Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante Communiqué E.Z.L.N. avril 2011 - Chiapas / Zapatistes

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 13 Mai 2011.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    COMMUNIQUÉ DU COMITÉ CLANDESTIN RÉVOLUTIONNAIRE INDIGÈNE - COMMANDEMENT GÉNÉRAL DE L’ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE.

    MEXICO. AVRIL 2011.

    "Un habitant de Los Pinos [palais présidentiel] contemple un crime atroce, S’en désintéresse pendant un an, Change de place les meubles qui Jouent les ministres ou les hauts fonctionnaires Et se réfugie dans un coupable silence, L’insensible, dans son désir de garder Le fauteuil qui le rehausse.

    Qu’allons-nous lui donner, Docteur ?

    Et notre enfant médecin des âmes prescrit : Un corset de dignité qui lui redresse le dos, Des gouttes de vérité pour les yeux, Des comprimés d’honnêteté (mais pas pour les mettre dans sa oche), Des piqûres de cette dignité qu i ne s’achète pas avec de l’argent Et le repos absolu de ses habitudes corrompues.

    Mettez-le à l’isolement, sa maladie est contagieuse."

    Juan Carlos Mijangos Noh. (Extrait de "49 ballons", à la mémoire des 49 enfants morts à la garderie ABC de Hermosillo, Sonora).

    AU PEUPLE DU MEXIQUE AUX PEUPLES DU MONDE AUX ADHÉRENTS À LA SEXTA DECLARACIÓN DE LA SELVA LACANDONA ET À LA OTRA CAMPAÑA AU MEXIQUE AUX ADHÉRENTS À LA ZEZTA INTERNATIONALE

    SŒURS ET FRÈRES, COMPAÑERAS ET COMPAÑEROS,

    La campagne militaire psychotique de Felipe Calderón Hinojosa, qui a transformé la lutte contre le crime en argument totalitaire pour généraliser, avec préméditation, la peur dans tout le pays, affronte à présent les voix dignes et organisées des familles de victimes de cette guerre.

    Ces voix qui surgissent de différents coins de notre pays nous appellent à nous mobiliser et à manifester pour arrêter la folie organisée et désorganisée qui est en train de faucher des vies innocentes, assassinées une deuxième fois quand elles sont appelées par la sottise gouvernementale "tueurs à gages" ou "victimes collatérales".

    Répondant à cet appel qui naît, entre autres, de la douleur du compañero poète Javier Sicilia, l’EZLN communique ce qui suit :

    PREMIÈREMENT. Les bases de soutien de l’EZLN marcheront en silence dans la ville de San Cristóbal de Las Casas (Chiapas), le 7 mai 2011, pour saluer et soutenir la digne voix qui réclame la justice. Le cortège zapatiste partira, dans l’après-midi, de la rue face au CIDECI, à San Cristóbal de Las Casas, et marchera jusqu’à la place de la Paix, devant la cathédrale. En arrivant à la place sera lu un message de l’EZLN et ensuite les zapatistes retourneront à leurs communautés.

    DEUXIÈMEMENT. Suivant l’appel de la Marche nationale pour la justice et contre l’impunité, nous appelons nos compañer 7YP s de La Otra Campaña au Mexique et dans le monde, les individu-e-s, groupes, collectifs, organisations, mouvements et peuples originaires adhérents à la Sexta Declaración de la selva Lacandona à se joindre, dans la mesure de leurs possibilités et des conditions qui sont les leurs, à la juste demande de cette marche nationale, soit en accompagnant la marche centrale qui part de la ville de Cuernavaca (Morelos) le 5 mai 2011, soit dans la ville de Mexico le 8 mai 2011, soit entre le 5 et le 8 mai dans leurs localités respectives, par des marches silencieuses avec banderoles et pancartes, par des meetings, par des manifestations culturelles, etc., avec les mots d’ordre suivants :

    Halte à la guerre de Calderón ! Assez de sang ! On en a jusque-là de… ! (où chacun complètera la phrase avec ses revendications particulières).

