Chargement...

Des excuses pour les femmes

Discussion dans 'Discussion générale' créé par avrol, 19 Janvier 2010.

  1. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    --------------------------------------------------------------​
     
  2. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008

    Nous vomissons sur les droits de l'homme qui consacrent la propriété privé et le capital. Nous font citoyens.

    Nous ne mendions rien aux gouvernements qui nous oppriment.
    Ni excuses, ils sont inexcusables,
    Ni argent, l'économie nous tue,
    Ni justice, elle est celle des assassins,
    Ni compensations professionnelles, l'esclavage du salariat.

    Nous ne demandons aucun droits, il sous entendent des devoirs et des règles. Les seuls que nous connaissont sont la destruction du patriarcat et du capitalisme.
     
  3. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    Anathèmes !
     
  4. k1000
    Offline

    k1000Membre du forum Membre actif

    412
    0
    11
    Jan 2009
    Demander à des gouvernements, majoritairement dirigés par des hommes, de dédommager les femmes de siècles d'oppression est peine perdue : beaucoup d'énergie pour un résultat nul. Mieux vaudrait lutter pour une éducation non sexiste, une éducation qui ne définisse pas, dès la petite enfance, les rôles des filles et des garçons dans la société, notamment dans le choix des jouets. La tradition du petit soldat de plomb, héritage des guerres napoléoniennes, les sièges des châteaux forts médiévaux, les histoires de corsaires ou encore la conquête de l’Ouest qui suppose le massacre de tribus indiennes, les fusils et carabines, le tir aux pigeons ou le pillage de forts, sont destinés aux garçons.
    Aux filles, sont attribuées des valeurs de calme, de douceur, de mesure, de tendresse, d’écoute, de soins prodigués, et d’attention à l’autre. Par les jeux que les adultes leur proposent, les petites filles sont prédisposées à devenir de petites femmes séductrices, attentives à leurs corps, à l’amour romance, à la maternité, puis aux soins du ménage.
    C'est dans la lutte contre la diffusion de ces produits, de ces clichés, que l'on sortira du sexisme.
    Et ce n'est qu'un exemple...
     
  5. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    La forme utilisée n'a qu'une importance secondaire. Il s'agit là d'un cahier de revendications.
    Les cahiers de doléances étaient adressés au roi....
    Pour voir, j'ai déposé le même message sur Mejliss, pour voir et je n'ai pas été déçu !
    Ici, je me doutais qu'un de ces nihilistes répondrait par des anathèmes et je n'ai pas été déçu non plus !
    Heureusement, ils ne sont pas seuls sur ce forum. Les islamistes ne sont pas non plus seuls sur Mejliss...
    L'idéologie du guerrier qu'on distille à nos petits garçons est censée parer au vide existentiel, à cette nèvrose obsessionnelle qui les frappe pendant l'adolescence. Un malaise qui les conduit parfois à des comportements mortifères. Mais le médicament est pire que la maladie.
    Les filles ont généralement une idée relativement précise de ce qui les attend, de ce qu'elles veulent et de ce à quoi il faut qu'elles échappent.
    Leur statut de seconde zone et les métamorphoses qu'elles subissent les obligent à prévoir autant que faire se peut.
     
  6. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Je suis ravi de voir que tu t'amuses bien, et que tu provoques des réactions que tu avais si intelligemment prévu.


    Il ne s'agit pourtant pas de forme mais de fond.


    Si rappeler que les droits de l'homme, enfantés par la démocratie et le capital, sont les outils idéologique de légitimation du pouvoir est un anathème, j'assume.

    Si rappeler que les gouvernements sont inexcusable et que nous n'avons rien à demander à notre maître est un anathème, j'assume.

    Si rappeler que la monnaie et l'économie, alternative ou non, durable ou non, sont les concepts et les outils à la base de l'exploitation est un anathème, j'assume.

    Si relever que la justice n'existe pas autrement que comme institution, qu'elle n'est que l'instrument répressif des classes dominantes est un anathème, j'assume.

    Si rappeler que l'émancipation des femmes ne peut passer par la revendication d'une exploitation équitable homme/femme est un anathème, j'assume.
     
    Dernière édition par un modérateur: 22 Janvier 2010
  7. Chien Noir
    Offline

    Chien NoirAnartiste Membre actif

    239
    0
    4
    Mai 2009
    Surlazone n'est pas "un de ces nihilistes", et il a raison.

