comprendre dirais-je avec indulgence).
    Habitant de cette petite ville, chamboulée pendant ces qq jours ; ceux qui viennent juste pour cette fête ne se rendent pas compte à quel point cela bouleverse les habitudes de chacun des habitants. Certains s'y prêtent avec délectation, d'autres y rechignent. Certains y voient une manne dont il faut profiter, d'autres la critique. Mais ne vous fourrez pas le doigt dans l'oeil, cela ne représente qu'une petite minorité, pour les autres il peut s'agir d'une perte (d'ailleurs nombre ferment aussi boutique pour cela). Donc encore une fois des amalgames et préjugés sans discernement.
    Cette énergie, cette utopie, cette haine du flic, voire même cette hystérie propres à la jeunesse, je les ai partagées en mon temps ; temps qui relativise les choses et canalise les énergies laissant sa place à la réflexion et libérant le cerveau de pensées parasites.
    Troll, jaune (???),… ha, ha, certes je ne partage pas votre vision archaïque de la manière de faire bouger les lignes mais je dois dire que mon combat à moi il est quotidien, et ce ne sont pas ces qq barrières érigées à Aurillac que vous symbolisez à l'extrême que je voudrais voir disparaître… Non, les flics, ceux que vous détestez tant, ils sont aussi là pour vous, que vous le vouliez ou non. Ne fantasmez pas, quand je dis pour vous, c'est "pour vous protéger, vous aussi" de la bêtise et vindicte humaine qui ne manquerait de s'exprimer si l'ordre s'appelait anarchie. Rien ne s'opposerait plus à ce que (c'est un exemple, aussi bête que vos réactions) vous essuyiez maintes volées de plombs habituellement réservées à qq volatile ou gibier de nos campagnes en la période dévolue, ou bien qu'un excité excédé fonce dans le tas avec sa bagnole.
    Alors pourquoi ai-je déterré ce message datant d'il y a presque un an ? Le hasard a fait que je tombe dessus, sans le chercher, et lorsque j'en ai lu le contenu, je n'ai pu m'empêcher d'y répondre.
    Appelez moi "troll" si vous voulez, parce que je ne partage pas vos idées, du moins pas dans la forme, c'est pas grave, j'ai au moins exprimé mon ressenti et celui de beaucoup de personnes pour qui le festival est un moment de joie, de partage, d'échanges, de retrouvailles, de culture et d'étonnements ou de désespoir et de lassitude… mais même pour ces derniers vos agissements sont mal perçus et entâchent votre crédibilité (s'il en restait encore) car à en croire certains, votre seule motivation c'est la perturbation. Je vous plains, esprits fermés et primitifs (pour certains) cadenacés dans des formules toutes prêtes et qui sentent la poussière (ce ne sont pas les qq mots balancés à certains occasions qui en font de la matière neuve ou alors vous vous contentez de bien peu, mais il est vrai qu'ils vous en faut bien peu pour vous exciter. Tous les prétextes sont bons. Il n'y aura, j'en ai bien peur, que la maturité qui vous donnera la raison de comprendre ce que vous faites, il va donc falloir être patients…
    Ma contribution à ce forum n'est pas si datée que cela, je dirai même qu'elle est en avance, le prochain festival étant déjà dans les starting blocks et sera très vite à occuper les esprits embués de vos membres les plus sectaires.
    Désolé de ne pas partager vos valeurs, mais même si j'ai envie de changer ce monde, vivre sur un tas d'ordures et dans un bordel, voire une jungle sans lois ni principe, ça va un moment. Il manque une phase essentielle dans votre idée de l'Anarchie, la Construction (après la destruction) !
     
  14. phil15
    Offline

    phil15Nouveau membre

    5
    0
    0
    Juin 2017
    Homme
    France
    Je poste un complément d'info émanant d'un récent message de Mark Poïl et s'intitulant : "APPEL POUR L'ACTION DIRECTE"…
    On y voit nettement une dichotomie évidente entre la nature des actions lors de réunions de l'OMC ou autres manifestations des "élites" gouvernantes de ce monde et le fait divers du festival d'Aurillac où uniformes et barrières (déjà exprimé plus haut sur le sujet) ont vite attisé les esprits et véhémences des apprentis révolutionnaires menés par quelques activistes en quête de gloire et recherchant le moindre prétexte d'allumer la mêche.
    Vous l'aurez néanmoins compris, du moins je l'espère, qu'il y a une nette différence de perception entre ces deux faits et dans la nécessité d'un combat pour des raisons qui ont une réelle justification. Si pour le premier je peux cautionner, pour le second je trouve exaspérant de profiter du festival (même si c'est une manifestation imparfaite à vos yeux… et pour les miens) pour en faire un terrain d'entraînement de vos actions à venir.
     
  15. Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptes
    Offline

    Barbe_Noire ou l'un de ses multi-comptesPirate & corsaire Expulsé par vote

    1 005
    108
    0
    Août 2016
    C'est vrai Philippe - tu permets que je t'appelle "Philippe" ? - les artistes et les spectateurs mécontents auraient du faire preuve de plus de formalisme. Pourquoi ne pas avoir adressé au maire de la commune, au commandant de gendarmerie, au curé voire au responsable du festival une lettre dans cette eau :

    "Monsieur, ainsi que nous vous l'avons indiqué lors de notre dernier entretien, la conception de la nouvelle grille de programme du Festival Éclat nous conduit à modifier ou à renoncer à certaines représentations ou à en faire évoluer les contenus ou les formats ..."
     
  16. phil15
    Offline

    phil15Nouveau membre

    5
    0
    0
    Juin 2017
    Homme
    France
    Salut BN !
    Comme quoi l'humour n'est pas incompatible à un échange de point de vue !...
    J'irai même plus loin, je préfère pas de festival qu'un mauvais festival ! Tout est dans le mot "mauvais" en effet. Pour moi, aurillacois et festivalier (qui y perd ses repères chaque année davantage, croise des personnes qui n'ont que faire de la programmation, des spectacles, des artistes et des gens (à part leurs semblables), trouve que depuis 30 ans la magie n'opère plus comme avant… Alors quand les contraintes imposées aux autochtones (oui je sais on les bouseux de la petite ville de province où rien n'arrive (presque) jamais… mais si vous saviez comme on est heureux de cela !!) et les débordements inhérents à la mauvaise humeur de quelques-uns prennent trop d'importance, oui, supprimons le festival, carrément, nous avons assez profité de tout cela, et parfois, au bout de tant d'années, même si ce n'est que 4 jours, nous sommes parfois un peu usés et désabusés de voir ce qui en advient. Peut-être d'autres cités carressent le rêve de s'octroyer un festival de ce type histoire de faire parler de leur ville trop absente des medias (…), si j'étais décisionnaire, je ne me battrais pas le garder. Et cela vous permettrait à vous de changer d'air.
    Tout le monde y trouverait son compte (à part qq commerçants).