Chargement...

Émeutes en thailande mai 2010

Discussion dans 'Luttes Internationales' créé par Ungovernable, 16 Mai 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 783
    314
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    La thailande subit de grosses émeutes depuis longtemps déjà, qui ont pris aujourd'hui une image de guerre civile. les élections sont annulés, l'armée est utilisée pour contrer les manifestants, plusieurs morts, des centaines de blessés, ...

    plusieurs articles sur la situation en thailande

    en commencant par un article d'aujourd'hui:







    En avril.. petit rappel de ce qui s'est passé:








    Émeutes en thailande : que se passe-t-il ?

    1. Au moins 2 morts et plus d'une centaine de blessés à Bangkok.
    Ils étaient âgés de 19 et 54 ans selon Le Parisien.
    2. Les chemises rouges pour le retour de l'ancien premier ministre.
    Le Monde revient sur les trois jours d'émeutes et leurs revendications.
    3. Le premier ministre actuel a décrété l'Etat d'urgence dimanche.
    L'Obs explique que "L'armée rétablira l'ordre par tous les moyens".
    4. Les ports et les aéroports vont être sécurisés.
    Selon La Tribune, des mesures vont être prises par le gouvernement.
    5. Prévu de partir en vacances en Thaïlande? Pas une bonne idée.
    Les gouvernements conseillent d'éviter Bangkok relate Le Parisien.
    6. Les chemises rouges et les chemises jaunes, c'est quoi ce truc?
    Vous ne comprenez rien, Le Point fait un point sur les acteurs du conflit.
    7.Thaksin Shinawatra, un personnage emblématique en Thaïlande
    Le Matin dresse le portrait de cet homme qui divise la Thaïlande.


    [​IMG]
    Bangkok - Emeutes du 13 avril 2009 - ​
     
    Dernière édition: 16 Mai 2010
  3. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 783
    314
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  4. anarchiste, autonome
  5. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 783
    314
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  6. anarchiste, autonome
  7. zarkax
    Offline

    zarkaxGANGNAM STYLE Membre actif

    1 515
    2
    132
    Oct 2009
    France
    Toujours pareil , les pauvres qui prennent pendant que les riches regardent du haut de leurs bureaux
     
  8. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 783
    314
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  9. anarchiste, autonome
    [REPORTAGE] A Bangkok, les manifestants "ont peur" mais résistent

    "Je ne sais pas trop ce qui va se passer […] J'ai peur, mais je n'ai pas le choix. Ici, nous craignons tous de mourir", confie une "Chemise Rouge".


    /**/ .obs09-article-boutils li.obs09-facebook { background-image: none; padding-left:8px; } .obs09-article-boutils li.obs09-facebook a { text-decoration: none; color:#000; } .obs09-article-boutils li.obs09-facebook a:hover { text-decoration: none; } /**/ [​IMG] Les habitants du quartier sont aux premières loges des heurts. Nombreux sont ceux qui préfèrent fuir. (AFP)
    Sakda Sudtae monte la garde devant une barricade de bambou de deux mètres de haut et tripote nerveusement sa fronde. "Je ne sais pas trop ce qui va se passer", avoue le manifestant, terrifié comme bien d'autres après les affrontements de vendredi à Bangkok. "J'ai peur, mais je n'ai pas le choix. Ici, nous craignons tous de mourir...", reconnaît le jeune homme de 33 ans, venu du nord-est de la Thaïlande, comme de nombreuses autres "chemises rouges".
    A quelques mètres de la barricade, la carcasse calcinée d'un autobus témoigne de la violence des affrontements de vendredi, qui ont fait 16 morts, tous parmi les "rouges".
    De temps en temps, l'écho de coups de feu, difficiles à localiser, résonne sur les façades des immeubles modernes du quartier de Ratchaprasong, désormais encerclé par les forces de l'ordre, qui ont reçu l'ordre d'empêcher quiconque d'y pénétrer.

