Chargement...

democratie a l'ecole !

Discussion dans 'Libération des enfants' créé par cathleen30, 19 Février 2010.

  1. cathleen30
    Offline

    cathleen30Membre du forum Membre actif

    90
    0
    1
    Déc 2009
  2. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    Ben voilà, on me demande souvent pourquoi je déteste la démocratie.
    C'est vrai a priori, je devrais plutot l'aimer : mettre au pouvoir des gens qui nous représentent, qui pensent comme nous, etc.

    ben oui, mais le principe d'une démocratie c'est toujours le plus nombreux qui gagne. et moi, depuis ma naissance, je n'ai jamais fait partie des plus nombreux, je ne rentre pas dans les cases de cette société !
    et là, en écoutant une radio qui pourtant réfléchit un peu plus que RTL (c'est pas dur remarque !), j'entendais un reportage sur la mise en place de médiateurs élèves dans un collège de ZEP. sur le principe, c'est plutot bien, les élèves apprennent à discuter avant de taper, et souvent s'abstiennent de taper ;)
    oui, si c'était que ça, c'est bien !

    mais pour le dernier volet du reportage, ils ont parlé de règles générales, et plus seulement de conflits particuliers. et c'est là que ça s'est gâté très grave :

    une élève : et si on a besoin de trouver une règle que tout le monde doit appliquer, mais que quelques uns ne sont pas d'accord avec cette règle et en préfèrent une autre ?
    le directeur du collège : ben on fait voter tous les élèves du collège et on met en place la règle qui recueillera le plus de voix !
    et pan dans les dents :ecouteurs:
    donc les quelques "petits cons" qui ne sont pas d'accord avec la majorité ont tort ! et on apprend ça au collège ! pourquoi pas commencer à la matrenlle ou à la crèche ? comme ça nos enfnats finiront tous à la starac et regarderont tous les pub de lelay sur TF1...
    je suis furax, j'ai déjà jeté ma tv y a 9 ans, je vais pas aussi jeter la radio ? bon si quelqu'un connait l'adresse d'une école alternative près de chez moi, j'y inscris mon fils pour l'année prochaine, il doit rentrer en maternelle et franchement ça m'em...bete.
    :ecouteurs:
     
  3. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
  4. cathleen30
    Offline

    cathleen30Membre du forum Membre actif

    90
    0
    1
    Déc 2009
  5. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    merci
    ça a l'air très intéressant, sauf le prix, mais c'est à voir en toux cas
     
  6. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Je crois que le tarif dépend de tes ressources. IL existe aussi des mécènes.
     
  7. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    La dictature de la majorité, c'est le "bolchevisme", ce n'est pas l'esprit de la démocratie telle qu'envisagée par les philosophes.
    Même notre société, aussi pourrie qu'on la montre ici, prévoit un statut de l'opposition, de la minorité, dans différentes assemblées.
    Il est mauvais qu'une partie de la population n'ait aucun moyen de se faire entendre. Il faut des tribuns.
     
  8. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Merci de tes si pertinentes contributions.
     
  9. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    Et le "mécénat", c'est libertaire ou libéral(au sens du libéralisme économique) ? C'est tout à fait "ancien régime". Pas vraiment un progrès.
    Ce débat est faussé :
    Faut-il, comme maintenant, qu'une minorité impose ce qu'elle veut à la majorité ?
    Faut-il renoncer à toute organisation ?
    L'organisation, est-il envisageable de s'en passer complètement ?

    En fait, s'efforcer d'organiser qqchose de "libéral" où chacun dispose d'autant de liberté que possible dans un cadre collectif, ce n'est pas si facile que ça.

    Ce que je trouve étrange c'est qu'ici, on oppose anarchisme et collectivisme alors que les libertaires, à ma connaissance, sont aussi des collectivistes.
    Ils savent très bien monter des organisations contraignantes, sans la moindre hésitation.
     
  10. Chien Noir
    Offline

    Chien NoirAnartiste Membre actif

    239
    0
    4
    Mai 2009
    Et si au lieu de chercher une autre école, on apprenait à utiliser le monde entier comme salle de classe ? Quelle que soit l'école, les enfants y gâche l'énorme majorité de la totalité de leur jeunesse assis sur des bancs, alors que c'est l'âge où un humain a besoin d'espace, d'utiliser ses forces dans la nature, etc.
    Personnellement, et du point de vue lycéen, ça me dégoute. Que quelqu'un me propose de me déscolariser et j'accepte sans hésiter.
    Le seul inconvénient à mes yeux sera le manque de savoir. Quoiqu'on en dise, il se trouve dans les universités un savoir immense.
    Mais comment avoir le plus de savoir : par des rencontres en parcourant la Terre, ou assis sur un banc avec un individu qui veut t'apprendre la vie ?
     