    TROISIÈMEMENT. Nous lançons un appel particulier à nos compañer 7YP s de La Otra au Chiapas à manifester, en silence, à nos côtés le 7 mai 2011, et à se réunir au CIDECI, à San Cristóbal de Las Casas (Chiapas) à midi, pour marcher de là à la place de la Paix.

    QUATRIÈMEMENT. Nous appelons nos compañer 7YP s de la Zezta internationale à soutenir, depuis leurs géographies et calendriers respectifs, cette demande d’arrêt du bain de sang qui a lieu sur les terres mexicaines et de justice pour les victimes.

    CINQUIÈMEMENT. Nous appelons également les peuples originaires du Mexique, regroupés dans le Congrès national indigène, à soutenir cette lutte pour mettre fin au cauchemar de sang qui baigne nos terres.

    SIXIÈMEMENT. Répondant à l’exhortation à nommer les victimes de cette guerre, nous nommons les personnes assassinées par un groupe criminel à Villas de Salvárcar (Ciudad Juárez, Chihuahua) à la fin janvier 2010 et qui attendent justice :

    Marcos Piña Dávila José Luis Piña Dávila Rodrigo Cadena Dávila Juan Carlos Medrano Horacio Alberto Soto Camargo José Luis Aguilar Camargo Yomira Aurora Delgado Brenda Ivonne Escamilla José Adrian Encino Hernández Edgar Martínez Díaz Jesús Enríquez Jesús Armando Segovia Ortiz Carlos Lucio Moreno Eduardo Becerra Jaime Rosales

    Ils ne sont pas seuls !

    DÉMOCRATIE ! LIBERTÉ ! JUSTICE !

    Depuis les montagnes du Sud-Est mexicain. Pour le Comité clandestin révolutionnaire indigène - Commandement général de l’Armée zapatiste de libération nationale, sous-commandant insurgé Marcos Mexique, avril 2011.

    Lettre à don Javier Sicilia du sous-commandant insurgé Marcos

    ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE.

    Mexique, avril 2011.

    "Et à vous, citoyens, quarante-neuf enfants vous font savoir :

    Qu’au Mexique, la justice a retrouvé la vue, Mais qu’elle ne regarde que de l’œil droit, et en biais.

    Que dans ce pays, cette dame est aussi manchote que la Vénus de Milo, Mais qu’au lieu d’être belle, elle est à faire peur.

    Qu’en raison des défauts susdits, La balance que tenait cette débauchée traîne dans la boue.

    Que les sentiments qui ont vu naître la nation mexicaine Ne vivent plus sous la toge de cette dame justice Écrite ici exprès en minuscules.

    C’est pourquoi, Mexicains, cet escadron ailé vous appelle :

    À construire le palais de la Justice de vos propres mains, Avec votre propre amour et avec la vérité indéfectible.

    À casser les murs que dressent les satrapes Pour faucher nos yeux, nos cœurs et nos bouches.

    À lutter jusqu’à ce que notre dernier souffle Devienne le premier d’un pays Qui soit le digne paysage de la paix que nous aurons gagnée."

    Juan Carlos Mijangos Noh. (Extrait de "49 ballons", à la mémoire des 49 enfants morts à la garderie ABC de Hermosillo, Sonora).

    Pour Javier Sicilia, De Sup Marcos.

    Frère et compañero,

    Recevez le salut des hommes, femmes, enfants et vieillards indigènes de l’EZLN. Les compañeras et compañeros bases de soutien zapatistes me chargent de vous dire ce qui suit :

    En ces moments particulièrement douloureux pour notre pays, nous nous sentons convoqués par la clameur que synthétisent vos courageuses paroles, causées par la douleur du vil assassinat de Juan Francisco Sicilia Ortega, Luis Antonio Romero Jaime, Julio César Romero Jaime et Gabriel Alejo Escalera, et par l’appel que vous lancez à la Marche nationale pour la justice et contre l’impunité, qui partira le 5 mai 2011 de la ville de Cuernavaca (Morelos), et arrivera à la Grand-Place de la ville de Mexico le dimanche 8 mai de cette année.

    Bien que nous désirions sincèrement marcher à vos côtés dans la demande de justice pour les victimes de cette guerre, il ne nous est pas possible à présent d’aller jusqu’à Cuernavaca ou Mexico.

    Mais, en accord avec nos modestes capacités, et dans le cadre de la journée nationale à laquelle on nous appelle, nous, indigènes zapatistes, nous marcherons en silence dans la ville de San Cristóbal de Las Casas (Chiapas), dans l’exercice de nos droits constitutionnels, le 7 mai 2011. À la fin de la marche silencieuse, nous dirons notre parole en espagnol et dans nos langues originaires, et ensuite nous retournerons à nos communautés, villages et lieudits.

    Lors de notre marche silencieuse, nous porterons des banderoles et des pancartes avec les messages suivants : "Halte à la guerre de Calderón", "Assez de sang" et "On en a jusque-là".

    Nous vous demandons la faveur de faire parvenir ces mots aux familles des quarante-neuf enfants morts et des soixante-dix blessés dans la tragédie de la garderie ABC de Hermosillo (Sonora) ; aux dignes Mères de Ciudad Juárez ; aux familles Le Baron et Reyes Salazar de Chihuahua ; aux familles et amis des victimes de cette guerre déchaînée ; aux défenseurs des droits humains des nationaux et des migrants ; et à toutes celles et tous ceux qui appellent à cette Marche nationale pour la justice et contre l’impunité.

    Répondant à votre appel à nommer les victimes innocentes, nous nommons aujourd’hui les petites filles et petits garçons morts à la garderie ABC de Hermosillo (Sonora), qui attendent toujours la justice :

    María Magdalena Millán García Andrea Nicole Figueroa Emilia Fraijo Navarro Valeria Muñoz Ramos Sofía Martínez Robles Fátima Sofía Moreno Escalante Dafne Yesenia Blanco Losoya Ruth Nahomi Madrid Pacheco Denisse Alejandra Figueroa Ortiz Lucía Guadalupe Carrillo Campos Jazmín Pamela Tapia Ruiz Camila Fuentes Cervera Ana Paula Acosta Jiménez Monserrat Granados Pérez Pauleth Daniela Coronado Padilla Ariadna Aragón Valenzuela María Fernanda Miranda Hugues Yoselín Valentina Tamayo Trujillo Marian Ximena Hugues Mendoza Nayeli Estefania González Daniel Ximena Yanes Madrid Yeseli Nahomi Baceli Meza Ian Isaac Martínez Valle Santiago Corona Carranza Axel Abraham Angulo Cázares Javier Ángel Merancio Valdez Andrés Alonso García Duarte Carlos Alán Santos Martínez Martín Raymundo de la Cruz Armenta Julio César Márquez Báez Jesús Julián Valdez Rivera Santiago de Jesús Zavala Lemas Daniel Alberto Gayzueta Cabanillas Xiunelth Emmanuel Rodríguez García Aquiles Dreneth Hernández Márquez Daniel Rafael Navarro Valenzuela Juan Carlos Rodríguez Othón Germán Paúl León Vázquez Bryan Alexander Méndez García Jesús Antonio Chambert López Luis Denzel Durazo López Daré Omar Valenzuela Contreras Jonathan Jesús de los Reyes Luna Emily Guadalupe Cevallos Badilla Juan Israel Fernández Lara Jorge Sebastián Carrillo González Ximena Álvarez Cota Daniela Guadalupe Reyes Carretas Juan Carlos Rascón Holguín

    Pour elles et eux, nous demandons justice.

    Parce que nous, nous savons bien que nommer les morts est une façon de ne pas les abandonner, de ne pas nous abandonner.

    Don Javier,

    Sachez que nous lançons aussi un appel à nos compañer 7YP s de La Otra au Mexique et à ceux qui se trouvent dans d’autres pays pour qu’ils se joignent à cette mobilisation.

