Chargement...

faut-il abandonner ses certitudes pour devenir libertaire?

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par k1000, 28 Janvier 2009.

  1. k1000
    Offline

    k1000Membre du forum Membre actif

    412
    0
    11
    Jan 2009
    Nouveau sur ce forum, j'osais pas trop proposer 1 nouveau topic, ne sachant pas s'il a été déjà traité 2000 fois. J'ai voulu reprendre le topic "Libertaire / Communiste libertaire quelle diffèrence?" mais ce n'est pas exactement le même sujet.

    A 15 ans, la vue de ce forum m'aurait fait gerber (j'écoutais radio Tirana tous les soirs).
    A 20, j'aurais été dans la partie musique seulement. Oï!
    A 30, j'aurais préféré celui du PCF
    Maintenant à plus de 40, j'ai renoncé aux dogmes qui ont construit ma pensée. Pour reconstruire autrement, sans calquer de vieux principes. D'où ma présence parmi vous.

    Et vous, êtes vous libertaire depuis toujours ou est-ce le résultat d'une remise en cause, un refus des chemins tracés?
    Si ce topic est obsolète, merci de le supprimer de la liste.
     
  2. Verdâtre
    Offline

    VerdâtreSubversif primitif Membre actif

    209
    1
    0
    Jan 2009
  3. anarchiste
    Salut K1000, je suis un peu dans la même situation que toi dans le sens où je suis arrivé à l'anarchie sur le tard après avoir exploré diverses voies et surtout vécu les illusions du progrès, du libéralisme et de la société de consommation.

    Pour être plus précis, l'anarchie s'est imposée comme une conclusion, une nécessité. Des voies de sortie "soft" comme la décroissance, la permaculture et bien d'autres alternatives ne peuvent pas s'épanouir et développer leur potentiel dans un monde autoritaire et dominé par les intérêts des états (et d'une minorité de citoyens) et des multinationales.

    Au début, j'avais un peu de peine à y croire car pour moi l'anarchie c'était le chaos, la loi de la jungle, bref, tous les préjugés habituels.

    J'ai donc découvert que c'était autre chose de bien mieux.

    J'ai aussi découvert que le chaos et la loi de la jungle n'étaient pas forcément un mal, en tout cas pas plus terrible que l'ordre de la mégamachine, et qu'il fallait se libérer de bien des préjugés et des conditionnements.
     
  4. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Non je ne suis pas né anarchiste, je lel suis devenu. Et pourtant quand j'y repense mes ambitions de jeunesse etaient loin de l'idéal pompier, pilote... La cloche m'a toujours fasciné étant gamin, c'était pour moi la seule manière d'etre libre. Fantasme...Par la suite manipulé par les citoyens, meilleurs auxiliaires du capital et de l'autorité, de la cellule familiale à l'école, ma révolte fut canalisée, ma vie volée.

    Evidemment il s'agit la d'une nécéssité qui s'est imposé, par l'expérience, voir comment les choses malgrès les beaux discours s'effondrent toujours. Sensation diffuse que toutes les analyses étaient fausses, tronquées. Ma découverte de l'anarchisme à couvé longtemps. Aujourd'hui beaucoup de choses se sont éclairées, rien de mystique, juste une vision diamétralement opposée, permise par la lecture de nombreux/ses auteurs anars, mais aussi et surtout la rencontre d'individus, suspect et louches:ecouteurs: de pratiques, d'autonomie.
     
  5. Lib.R.T
    Offline

    Lib.R.Tle traitre du dictateur. Membre actif

    871
    1
    1
    Août 2008
    Wow!
    3 posts et ça sent la sinistrose.
    Bienvenue parmi les vivants je dirais.

    Moi, ça m'est tombé dessus je ne sais pas vraiment comment, je ne cherche plus, puisque je suis entièrement satisfait de mes positions libertaires (encore un peu trop individualiste certains jours, mais on ne gomme pas 15 ans et + d'ignorance d'un revers de la main.:ecouteurs: )

    Si vous avez trouvé votre anti dépresseur au sein de l'anarchie, j'en suis fort aise. Mais pour tout individu qui se respecte un temps soit peu, il ne devrait pas y avoir d'autres façons d'aborder la vie que de cette manière.(Putain, je deviens philosophe. Ma mère m'avait pourtant dit d'arrêter^^)


    Et puis, ce sont nos certitudes qui font ce que l'on est!
     
