Chargement...

Compte(s) Rendu(s) de Strasbourg

Discussion dans 'Médias et presse' créé par No Pasaran, 6 Avril 2009.

  1. No Pasaran
    Offline

    No PasaranMembre du forum Membre actif

    242
    0
    7
    Nov 2008
  2. libertaire
    Voilà, l'expérience à été très riche en émotions... et il est du devoir de ceux qui sont allés au contre sommet de faire un petit speach sur ce qu'il s'est vraiment passé, parce que les médias nous ont vraiment décris comme des rageux et que la réalité a été bien dure pour nos gueules !

    Jeudi : Je suis arrivé la nuit. J'apprend que dans l'après-midi, une manifestation en soutient au mort de Londres dans la même semaine au G20 a rapidement dégénéré.
    Les manifestants (beaucoup de black block mais pas que) vont caillasser une base militaire, démolir des jeeps et piller un commissariat de proximité, entre autres.
    A noter que les jeunes des cités proches sont descendus dans la rue pour porter un soutien au manifestants. (éclaireurs en scooters, etc...)
    De là, la réponse de la police ne se fait pas attendre et la dispersion se fait dans le désordre.

    Beaucoup de manifestants rejoignent le camp, jusqu'où ils seront "coursés" par la police.
    Environ 300 "black block" se réfugient dans une forêt proche et sont font tous arrêtés après des méthodes dignes de la chasse à l'homme (tir tendu de flashball en pleine forêt)
    Beaucoup s'accordent sur le fait que ces 300 manifestants ont été entrainés dans les bois par les RGs (info ou intox ?)


    Vendredi : Beaucoup de camarades capturés la veille sont relâchés dans la nuit, mais complètement "délestés" de leur matériel de protection, tel que les jambières et les masques à gaz voire de leur ARGENT ET DE LEURS PIECES D'IDENTITE.
    En attendant que les gens reviennent petit à petit les AGs sont à l'honneur.
    Il est "décidé" (là encore il n'y avait pas tout le monde...) de monter à la frontière pour repérer les lieux et manifester le soutien aux camarades bloqués en Allemagne à cause de la fermeture des frontières.

    Le cortège des Clowns part avant tout le monde pour une petite escapade en ville.
    Peu de temps après, l'alerte est donnée : les clowns sont encerclés par la police et ils demandent de l'aide d'urgence.
    Des centaines de manifestants se portent au départ d'un second cortège.
    Durant environ 15 minutes, les gens se rassemblent pour un départ groupé.
    Nous commencons à partir vers le lieu où les clowns ont appelé à l'aide.
    En plein milieu de la marche, l'info parvient : les clowns ont été relachés et ils reviennent vers le camp.
    Histoire d'en avoir le coeur net, le gros des personnes du second cortège les attendent là ou ils se sont arrêtés.

    En effet, peu après les clowns reviennent, mais avec eux la police aussi.
    Sans aucune provocation de notre part, les lacrymos fusent dans la rue. L'objectif des policiers est clair, nous faire retourner au village.

    Aussitôt, les échauffourées commencent.
    Si les policiers parviennent à les tenir en respect au début des affrontements, la determination des manifestants présents et leur nombre va inverser la tendance.
    Les barricades des manifestants avancent de plus en plus et les gaz ne parviennent pas à stopper le répondant des émeutiers.
    Quelques jeunes des cités se joignent à nouveau aux émeutiers.
    Après au moins une centaine de grenades en tous genres lancées et deux heures de surplace, la police se retire sans la moindre arrestation.

    Néanmoins, avant lesdites échauffourées, une centaine de personnes avaient été arrêtées...
    Le soir, c'est une ambiance appaisée qui se distingue dans le camp.
    Des barricades sont érigées sur 4 points d'accès stratégiques du camp avec des tours de gardes.

    Samedi : Le jour-J, la grande manif !
    Même si le RDV du départ groupé est donné à 10H, a partir de 5h du matin, des petits groupes partent bloquer diverses délégations en ville et repérer le terrain.
    Le cortège anti-OTAN sort donc du village pour se diriger au point de départ de la manifestation (le fait que le quartier soit bouclé par les flics ne rendait pas judicieux le fait de partir en plusieurs petits groupes)
    Arrivés au pont qui sépare les manifestants du point de RDV, les cortèges bloquent.
    Les policiers font barrage sur le pont.
    Habituel "échange de procédés", les gazs et les grenades assourdissantes fusent à nouveau.

