Chargement...

Des armes à abattre (commerce d'armes)

Discussion dans 'Documentaires et films' créé par Ungovernable, 16 Juillet 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Chaque jour, des milliers d'armes légères sont vendues, revendues, échangées, au mépris du droit international. Elles finissent toujours par échouer dans les mains de dictatures sanguinaires, de bandes incontrôlées, de gouvernements génocidaires. Comment freiner ce commerce de la mort ? Pourquoi certains pays occidentaux ferment-ils les yeux ? Une enquête édifiante.

    Des milices qui sèment la mort au Congo au travail de citoyens unis dans la campagne Control Arms, Paul Moreira et David André enquêtent au cœur des réseaux opaques de trafics d'armes.

    Avec plus de 700 millions d'armes légères en circulation et une production exponentielle, le commerce des armes, aussi florissant qu'opaque, franchit les frontières au mépris du droit international. Les populations civiles, soumises à la violence de dictatures ou de milices incontrôlées, en sont les premières victimes : massacres, viols, exodes et crises sanitaires. Aujourd'hui, si les États-Unis restent les premiers exportateurs d'armes (55 %) devant la Grande-Bretagne, la Russie, la France, Israël et l'Allemagne, de nouveaux acteurs, notamment la Chine, s'imposent sur le marché. Face à cette industrie mondiale qui s'expose officiellement à Paris dans les vitrines du salon Milipol, des réseaux citoyens, réunis par des ONG dans la campagne Control Arms, s'organisent. Leur objectif ? Faire ratifier aux Nations unies un traité international qui interdise l'exportation d'armes vers des régimes coupables de violation massive des droits de l'homme. Alors que 153 pays (sur 192) y sont favorables, les Américains s'y opposent encore, comme l'explique ici sans états d'âme John Bolton, ancien ambassadeur à l'ONU et proche de George W. Bush.

    Pour pénétrer dans cette zone grise du commerce des armes et en comprendre les rouages, Paul Moreira et David André, journalistes d'investigation, ont suivi les militants enquêteurs d'Amnesty International, dont les méthodes scientifiques permettent de révéler ces trafics et de dénoncer les gouvernements passant outre les embargos. Banque de données, correspondants locaux : ces activistes pistent sans relâche les réseaux et les intermédiaires invisibles qui les dirigent, comme Leonid Minin, brièvement interviewé par téléphone, ou encore le parrain Victor Bout, arrêté en mars dernier en Thaïlande. Ayant inspiré le film Lord Of War avec Nicolas Cage en 2005, tous deux incarnent cette nouvelle génération de parrains qui a émergé après l'effondrement du bloc soviétique.

    Les journalistes se sont aussi rendus dans l'est du Congo, là où les combats, nourris par la dissémination des armes, ont causé la mort de cinq millions de civils en dix ans, dans l'indifférence générale. Au Nord-Kivu, ils ont rencontré ces groupes armés qui terrorisent les populations et prolifèrent, avec la complicité d'États voisins et grâce au trafic des minerais précieux. Du terrain aux coulisses, le film démêle peu à peu les fils de ce commerce de la mort pour en dresser un panorama édifiant. Une impunité face à laquelle les militants de Control Arms font figure de nouveaux héros


    http://www.megavideo.com/?d=33Y90IM0
    Taille du fichier : 704 MB
    http://www.megaupload.com/?d=33Y90IM0
     
  3. zarkax
    Offline

    zarkaxGANGNAM STYLE Membre actif

    1 516
    2
    139
    Oct 2009
    France
    ils sont contre la vente d'armes pour certains pays mais par contre la vente d'armes en général. C'est n'importe quoi , plus de ventes d'armes en afrique ? et alors ? sa les empecheras pas de s'entretuer .
     
  4. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  5. anarchiste, autonome
    non mais c'est pas en financant les massacres au nom de la démocratie qu'on améliore les choses. Il y aurait beaucoup moins de victimes si les pays dit démocratiques ne leur fourniraient pas d'armes. Le pire c'est qu'ils s'excusent en disant que c'est démocratique de vouloir aider un pays à s'armer pour faire respecter l'ordre et se défendre des invasions étrangères.... pouarf
     
  6. zarkax
    Offline

    zarkaxGANGNAM STYLE Membre actif

    1 516
    2
    139
    Oct 2009
    France
    c'est vrai aussi mais je me pose une question :
    Est-ce que sans armes à feu la paix reviendrait comme par magie ?
    A mon avis non , et il faut pas oublier qu'il y a vraiment des groupes armés qui se battent pour leur pays , au nigeria un mouvement révolutionnaire a détruit les installations de Shell qui ravage le pays depuis plusieurs décénies , évidemment on ne peut pas controler la bonne volonté de toutes les bandes armées mais dans certains cas les armes sont nécessaires, les problemes sont économiques et historiques avant tout .
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    1
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    2
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    3
  7. Réponses:
    7
  8. Réponses:
    5