  6. k1000
    Offline

    k1000Membre du forum Membre actif

    412
    0
    11
    Jan 2009
    De Verdâtre : L'opposition violente doit évidemment être mise hors d'état de nuire d'une manière ou d'une autre.Si on ne fait pas les choses à fond on est à la merci de contre-révolutionnaires ou d'un retour à la case départ après 1-2 générations.
    Tout est dans le "faire les choses à fond". Elimination, éducation, emprisonnement? Et pourquoi, en 24h, cette apologie du réformisme centralisateur? "on n'est pas passé du Moyen Âge à la Renaissance par une révolution violente, pourtant on a très nettement changé de système. C'est bien sûr la meilleure chose qui puisse nous arriver (...)"
    On a alors changé d'un système féodal morcelé, où le peuple trimait pour le suzerain, pour un féodalisme centralisé par le roi de France, sans changement des conditions de vie des populations. Un peu comme maintenant on voudrait nous faire passer du capitalisme mondialisé à fonds privés au capitalisme mondialisé soutenu par des fonds publics. Mmmmh, est-ce "la meilleure chose qui puisse nous arriver?"
    Faire passer des idées libératrices, promouvoir des comportements nouveaux, c'est possible... Les faire perdurer sans violence, ça semble bien difficile (voir la révolution portugaise et l'action d'Otello vite étouffée par les "sociaux-traitres" menés par Mario Soares.
     
  7. Zanzi
    Offline

    ZanziMad World Membre actif

    675
    1
    8
    Mar 2008
  8. libertaire, féministe
    Un enseignement religieux, trop de lecture et désillusions d'enfance... Et me voilà où j'en suis.
    Des convictions venus par nécessité et réflexion.
     
  9. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 487
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Je suis "devenu anarchiste" au fur et à mesure de mes réflexions personnelles, quand j'avais 13/14 ans je voulait entrer dans l'armée, heuresement je me suis rendu compte de ce qu'était vraiment les buts de l'armée francaise en afrique, ainsi que les buts de toutes les armée du monde et que ne pas prendre part à cette connerie était la meilleure solution pour avancer vers la paix.
     
  10. No Pasaran
    Offline

    No PasaranMembre du forum Membre actif

    242
    0
    7
    Nov 2008
  11. libertaire
    J'ai toujours aimé lire et réfléchir sur la vie en général, philosopher en gros.
    J'ai eu des contacts forcés avec la religion, ca a très vite fait mauvais ménage.
    Le déclic pour moi a été le film sur Sacco et Vanzetti que projettait un ancien de la CNT. Je m'interessait déjà à la politique à mon âge et ce film a fait tilt dans mon esprit de gamin.
    Je me souviens qu'avant d'aller à cette projection, j'avais tappé des pieds des mains pour pas y aller, parce que je sentais que j'allais me faire chier et que je préférais voire les conneries américaines à la télé.

    Dans mon cas, on peu dire que j'ai été forcé (pas qu'avec cet évènement) à ouvrir les yeux et que c'est ca qui a déglingué tous mes préjugés sur le mouvement anar en son entier et qui m'a fait adopter cette philosophie.
     
  12. Verdâtre
    Offline

    VerdâtreSubversif primitif Membre actif

    209
    1
    0
    Jan 2009
  13. anarchiste
    @k1000: par faire les choses à fond je veux dire mettre hors d'état de nuire ceux qui s'opposent à la révolution, d'une manière ou d'une autre, selon son style ses moyens et les circonstances, sans haine, humainement.

    Et je n'ai pas fait l'apologie du réformisme, ce n'était en tout cas pas mon intention, c'est une voie possible, mais très lente et je n'ai pas quelques siècles à disposition pour juger du résultat. Je m'y suis même investi quelques temps, j'en reviens.