    "La situation peut rapidement devenir explosive"
    L'un des gardes "rouges", Dang Thongyu, 35 ans, voit d'un mauvais œil les soldats se rapprocher des barricades. "Cela nous est égal d'être encerclés. Mais ils devraient reculer un peu. Car, sinon, la situation peut rapidement devenir explosive". En augmentant la pression sur les manifestants, le pouvoir espère les asphyxier et les pousser à partir. Déjà, les enfants et les vieillards ont semble-t-il déserté les lieux, où il ne resterait que 6.000 "rouges", selon le porte-parole du gouvernement, Panitan Wattanayagorn.
    Mais ceux qui restent semblent décidés à faire front. Même avec leurs pauvres moyens, comme en témoignent les bouteilles et les pierres accumulées pour être lancées en cas d'assaut de l'armée. Certaines sources assurent qu'ils disposent d'armements plus lourds qui resteraient invisibles.
    "Il est évident que nous sommes moins nombreux, moins bien armés. Dans le pire des cas, nous mettrons le feu aux barricades", explique Somchai Sanwong, qui tente d'en solidifier une avec les moyens du bord. Il reconnaît que les manifestants de base n'en mènent pas large. "Nous avons tous très peur". Ils se méfient en particulier des "snipers", ces tireurs embusqués dont un est accusé d'avoir grièvement blessé jeudi le général "rouge" Khattiya Sawasdipol, alias Seh Daeng, atteint en pleine tête.

    Les habitants du quartier fuient la "zone rouge"
    La brusque détérioration de la situation a fait fuir les habitants du quartier, privés depuis vendredi d'électricité et d'eau. "Tous les résidents ont déménagé temporairement. Mais combien de temps cela peut-il durer?", se désole Prapa Smutkojob, gestionnaire de deux immeubles d'habitation dans la "zone rouge".
    Dans une ruelle, quelques habitants ont érigé une barricade de fortune pour tenter d'empêcher les "rouges" de l'utiliser en cas de retraite. "Lorsque les soldats vont mener l'assaut, ils vont chercher à se réfugier. Ils viendront ici avec des armes, des engins incendiaires et seront poursuivis par les militaires. Vous imaginez la situation?", interroge Piboon Lapchareen, un résident de 30 ans.
    Avant que cela n'arrive et parce que "les deux dernières nuits ont été dangereuses", Ladda Monokalchamvat, 46 ans, a décidé de partir avec sa fille: "Je quitte mon appartement. Ils ont coupé le courant et nous n'avons plus de nourriture. Je vais chez mes parents".
    Hors de la "zone rouge", un calme inquiet règne sur la capitale.

    Un reportage de Patrick Falby
    (Nouvelobs.com avec AFP)








































    Thaïlande : mort d'un général partisan des "chemises rouges"

    Le général Seh Daeng avait été grièvement blessé alors qu'il était parmi les manifestants. L'activité était très réduite lundi à Bangkok, où les écoles et les transports publics ne fonctionnaient pas.


    /**/ .obs09-article-boutils li.obs09-facebook { background-image: none; padding-left:8px; } .obs09-article-boutils li.obs09-facebook a { text-decoration: none; color:#000; } .obs09-article-boutils li.obs09-facebook a:hover { text-decoration: none; } /**/ [​IMG] Le général thaïlandais Seh Daeng, partisan des "chemises rouges" (AFP)
    Le général thaïlandais Seh Daeng, grièvement blessé jeudi à la tête alors qu'il se trouvait au milieu des manifestants antigouvernementaux à Bangkok, est décédé lundi 17 mai, dans la matinée, a-t-on appris auprès des services de secours.






    Agé de 58 ans, le général, de son vrai nom Khattiya Sawasdipol, avait été hospitalisé inconscient, entre la vie et la mort, jeudi soir après avoir reçu une balle en pleine tête alors qu'il était interrogé par un journaliste dans le quartier occupé par les "chemises rouges" depuis début avril.
    Un de ses aides de camp avait accusé un tireur embusqué. Les autorités ont démenti toute implication.