    En revanche, si la Justice n'est qu'un outil des classes dirigeantes et est toujours une Justice de classe, la justice est un principe qui ne veut pas l'exploitation équitable entre tous les individus, mais simplement la destruction de toutes inégalités non naturelles (comme le fait d'être un individu pas doué en sport, exemple con).
    Le justice est au coeur, de la pensée anarchiste, qui se veut par contre destructrice de la Justice, qui d'ailleurs la lui rend bien.
    La justice c'est juste ne plus accepter la misère dans l'abondance, le travail libre, et surtout, la destruction de l'exploitation.

    Pour moi, seuls un individu anarchiste est un juste, quelqu'un qui lutte contre la Justice, pour la justice (qui n'est pas un système de vengeance ou de répression après coup, ni même un système de "prévention").
     
  8. Libert@ire!
    Offline

    Libert@ire!Animal Liberation Front ! Membre actif

    321
    0
    2
    Fev 2008
  9. , anarcho-syndicaliste, plateformiste
    :ecouteurs: Ça commencé à manquer ce genre de message, content de voir qu'il y en a encore pour pas tomber dans le piège réformiste tout en sachant argumenté.
     
  10. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    Etant donné les différents intervenants et leurs proclamations respectives, il n'y a pas besoin d'être spécialement intelligent pour s'attendre à des réactions aussi prévisibles. Je ne m'amuse pas. Je cherche à différencier les libertaires des anarchistes, les "constructifs" des désespérés, et parmi ceux-ci, ceux pour qui il ne s'agit que d'une pose..., comme les nihilistes et les autocrates.
    Pour ma part, "Libertaire", je l'attribue à Louise Michel qui se disait "Communiste Libertaire" autant que "Socialiste Révolutionnaire", et qu'on ne peut évidemment pas qualifier de soutien du Capitalisme, pas plus que Jaurès.

    J'attends toujours un argument. Pour ma part, si j'indique que les cahiers de doléances étaient adressés au roi, c'est pour remarquer que ces documents ont quand même servi à rédiger la déclaration des droits de l'homme et du citoyen sur laquelle tu craches sans comprendre ce qu'elle a été à l'époque où elle a été rédigée.
    Ils ont servi à rédiger la Contitution de la Première République qui consacrait la "Révolution Copernicienne" et le sacre des pauvres et de ceux qui comptaient pour rien en "souverains"...
    Pour moi, toute l'histoire est présente. Je ne suis pas tombé de la lune. Et j'ai autant de mémoire que la droite. Or je vois l'histoire marcher dans l'autre sens parce que tout le monde a oublié d'où nous venons.


    Quelles absurdités ! Tu ignores tout de l'histoire de la Révolution qui continue encore aujourd'hui. En dehors de ta mythologie absurde, tu n'as toujours aucun argument.

    Ignorer l'adversaire est certainement l'attitude la plus inconséquente qui soit ! La lutte n'interdit pas le dialogue. Mao Ze Dong recommandait, à la suite de Sun Tzu, de commercer avec l'ennemi. Ça fait partie de la stratégie.

    La monnaie et l'économie sont utilisés par l'adversaire. Ce sont des moyens. Rien n'empêche de les utiliser contre lui. L'attitude qui consiste à rester à l'écart comme si on risquait d'être contaminé est une attitude religieuse et pusillanime. On dirait une recherche de "pureté" qui n'a rien à faire avec le combat à mener.

    Le problème, c'est qu'à force d'assumer des positions que je préfère ne pas qualifier, tu t'enfonces dans une forme d'autisme. La réalité exige qu'on s'y confronte, qu'on l'examine, qu'on l'étudie avec modestie en sachant qu'on en ignore beaucoup plus que la somme de tout ce qu'on sait. Il faut commencer à apprendre, surtout avant de détruire.
    Et savoir ce qu'on veut remplacer, et savoir comment passer de ce qui est à ce que l'on veut, dans la mesure où ce que l'on veut est viable et souhaité par la population qui ne sera jamais "anarchiste" dans son entièreté.

    L'émancipation des femmes passe par un labyrinthe où chaque acquis comporte son lot d'effets pervers qui, parfois, dépasse l'intérêt de cet acquis. Il y a des avancées et des retours en arrière. La sortie, parfois, semble inaccessible, mythique à force de rebuffades. Mais il faut avancer.
    Sortir de l'aliénation exige, là aussi qu'on apprenne beaucoup, encore plus, et qu'on se transforme nous-même en transformant les choses.
    Pour ça, il ne faut pas hésiter à se mouiller, à utiliser tous les moyens, même ceux de l'adversaire.
     
  11. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    C'est vrai que ma supposée ignorance et ma mythologie absurde son des arguments de poids.

    Il ne s'agit pas d'ignorer l'advesaire, bien au contraire, mais le reconnaitre en tant que tel. Cette clarification faîte, il devient évident de ne pas traiter des conditions de sa condition avec lui. Il s'agit de définir nettement une ligne de démarcation entre l'état et ses collaborateurs et ceux qui luttent contre (Spartacus)

    L'infâme Mao est peut être une référence pour toi, ce n'est généralement pas la mienne.