    Je préciserai que si j'ai cité le cas de la renaissance et du moyen âge, ce n'est pas pour dire que la renaissance est meilleure, c'est pour dire qu'on peut changer d'époque sans révolution brutale, indépendemment des critères qualitatifs.

    Cela dit, cette contradiction apparente ou avérée est probablement due au fait que je suis encore au stade où j'essaye de me convaincre qu'il existe d'autres voies qu'une révolution totale et radicale. Je n'ai pas (encore) passé des dizaines d'années à réfléchir au problème. Intuitivement je pense que non, il n'y a pas d'autre solution, mais si un jour j'agis, je ne veux pas agir à la légère.
     
  14. AnarMike
    Offline

    AnarMikeMembre du forum

    35
    0
    0
    Mar 2008
  15. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, individualiste
    En tant que gosse élevé par une mère religieuse et un père capitaliste à donf, je ne me suis au début qu'intéressé à la musique et à l'attitude "punk". Mais une seule phrase m'as faire réaliser des tas de trucs et pour finir, à changer complètement (ou plutôt à me découvrir). C'est la phrase "nous sommes noirs, nous sommes jaunes, nous sommes blancs, et ensembles, nous sommes de la dynamite!" prononcée par les bérus dans leur live de 89. Ça m'as fait réaliser que le racisme existait toujours et que dans un sens je l'étais moi-même. :thumbsdown: D'un coté attiré par les luttes libertaires que je venais de découvrir, je me suis dit que je devais encore ignorer un tas de trucs et que mes vieux préjugés n'étaient surement pas fondés du tout.

    Donc, j'ai abandonné complètement mes vieux principes de merde, mes ambitions de carrière visant la richesse, mes croyances en dieu (bah, je crois que je n'y ait jamais cru) et je développes encore aujourd'hui mes pensées libertaires. Donc oui, j'ai abandonné mes certitudes pour devenir libertaire :ecouteurs:
     
  16. Lib.R.T
    Offline

    Lib.R.Tle traitre du dictateur. Membre actif

    871
    1
    1
    Août 2008
    ...
     
  17. niouze
    Offline

    niouzeMembre du forum Expulsé par vote

    861
    0
    14
    Nov 2007
  18. libertaire
    d'abord 3615 ma life
    bon je vais un ptit peu me repeter pour ma part j'ai pas eu a abandonner de prejuger je suis né dans une famille de rouge elever dasn une pure tradition de militantisme et en plus les chanteur qu'on ecoutait s'appelait brel brassens ferré renaud ....
    bon apres a l'adolescence y a bien fallu que je fasse ma crise alors j'ai ecouter les beru
    (manque de bol sa a plus a mon pere je raconte pas dans les bouchon porcherie a fond dans la voiture) et puis je me suis interresser a l'anarchie (bon la dessus j'ai reussi ma crise vu que pour mon pere les anar ne representait rien (en terme de quantité)et ne servirais pas a faire changer le monde)

    ensuite mes remarques
    pas de revolution réel mais une evolution (cependant comme le reprend K1000 pas specialement en bien pour le peuple ) en grande parti par les arts et la culture pour le cas cité ici

    d'ailleur personnelement si on reprend le sens des mots je suis contre la revolution qui est un tour sur soi même et pour l'evolution qui est un transformation subie par les mentalité, les etre vivant ...

    maintenant je pense que cette evolution doit etre aussi accompagner d'un acte réel
    de rebellion et de mis a plat de la societé car sinon les anciens dogme continu de s'accrocher ou evolue eux aussi de maniere a tourner cette même evolution dans leur sens et non pour le bien de tous (j'espere etre clair la j'ai un doute)
     
