Chargement...

Fendue en 4

Discussion dans 'Archive' créé par littlepunky, 17 Mai 2007.

  1. littlepunky
    Offline

    littlepunkyMembre du forum

    15
    0
    0
    Déc 2005
    Les larmes traduisent mal l'histoire
    Tête moche sur robe noire
    Jupe courte ou sein trop blanc
    Je n'étais pas si jeune pourtant
    Lui était un militant
    Aspirant au parlement
    Et je me devais de lui faire confiance...
    Vraisemblablement...

    On s'est connus dans un gratte-ciel
    Dans l'alcool, les médicaments
    Aux longs discours superficiels
    Au chaud de son appartement
    Et sûr d'avoir trouvé sa pute
    C'était un con pas surprenant
    De glisser sa main sous ma jupe
    C'était un con entreprenant...

    C'est fou comme une main s'agrippe
    À la cuisse la repoussant
    Et de sentir gonfler sa bite
    Que je refuse obstinément
    Mais la vie est ainsi faite
    Que je me retrouve la tête
    Dans son étau d'inconsidération
    De mon opinion...

    Et ça sent la violence
    Le coeur arrête, le corps avance
    Et dépourvue de pouvoir
    S'engouffre mon désespoir
    J'envisageais pourtant cette danse
    Qui me déchire le corps
    Mais de cette intrigante peur
    Ne me reste que la douleur...

    Et le con se déhanche
    Pénètre son impuissante soeur
    C'est qu'on lui montre à la télé
    Que les femmes sont bonnes qu'à baiser
    Qu'elles aiment à se faire empaler
    Que femelle est leur indulgence
    Que cri de femme même étranglé
    N'est signe que de grande jouissance...

    Et ça sent la violence
    Je crie, saigne, je meurs, je m'élance
    Je ne suis plus que cendres et froideur
    Son venin encrasse mon coeur
    Et j'imagine son garçon
    Dans les profondeurs de mon ventre
    Et tous ces procès d'intention
    Que juristes et cathos m'intentent...
    Qu'on m'intente...

    J'ai opté pour la vie justement
    Et j'ai choisi l'avortement
    Je ne puis survivre à ce viol
    Tout en en portant le symbole
    Et le con siège au parlement
    Tandis qu'on me juge criminellement
    Mais je ne suis pas victime d'erreur
    Les gens comprennent mieux les violeurs!