    Qui parle de rester à l'écart et de quoi ? Qui parle de contamination ? A quelle attitude religieuse fait tu référence? D'où sort tu ce fumeux concept de pureté? As tu lu les réponse que nous faisons?

    J'aimerai que tu les qualifie ces positions.

    Je te rejoins, c'est en cela que l'on peut porter une critique sur cet appel.
    L'émancipation des femmes se fera par les femmes, pas par un pouvoir en place. Comme celle de l'humanité.
    L'émancipation ne passe pas par un aménagement de l'exploitation.

    En dehors des traits de caractère que tu me donnes "autisme" "pusillanimité" "religiosité" "ignorance", as tu quelque chose à apporter.
     
  12. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    Désolé de t'avoir choqué par des propos excessifs, mais nous ne sommes pas là pour faire des ronds de jambe. Je rappelle tes paroles :
    Comment peut-on écrire ça ? A l'époque de la rédaction de cette déclaration, l'Ancien Régime pesait de tout son poids. La démocratie n'était qu'une utopie et personne ne parlait du capital qui gérait le commerce des épices et le commerce triangulaire, la traite nègrière, depuis plus de deux siècles. La démocratie n'était qu'une théorie de philosophes presque tous exilés. Ajouter que ce texte fondamental ne sert qu'à légitimer le pouvoir, c'est ne pas arriver à comprendre que beaucoup d'autres pays se passent d'autant plus de cette "légitimation" qu'elle ne ferait qu'installer les moyens d'une opposition.
    Il s'agit bien d'un anathème consistant à mélanger des mots haïs pour jeter le paquet sur l'adversaire dans une tentative d'intimidation à prétention typiquement magique. Désolé si les mots que j'emploie te choquent. Mais il vaut mieux que tu le saches.


    "Ecrasons l'Infâme !" Peu m'importe, je ne faisais appel qu'à ses qualités de stratège, qu'il était allé chercher chez Sun Tzu un siècle avant notre ère. Sa référence au jeu de Go - j'y suis très mauvais, je m'y fait battre régulièrement ! - et la stratègie qui consiste à gagner d'abord les marges me séduit beaucoup. Ça revient à noter que le plus important n'est pas l'essentiel, le central, mais tout ce qui l'entoure. C'est d'une grande sagesse.


    Là aussi, je dois rappeler tes paroles :
    Que "l'exploitation" - qui c'est, ça ? - utilise la monnaie et l'économie quelle qu'elle soit, ne nous empêche pas de les utiliser nous aussi, non ? A moins d'avoir peur de se salir ou de se laisser contaminer, ce qui ressemble à une attitude religieuse.



    Tu ne crois pas que je l'ai suffisamment fait ? Tu n'as pas manqué de me le reprocher, d'ailleurs, j'espère que tu t'en souviens.


    Personne ne sait par où passe l'émancipation, c'est pourquoi on est obligé de suivre toutes les pistes possibles, même les plus improbables. C'est Kroutchev, l'affameur de l'Ukraine qui a dénoncé les crimes de Staline. Les femmes qui parviennent à quitter la prostitution sont généralement sauvées par un client.

    Eh bien j'espère; mais ça risque de ne pas être agréable. Rien n'est plus pénible que de remettre en question ses réflexes mentaux. Les tiens sont évidemment très aristotéliciens, marqués par la logique, celle qui considère que ce qui se dit a nécessairement un sens, que s'il existe un mot, c'est la preuve que la chose qu'il désigne existe, que s'il existe deux mots pour une seule chose, c'est qu'il s'agit de deux désignations comportant au moins une différence de nuance, etc.
    Il ne faut pas confondre les symboles avec les choses qu'ils représentent. Le mot "chien" ne mord pas. Une chose n'est identique qu'à elle-même et n'est donc jamais égale à autre chose. Le pire, c'est l'amalgame, l'empilement de dissemblables.
    La révolution commence dans l'esprit de chacun d'entre nous. On ne peut plus réfléchir comme le faisaient les gens de la fin du XVIIIè siècle, encore que des gens comme Spinoza, Rousseau, Diderot et plein d'autres étaient déjà en avance, même par rapport à nous aujourd'hui.

    C'est bizarre, tu ne remets pas en cause mes deux premières réponses. Peut-être t'en estimes-tu satisfait ?
     
  13. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Salut,



    Rhétorique.
     
  14. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    Confondre la rhetorique et la sémantique, c'est rédhibitoire !
     
