Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante Et ça continue!!

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par NeUrOn, 15 Janvier 2009.

  1. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    Emeute en lettonie

    [​IMG]

    Une manifestation dégénère près du Parlement de Lettonie



    14 janvier 2009

    Une manifestation contre la politique économique du gouvernement letton a tourné à l’émeute mardi à Riga. Elle a dégénéré lorsque des centaines de jeunes gens ont tenté de pénétrer dans l’enceinte du Parlement.

    Les jeunes se sont alors dirigés au centre-ville où ils ont détruit des véhicules de police, brisé des vitrines et pillé des magasins lorsque la police antiémeute a chargé à l’aide de matraques et de grenades lacrymogènes. Le calme est revenu à l’issue de trois heures environ.

    Selon un porte-parole de la police, 126 personnes ont été interpelées et on a dénombré huit blessés - cinq manifestants et trois policiers.

    Environ 10 000 personnes, selon la police, s’étaient rassemblées à proximité du parlement pour réclamer la démission du gouvernement et des élections anticipées dans ce pays confronté à une crise économique qui va s’aggravant. Il s’agissait d’une des plus importantes manifestations de rue depuis que la Lettonie a retrouvé son indépendance de l’Union soviétique en 1991.

    Membre de l’Union européenne (UE) depuis 2004, la Lettonie, pays balte de 2,3 millions d’habitants, s’était vu attribuer peu après le surnom de “tigre” à cause de son boom économique qui s’est poursuivi jusqu’en 2007. Mais après plusieurs années de prospérité, le pays a sombré dans la récession.

    La vidéo qui va avec:http://uudised.err.ee/index.php?0&popup=video&id=19445

    Emeute à sofia ( bulgarie)

    [​IMG]

    Bulgarians stage second day of anti-govt protests



    Thu Jan 15, 2009

    By Irina Ivanova and Anna Mudeva

    SOFIA, Jan 15 (Reuters) - Thousands of Bulgarians renewed calls for the government to resign over corruption and a host of economic problems, including a cut-off in gas supplies, in a second day of protests on Thursday.

    Police deployed in large numbers in front of parliament to try to prevent a repeat of Wednesday’s unrest in which rioters, including students and farmers, clashed with police and smashed windows in some of the worst violence in Sofia in 12 years.

    “We want the government to step down,” said student Adriana Ivanova, 23, one of the protest organisers. “We want a better life in Bulgaria and we are ready to keep rallying until we see a change.”

    Many Bulgarians say they are fed up with the quality of life in the Balkan country of 7.6 million, which has the lowest GDP per capita in the European Union.

    Much anger has been directed at the government’s failure to stamp out endemic graft and organised crime, and its delay in pushing through reforms to cushion the impact of the global financial crisis.

    A gas row between Russia and Ukraine, which has stopped flows to Bulgaria, has added to the discontent which analysts say is likely to grow before this year’s parliamentary election.

    “The average Bulgarian is in a very difficult situation because he has a very low income and almost no savings to survive the crisis painlessly,” said Ognyan Chipev, a 53-year-old engineer.

    “The government kept saying we shouldn’t worry … This was frivolous and irresponsible,” he added.

    Anger over the authorities’ handling of a global economic slowdown has also sparked riots in Latvia, Iceland and Russia.
    MORE PROTESTS PLANNED

    Students, farmers and green activists have threatened more rallies in the coming weeks. Police are planning to protest over low salaries and poor work conditions on Saturday.

    Wednesday’s riot was the worst since 1997, when 30 days of mass rallies and strikes toppled the then Socialist government for pushing Bulgaria into an economic meltdown.

    Analysts said Prime Minister Sergei Stanishev’s ruling coalition was not threatened, despite plummeting support, because it has an overwhelming majority in parliament.

    “The government is obviously having serious problems … but for now there are no signs of political destabilisation,” said Rumiana Kolarova, political analyst at the Sofia University.

    “Whether the protests can topple the government would depend on how they will unfold and whether they will manage to attract more people,” she added.

