Chargement...

Code du travail

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par mAtth, 20 Février 2016.

  1. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
     
  2. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    En trois mots; c'est la merde.
     
    TipunkR1 apprécie ceci.
  3. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
  4. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 309
    450
    141
    Jan 2009
    France
  5. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
     
  6. PapaSchultz
    Offline

    PapaSchultzMembre du forum Membre actif

    1 621
    10
    44
    Déc 2010
    France
  7. libertaire
    Ce gouvernement est totalement à la ramasse. Mais bon ils ont plus besoin de se cacher et de la jouer fine, tout passe au près des français tant qu'on les protège des terroristes barbu, alors que le vrai terroriste se trouve dans le bureaux juste à coté.

    enfin là j’espère que les gens vont se bouger un minimum parce que si ça sa passe, sans le moindre remous, ça craint...
     
    TipunkR1 apprécie ceci.
  8. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    En vrai, je crois que l'état d'urgence me dérange moins, pétain, pile quand je me remet au taf.
    A tous les coups le RSA va sauter pile quand j'vais pouvoir le gratter, triste monde tragique.
     
  9. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    http://loitravail.lol/
    Nom de domaine . lol - Gandi.net

    Au moins, y'a de l'humour du côté des réfractaire.
     
    lalternactiviste apprécie ceci.
  10. lalternactiviste
    Offline

    lalternactivisteLicorne Anarchiste Membre actif

    109
    40
    15
    Fev 2016
    Femme , 27 ans
    France
  11. anarchiste, anarcho-communiste, anarcho-féministe, anarcho-syndicaliste, internationaliste, auto-gestionnaire, extrême-gauche, révolutionnaire, autonome, anti-fasciste, anti-autoritaire
    Maintenant on voit pour qui le gouvernement travail, pour le grand patronat, les actionnaires, les financiers et le merdef.
    J’espère qu'il y aura une grande mobilisations, sinon oui effectivement, ça craint un max.
     
  12. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 309
    450
    141
    Jan 2009
    France
  13. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    "Maintenant" ?
     
  14. lalternactiviste
    Offline

    lalternactivisteLicorne Anarchiste Membre actif

    109
    40
    15
    Fev 2016
    Femme , 27 ans
    France
  15. anarchiste, anarcho-communiste, anarcho-féministe, anarcho-syndicaliste, internationaliste, auto-gestionnaire, extrême-gauche, révolutionnaire, autonome, anti-fasciste, anti-autoritaire
    Oui "maintenant", je le dis pour tout le monde "non-militant" surtout celles ceux qui pensaient encore le contraire. Bien sûr pour les millitentEs, pour celles ceux qui s'informent ce n'est qu'une énième confirmation
     
  16. moosh
    Offline

    mooshMembre du forum Membre actif

    181
    19
    1
    Juil 2012
    France
    POUAH !
    Ca va être super-chouette dis-donc !
    Encore des manifs interpro et intersyndicales avec la FO et la CGT...
    youhou.
     
  17. moosh
    Offline

    mooshMembre du forum Membre actif

    181
    19
    1
    Juil 2012
    France
    A moi, ça me brise le coeur en mille morceaux que d'aller faire du "remous" (j'aime bien cette expression Lucille, parce qu'elle évoque la vague, la marée etc... j'aime. Bref.) pour le droit du travail alors qu'en VRAI on veut juste ne PAS travailler.
    J'en ai vraiment marre.
     
  18. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 309
    450
    141
    Jan 2009
    France
  19. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Au fond c'est vrai mais si les gens ne se mobilisent pas pour défendre leur droit et maintenir le statu quo pourquoi se mobiliseraient-il pour revendiquer d'autres droits ? Et si ils ne se mobilisent pas pour revendiquer d'autres droits, pour se mobiliseraient-ils pour que les droits ne leur soient plus concédés mais qu'ils les écrivent eux-mêmes - voir pour qu'il n'y ait plus de droit ?
    J'crois que plus les opprimés ont de "privilèges", moins ils ont à se soucier de leur image sociale et de leurs besoins matériels, plus ils peuvent se mobiliser et de manière plus intense. Avoir des droits, c'est une manière de se donner du temps (puisque c'est du temps pas travaillé) pour réfléchir à sa condition de travailleur, des moyens (en maintenant son salaire) pour avoir accès à des biens "culturels" et se forger une "conscience de classe".
    Le syndicalisme, l'important dedans c'est pas les revendications, c'est la création de lien social, la familiarisation avec des pratiques de luttes et avec le fait d'assumer le conflit. Une fois familiarisés, on peut envisager de dépasser les syndicats qui sont limités par des contraintes légales et même juste organisationnelles et qui entravent les mouvements révolutionnaires. C'est comme ça que je vois les choses.
    Les luttes autonomes sont un dépassement du syndicalisme, là où il n'y a pas de syndicat il y a pas plus de luttes autonomes, il y a juste pas de lutte du tout (je caricature mais tu vois l'idée).
    Donc je ne sais pas si on peut sauter l'étape syndicaliste, si oui, tant mieux, mais le fait qu'une lutte soit motivée par les syndicats avec des mots d'ordres réformistes ne doit pas être un prétexte pour la rejeter en bloc à mon avis. Au contraire, je pense qu'il faut en profiter pour substituer une lecture de classe (celle qui permettra de dépasser les syndicats d'ailleurs) à des lectures corporatistes ou nationalistes (genre pour la compétitivité de l'entreprise ou la croissance de la nation), parce qu'à mon avis c'est parce que ces justifications prennent même chez nous qu'on n'est pas assez à se mobiliser (pour nos droits comme pour la "révolution").