  15. k1000
    Offline

    k1000Membre du forum Membre actif

    412
    0
    11
    Jan 2009
    :ecouteurs: ça va durer longtemps votre petit pugilat linguistique?
     
  16. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Non, non je confirme il s'agit bien d'art oratoire appliqué, évidemment sur un forum internet, à l'écrit. Tu dis n'importe quoi mais c'est bien dit.:ecouteurs:
     
  17. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    Renseigne toi sur la sémantique générale de Khorzybski, tu verras qu'il ne s'agit pas de rhètorique et que la rhètorique n'est pas seulement "l'art oratoire".
     
  18. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Appuyer tes positions réformardo-républicaine par ce genre d'arguments, ne les rendra pas plus crédible.

    As tu l'intention de défendre toutes les canailles collaborationnistes et politiciennes actuelle via l'éternel idéal révolutionnaire bourgeois de 1789? De défendre l'Etat, social ou non, le CNR ce lot de canaille politicienne, ATTAC ce tas de pourris alter qui ne rêvent que de faire notre bien, malgré nous, en imposant leur social-démocratie comme alternative?
     
  19. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    Tu vas rire ! Je me soucie très peu d'être crédible. Je n'ai aucun besoin de persuader. Je discute simplement en exposant mes idées qui n'ont pas besoin d'être les mêmes que les tiennes. Et tous les néologismes plus ou moins insultants ne m'impressionnent pas plus que les imprécations des extrêmistes plus ou moins religieux ou assimilés sur d'autres forums.
    Pour l'instant, personne ne m'a encore persuadé qu'une autre voie soit possible, ni les intermèdes fugaces des anarchistes, ni les 70 ans d'URSS.
    Tu peux vômir tous ces gens-là, imaginer les jeter dans la même poubelle. Ils s'efforcent de trouver des solutions, eux. Rèver de tout démolir sans se préoccuper du sort de la population ne me paraît pas encore très constructif.
    Je ne conteste pas qu'on aie beaucoup de risques de passer par un stade aussi infernal, ce qui correspond tout à fait aux plans des gens actuellement au pouvoir. Ils le laissent déjà entrevoir en comptant sur le désespoir des gens.

    D'autre part, tes "analyses" ne correspondent pas du tout aux miennes, comme tu as pu t'en apercevoir. "L'idéal révolutionnaire bourgeois de 1789" est un élément d'une analyse marxiste. Ce n'est pas la mienne.

    "le CNR ce lot de canaille politicienne", issu de la résistance me paraît mériter autre chose que des insultes de la part de qui n'a jamais eu à courir les mêmes risques ni à prendre de tels engagements, d'envisager de tels sacrifices.

    "ATTAC ce tas de pourris alter qui ne rêvent que de faire notre bien, malgré nous". Honnêtement, je me demande bien ce que peut être le bien pour toi, en dehors de tes rêves de Far-West.

    L'ennui, c'est que tu prends les mots au pied de la lettre et tu ne distingues pas entre la démocratie brandie par les uns pour écraser l'Irak et celle qu'on s'efforce de récupérer. Et pour le social, c'est pareil. Ceux qui se disent "social-démocrates" et vont prendre la direction du FMI et de l'OMC sont comme ces prêcheurs qui appellent à la guerre avec le "aimez-vous les uns les autres".

    Il ne suffit pas de rejeter en bloc tous les mots de la politique. et la politique elle-même. C'est ce que veulent les crapules au pouvoir. La population française est beaucoup trop politique à leur goût. Ils préfèrent les bons étatsuniens, le mouton crédule, vénal, servile et grossier. Ou encore, à la rigueur, seulement ignorant, crédule et grossier, c'est plus facile à manipuler.
     
  20. alex kaczmarek
    Offline

    alex kaczmarekMembre du forum Membre actif

    147
    0
    1
    Déc 2009
  21. libertaire, anarchiste, féministe, internationaliste, auto-gestionnaire
    La population française n'a plus rien de politique, et c'est bien ça le problème. Regarde dans la rue, et tu verra que l'apathie est reine.
     
  22. alex kaczmarek
    Offline

    alex kaczmarekMembre du forum Membre actif

    147
    0
    1
    Déc 2009
  23. libertaire, anarchiste, féministe, internationaliste, auto-gestionnaire
    Et de plus la sociale-démocratie dont tu parles, elle est l'un des points importants du dernier meeting ps. Une démocratie, qu'elle soit libérale, sociale, la république et l'état appuient toujours le même contrôle sur la population, de plus le réformisme ne changera absolument rien à la donne. Un système merdique ne se modifie pas, il se détruit. La république et l'état ont fait leur temps, qu'ils crèvent.
    Alors non-merci! :ecouteurs: