Chargement...

Crise financière, confinement, révolution ?

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par Aleph, 2 Avril 2020.

  1. Aleph
    Offline

    AlephMembre du forum

    31
    6
    0
    Avr 2020
    Homme
    France
    Bonjour,

    Avant la crise du COVID-19, le monde tremblait. Que ce soit en France, au chili, en Chine, partout, les foules se sont levées pour diverses raisons. En France, nous avons accumulé les gilets jaunes et la grève massive contre la réforme des retraites. Sans compter les suicides étudiantEs et les milles autres faits en concordances.

    La crise vient alors interrompre les événements. Mais après ?

    Quand les courbes de la finance tombent. C'est aux travailleurs de la relever. Toujours les prolétaires doivent assumer toutes les crises. Donc les lois liberticides risques de nous tomber sur la tête.

    Personnellement, je pense que les mouvements sociaux vont prendre un ampleur historique. L'anarchisme risque d'avoir pas mal d'avenir.

    Quel avenir voyez-vous ?
     
  2. YoungResignation
    Offline

    YoungResignationMembre du forum Membre actif

    311
    99
    0
    Déc 2018
    France
  3. anarcho-communiste
    Personnellement je suis assez partagé par cette analyse.
    D'un coté j'ai envi d'y croire, et la situation peut pousser à l'émeute au vu des mesures ultra strictes (fachistes en fait) qui sont prises.

    Mais de l'autre je vois aussi une monté du nationalisme, et bon nombre de personnes (anarchistes compris !!!!) se transforment en de véritable petits flics, dénonçant leurs voisins qui ne respecteraient pas assez le confinement.
    On est dans une période ultra liberticide ou toute les décisions ultra autoritaires peuvent être (et sont)prise, et ce sous les applaudissements des gens.
    La peur donne des ailes au fachisme d'état.

    Le fait d'être confinés et isolés les uns des autres rend aussi très difficile toute organisation.
     
  4. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 492
    500
    141
    Jan 2009
    France
  5. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Bon ce n'est pas pour être pessimiste mais je voudrais proposer une autre alternative un peu moins réjouissante.
    Le mouvement contre la réforme des retraites était encadré par les syndicats et s'est soldé par un échec (de ce que j'ai compris parfaitement prévu par ces mêmes syndicats). Il n'a mobilisé que les mêmes secteurs syndiqués de ce qu'on peut appeler "l'aristocratie ouvrière". C'est aussi le cas de la majeur partie des mouvements nationaux des dernières décennies (excepté le mouvement des banlieues de 2005 sisi la mifa).
    Les gilets jaunes étaient un mouvement qui s'est pas mal émancipé de ces cadres institutionnels... Mais qui a servi de caisse de résonance à pas mal de théories d'extrême-droite. Entre les insultes antisémites, les focalisations sur Macron ou la finance, "les Rotchild", la diffusion de théories complotistes par des têtes de gondoles pas mal suivi (comme Maxime Nicolle), les tentatives de récupérations électorales avec présentation de liste GJ, et le citoyennisme ayant abouti au RIC... C'est un mixte où on a pu voir des choses intéressantes mais où la "conscience de classe" manquait cruellement selon moi.

    En outre depuis là aussi un peu plus de 10 les partis populistes nationalistes gagnent de l'ampleur. Après l'anti-européisme de Chouard, Tsipras, Podemos et le Front de Gauche, ce sont les anti-européistes d'extrême-droite qui ont pris le relaie. Avec l'Aube Dorée, Soral, Chouard encore, la guerre de la Crimée où l'extrême droite s'est opposée à l'extrême-droite. On a vu la progression de la "dissidence", de l'antisémitisme, des théories conspirationnistes partout sur le web, des youtubers de merde comme le Raptor dissident qui arrivent à avoir une bonne fanbase notamment sur le forum jeuvideo.com. En Pologne, en Autriche, en Italie (mouvement 5 étoiles), en Grèce, aux Pays-Bas et j'en oublie certainement, l'extrême-droite arrive au pouvoir. Marine Le Pen atteint le deuxième tour des présidentielles et Trump est élu... L'audience de Zemmour ne faiblit pas. Les médias russes soutiennent les oppositions d'extrême-droite.

    La crise met en branle l'impérialisme. Les USA se sentent menacés par la Chine. Des frictions autour de Gibraltar entre l'angleterre et l'espagne. Aujourd'hui les pays peu endettés sont face aux pays endettés de l'UE autour du projet de mutualiser la dette... Bon je suis pas un pro de la géopolitique mais j'ai l'impression que les tensions entre pays impérialistes croissent.

    Même à gauche la critique qui rencontre le plus de succès est la critique de la finance, des monopoles et à l'extrême-gauche de la police et de l'état.

    Est-ce-que c'est l'anarchisme ou le fascisme qui a de beaux jours devant lui ?

