Chargement...

communisme et nazismes de meme nature?

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par Anonymous, 22 Mars 2005.

  1. Maldoror
    Offline

    MaldororNouveau membre

    11
    0
    0
    Oct 2005
    j'ai parlé de gauche de moi ? Rien ne me répugne plus que les gauchistes.


    "l'Horrible Monstre a écrit:
    Les deux sont des utopies. Les deux ont étés dévellopés par des visionaires géniaux. Les deux, a la base, ont été créé pour aider le peuple. Les deux ont finis par chier pis les deux ont fait autant de marde. La seule différence, c kle communisme c bien mais impossible, pis le fascisme c mal mais très fonctionnel. "
    c'est con a dire mais tout dépend d'où ont se place. Mais de toutes façon ni l'une ni l'autre ne sont des utopies puisqu'ielles ont été réalisé (espagne, ukraine, ect, ect). Et toutes un echec pitoyable et dans le cas ds nazis sanglant. Et même si a notre gout un génocide ne vaut pas plus qu'une poussière sur l'échelle des âges et si la plus grande erreur des nazis ça été de ne pas comprendre que la solution finale n'est pas ethnicide mais humanicide. Je ne vois toujours pas pourquoi vous continuez a lutter contre eux et contre le nihilisme planétaire parachevé dans le Grand Zéro.
    Mauvais combat....
     
  2. Anark0PunX
    Offline

    Anark0PunXMembre du forum Membre actif

    145
    0
    0
    Sept 2005
    J'ai lu avec intérêt tes post, c'est plutôt rare qu'on voit des textes ( ou même des pensées pour certains) structurés sur résistance. Par contre, mis à part des phrases bien construites et des grands mots, je n'ai pas saisi le réel fondement de ta critique sur l'extrême gauche. J'aimerais tout d'abord que tu précises clairement ce que tu veux exprimer lorsque tu fais mention de ce qui est "nécéssaire"

    De plus, lorsque tu dit :Anarchisme, communisme, n'ont de valeur que dans les contextes dans lesquels ils ont été idéologiquement élaborés. Tu m'envoie bien ravie, tu m'enlèves les mots de la bouche. Effectivement, les mouvements collectivistes n'ont de valeur que dans les contextes qu'ils ont été créer. Dans un contexte de capitalisme sauvage, d'exploitation méprisante de l'homme par l'homme, et surtout dans un contexte de révolution industrielle qui accentuait les maux du capitalisme.

    Cependant, un contexte historique ne peut cesser d'exister en si peu de temps, c'est complètement ridicule, tu aurais du le savoir. Un contexte est prisonnier de la conjoncture écnomique et politique dans lesquelles il ÉVOLU. Et depuis le 19e siècle, il n'y a eu aucune ruputure, seulement un évolution, l'évolution du capitalisme. Ces deux théories reposent sur des bases anti-capitalistes et proposent une alternative à celui, elles sont donc bel et bien encore d'actualité (ah ouais, et des idéologies aussi ca évolue. Par ailleurs, un bel exemple d'un marxisme réintégré est la revision de la relation existant entre la superstructure et l'infrastructure par le fondateur du PC italien, Gramsci. N'importe quelle idéologie peut être révisée, qu'on traite d'anarchisme, de communisme ou de libéralisme économique. Le néo-libéralisme actuel confirme de plus bel mes affirmations). Comme je disais plus haut, étant donné que ces deux mouvements sont en étroite relation avec le capitalisme, contexte dans lequel ils ont été élaboré sous leur formes modernes, l'évolution du capitalisme entraine inévitablement l'évolution de ces idéologies, tout naturellement. Le capitalisme existe encore sous les mêmes bases structurelle qu'au 19e siècle, et de même pour ces mouvement, naturellement.

    De plus, je trouve très interessant le parallèle qu'ont peut tracer entre la mondialisation et la première révolution industrielle. Bien sur, ce ne sont plus des anglais qui se font exploiter dans les industries du textiles, ce sont les chinois, ou les autres laissés pour contre du tier monde...De plus, le caractère international de l'anarchisme et du communisme est une réplique radicale à la mondialisation du capital.