    The government secured EU membership last year, nearly halved unemployment to 5.8 percent, almost doubled pensions and public sector wages and attracted 6 billion euros of foreign investment a year since it took power in 2005.

    But growth is likely to slow 1-2 percent this year as Bulgaria’s main export market, the EU, faces a deep recession.

    Brussels froze EU aid last year over rampant graft and Transparency International portrayed the country as the most corrupt EU nation. (Additional reporting by Tsvetelia Ilieva; Editing by Katie Nguyen)
    Bulgarians in anti-government protests clash with police



    Reuters

    Published: January 14, 2009

    SOFIA, Bulgaria: Hundreds of protesters clashed with the police, smashed windows and damaged cars in the Bulgarian capital Wednesday when a rally against corruption and slow reforms in the face of economic crisis turned into a riot.

    The violence broke out during a peaceful protest in front of Parliament of more than 2,000 people, including students, farmers and green activists, who said they were fed up with life in the European Union’s poorest and most corrupt nation.

    The riot in Sofia was the worst since 1997, when mass rallies and strikes toppled the then Socialist government for pushing the Balkan country into an economic meltdown. Organizers plan more protests in Sofia on Thursday.

    On Wednesday, protesters demanded that the Socialist-led government step down for its failure to tackle widespread graft and crime and speed up delayed economic reforms that are supposed to shore up the country from the global slowdown.

    Some shouted “Resign” and “Mafia.” There has also been anger about gas being cut off because of a Moscow-Kiev dispute. “We are fed up with living in the poorest and most corrupt country,” the protest organizers said in a statement. “This is a unique protest which unites the people in their wish for change and their wish to live in a normal European country.”

    Demonstrators hurled snowballs and bottles at Parliament and hundreds, including soccer fans and far-right activists, clashed with police officers about an hour after the rally started. Twelve policemen and at least 20 protesters were injured.

    When the police tried to drive rioters away from Parliament, some began to destroy cars and hurled metal bars and cobblestones dug up from the streets at shop and office windows.

    Police officers chased rioters in central Sofia for about four hours and arrested 154 people, some carrying home-made grenades, metal chains and rods.

    Riots also broke out in fellow ex-communist Latvia on Tuesday after an earlier peaceful anti-government demonstration as well as eruptions of anger in other economically troubled nations in Europe.

    The global financial crisis threatens to erase economic gains achieved in the past decade in Eastern Europe, raising pressure on governments with citizens whose incomes remain well below those of their richer Western neighbors. Opinion polls show over 70 percent of the 7.6 million population in Bulgaria want the government to quit and 75 percent disapprove of Parliament’s work, citing a lack of progress in the anti-corruption fight.

    The EU punished Bulgaria last year for failing to put corrupt officials and crime bosses behind bars by suspending hundreds of thousands of euros in EU aid.

    Last year’s report by Transparency International portrayed Bulgaria as the most corrupt EU nation, taking the lead from neighboring Romania.

    Observers say accelerating protests ahead of this summer’s elections are unlikely to topple the government, which has an overwhelming majority in Parliament.

    But it will probably see its support eroded as thousands are expected to lose their jobs mainly because Bulgaria’s main export market, the EU, faces deep recession, analysts say.

    Public anger is mounting against the government also because of a prolonged cut in Russian gas supplies, which left thousands without heating and forced some factories to shut down.

    Winter storm causes chaos

    Icy road conditions brought chaos to traffic across Bulgaria on Wednesday, closing schools, blocking international highways and causing dozens of car accidents and injuries, Reuters reported from Sofia.

    Hospitals in Sofia and the Black Sea city of Varna said they had treated dozens of accident victims with fractures and other injuries. Mayors across the country appealed to people to stay at home.

    The police closed stretches of the main highways linking Bulgaria to neighboring Romania and Turkey and urged drivers to avoid unnecessary travel while authorities struggled to free roads of ice by covering them with salt and sand.

