Chargement...

Et si Le Pen passait ?

Discussion dans 'Discussion générale' créé par Kiss, 10 Mai 2011.

  1. PapaSchultz
    Offline

    PapaSchultzMembre du forum Membre actif

    1 610
    10
    44
    Déc 2010
    France
  2. libertaire
    Ouais , y'en à même qui caressent les pieds :mdr:
     
  3. oS92TerTer
    Offline

    oS92TerTerMembre onvt actif Membre actif

    252
    0
    0
    Sept 2007
    Si on pense comme Kaptainpirate que Le PEN élue peut déclencher une Révolution, alors pourquoi, si nous sommes Révolutionnaires, ne pas nous aussi voter Le PEN?

    Laissez passer Le PEN et faire la guerre civile,

    Après beaucoup de larmes vont couler. Où cela nous mènerait?

    Moi le capitalisme me suffit, mais si le Peuple a besoin de Le Pen pour faire une Guerre Civile en France, ben on cours au drame.

    Encore des générations innocentes vont payer les inepties de leurs vieux moralisateurs sans moralité. C'est injuste.
     
  4. zarkax
    Offline

    zarkaxGANGNAM STYLE Membre actif

    1 515
    2
    132
    Oct 2009
    France
    Il faut voir ça comme un déclencheur. Mais voter pour elle et la faire passer c'est pas une solution. De toute façon il y a peu de chance qu'elle passe
     
  5. oS92TerTer
    Offline

    oS92TerTerMembre onvt actif Membre actif

    252
    0
    0
    Sept 2007
    Un déclencheur qui nous mènerait où ? Il existe de nombreux exemple dans le Monde et l'Histoire. Guerre Civile, beaucoup de morts, les victimes sont le Peuple, la Guerre Civile créé des divisions qui mettront plusieurs générations à s'effacer.

    Bref ça nous mènerait où c'est ma question?

    Vous croyez qu'une victoire de Le Pen nous mènerait vraiment à l'idéal anarchiste suite à une hypothétique révolution.

    Dans les années 20, j'ai le sentiment que des Allemands ont pu se faire piéger de la même façon en voyant l'activité des Jeunesses Hitlériennes. Ils avaient comme une partie de l'élite fuit le pays avant même l'élection d'Adolf. Cela me fait penser à cette élite qui quitte la France, et à ses étudiants qui cherchent de plus en plus et coute que coute à s'expatrier. Fuir la réalité du pays.
     
  6. NekLoma
    Offline

    NekLomaMOB

    49
    0
    0
    Déc 2009


    Entièrement d'accord.
     
  7. zarkax
    Offline

    zarkaxGANGNAM STYLE Membre actif

    1 515
    2
    132
    Oct 2009
    France
    Guerre civile peut être pas mais des émeutes ça c'est sur.
    Effectivement c'est toujours le peuple qui paye pour l'état c'est pour ça qu'il faut montrer au gens qu'on peut faire sans lui .


    Personne n'a dit ça, d'ailleurs ça serait plutôt l'inverse, si elle passe ( ce qui reste quand même peu probable ) ça veut dire qu'il y a une bonne partie de la population qui serait contre la révolution. Même si dans le cadre de la montée du FN il y aurait une possibilité de la convergence des luttes mais ça c'est une autre histoire.
     
  8. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 919
    25
    49
    Fev 2010
    Ahah, au moins ça m'à fait rire.

    Quand au reste, je suis du même avis que oS92TerTer; faut arrêter de croire à une révolution sanglante et spontanée.
    1 ça ne mènerais à rien.
    2 ça nous impose en élite.
    3 ça fait couler du sang et de la rancoeur (ce qui est plutôt loin de nos idéaux il me semble.
    4 Si le FN passe, les gens n'irons pas affronter les forces de l'ordre (sauf quelques uns) ils resteront passifs, quand ils en auront marre, ils feront peut être une mannif ou deux (comme le "no sarko-day") récupérée par les partis de gauche.
    Et pour finir, ils se diront qu'ils voteront pour quelqu'un d'autre à la fin du mandat (exactement comme pour Sarkozy), c'est d'ailleurs le but des élections; garder les gens dans la passivité.