    Une forte popularité chez les "rouges"
    Le général, suspendu depuis janvier, avait pris le parti des "rouges", parmi lesquels il jouissait d'une forte popularité, et supervisait les opérations de sécurité dans la zone occupée malgré la défiance de certains leaders du mouvement.
    Il était considéré comme un allié indéfectible de Thaksin Shinawatra, l'ancien Premier ministre en exil renversé en 2006 par un putsch, et dont se réclament de nombreux manifestants.
    Le pouvoir le considérait comme un traître et l'accuse d'être derrière des dizaines de jets de grenades, à Bangkok, depuis des semaines.

    Une activité réduite à Bangkok
    L'activité était, par ailleurs, très réduite lundi matin à Bangkok, où les écoles et les transports publics ne fonctionnaient pas, alors que les violences se poursuivaient autour du quartier occupé par les manifestants anti-gouvernementaux, ont constaté des journalistes.
    Le gouvernement avait décrété dimanche que lundi et mardi seraient des jours fériés dans l'immense capitale de 12 millions d'habitants, où les affrontements, qui se concentrent dans le centre, ont fait au moins 35 morts et 244 blessés depuis vendredi, selon un dernier bilan des secours.
    Les écoles publiques vont rester fermées cette semaine alors qu'elles devaient rouvrir lundi matin pour la rentrée, après les congés annuels. Des écoles internationales ont également décidé de fermer temporairement leurs portes, à l'instar de certaines ambassades situées dans les quartiers les plus sensibles.
    Le métro aérien ne fonctionnait pas lundi, pour le troisième jour consécutif. L'une de ses principales lignes traverse le quartier commercial et touristique de Ratchaprasong, où des milliers de "chemises rouges" ont établi un camp retranché de plusieurs kilomètres carrés.

    "Nous allons bientôt gagner"
    Sur l'une des avenues bordant ce quartier, des violences sporadiques se poursuivaient lundi matin avec des incendies de pneus et des explosions d'engins artisanaux. "C'est très dangereux", a indiqué l'un des soldats ayant pris position derrière des sacs de sable.
    A l'intérieur de la zone occupée, l'un des leaders des manifestants, Weng Tojirakarn, a exhorté les "rouges" à "garder le moral car nous allons bientôt gagner". "Le gouvernement est décidé à tuer ceux qui luttent à main nue. Abhisit Vejjajiva veut davantage de morts", a-t-il déclaré lors d'un discours.
    L'armée encercle la "zone rouge" et y a coupé les approvisionnements en eau, électricité et nourriture.
    Les autorités ont appelé les manifestants volontaires et non armés, principalement les enfants, les femmes et les personnes âgées, à quitter la zone avant 15h lundi.
     
  10. BlemaDell
    Offline

    BlemaDellNouveau membre

    2
    0
    0
    Déc 2012
    The Best louis vuitton guide/list/tour

    louis vuitton handbags, merely had many of these louis vuitton present in chestnut document dropped inlove around with them the actual 2nd naturally i beheld these products! many men and women enjoy all these and furthermore repeat the position folds on my personal own has not implemented it however the icon along the exact louis vuitton isn't going to appears for the reason that tight due to the fact allowed to remain at least one yet somehow besides that these are generally right in relation to it aided the
    I have been hence fired up for getting this type of louis vuitton store. they were given chafed on the front side toe box.
    your jewelry is incredibly nice does not bring over rapidly so i contain 6 frames with louis vuitton 3 turn basic shorts i've truly these products for white black dark and then chestnut most fine eventhough really don't deliver individuals every single day simply because they may rip extra overall they've been excellent
    produce louis vuitton by way of everthing
    i own a Step 2 sets involved with shop louis vuittonand irrrm a sucker for it therefore muchi procrastinate all of the calendar year, to your winterin Week i may acquire my personal Three or more louis vuitton.simply put i continued to wait for the kids so long.cus i reside in israel, plus they expenditure much a decent amount numerous dollars listed here, and it's also hence suks.and so i neened to await untul one of my loved ones nember visited states.everyone loves the trademark a huge amount of.xoxo
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    2
  2. Réponses:
    101
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    5
  8. Réponses:
    0