    Traffic was completely halted in the southern region of Stara Zagora, where the police registered 25 road accidents in one hour, officials said. No traffic deaths were reported, officials said.

    In Sofia, home to about two million people, dozens of public bus lines were shut down and across the country 60 schools were closed because of frozen roads, while another 27 did not operate because of low temperatures in the buildings.

    Heating has returned to thousands of homes since last Friday as utilities switched to alternative fuels.
     
  2. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    bien vu!! Et en France hortefeux passe au ministere du travail ET des affaires sociale! Tout va pour le mieux.
     
  3. niouze
    Offline

    niouzeMembre du forum Expulsé par vote

    861
    0
    14
    Nov 2007
  4. libertaire
    sofia en francais
     
  5. niouze
    Offline

    niouzeMembre du forum Expulsé par vote

    861
    0
    14
    Nov 2007
  6. libertaire
    y en aurait d'autre en colombie mais j'arrive pas bien a comprendre pourquoi
    il semblerait qu'il s'agisse de la mort d'un contrebandier tuer par un garde frontiere venezuelien mais je parle un peu l'espagnol comme une vache anglaise donc je ne suis sur de rien
    je laisse tout de meme le lien si quelqu'un comprend mieux que moi
    http://berthoalain.wordpress.com/2009/01/14/emeute-en-colombie-janvier-2009/
     
  7. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    AH , niouze ,on a les meme source!
     
  8. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
  9. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 250
    166
    2,125
    Mar 2005
    Homme , 32 ans
    Canada
  10. anarchiste, autonome
    c'est un joli site sur les émeutes.... beaucoup de documentation, textes, articles, videos, photos, et témoignages sur les plus grandes émeutes survenus dernierement

    merci

    ajouté aux favoris :)
     
  11. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    De rien, on était apperement plusieurs à connaitre, alors tant qu' a faire!
     
  12. miettou
    Offline

    miettouNouveau membre

    14
    0
    0
    Oct 2008
  13. libertaire, internationaliste, situationniste, individualiste
    Il me semble que ce n'est pas un contrebandier (maleteros) mais une sorte de portefaix, travailleurs des chemins de fer ou un dockers... enfin c'est pas très précis...
     
  14. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    Des nouvelles du front mondial!!!

    Réveillons nous! C'est à notre tour, maintenant ,Debout les crabes, la marée monte!!

    Iceland is burning ou la rage du peuple! Burn, burn burn!!!!!:ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs:

    [​IMG]