    D'autant qu'honnêtement, le peuple français est un peuple de moutons braillards.
     
    Dernière édition par un modérateur: 6 Juin 2011
  9. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 811
    564
    142
    Jan 2009
    France
  10. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je pense au contraire que si le pen passe et qu'elle met ses idéaux en pratiques que ça déplairait pas mal de monde qui reculeront. Il y aura certainement des manifs qui seront certainement durement réprimer et elle tombera peu à peu dans le totalitarisme et à ce moment là ça risque fort de péter surtout vu le climat actuel avec l'exemple grec, espagnol, arabe et j'en passe.

    Dans tout les cas je ne vois aucun autre moyen efficace d'accéder à nos idéaux que par la révolution. Et j'ai du mal à me l'imaginer pacifique, donc soit le sang soit c'est la sueur qui coulera.

    Ensuite la montée du fn étant due à une baisse des partis moins extrême dans l'estime des gens ces derniers se rallieront certainement aux communistes ou (préférablement) aux anarchistes.

    L'autre possibilité que je vois c'est que marine ne soit pas aussi totalitaire que prévu et dans ce cas ce sera compliquer de faire comprendre que le fn est nuisible.

    Ensuite qu'une révolution populaire aboutissent à de l'élitisme anarchiste est assez paradoxal.
     
  11. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 919
    25
    49
    Fev 2010
    Donc tu penses qu'il est possible d'imposer par la force la liberté?
    Sans moi.

    Change élite pas meneur si tu veux.
    Sur ce forum, ce phénomène est aisément constatable, la voie des "anciens" conte plus (dans la tête des gens) que celle d'un "novice", en imposant une révolution et en prenant la tête de la lutte, tu imposes tes idées et t'impose comme meneur; donc une sorte d'élite.

    "La seule chose dont je suis sur; c'est que je ne suis sur de rien".
     
  12. oS92TerTer
    Offline

    oS92TerTerMembre onvt actif Membre actif

    252
    0
    0
    Sept 2007
    Une société totalitaire éliminerait en premier lieu tout ses opposants, a commencer par les cocos et les anars (comme en URSS, chez les NS, parfois en "Démocratie", cas connu A.D., MUMIA, PELLETIER, ETA, les Terroristes en général, parfois catalogués comme tel alors qu'ils ne sont que sympathisants, voir peut-être innocents). D'ailleurs je me demandez la dernière fois comment les résistants étaient surnommés par les Nazis, ils devaient bien les nommer "Terroristes" ou un mot proche de cette idée non?

    Quand même des rouges et noirs auraient survécus ils en viendraient très certainement à devoir se rallier dans un groupe de résistants divers, bref on connait l'histoire non? Ensuite ceux qui ont combattu sur le terrain mourront, auront des séquelles à vie, ou seront écarté du jeu politique, ou encore acheter par la nouvelle élite, volontaire ou pas, et ils s'éloigneront forcément de leur lutte à la base. Après une Révolution les luttes de pouvoir et d’intérêt sont au maximum et malheureusement c'est JAMAIS le Peuple, la promotion de l'anarchie, qui l'emporte. Ou largement trop rarement dans l'histoire de toutes les Révolutions, elles ont menés pour la plus part à d'autres formes de tyrannies, parfois plus souple, parfois moins. La révolution attise la convoitise d'autres puissants. Comme une place à prendre. Un nouveau système à construire. L'idéal pour toute personne ayant une sur-ambition capitaliste. En d'autres termes depuis fort longtemps, des hommes n'ont pas attendu Sim City ou les Sims pour pouvoir contrôler d'autres Hommes. Ok MARX expliquait déjà le problème. Il voyait dans l'abrogation d'une société de masse la solution. Or cela a menait aux deux totalitarismes (parmi?) les plus puissants du Siècle dernier,