    Les manifestants et notamment les black block et les communistes Turcs forcent de nouveau le passage et forcent le repli de la police en deux groupes sur les rues perpendiculaires à celle qui mène au pont.
    Les manifestants prennent alors le chemin qui leur est tendu et rejoingnent la place de départ de manifestation (une station essence sera éventrée sur le parcours)
    Sur le chemin, beaucoup de gens font le détour vers le poste frontière de Kehl, qui prendra feu peu de temps après.

    Les gros des manifestants se dirige vers la place où des petits discours sont tenus.
    A la fumée du poste frontière s'ajoutent bientôt deux autres foyers : celui d'une banque (puis de la pharmacie adjacente) et celui d'un hôtel.
    Très vite la fumée et les policiers poussent les gens à se regrouper dans la place.
    Acculés, les manifestants décident de partir en cortège et de commencer la manifestation pour laquelle ils se sont rassemblés.
    Des camions policiers, qui se trouvaient sur la route, sont saccagés par les black blocks.

    Après deux kilomètres de marche, le pont de l'Europe se dessine, bien gardé par la police.
    Le cortège n'insiste pas cette fois et suis le trajet prévu dans la manifesation initiale.
    Les manifestants s'engouffrent dans une zone industrielle portuaire.
    Puis, c'est le bloquage complet ! les policiers ont réussi à séparer les blocs de tête en plusieurs petites parties.
    Et des lors, ils s'en donnent à coeur joie.
    Enfumés par derrière, les manifestants se heurtent à l'avant avec des policiers tout aussi déterminés posés derrière un pont férroviaire
    Beaucoup de black block décident l'affrontement.
    La répression ne se fait pas attendre, et les policiers, bien mieux préparés, arrivent à les repousser.

    Montés sur le pont, ils ont alors le champ libre pour gazer les gens.
    Les manifestants reçoivent une pluie de grenades lacrymogènes et assourdissantes SANS POUVOIR BOUGER DU LIEU OU ILS SONT RETENUS.
    S'en suivront des tirs de flashball à l'aveuglette et sans aucune justification (ils tiraient sur des gens qui cherchaient une once d'air non contaminé !!) et même à caillasser les manifestants (ENTIEREMENT VERIDIQUE)
    Après cette fine démonstration de force, digne des plus grandes dictatures mondiales, les participants, qui n'ont pourtant rien demandé sont forcés de se rendre et de rebrousser chemin.
    Seuls les black block resteront et de là plus aucune information n'a filtré...
    Sur le chemin du retour, les manifestants sont déçus, frustrés, rancuniers, fatigués... Le policiers continuent leur parade en arrosant "un ptit coup pour la route", les gens qui leur tournent le dos.

    Le retour au camp se fait dans le calme et le silence.
    La police était très très bien organisée non pas comme le disent les médias en créant une polémique stérile et qui n'a pas lieu d'être, un faux débat.
    On dénote 150 blessés et environ 400 arrestations. Mais là, étant donné que personne n'est d'accord pour ces chiffres, l'info est à prendre avec des pincettes.
    Le soir, le camp organise la sécurité, car la police menace d'entrer en force.

    Dimanche : rien durant la nuit n'aura été fait.
    Sur les coups de midi, les rumeurs laissent à penser que les CRS bouclent le quartier et qu'ils fouillent méticuleusement.
    50 cars de policiers seraient en train de se préparer à entrer dans le village.
    Les gens qui partent sont importunés, fouillés, tout comme les voitures.
    Un simple tract est susceptible d'irriter les CRS qui cherchent la petite bête.
    Peu nombreux sont ceux qui ont réussi à partir sans croiser la police et à être rentrés chez eux dans la soirée.




    Dès lors, les informations remontent par morceaux et je ne suis pas en mesure de pousser plus loin le compte rendu.
    J'ai essayé d'être le plus précis et le plus objectif possible.
    A ceux qui auront des infos quand à ce qui s'est passé dimanche soir au camp vous pouvez poster ou m'envoyer un MP pour que j'édite.
    SOLIDARITE AVEC LES INCARCERES ET LES REPRIMES DU SYSTEME ARBITRAIRE
    NON A L'OTAN ET AU CAPITALISME MILITARISTE !

    Anarchie !
    Fraternellement,
    NoPa
     
    Dernière édition par un modérateur: 6 Avril 2009
  3. petipunk
    Offline

    petipunkKebab Membre actif

    266
    0
    1
    Avr 2007
  4. libertaire, anarcho-communiste, internationaliste, syndicaliste
    J'ajoute au récit précis et complet de NoPa, que la police s'est montrée extrêmement provocatrice envers les manifestants, avant et pendant la manif.
    De plus, les bavures, débordemments et infractions sont nombreuses :

    -tirs à vue sans sommation de flashballs et lacrimo
    -explosions de bombes assourdissantes dans la foule et au sol
    -contrôles abusifs
    -palpations de femmes par des policiers masculins
    -insultes et humiliations lors des contrôles
    -confiscation (racket) d'objets prétenduement dangereux




    Pour exemples :

    lors d'une manif de clowns, a laquelle j'ai participé (environ 30 persones), la gendarmerie a tiré des lacrimos sur les clowns à genous les bras en l'air (ironiquement, certes, mais pacifiquement).

    Durant la manif, ils tiraient à vue, indifférement sur les black blocs ou sur les pacifistes.

    à la sortie du camp dimanche, j'ai subi maintes humiliations de la part des flics en civil : tutoyement, insultes ("va trouver un boulot ptit con", "ta gueule, ici c'est nous qui faisons la loi"), jugements de valeur ("va bouffer l'herbe sale végétarien", "va t'acheter des fringues espèce de clodo", "on t'a pris pour une meuf avec tes cheveux longs"), ils cherchaient vraiment la merde.
    Ils m'ont confisqué mon couteau et mes feutres, tous deux légaux et placés dans mon sac...
    A mes protestations ils ont répondu qu'ils pouvaient invoquer l'antiterrorisme et me coller en garde à vue 144h.
    Ils confisquaient également tous les appareils photos et videos qui auraient pu disculper les manifestants cagoulés en les comparant avec les fringues trouvées dans les sacs (ils prenaient aussi tout le monde en photo).


    A comparer avec les dires des médias qui accusent les méchants anarchistes d'être venus foutre la merde...
    Bizarrement, la population qu'on croisait était à fond de notre côté, à croire qu'ils ont séléctionné les personnes interrogées.
    On a été encouragé du début à la fin par les habitant de la Meinau, jeunes ou vieux, qui étaient "outragés par les actes des CRS".


    Ne prenez pas non plus ce qu'on dit sans recul, notre point de vue n'est pas non plus objectif, mais si on se contente des médias, c'est TRES loin d'être objectif aussi (en tout cas à en juger par la floppée d'injures qui m'a attendu ce matin au lycée...)





    Pour finir, je pense qu'il n'y a pas eu d'erreurs politiques dans les cassages :

    -la chaine accor auquel appartient l'hotel ibis bafoue les droits du travail : les femmes de chambres sont payées à la chambre, à raison de 3.6 chambres par heure, sachant que les plus rapides en font 3 par heure. Elles sont obligées de travailler bien plus que les 35h payées.

    -le poste de douane est un symbole du capitalisme et des frontières.

    -les banques, tout comme en Grèce, ont été des cibles privilégiées, en tant que symboles du capital.

    -la chapelle, pour les crimes de la religion (renouvelées récemment par le pape)

    -la pharmacie, en dénoncement de la surconsommation de médicaments chimiques cancérigènes, testés sur les animaux.

    -la poste, car c'est le pire des services publics : les postiers travaillent 6j/7, et sont payés pour leur tournée, qui est censée durer 7h, et qui dépasse systèmatiquement les 8h.

    -les caméras, feux, panneaux et autre mobilier urbain en symbole de l'état policier et sécuritaire

    -la station service pour le capital et la pollution


    Les cassages n'ont absolument pas été faits au hasard comme le prétendent les médias.
     
  5. Marika
    Offline

    MarikaPourquoi jsuis "senior" ? Membre actif

    478
    0
    6
    Juin 2007
  6. libertaire, anarchiste, féministe, internationaliste, auto-gestionnaire
    apparemment pour la pharmacie c'est un accident, le feu de la poste qui se serait propagé, et j'espère que c'est vrai parce que pour le coup je trouve ça très con, même si j'aime pas les pharmacien-ne-s

    pour ce qui est de l'hotel ibis, des témoins oculaires auraient vu des hélico lancer directement des grenades incandescentes sur l'hotel, ce qui l'aurait enflammé. D'autres personnes disent qu'il y avait des flics en haut de l'hotel et que c'est pour cela qu'il a flambé. Des riverains racontent que les manifestants ont fabriquer des cocktail molotov sur place avec les bouteilles d'alcool du bar... bref c'est gros cafouilli mais vu le temps qu'ont mis les condés à réagir, jsuis persuadée qu'ils sont dans le coup. Mais on va pas le dire, parce que ça m'étonnerais que quelqu'un qui y était veule le croire, même si les preuves sont flagrantes. Tu tombes de haut dans ton estime quand tu te rends compte que toi et tes centaines de camarades se sont fait avoir...

    mais pour le reste rien à redire
     
  7. JiyuU
    Offline

    JiyuUMembre du forum Membre actif

    364
    0
    29
    Nov 2008
    J'ajouterai une ou deux petites choses à ces recits :

    1 - lorsque les manifestants ont accédés au lieu de rassemblement de depart de la manifestation il y avait deja eu 3h de marche, l'air de rien c'est pratique pour les flics, ça permet de fatiguer les gens...

    2- sur le lieu en question il y avait un chantier, c'est à dire des centaines de metres de barrières, des planches bien rangées en tas, des fers à betons, des containers qui n'étaient même pas cadenassés. Et un peu plus loin après le point de sorti de cette esplanade un même chantier. Il manquait juste la pancarte "servez-vous" personne n'est a priori tombé dans le piège d'utiliser ça, mais il me semble que c'était un des traquenards préparés par les autorités.

    3- sur cette manif les fusées éclairantes rouges étaient le signal qu'utilisaient les enfoirés comme signal de gros gazage. Ceci est une info qui peut servir à l'avenir, surveillez le ciel.

    4- A 10h30 samedi les réseaux de portables ont été brouillés, info confirmée par le journal le monde aujourd'hui.
    D'ailleurs les portables passaient tres mal depuis la veille au soir

    5- Lorsque la manifestation a été bloquée dans la zone industrielle par les flics, en plein apres midi, sous le soleil, l'eau commençait a devenir un peu/beaucoup rare un particulier a permis qu'on se ravitaille à son tuyau d'arrosage. On le dit à chaque fois mais prenez de l'eau de à manger en manif ! Là il aurai fait un peu plus chaud on étaient bon pour une insolation générale ! Gros merci au particulier !

    6- Spéciale dédicace aux couillons qui tenaient le micro et qui déblatéraient sur l'estrade pendant que tout le monde se demandait comment on allait sortir de la nasse qu'on nous avait tendu sur cette putain d'esplanade. Totalement déconnectés de la réalité qu'ils avaient sous les yeux.

    7- La sortie de manif affreuse tout le monde les bras levés qui passe devant les robocops hilares et l'oeil des caméras. Et hop un petit coup de lacrimo (au cas ou t'en aurait pas eu assez alors qu'on arrivait en marchant déjà hagards.

    Les clowns qui étaient sur le pont et que ça faisait du bien de les voir, mais ils ont bouffés du gaz d'une manière absolument injustifée.

    8- Pas de charge sur les foules, nouvelle technique ! mais debouchage de sinus général à la lacrymo et tir de flashball a gogo.

    9- et refaire les 6km pour rejoindre le camp vraiment durs, les cuisines allemandes sur le bord de la route ravitaillaient.
    quelques véhicules faisaient la navette.

    10- Le départ le dimanche de la plupart des gens c'est mal passé ils controlaient jusque sur les aires d'autoroute.


    J'espère que tous ceux qui sont partis sont bien rentrés, je ne demande aucune confirmation, juste une petite pensée pour vous les gars !
     
  8. No Pasaran
    Offline

    No PasaranMembre du forum Membre actif

    242
    0
    7
    Nov 2008
  9. libertaire
    Merci de contribuer à informer les camarades qui n'ont pas pu ou voulu se déplacer !
    C'est vrai qu'un fort ressentiment de frustration est remonté après la manif de samedi notamment avec des propos extrêment radicaux.

    Pour ce qui est des camarades qui sont restés au camps j'ai eu de nouvelles de certains qui ont du marcher des bornes et des bornes dans la forêt pour finallement tomber quand même sur des flics, se faire contrôler, ficher et confisquer drapeaux, tracts et voler leur argent !

    Pour revenir sur ça :


    ==> Vidéo à l'appui : http://www.dailymotion.com/video/x8vw7c_manif-des-crs-caillassent-des-anti_news
     
    Dernière édition par un modérateur: 6 Avril 2009
  10. ivo
    Offline

    ivoMembre du forum

    1 542
    0
    117
    Juin 2007
    tiens, encore une info et un précédent interessant....

    y'a-t-il des plaintes ou autres de déposées à ce sujet ??

    ça aussi j'attends de voir les éventuelles réactions/suites ...
     
  11. Lib.R.T
    Offline

    Lib.R.Tle traitre du dictateur. Membre actif

    871
    1
    1
    Août 2008
    Faut choper la vidéo avant la censure, et la diffuser un max.
     
  12. petipunk
    Offline

    petipunkKebab Membre actif

    266
    0
    1
    Avr 2007
  13. libertaire, anarcho-communiste, internationaliste, syndicaliste
    J'ai un peu réfléchi à se qui s'est passé.

    Déjà, il est plus qu'évident, et ce depuis le début, que les condés avaient ordre de nous laisser faire les cons, ne serait-ce que pour discréditer la manif auprès du public.
    Ils nous ont encerclés pendant plus d'une heure près du pont, et nous ont regardé enflammer la douane, l'hotel et le centre commercial.

    Maintenant, je me dis aussi que si les médias n'avaient pas eu les "débordemments" à se mettre sous la dent, les flics auraient ramassé méchant, vu le nombre de bavures qu'ils ont commis.
    Ils avaient tout intérêt à ce que nos conneries soient plus grosses que les leurs pour éviter de s'en prendre plein la tronche, si vous voyez où je veux en venir.


    Pour réagir aux dires de JiyuU, la pharmacie a été démolie volontairement, elle n'a pas été enflammée directement, mais elle était visée.
    Pour l'hotel, les vitres ont été soigneusement démolies, et un bon brasier a été enflammé à quelques mètres de l'entrée, brasier qui a été conduit vers l'hotel. Après je n'ai pas vu quoi que ce soit d'autre venant des flics ou des hélicos.

    Au niveau des portables, c'est vrai que le réseau était particulièrement perturbé, à partir de vendredi jusque dimanche.
     
  14. No Pasaran
    Offline

    No PasaranMembre du forum Membre actif

    242
    0
    7
    Nov 2008
  15. libertaire
    voilà l'article d'un camarade qui a lutté à mes côtés !
    Je ne donnerai pas le nom du blog ou sa à été publié pour ne pas lui attirer d'ennuis !
    Faites tourner vidéos et articles !!


    toujours pas de nouvelles de deux de mes contacts qui fréquentent ce forum...
    Ils risquaient la préventive s'ils se faisaient gauler :ecouteurs:
     