    L'Islande brûle. huffingtonpost.com. 20 2009 janvier tandis que les Américains observaient l'inauguration historique de Barack Obama comme successeur à George W. Bush conservateur profondément inpopulaire, milliers des citoyens de l'Islande étaient police d'émeute de combat autour du bâtiment islandais Althingi du parlement à essayer d'empêcher le parlement le plus âgé du monde de la réunion « que nous invitons le monde pour nous aider à nous débarasser de ce gouvernement corrompu, » Sturla Jonsson, un de protestataires a indiqué dans un appel téléphonique de minuit de Reykjavik du centre où une foule environ de 2.000 entourait toujours la Chambre d'Althingi, devant laquelle un feu continu pour brûler. Les tambours martelés par protestataires et tous autres instruments, slogans criés contre le gouvernement et parlement et ont jeté les oeufs et les produits alimentaires, même vieilles chaussures à la maison du parlement. La protestation était nulle part près du ralentissement en dépit de elle étant près du minuit. Le parlement a remis à plus tard se réunir jusqu'au demain après-midi, mais aux protestataires, que la police a combattus toute la journée avec le gas lacrymogène, pepperspray, et les clubs, voués pour rester du centre toute la nuit, « et tant que nous devons » Jonsson a indiqué. « Et je veux te dire que que les personnes recueillies ici ne sont pas « des activistes » ou « des militants, » il se sont ajoutés, « elles sont juste les adultes ordinaires de tous les âges. » Il y a un an, l'Islande a été appelé le pays le plus souhaitable dans le monde. Aujourd'hui, son économie a été dévastée par l'effondrement catastrophique de ses trois plus grandes banques. Le chômage a monté 45% entre novembre et décembre, et un aperçu récent a indiqué que 40% de ménages et 70% d'entreprises étaient techniquement en faillite. Depuis la chute des banques en octobre, il n'y a eu aucune démission du gouvernement, les conseils des banques nationalisées par maintenant sont demeurés sensiblement les mêmes, et des rassemblements hebdomadaires réclamant de nouvelles élections ont été ignorés. Les Américains identifieront certainement des parallèles forts entre la situation actuelle de l'Islande et leurs propres. Après des années de règlement d'état serré, le gouvernement conservateur des banques de David Islande privatisé par Oddsson, et échangent dedans les propriétaires nouveau-riches de ces banques s'est assuré que la partie d'Oddson est demeurée dans la puissance. Même après qu'il a ramené, il lui-même avait nommé comme tête de la banque centrale de Islande et avait continué à s'assurer que l'inadvertance de normalisation a été gardée à un minimum. Le gouvernement islandais semble être complètement inconscient à Reykjavik brûlant autour de eux, jouant du violon des affaires législatives essentielles, telles que l'article à l'ordre du jour parlementaire d'aujourd'hui, la facture de partie conservatrice pour permettre à des supermarchés de vendre des boissons alcoolisées. Les membres du gouvernement, qu'eux-mêmes ont été le burning occupé - récemment le système médical eu une vie sociale du pays - demeurent convaincus de l'exactitude de leur ligne de conduite mal orientée courante. « Nous devons garder ce système à nous qui fonctionnent. Nous devons essayer de l'améliorer, le » ministre de l'éducation Thorgerdur Katrin Gunnarsdottir, (dont posséder des finances personnelles sont liés à un arrangement ombreux cuit vers le haut dans une des banques islandaises) avons dit cette soirée. Les changements par accroissement proposés par le gouvernement tiennent dans le contraste radical aux abus insignes du système financier au profit d'un choisi peu au cours de ces dernières années. Thomas Jefferson a écrit dans la déclaration d'indépendance américaine que des « gouvernements sont institué parmi les hommes, dérivant leurs puissances justes du consentement du régi [et] toutes les fois que n'importe quelle forme de gouvernement devient destructive de ces extrémités, il est le droit des personnes de le changer ou supprimer, et d'instituer le nouveau gouvernement. » Pendant que les protestataires combattent pour imposer cela bien, dans ce comté qui n'a su aucune guerre pour des générations, qui n'a pas vu le conflit violent parmi ses citoyens pendant des siècles, nous devons considérer ce qui pourrait être.

    Aujourd'hui, car les Etats-Unis font une variation fondamentale dans la direction, l'Islande se détache. La transition paisible de la puissance que nous avons observée à Washington suivant une élection violemment contestée est un symbole d'espoir à nous. La confiance compétente et la rhétorique de inspiration de Barack Obama ont rassemblé la grande majorité d'Américains derrière lui pour relever les défis de myriade tout autour de nous. L'arrogance et l'inconscience de l'élite de l'acte de l'Islande a eu l'effet opposé. Au cours des huit dernières années, l'Amérique a cessé d'être la ville sur la colline, brillant sa lumière au reste du monde. L'Amérique et la Grande-Bretagne ont clôturé la base aérienne de l'OTAN en Islande, et n'ont fait aucune proposition pour aider l'Islande dans sa période d'ennui. Nous avons besoin de l'aide, pour décomposer non seulement la vieille répartition des pouvoirs, putréfiée au noyau, mais pour l'empêcher également d'être reconstruite. Nous avons besoin désespérément de stabilité, d'aide économique, de conseil impartial, et de surveillance juste. Barack Obama, une nation tourne ses yeux isolés à vous. Svp !
     
  15. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    L'islande .....

    [​IMG]

    Maintenez l'ordre le spray au poivre du feu aux protestataires
    Tue le 20 janvier 2009 REYKJAVIK, 20 janvier (Reuters) - de l'Islande spray au poivre par police islandaise le mardi pour commander des protestataires exigeant que le gouvernement démissionnent pour surveiller l'effondrement économique du pays. Une foule prévue par la police à plus de 1.000, certains martelant sur des pots et casseroles, s'est réunie autour du bâtiment du parlement d'Althing à Reykjavik capital. « Environ 20 personnes ont cherché l'aide des médecins, postés par l'Althing, pour obtenir le traitement ayant été ensuite pulvérisé avec le spray au poivre, » chef de police islandais Sigurbjorn Reuters dit par Jonsson. La radio d'État a indiqué que 20 personnes avaient été arrêtées. Jonsson a indiqué que la police présenterait ses observations sur des arrestations une fois que la protestation était terminée. La devise de l'Islande a plongé et son système financier s'est effondré en octobre sous le poids de milliards de dollars de dettes extérieures encourues par ses banques. On s'attend à ce que l'économie d'île volcanique souffre une contraction énorme cette année tandis que le chômage, une fois de près de zéro, est placé pour monter. Les protestations contre le gouvernement de Geir Haarde de premier ministre et la banque centrale sont devenues un montage régulier dans les rues une fois-tranquilles du capital. Un fonctionnaire du parlement a déclaré que la démonstration avait entraîné un retard de 15 minutes à la session de mardi. Le mécontentement populaire au-dessus de l'impact de la crise financière globale a contribué aux protestations violentes dans plusieurs pays européens, y compris la Bulgarie, la Lettonie, la Lithuanie et la Grèce, qui ont vu une vague des émeutes en décembre. (Éditant par Mark Trevelyan)

    L'Islande proteste la mise à jour. icenews.is. Le 21 janvier 2009 les protestations significatives qui ont commencé au déjeuner hier vont toujours sur en dehors du parlement d'Althingi à Reykjavik, en dépit de lui étant maintenant minuit passé. Pendant que la nuit dessinait dedans, les protestataires ont allumé un feu en dehors de Chambre du Parlement et se sont voués à continuer leur vigile. Le plan courant est de maintenir la protestation du moins jusqu'à ce que la session parlementaire d'aujourd'hui commence à 13.30, MBL.is rapporte. Le temps ce soir à Reykjavik est toujours et sèche, bien que la température soit à, ou juste ci-dessous, gelant. Les protestataires sont fâchés que le gouvernement courant continue à rejeter leurs appels pour de nouvelles élections. On dit que beaucoup de police garde toujours le bâtiment, que les protestataires avaient périodiquement écorché avec des rouleaux et des chaussures de papier hygiénique, entre autres.

    Vidéo sur le site et dézolé pour les traductions( voir lien plus haut) , j'ai pas mieux!:o
     
  16. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    et beaucoup d'autres à ce lien:
    http://berthoalain.wordpress.com/

    [​IMG]
     
  17. miettou
    Offline

    miettouNouveau membre

    14
    0
    0
    Oct 2008
  18. libertaire, internationaliste, situationniste, individualiste
    Même si l'émeute possède en elle une dimension subversive indéniable et qu'elle est, consciement ou non, une critique en acte de la sous-vie, il faut tout de même y regarder de plus près quant à ses raisons superficielles d'apparaitre. Se réjouir naïvement de l'augmentation de leur nombre ne peut manquer de déboucher par la suite sur de grandes désillusions. Que dire du républicanisme nationaliste qui caractérise les émeutiers de l'Irlande du Nord ? De l'islamisme de ceux d'Islamabad ? Du hooliganisme de ceux d'algérie ?
    La première chose à prendre en compte dans la compréhension d'une émeute est la vision qu'ont les émeutiers d'eux-mêmes. Cette vision conditionne la conscience plus ou moins précise du sens de leur acte, et donc la portée révolutionnaire de leur action.
     
Chargement...