    Du reste au lieu d'attendre ce grand soir pourquoi ne pas tous nous mettre à créer des sociétés alternatives à l'intérieur de nos sociétés, ça aurait beaucoup plus d'impact. Même si le système capitaliste n'est avec cette façon d'appréhender les choses, pas détruit, cela permettrait de démontrer à tous que l'anarchisme est différent du totalitarisme justement. Qu'il propose une société réelle et non pas un ambitieux programme censé nous libérer (comme ceux des Nazis, de l'URSS totalitaire au service de la prétendu "dictature du prolétariat", de même en Occident, la Démocratie serait le pouvoir direct du Peuple (Hannah ARENDT). D'ailleurs tous les partis politiques ne se t'ils pas tous mis sur le modèle extrême-populaire d'Hitler à promettre un idéal enchanté au Peuple (HA aussi), comme on raconte un comte à un enfant, il s'agit bien de l'endormir!
     
  13. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 919
    25
    49
    Fev 2010
    Ce que j'ai du mal à comprendre c'est le rapport avec l'anarchisme, personnellement j'vois pas ça comme un idéal politique mais plutôt comme une façon de penser, d'agir (d'ailleurs: le mot "anarchiste" n'a il pas autant de significations que de partisans?).

    Ce qui d'après moi nous bouffe tous et fait que nous sommes coincer; c'est nous même:
    Nous même qui nous mettons dans des petites cases.
    Nous même qui rentrons dans le jeu de la politique.
    Nous même qui pensons savoir mieux que les autres ce qui convient le mieux pour eux.
     
  14. Mr X
    Offline

    Mr XNouveau membre

    13
    0
    0
    Juin 2011
    si marine le pen passe, que voulez vous qu'il arrive?
    vous croyez que spontanémentdes milliers de sa vont faire de grandes retraites aux flambeaux dans les villes? que les kebabs vont etre vendalisés lors d'une nuit de christal bis? marine le pen a hérité d'une petite boutique familliale nommée front national. le pere, grace à son bagout et son sens politique, avait réussi à aglomérer tout et n'importe quoi, du catho intégriste au militant pied noir oas en passant par le nolstalgique de vichy et le commercant poujadiste anti grande surface. remercions aussi l'aide de tonton mitterand qui voyait là une bonne maniere de diviser la droite et de donner au combat de "gauche" aux jeunes vu que l'anticapitalisme n'etait plus d'actualité. l'anti lepenisme etait né.
    marine le pn, comme son pere, est une libérale. elle croit au "marché". rien à voir avec les fascistes qui voulaient une economie et un capitalisme à la botte de la nation. revenir au franc? elle sait tres bien que c'est economiquement idiot. et les grandes fortunes qui la financent sont pour le capitalisme mondialisé. c'est juste un slogan pour s'attirer le vote des vieux.
    les immigrés? elle sait tres bien que les patrons de nombreux secteurs en ont besoin pour empecher les salaires d'enfler et les conditions de travail de se moderniser. l'europe? quoi qu'elle dise, elle sait tres bien que les collectivités territoriales ont besoin des financements européens.
    son pere était anti communiste avant tout. mais elle sait bien qu'on ne peut gouverner en france en se mettant à dos le monde syndical et associatif.
    alors que ferait elle une fois au pouvoir? un politique de droite securitaire. comme sarkosy. elle a hérité d'un parti non structuré, sans cadres, sans doctrine ni vrai programme. elle est en train de changer cela en virant les plus mongoliens et surtout en se débarassant du bureau politique. elle s'est adjoint quelques jeunes cerveaux issus des grandes ecoles, comme les autres politiques et les abrutis du bureau du front national ne servent plus à grand chose.
    si elle etait au pouvoir, se risquerait elle à une operation nettoyage "anti racaille" dans les banlieues? meme pas. tout simplement parce que des emeutes sont difficilement controlables et coutent chers politiquement. sans compter que la société civile, le monde associatif se mobiliserait. et puis quand on a un jeune sur deux au chomage dans certains quartiers et pas de travail à leur proposer, on accepte l'idee qu'ils vivent d'economie souterainne. ça arrange bien du monde en fait.
    pas de quoi réver de guerre civile, d'explosion sociale de kalashnikov en mode rafale comme dans les jeux vidéos.
    marine le pen n'est pas fasciste, ne defend pas un projet fasciste. ou alors les mots n'ont plus de sens.
     