    Le principal bémol c'est que mon analyse est très eurocentrée. Or une révolution communiste / anarchiste ne peut être qu'internationale (à mon sens). Le Chili a l'air bien plus déter que la France par exemple.
    Mais oui ce serait intéressant d'en parler, d'apporter des éléments pour se faire une idée la plus juste de la situation réelle dans laquelle on se trouve. Sans pécher par excès d'optimisme ou de pessimisme (ce que j'ai fait volontairement pour proposer un autre point de vue).
     
    YoungResignation apprécie ceci.
  6. YoungResignation
    Offline

    YoungResignationMembre du forum Membre actif

    311
    99
    0
    Déc 2018
    France
  7. anarcho-communiste
    Je deteste être aussi pessimiste mais je trouve qu'Anarchie13 a soulevé beaucoup de point important.

    Le contexte actuel ne me parait pas du tout favorable a une quelconque révolution, que ce soit maintenant ou dans un mois (Possible fin du confinement, meme si ils parlent de déconfinement progressif)
    Par contre on est en plein dans une periode ou l'extreme droite prospère de tout les cotés, imposant son rythme.

    Personnellement j'essaye de me raccrocher aux bons trucs, genre les appels a la grève des loyers, les appels à piller les magasins pour redistribuer, les révoltes de prisonniers etc
    Qui sait, avec cette pandémie, on peut aussi y voir une sorte de déséquilibre, de fragilité gouvernementale qui pourrait ouvrir une brèche ?
     
  8. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 622
    205
    2,129
    Mar 2005
    Homme , 32 ans
    Canada
  9. anarchiste, autonome
    Très bonne analyse. J'avais fais un post décrivant les conséquences économiques et comment la crise financière pourrait être un catalyseur pour les idées anti-capitalistes. Malheureusement ce post pertinent a été trollé par Ninaa et Mc2. Mais si tu as le courage de rechercher au travers du trollage il y a plusieurs infos intéressantes ici :
    Coronavirus et son impact sur la société

    Quand les banques centrales s'attendent à ce que jusqu'à 35% des emplois soient perdus, on peut imaginer l'ampleur de la révolte sociale qui pourrait s'en suivre.
     
  10. Aleph
    Offline

    AlephMembre du forum

    31
    6
    0
    Avr 2020
    Homme
    France
    Je ne sais pas si la période à venir est révolutionnaire. Mais je pense sincèrement que les mouvements sociaux prendront beaucoup plus d'ampleurs. Et avec un capitalisme aussi affaiblit, ne devrions nous pas redoubler d'actions révolutionnaires ?
     
  11. Aleph
    Offline

    AlephMembre du forum

    31
    6
    0
    Avr 2020
    Homme
    France
    J'irais voir ça, merci beaucoup !
     
  12. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 492
    500
    141
    Jan 2009
    France
  13. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Clairement si ! De toute façon meme dans mon scénario pessimiste il n'y a qu'un mouvement révolutionnaire qui pourrait enrayer la marche du fascisme.
    Mais au début du XXe siècle le climat était aussi révolutionnaire et le mouvement ouvrier on ne peut plus actif qu'aujourd'hui et pourtant c'est la guerre impérialiste et le fascisme qui ont tiré leur épingle du jeu.
     
    YoungResignation apprécie ceci.
  14. Aleph
    Offline

    AlephMembre du forum

    31
    6
    0
    Avr 2020
    Homme
    France
    Oui, mais, le monde n'était pas aussi mondialisé... Au XXème siècle, le capitalisme avait encore ses "nations", aujourd'hui non, la communication est très rapide, la massification peu donc l'être encore plus qu'avant.Je pense que le mieux est de voir... C'est spéculatif après, préparons nous comme si la période capitaliste à suivre sera la dernière au pire.

    Vive la révolution !
     
  15. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 492
    500
    141
    Jan 2009
    France
  16. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    L'analyse du garap. Je trouve qu'ils sous-estiment la gravité du virus mais ils apportent des éléments interessants.

    https://garap.org/communiques/communique77.php#_edn164
     
  17. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 492
    500
    141
    Jan 2009
    France
  18. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Comment ca le monde n'a pas ses nations ? Je vis bien en France pas dans une republique internationale
     
  19. Aleph
    Offline

    AlephMembre du forum

    31
    6
    0
    Avr 2020
    Homme
    France
    Je parle en terme de modes de productions : le capital n'a plus de frontière, n'a plus de nations. Plus comme au XXéme siècle. La France n'a plus aucunes frontières au niveau du capital...
     
  20. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 492
    500
    141
    Jan 2009
    France
  21. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je ne crois pas que le capital ait deja eu des frontière. La mondialisation est au moins aussi vieille que la conquête des "indes".
     
  22. Aleph
    Offline

    AlephMembre du forum

    31
    6
    0
    Avr 2020
    Homme
    France
    C'est pour ça que j'avais mis nations entre guillemets, les frontières de capitaux étaient protectionnistes, il y avait donc des "nations" qui gérer les échanges. L'ouverture des frontières au niveau des capitaux n'est que bien plus tardive.
     
  23. Aleph
    Offline

    AlephMembre du forum

    31
    6
    0
    Avr 2020
    Homme
    France
    Cette ouverture à eu des conséquences évidentes sur les rapports internationaux, via notamment internet.
     
  24. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 492
    500
    141
    Jan 2009
    France
  25. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    je suis pas sûr de ce que tu avances, t'aurais des sources ?
    Capitalisme = propriété privée des moyens de production, ce sont les entreprises privées qui gèrent leurs échanges avec les clients et fournisseurs. Les états peuvent encadrer ça par la loi mais je crois pas que les états aient déjà géré les capitaux à proprement parler.
    Et internet c'est quand même une invention tardive à cette échelle.
     
  26. Aleph
    Offline

    AlephMembre du forum

    31
    6
    0
    Avr 2020
    Homme
    France
    L'état n'a que peu à voir dedans... Les entreprises auparavant était bien plus locales qu'aujourd'hui, il y avait bien bien de sous traitance mondialisée.

    Le capitalisme n'était pas aussi mondialisée, pour cause, le manque de moyens, les multinationales prennent que très tardivement l'ampleur, internet arrive en dernier mais joue un rôle très primaire...
     
  27. Ziggy-star
    Offline

    Ziggy-starMembre du forum Comité auto-gestion Membre actif

    526
    85
    0
    Fev 2017
    France
  28. plateformiste, internationaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, gauchiste, veganarchiste
    Sur la possibilité du fascisme et son enrayement, je suis d accord avec le fait que seul un mouvement révolutionnaire peu l éviter, en revanche c'est pas la seule condition. D'ailleurs A13 parle du xxeme en disant que le mouvement ouvrier était actif, ce n'est pas exactement, en réalité, il était démoralisé. Mais peu importe, je pense que pour qu un mouvement révolutionnaire aussi actif qu il soit puisse enrayer le fascisme il faut qu'il soit organisé

    Sur l'internationalisation du capitalisme, je pense que Aleph a raison, l'élite capitaliste est bien plus internationale qu'avant mais il reste des clivages nationaux. En revanche les États ont tout à fait quelque chose à voir dedans. Ce sont les Etats qui ont décidé de réduire les barrières douanières, ce sont les Etats qui ont enclenché la mondialisation. Les Etats ont un intérêt à la dérégulation (c'est la base du néolibéralisme)

    En ce qui concerne le sujet de la discussion, déjà les situations sont très différentes selon les pays par rapport au contexte de contestation et par rapport aux conséquences de la crise ( en France, l Etat et l Europe prendra en charge une partie du cout de la crise, ce qui donnera une nouvelle légitimité à ceux-ci)
    Mais bref, quel avenir ? Il faut d abord prendre en compte que les idées anarchistes n ont pas le vent en poupe dans les derniers mouvements de contestation (hormis peut-être chez les jeunes et dans la lutte pour les migrants) et que la domination de l'État est de plus en plus admise voire réclamée (les lois liberticides de ces dernières années n'ont que très peu été discutées dans le débat public)
    En revanche, je ne crois pas qu'une révolution communiste anarchiste doivent nécessairement être internationale ni même nationale, pour moi il suffit que la révolution s'affirme (assez fortement pour créer un rapport de force et éviter une répression) et existe tout en gardant l objectif d être internationale
    Donc pour moi l avenir du mouvement anarchiste n est pas favorable mais le mouvement doit avant tout réfléchir à son organisation
     
    YoungResignation apprécie ceci.
  29. Aleph
    Offline

    AlephMembre du forum

    31
    6
    0
    Avr 2020
    Homme
    France
    Je suis d'accord avec toi. Quels sont les points d'organisations que tu préconiserais personnellement ?
     
  30. Ziggy-star
    Offline

    Ziggy-starMembre du forum Comité auto-gestion Membre actif

    526
    85
    0
    Fev 2017
    France
  31. plateformiste, internationaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, gauchiste, veganarchiste
    Personnellement je suis pour une organisation telle que le mouvement anarchiste c'est organisé de fait, c'est à dire en articulant individu et collectif par des regroupements non permanents à tous les niveaux. Je pense que ce qui freine le mouvement anarchiste aujourd'hui c'est l esprit de chapelle, que ce soit les orga ou les groupes constitués. Je pense que si tous les anarchistes étaient "indépendants" (sans affiliation) et agissaient par regroupements éphémères (avec une action et un objectif déterminé), nous serions beaucoup plus efficaces. Aujourd'hui, les différents groupes sont divisés et isolé voire en concurrence. Combien de fois une action a échoué psk chaque groupe à prévu un truc dans son coin sans prévenir les autres.

    Mais quand je dis que le mouvement doit s'organiser ça veut surtout dire redéfinir collectivement les idées et objectifs de l anarchisme aujourd'hui, mettre en lien les différentes luttes et pratiques.
     
    YoungResignation apprécie ceci.
Chargement...