  16. niouze
    Offline

    niouzeMembre du forum Expulsé par vote

    861
    0
    14
    Nov 2007
  17. libertaire
    bon mon petit report tete reposer de strasbourg pour moi j'ai plus l'impression d'avoir été tete baisser dans un gros pieges a militant qu'autre choses
    parti vend en stop j'ai pas mal galerer avant d'arriver a strasbourg (samedi en debut aprem) donc je ne sait pas tout ce qu'il s'est passer
    1ere impression vu de loin fumer blanche et noir de loin sa donne l'impression d'arriver en zone de guerre le mec nous depose (moi et un mec sympa rencontrer en route) assez loin de la manif (il pensait d'avance que tout etait bloquer et il avait pas tord)

    la mechante galere pour reussir a aller a la manif les flic son,t partout et bloque partout sans compter qu'il nous envoie jamais au bon endroit 3 controles d'identité avant de rejoindre celle ci (+ confiscation de mon keffieh et des mes flacon de'solution d'eau salée,heureusement il vont pas comprendre que mon aerosol pour percing en ai aussi un)
    3 heure plus tard et moult detours on rejoint la manif pour ....manger du lacrymo meme pas le temps de comprendre quoi que ce soit

    je tourne meme pas une heure puis decide de suivre des gens rentrant au camps (il faut savoir qu'a ce moment j'ai toujours ma tente et mes affaires sur le dos) re-controle les gens leve les bras moi pas et la paf j'ai un pull un peu sombre dans mon sac et les flics decide de pousser plus avant leur verif d'identité +1h30 passer dans un fourgon menotté avant d'etre finalement relacher apres une petite photo(sa m'a permis tout de meme d'entendre un flic confier a demi mot que pour l'hotel "fallait bien laisser faire le spectacle"

    puis (long)retours au camps

    je suis parti a la recherche d'un copain d'un sound system parisien que j'ai pas trouver (eux aussi aurait eu des galere dans l'aprem)

    discuter un peu avec des gars qui "aurait vue des pseudo-"black bloc" sortir d'une bagnoles de flics (?)
    puis dodo
    le dimanche depart sur les coup de midi blazer re controle on me confisque quelque tract ,fly et efface les 3povre photo que j'avait put prendre sur mon portable et qui montrait plus de fumer qu'autre choses

    long retour aussi bref pour moi constat :un piege 5 controle le samedi 2 le dimanche 7 en tout + photo chez les keuf (bon c'est pas la premiere ) un keffieh en moins
    et beaucoup de route pour juste manger du lacrymo
    juste deçu de pas etre arriver avant parceque apres le village avait l'air fort sympa mais j'en ai pas trop profiter
     
  18. ivo
    Offline

    ivoMembre du forum

    1 542
    0
    117
    Juin 2007
    .....
     
  19. nestormakhno
    Offline

    nestormakhnoMembre du forum Comité auto-gestion Membre actif

    883
    0
    31
    Juin 2007
    France
  20. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    salut a tous je revient tout juste du contre sommet
    en ce qui concerne ce qui c'est passé
    je suis arrivé mercredi soir au camp avec deux camarade du forum
    le jeudi en journée nous somme partie manifestée a plus de 1000 je pense
    et donc sur le passage de la manif au départ quelque panneau publicitaire ont été défoncé
    après nous somme passé devant la caserne qui a été caillassé une jeep militaire a eu le le pare brise défoncé avec des pieux en bois un peu plus tard après nous nous somme réfugié dans les quartier strasbourgeois ou un commissariat a été défoncé

    donc a partir de ce moment la un cache cache c'est joué avec les keufs dans les rues on a finie par se dirigé dans la foret ou la partie était joué d'avance c'était sauve qui peut petit a petit notre nombre c'est réduit
    j'ai fait partie du dernier groupe a avoir pu sortir de la foret après on attérie dans jeune c'est quelle zone industrielle ou nous étions littéralement entouré par les keufs ou on a du se rendre
    on c'est tous fait fouillée filmé par les keufs et menoté on nous a tous parqué dans un endroit en attendant de ce faire embarqué au commissariat

    moi perso j'ai fait 8h de détention arbitraire dans la cour du commissariat avec 50 autre personne dont un camarade du forum on a eu le droit a 3L d'eau pour tout le monde alors qu'on était tous assoiffé par cette course poursuite de 3h et encore on a du la réclamé en gueulant
    donc a la fin les keufs était épuisée ils ont fini par nous relaché a 3h du matin
    (désolé je suis pas hyper précis dans les détails mais je fait comme sa sort)

    excusez la suite plus tard j'ai des trucs a faire
     
  21. PoussiereDesToiles
    Offline

    PoussiereDesToileslibre&responsable Membre actif

    207
    0
    1
    Fev 2009
  22. libertaire, internationaliste
    autoproclamation

    bon retour nestormakhno faut que je te prévienne: il y a eu un putch sur résistance, j'ai pris le contrôle absolu, je suis désormais le grand calif !

    nopasaran c'est pas que je suis obligé, c'est juste par plaisir.
     