    En fait là où je pense qu'on n'est pas d'accord avec les syndicats c'est sur pourquoi il faut défendre les droits. Les syndicats n'assument pas jusqu'au bout le discours de classe à mon avis, p't-être parce que ça racole pas assez ou simplement parce que ça les mettrait face à leurs contradictions.
     
    lalternactiviste apprécie ceci.
  20. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 533
    1 504
    410
    Fev 2014
    France
  21. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    lalternactiviste apprécie ceci.
  22. moosh
    Offline

    mooshMembre du forum Membre actif

    181
    19
    1
    Juil 2012
    France
    Je pense que tu as raison, mais je vois le syndicalisme de manière plus simple encore : ils ne luttent qu'en avançant des arguments quantitatifs (salaire, âge de la retraire, chômage...) et non qualitatifs.
    J'ai pas envie de dire que ça sert à rien de se syndiquer, je pense que c'est "mieux que rien", dans certaines entreprises, ça peut être très bénéfique. Mais est-ce que c'est pas une "fausse" manière de réfléchir, de penser le travail et les conditions de vie, etc...? Est-ce que les travailleurs auraient pas encore plus d'impacts s'ils s'organisaient de façon autonome ?
    Je veux bien croire qu'à la base les syndicats c'était ça, et l'histoire du syndicalisme est d'ailleurs super importante pour saisir les enjeux des mouvements sociaux d'aujourd'hui... mais il me semble qu'à l'heure actuelle, un syndicat ne fait que restreindre un mouvement, qu'enfermer des opinions, que limiter des répertoires d'action, qu'empêcher une "explosion"... tu crois pas ?

    Un jour, à la fac, en AG, y a un syndicaliste pur et dur qui est intervenu à la tribune, et qui a complètement remis en question ses engagements et les positions de ses camarades, en blâmant notamment le fait que c'était toujours pareil, que le résultat était parfois là, mais restreint, engoncé dans des principes etc... et qu'il fallait peut-être songer à prendre exemple sur les toto, à se solidariser, à se "transformer" en "autonomes", qui eux, avaient au moins une liberté d'action et un champs de revendications plus large. Moi, et d'autres, quand on a entendu ça, on a hurlé de joie, parce que ça y est, c'en était fini des discours syndicaux à la mords-moi l'... (pour cette AG-là, même si certains ont crié au scandale en entendant ce plaidoyer)

    Alors oui, si y a des manifestations en lien avec les réformes du travail etc, bien sûr qu'en tant qu'autonome (j'ose me coller cette étiquette mais il s'agit pas vraiment de ça... je me définis plus comme juste quelqu'un de normal et pas content. Et, mAtth je pense à toi en particulier, peut-être bien comme quelqu'un perdu dans une masse qui se radicalise), je serais solidaire des syndicats, collectifs etc qui manifesteront, c'est une évidence. C'est lâche de pas être solidaire de ce genre de cause en disant qu'on prône le non-travail.

    Mais bon.
    Ca fait chier, j'en ai marre d'être à la fin du cortège.
     
  23. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    C'est vrai qu'on est loin de la charte d'Amien, mais bon, on fait avec ce qu'on a.
    On ne veux effectivement pas travailler, mais parfois on est obligés (les gosses, la galère ect), et quitte à le faire, autant avoir les meilleures conditions possibles.

    Puis il faut garder à l'esprit que ces acquits sociaux ont étés arrachés au patronat à une époque ou le rapport de force nous était plus favorable (même si ça à été mal négocié, c'est déjà ça) et que les perdre ne signifie pas juste perdre ces acquis, mais bien prouver que nous sommes en PLS, et ça c'est inacceptable. (et par nous j'entends pas les militants, l'avant garde, les gens conscients (mettez le truc que vous dites pour vous qualifier habituellement mais l'ensemble de la classe ouvrière).
     
  24. lalternactiviste
    Offline

    lalternactivisteLicorne Anarchiste Membre actif

    109
    40
    15
    Fev 2016
    Femme , 27 ans
    France
  25. anarchiste, anarcho-communiste, anarcho-féministe, anarcho-syndicaliste, internationaliste, auto-gestionnaire, extrême-gauche, révolutionnaire, autonome, anti-fasciste, anti-autoritaire
    De toutes façons nous n'avons pas le choix, si on ne se mobilise pas efficacement contre le détricotage du code du travail, nul doute que le patronat ne s'en arrêteras pas là et en demandera toujours plus. Le rapport salarié/patron et qu'on se le dise, un rapport de force permanent. Il faut se mobiliser massivement, car comme le dit Anarchie 13 si on ne se mobilise pas ne serait-ce que pour défendre nos droits existants, on ne se mobilisera pas plus pour en avoir de nouveaux.
     
  26. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    Parfaitement, c'est dur à dire, mais quand les soc'dem' sont en pls, nous aussi.
    L'ultra gauche des années 70 se nourrissait du PCF, nul doute que c'était le cas avant et que ça le sera toujours aujourd'hui.
     
  27. moosh
    Offline

    mooshMembre du forum Membre actif

    181
    19
    1
    Juil 2012
    France
    mais mAtth je déteeeeeeeeste les sosdem et le PCF........................................................................ =,(

    lolilol non vous avez tous raison.
    On va tout brûler.
    Muhah.
     
  28. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    Tu ne déteste pas les soc'dems, tu déteste les militants soc'dem.
    Et encore, mon petit doigt me dit que détester est un grand mot.
     
Chargement...