  15. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 811
    564
    142
    Jan 2009
    France
  16. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Si on voulait imposer nos idées on aurait qu'à créer un parti anarchiste (déjà fait ?...). Mais si tu ne veux pas qu'on informe le peuple sur les idéaux anarchistes, qu'on les encourage à la révolte etc tu préfères qu'on se fasse "no future" et qu'on ne dialogue pas de risque de manipuler son interlocuteur, qu'on n'agisse pas car l'action pourrait être désapprouvée par certains et qu'au final on reste bien sagement à la solde de l'état et du capitalisme parce que de toutes façons "on est tous coincer dans le capitalisme, surtout sur le net.".

    Mr X : Je crois en effet que Marine ignorerait les syndicats, tiendrait une politique ultra sécuritaire et axée sur les immigrés, le retour en franc je ne m'avancerai pas là-dessus mais ça ne m'étonnerait qu'à moitié, et je suis aussi certains qu'elle provoquerait des émeutes dans les banlieues et les réprimerait très durement.
     
  17. Mr X
    Offline

    Mr XNouveau membre

    13
    0
    0
    Juin 2011
    quand on avance des hypotheses, il faut les étayer.
    le pouvoir ne se trouve pas dans les bureaux des ministres mais dans les antichambres patronales. le retour au franc, il faudrait que ce soit avalisé par le patronat et les banques. pour ce qui est des syndicats, la france a une longue tradition de cogestion patronat syndicat. et meme sarkosy a du donner des gages aux grandes centrales. on ne peut pas gouverner la france contre les syndicats mais avec eux. surtout dans un pays sujet aux poussées de fievre sociale imprévisibles.
    quand aux émeutes, si elles peuvent etre un atout pendant un campagne électorale (sarko en sait quelque chose), elles sont une calamité une fois au pouvoir. aucun politique ne souhaiterait avoir ça à gérer en arrivant aux affaires. surtout que le front national n'a pas de relais syndical dans la police. au contraire, et c'est une spécificité francaise, les syndicats de flics qui arrivent en tete aux élections paritaires sont classés à gauche, proche du ps. une méeute, on sait jamais comment ça peut tourner. un mort ou deux et c'est la mobilisation et la tete du sinistre de l'interieur qui est réclamée. sarko a bien compris ça en envoyant des compagnies de crs se faire caillasser sans riposter pendant des nuits afin de "fixer" les jeunes. mais la hiérarchie de la flicaille a aimé modérément.
    non, marine le pen n'aurait aucun intéret à une flambée de violence urbaine une fois élue.
     
  18. Skh
    Offline

    SkhColonne Vertébrale Membre actif

    289
    1
    6
    Nov 2010
  19. libertaire, internationaliste, auto-gestionnaire
    J'y mettrais pas ma main à couper. On entend pas mal parler de la CGT chez les bleus parce que c'est un syndicat qui de manière générale fait parler de lui et a matière à le faire en ce moment. Mais Le pen est aussi en train de tenter un habile tournant syndicaliste plus ou moins réussi, et connaître le nombre de flics ayant leur carte au FN pourrait être assez instructif... Et comme je le disais ailleurs, les engagés par pur conviction de droite ne sont pas vraiment une minorité par les temps qui courent. Si, comme tu le dis, le FN a pour projet de suivre la politique sécuritaire, ils se feront pas prier pour aller taper du "gauchiste" comme ils aiment nous appeler.