    Dernière édition par un modérateur: 8 Avril 2009
  23. No Pasaran
    Offline

    No PasaranMembre du forum Membre actif

    242
    0
    7
    Nov 2008
  24. libertaire
    T'es obligé de mettre des posts inutiles ??
    Ravi d'avoir de tes nouvelles camarade ^^
    J'aurais bien aimé que tu me donnes des nouvelles avant ;)
     
  25. nestormakhno
    Offline

    nestormakhnoMembre du forum Comité auto-gestion Membre actif

    883
    0
    31
    Juin 2007
    France
  26. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    je m'excuse mais j'avais plus de batterie je n'ai vu ton message que cet aprem
    et j'espère que vous avez pu sortire du camp sans trop d'entrave
     
  27. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    Bonsoir tous le monde ,( Slt Nopa ), ça y est , je compte mes bleus de tonfa et de flashball, en plus je suis obliger de tendre l'oreille droite merci les batards....:(
    Une putain de répression, mais je pense qu'il va nous falloir un peu de recul pour que les détails reviennent car on a du mal à s'en remettre, c'etait grave hardcore,
    massacre, garde à vue, j'en passe et des meilleurs ,
    Mais plein de rencontre , pleins d'espoir , d'amitié, de partage d'égalité de solidarité , c'est devant l'adversité que l'on se rencompte de notre force, merci à tous les gars et les filles aussi qui étaient en nombres..avec qui on a passé la semaine et merci à tous de votre soutien!!!:ecouteurs:

    "Cocktail molotov, bazooka , kalichnickoff!!!"
    "Ils ont le chiffre , on a le nombre!!!"
    " Li, Li, Liberta, Anarkia totale"
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Avril 2009
  28. nestormakhno
    Offline

    nestormakhnoMembre du forum Comité auto-gestion Membre actif

    883
    0
    31
    Juin 2007
    France
  29. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    je crois sincèrement que pour comprendre se qu'on n'a vécu
    il faudra simplement l'avoir vécu sans vouloir mettre les autres de coté
    mais putains quesque c'était hardcore
    j'ai du mal a men remettre

    et comme la dit neuron c'est des putain de bonne rencontre des amitiés qui se sont créé
    c'est dans se genre d'expérience qu'on se rend compte qu'on n'est pas seul a se battre
    et merci a tout ceux du forum qui nous ont soutenu
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Avril 2009
  30. No Pasaran
    Offline

    No PasaranMembre du forum Membre actif

    242
    0
    7
    Nov 2008
  31. libertaire
    Rien à dire, de putains de bons contacts, de putains de bons camarades, de putains de bons amis :)


    En parlant de ca...
    Maintenant ils vont essayer de faire passer la loi anti-cagoules comme en Allemagne.
    Ils veulent nous forcer à monter d'un cran :ecouteurs:
    NeuronE, t'as une recette pour moi ??
     
    Dernière édition par un modérateur: 9 Avril 2009
  32. JiyuU
    Offline

    JiyuUMembre du forum Membre actif

    364
    0
    29
    Nov 2008
    Contente d'avoir des news, les gars !

    Et oui on s'est fait balader, et piéger y a pas à tortiller tout etait fait pour que ça flambe.

    remettez-vous bien !
     
  33. Nyark nyark
    Offline

    Nyark nyarkMembre du forum Expulsé par vote Membre actif

    1 640
    0
    38
    Fev 2008
  34. libertaire, anarcho-communiste, syndicaliste
    Petit message d'une qui n'a pas pu venir : contente que vous soyez tous rentrés !