  19. rebel inadapté
    Offline

    rebel inadaptéMembre du forum

    28
    0
    0
    Déc 2010
    personnellement je ne saurais pas vraiment dire quel était le commencement,
    depuis tout petit,je dirais,je ne me suis jamais senti à ma place dans ce monde,
    je n'ai jamais vraiment accepté le monde qu'on me proposait,et c'est ce sentiment d'inadaptation qui m'y a poussé peu à peu,rebel,solitaire,marginal,inadaptable,mais tout en recherchant à tout prix ma liberté,la non soumission,de ne pas devoir bosser par necessité,de ne pas survivre mais de pouvoir commencer enfin a être pleinement

    et pour répondre à la question,je pense qu'il faut perdre une bonne partie de ces certitudes et je dirais de tout ce conditionnement qui nous as forgé depuis notre enfance,c'est comme retrouver la vue après l'avoir perdu depuis des années
    et je pense que cet état recherché est inscrit naturellement en nous,ce qui un jour ou l'autre pousse chacun dans ce sens,a mesure que la personne prend conscience de certaines choses,se réveillant peu à peu,perdant ses illusions et ses espoirs,en découvrant qu'on ne peut rien attendre de ce monde
     
  20. THE BLACK REBEL
    Offline

    THE BLACK REBELNouveau membre

    10
    0
    0
    Oct 2010
  21. anarcho-communiste, auto-gestionnaire
    Sa fait un peu jeune (17ans), mais quand même. C'est une suite d'opposition a l'autorité, des découvertes terribles sur la société actuelle et un esprit rebelle qui ma orienté vers l'anarchisme.
     
  22. mecsolo
    Offline

    mecsoloNouveau membre

    5
    0
    1
    Fev 2011
    Je ne me déclare pas pure anarchiste. En fait j'adhère au libertarisme, car selon moi il faut garder un Etat jouant un rôle minimal, histoire de faire limiter les dérives.
    Je me suis orienté dans cette voie après avoir pris conscience que le capitalisme actuelle est destructeur. Il provoque l'épuisement des ressources, incite à produire toujours plus pour enrichir un petit groupe d'hommes... Bref si on voulait éviter de se retrouver au pied du mur à l'avenir nous devrions changer notre système.
     
  23. Sullivan
    Offline

    SullivanGlandeur rêveur Membre actif

    1 430
    2
    1
    Sept 2008
    France
  24. libertaire
    Libertarisme...Genre comme les libertariens ?

    Donc tu conserves la monnaie, l'état, la police, la prison...Etc ?
     
  25. mecsolo
    Offline

    mecsoloNouveau membre

    5
    0
    1
    Fev 2011
    Tout à fait. Je trouve que la propriété privée a une certaine importance, et ne saurait être garanti avec la suppression totale de l'Etat.
     
  26. Angus0
    Offline

    Angus0Membre du forum Membre actif

    952
    1
    5
    Avr 2009
  27. anarchiste
    l'étatisme est a flinguer.
    l'état domine et oppresse, la propriété privé pousse les gens a avoir peur de lutter par peur de perdre le peu de bien qu'ils ont, si tu veux pas changer les choses dégage.
     
  28. Sullivan
    Offline

    SullivanGlandeur rêveur Membre actif

    1 430
    2
    1
    Sept 2008
    France
  29. libertaire
    Angus0, même si tu le dis pas de façons très diplomatique...t'as pas tort ^^


    MecSolo : Ce que tu proposes, ça s'appelle l'ultra-libéralisme en fait. Un marché tout puissant, et un état limité aux fonctions régalienne. Ça conduirait à une hausse sans fin des inégalités, limites à une légalisation de l'esclavage (sous couvert d'adaptation à la balance demande/offre d'emploi), donc à une hausse d'égale importance des violences, l'État serait donc obligé d'être de plus en plus répressif...Etc. Un cercle vicieux, qui en plus d'être pire que gerbant sur le plan théorique, semble complétement inefficace.

    Dis...tu penserais pas nous troller par hasard ?
    (parce que ça parait tellement gros là...^^')
     
  30. Vialou
    Offline

    VialouSyndicaliste énervé. Membre actif

    433
    0
    8
    Mai 2009
  31. anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Super bien vu Sulli...
    Et pour l'ultra-libéralisme... et pour le troll :p
    Nan sérieux mecsolo, quand t'es ici ne tiens pas un discours comme ça ou alors j'ai pas très bien compris ce que tu voulais dire faut que tu nous réexplique :)
    Mais là ça prête à confusion !
     
Chargement...