  11. avrol
    Offline

    avrolMembre du forum Membre actif

    183
    0
    0
    Déc 2009
    Salut !
    Peut-être que toi, tu ne supportes plus ce cadre. C'était aussi mon cas, il y a 43 ans.
    Certains peuvent continuer et en tirer quelque chose. Qu'est-ce qui t'empêche d'appliquer ton programme ? N'es-tu pas libre ? Certains l'ont fait avant toi. Et un certain nombre en ont appris tout ce qu'ils voulaient. On peut reprendre ses études plus tard. Evidemment, c'est sans le soutien des parents. Ils ne sont pas éternels et les retraites fondent à vue d'oeil.
    L'école est discutable, surtout maintenant. Mais cahin-caha, malgré la démolition bien entamée, elle assure un minimum pour un maximum d'élèves.
    Les lycées dépendent maintenant des régions. L'Etat s'en est débarrassé, comme de tout le reste, tout en gardant l'argent. La SNCF, les hopitaux, les centres d'IVG, les écoles, les tribunaux, les services de contrôle de la consommation et des fraudes, tout ça disparaît, et j'en oublie. La crise du logement laisse les gens dehors, mais on construit des prisons privées. Les centres de rétention pour étrangers sans papiers s'installent partout.
    Est-ce que ça a un rapport avec le fait que les gens et surtout les jeunes ne votent pas et qu'ils ne se présentent pas aux élections ? Les démolisseurs au pouvoir s'en donnent à coeur-joie. A qui profite l'abstention ?
    En ce moment, c'est la campagne électorale pour les élections régionales, les dernières encore à peu près démocratiques. C'est la région qui a les lycées en charge.
     
  12. k1000
    Offline

    k1000Membre du forum Membre actif

    412
    0
    11
    Jan 2009
    "c'est la campagne électorale pour les élections régionales, les dernières encore à peu près démocratiques."
    Tu as vu qui se présente à ces élections? Les mêmes partis que dans les nationales... Donc je vois pas en quoi ça changerait la politique de l'école, encore moins le contenu des programmes... Ni où se trouve la démocratie là-dedans.
     
  13. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 487
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Reportage sur une école US, plutôt intéressant

    http://video.google.com/videoplay?docid=-2451210148637059318#


    En même temps je voit comment on peut faire autrement ? Exemple une chambre de 4 élève fout le boxon tous les soirs et réveille tout l'internat, les élèves votent et décident d'imposer une horaire de coucher (a partir de laquelle y' a plus droit de faire de bruit) à 22 heures, mais les 4 élèves sont pas d'accord, est-ce que tous les élèves doivent subir leur bruit tous les soirs pour leur faire plaisir ?
     
  14. Sylfirez
    Offline

    SylfirezMembre du forum

    45
    0
    0
    Avr 2010
    Ouais a vrai dire je suis interne dans le lycée public de ma région et j'ai déja vécu cette scéne cette année plusieurs fois.
    Nous sommes 5 dans notre chambre, et aussi bizarre que cela puisse paraitre, il y a tout les partits politique. Un extreme droite, un Ump, un Modem, un écolo, un pote communiste et moi meme collectiviste anarchiste.

    Et il se trouve que les deux de droites de ma chambre ont par deux fois foutu le bordel à 1 heure du mat .

    Ces gars la invitent leurs amis sans rien demander a la chambre, fument 3- 4 pétards dans la soirée enfument tout le monde et rigolent fort. Le seul truc c'est qu'on est tous au lycée on en chie tous autaut pour passer notre putain de bac et que la moindre des choses serait de pouvoir dormir pour essayer de foutre un peu de vasilline sur ces programmes extremement chargé (car comme tout le monde commence a le savoir, il n'existe aucun prof ou aucune classe capable de terminer un programme aujourd'hui)
     
  15. Sylfirez
    Offline

    SylfirezMembre du forum

    45
    0
    0
    Avr 2010
    Ces gars la n'ont presque aucune conscience de l'autre et gouverne uniquement la chambre grace au soutient populiste de l'internat car eux ont une énorme gueule, parle bien, et vive dans le confort depuis leurs naissances.
    Du coup les seuls moyen que j'ai trouvé pour leur dire d'arreter le soir, c'est la menace de gueuler sufisement fort pour que le pion arrive et mette fin a tout.
    Le probléme c'est que personne dans la chambre n'ose se rebeller face a ce systeme mafieux car sinon tout le monde risque de choper la réputation de faillot, de traitre. Ce qui représente finalement la loi du silence de la mafia.

    Dans la classe c'est pareil, 4,5 gars foutent le bordel et se complaise dans leurs activité et la moitié de la classe les soutiennent. Moi j'essaye de suivre tant bien que mal avec 4 autres personnes intérréssé, et la prof devient de plus en plus severe et saque de plus en plus l'ensemble de la classe, le cours perds tout son interet. Le prof n'ose pas viré les éléves parcequ'ils ont leurs responsabilité. Les eleves eux n'ose pas séchers car le proviseur colle jusqu'a la fin de l'année les gens qui séchent.

    En faite je pense que dans le lycée et l'éducation, la majorité des étudiants oublient leur raison d'etre et prennent le fait d'étudier comme un détail alors qu'il s'agit véritablement du but de ce systeme. Du coup a l'echelle de la société francaise la démocratie perd tout son sens. Les gens votent pour leurs propres interets ou pour ceux qui parle le mieux et oublient le véritable sens de la politique et de la démocratie celui de vivre ensemble et d'acceder a un enrichissement de l'ame.

    Ca me désole de savoir que les gens de ma chambre représentent un échantillon de la france de demain.
     
Chargement...