    En terminant, j'aimerais préciser que les échec cuisants des révolutionnaires libertaires ont été causés en parti à cause des puissances capitalistes étrangères, qu'elles soit fashistes ou démocratiques, peut importe. L'anarchisme, ou le communisme libertaire, ne font pas face à des problèmes structurels lors de leurs applications, ils font face à des problèmes extra-structurel. Le système n'est dont pas a balayer du revers de la main, il doit être considéré comme un model. De plus, n'a t-il pas plus grand échec que le capitalisme lui-même pour l'espèce humaine?
     
  3. Maldoror
    Offline

    MaldororNouveau membre

    11
    0
    0
    Oct 2005
    En terminant, j'aimerais préciser que les échec cuisants des révolutionnaires libertaires ont été causés en parti à cause des puissances capitalistes étrangères, qu'elles soit fashistes ou démocratiques, peut importe<<<< exact mais justement, peu importe.
    bon, je vais te repondre aprés bcp de temps, dsl s'il y'a quelque incohérence.
    Un contexte c'est un rapport causal, il cesse a chaque instant, et reprend ce continue selon un axe de tension temporel. Je ne sais pas si tu es quebecois et dans ce cas là peut etre es tu moins touché par la rupture fondamentale qu'a instauré le 3eme reich. En tout cas c'est bien ici que le contexte change (radicalement cette fois-ci) : instauration de la paix sociale, ONU (aprés l'echec de la SDN, sur médiatisation, modération des enjeux nationaux, ect... et également guerre froide puis sa fin...enfin tu me suis je te passe les détails.
    c'est évident que rien (malheuresement) dans notre monde chiffré et désormais chiffrable ne née du néant. rapport causal. Mais l'evolution du contexte (ou son remplacement ou sa mutation) DOIT impérativement s'accompagné soit d'une mutation des théories qui le conteste soit de naissance d'une nvlle pensée (rien de neuf ni d'intéressant depuis Debord).
    En ce sens tu conviendras que la mutation a eu llieu mais quel a été soit démocratique (PC institutionel, faux socialiste) soit altermondialiste (c.a.d. que la contestation devient parti integrante du système qu'elle combat, sans cohérence. "le capitalisme a visage humain). Ainsi pour surpasser leur anachronisme traditionnaliste, les vrais organisations de gauche (j'entends par là les vrais socialistes, les vrais communistes, les vrais acratistes, ect...) se sont introduit INSTITUTIONNELLEMENT dans le système qu'elles combattent, elles sont parti nécessaire de se système, elles en sont sa justification.
    manque de radicalisation
    (je manque de temps dsl, mais tu as mon msn on pourra en reparler)
     
  4. ni dieu ni maitre
    Offline

    ni dieu ni maitreMembre du forum

    17
    0
    0
    Nov 2005
    égalité.fraternité,liberté...révolution francaise de 1792...la ou les plus grand révolutionnaire fures pendus sur la place de la révolution pour leurs désir de liberté et l'abbolition de la bourgeoiserie.ouais ben jpense que chuis vraiment pas du meme avis que toi!!!
     
  5. Anark0PunX
    Offline

    Anark0PunXMembre du forum Membre actif

    145
    0
    0
    Sept 2005
    Bah ça, c'est à cause que Napoléon s'est emparer de la France, c'est pas les révos qui ont pendus d'autre révos! Ce sont les faux-révolutionnaires bourges. Mais quand même, ses valeurs là proviennent de gens de bonne volonté, qui ont esseyer de faire quelque chose, mais encore une fois, la bourgeoisie était la pour tout gâcher.

    Alors moi je dit, Égalité, fraternité, liberté et bravo aux peuples qui se sont libérés du colonialisme (dont les ricains, et ouais !) en s'inspirant de la révolution francaise!
     
Chargement...