    Nous serons attentifs à ce qui va se passer pour apporter le soutien que nous pourrons.

    Bien. Santé, et n’oubliez pas que vous n’êtes pas seul-e-s.

    Depuis les montagnes du Sud-Est mexicain, sous-commandant insurgé Marcos, Mexique, avril 2011.
     
  3. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  4. anarchiste, autonome
    APRIL 2011 CHIAPAS/ZAPATISTA NEWS SUMMARY

    Date: 03 May 2011

    BEHIND THE WARS IN MEXICO and CHIAPAS: A Report from the Chiapas Support Committee’s Spring Delegation to Chiapas
    JOIN US!
    FRIDAY, MAY 20, 2011 – 7:30 – 9:30 PM
    Berkeley Fellowship of Unitarian Universalists
    1924 Cedar Street (Corner of Bonita)
    Berkeley, CA
    Suggested Donation: $10.00
    APRIL 2011 CHIAPAS/ZAPATISTA NEWS SUMMARY
    In Chiapas

    1. Second Marcos Letter to Don Luis Villoro - The CCRI-CG-EZLN released the second letter from Subcomandante Marcos to the Mexican philosopher Luis Villoro. The 2nd letter is titled: “On Critical Reflection, Individuals and Collectives.” Marcos criticizes the lack of critical reflection by the thinkers of the political class and characterizes their ideas as “junk theory,” sort of like “junk food.” He says it doesn’t nourish; it only entertains. We are not aware of a complete online English translation. For those of you who read Spanish see: http://www.jornada.unam.mx/2011/04/13/index.php?section=politica&article=011n2pol

    2. Worldwide Declaration To Support the 5 Bachajon Prisoners – International solidarity organizations and collectives participated in another “5 MORE Days of Worldwide Action for the Bachajon 5″ from April 23 to April 28 by collecting signatures on a declaration demanding compliance with international law regarding respect for indigenous territory, release of the 5 prisoners and withdrawal of police and military from San Sebastian Bachajon. The Declaration was written by the Frayba Human Rights Center in Chiapas and distributed by the Movement for Justice in the Barrio in New York. The CSC participated in that worldwide mobilization and circulated the declaration. THANK YOU TO ALL WHO SIGNED THE DECLARATION!

    3. Current Situation in Bachajon – On April 8, the companyeros of San Sebastian Bachajon mobilized to “take back” the ticket booth. The next morning a deployment of around 800 state and federal police threw stones at the approximately 600 Other Campaign members at the ticket booth, forcing them to flee for their lives. The police also shot into the air and were backed up by soldiers and a helicopter that flew overhead. Possession of the ticket booth was turned over to the state government, which in turn gave it to pro-government supporters to administer. Meanwhile, an appeal from the judge’s decision to deny a protective order has been filed, but not forwarded by authorities in Chiapas to the appropriate legal body.

    4. Denunciations from La Garrucha and La Realidad – The Good Government Junta in La Garrucha denounced that the ejido commission of Cintalapa Ejido in the Lacandón Jungle has threatened to evict Zapatista bases for refursing to deliver their electoral credential, refusing to pay property taxes and refusing to pay electricity taxes. The Junta in La Realidad denounced that a Zapatista support base was physically attacked, taken to jail and then imprisoned for crimes he did not commit. Patricio Dominguez Vazquez was taken to the state prison in Motozintla falsely charged with cutting down trees that those who attacked him actually cut down. His attackers are alleged to be some of the ejido authorities and police from Monte Rodondo, where Dominguez Vazquez is an ejido member.

    5. Mexican Army Adds Two More Military Bases at Guatemala Border – The commander of the Mexican Army’s 7th Military Region in the Chiapas capital of Tuxtla Gutierrez announced the creation of two new military bases on the southern border with Guatemala. One will be at Nuevo Chiapas, in Jiquipilas municipality and the other possibly at Chicomuselo in the municipality of the same name. Each base will have 600 troops reassigned from several parts of the region, although it is not known exactly where they will come from. This move responds to US pressure to stop the flow of drugs that are crossing the Chiapas border with Guatemala, something that has been going on quietly for a long time, but that US officials only became concerned about recently. The commander also said that there are currently 14,000 troops in Chiapas. (NGOs and Human rights organizations estimate at least 50,000 soldiers in Chiapas already, many of them special forces.)
    In Other Parts of Mexico

    1. Javier Sicilia’s Son Is Murdered – On March 28, Juan Francisco Sicilia Ortega, son of the poet and novelist Javier Sicilia, collaborator with La Jornada and also Proceso magazine, was found murdered in Cuernavaca, Morelos, Mexico, together with six other people. There was evidence of torture and a narco-message was found at the site, leaving many to conclude that drug traffickers may have been involved. The grief-stricken father began a series of protests against the Calderon War (the Drug War) that have attracted substantial support from his friends, the families and friends of other victims and those in civil society who oppose the war and the bloodshed. A demonstration Sicilia called in Cuernavaca drew 40,000 people on April 6. Most recently, Sicilia has called for a National March for Justice and Against Impunity, scheduled to leave from Cuernavaca on May 5 and to arrive in the Mexico City Zocalo on May 8. (See next item for EZLN’s position.)

    2. The EZLN’s CCRI-CG Announces Participation by Zapatista Support Bases -
    In a communiqué date April 28, the CCRI-CG (the commanders) announced that Zapatista support bases would participate in a silent march on May 7 in San Cristóbal de las Casas, as part of the National March for Justice and Against Impunity. The CCRI also asked that national adherents to the Other Campaign and international adherents to the Sixth Declaration also participate, each in their own geographies and calendars. This communiqué may be read in English at: http://radiozapatista.org/?p=2673&lang=en

    3. Letter to Don Javier Sicilia from Subcomandante Marcos – The Zapatistas released another letter on April 28, this one from Subcomandante Marcos to Javier Sicilia. In this letter Marcos asks that Sicilia “make these words reach the families of the 49 children dead and the 70 injured in the tragedy of the ABC nursery school, of Hermosillo, Sonora; the dignified Mothers of Ciudad Juárez; the Le Barón and Reyes Salazar families, of Chihuahua; the families and friends of the victims of this haughty war; the defenders of human rights of nationals and migrants, and to all those calling for the National March for Justice and against Impunity.” The entire letter may be read in English at: http://www.narconews.com/Issue67/article4400.html

    4. The War Against Organized Crime (The Drug War) - The war in Mexico continues to leave a deadly trail. The count soared to 1,427 bodies found in April, in part due to the discovery of numerous clandestine graves. More than 37,000 people have died in this war to date.
    In the US

    1. High-Level Mexico-US Meeting On Drug War - On April 29, US Secretary of State Hillary Clinton and Mexico’s Foreign Relations Secretary Patricia Espinosa met in Washington DC with a significant number of high-level officials from both countries. Little was reported from the meeting other than the usual agreement of mutual respect and cooperation in the “drug war.”

    Compiled monthly by the Chiapas Support Committee.
    The primary sources for our information are: La Jornada, Enlace Zapatista and the Fray Bartolome de las Casas Human Rights Center (Frayba).
    We encourage folks to distribute this information widely, but please include our name and contact information in the distribution. Gracias/Thanks.
    News Summaries from previous months are now posted on our web page:
    http://www.chiapas-support.org Click on the Donate button to support indigenous resistance.
    Chiapas Support Committee/Comité de Apoyo a Chiapas
    P.O. Box 3421, Oakland, CA 94609
    Tel: (510) 654-9587
    Email: cezmat@igc.org
    http://www.chiapas-support.org
    http://www.facebook.com/pages/Chiapas-Support-Committee-Oakland/86234490686?ref=ts
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    1
  2. Réponses:
    8
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    1
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    2
  8. Réponses:
    0