Chargement...

citations anars : vos préférées ?

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par Ungovernable, 8 Avril 2009.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 022
    92
    2,123
    Mar 2005
    Homme , 30 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    J'aime bien les phrases courtes, philosophiques, bien pensées, courtes mais en même temps très explicites... Et encore mieux quand c'est écrit par un militant anarchiste célèbre!

    Alors j'ai pensé faire un petit topic pour les citations... Qui sait, peut être un jour on pourrait faire un reccueil de citations anars sur Resistance!..

    Postez vos citations dans ce topic! Seule règle: avoir un lien direct avec l'anarchisme, ou qu'un anarchiste soit à l'origine de la citation.

    - S'en tenir aux phrases courtes, ne pas citer des textes entiers ou plusieurs paragraphes de texte.

    - Éviter les phrases faciles et très connues, du genre "Ni dieu ni maitre" ou "la propriété c'est le vol".... On veut de l'originalité!

    - SVP ne pas polluer le topic avec des discussions hors-sujet!

    - Inclure l'auteur de la citation, et si possible, la date ainsi que l'origine de la source (où? quel livre?)
     
    ricoo et RGCM aiment ça.
  3. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 022
    92
    2,123
    Mar 2005
    Homme , 30 ans
    Canada
  4. anarchiste, autonome
    bon allez, voici mon fichier texte où je rassemble les citations que j'utilise fréquemment dans des débats sur des sujets qui reviennent fréquemment, ou simplement des bouts de textes qui ont retenu mon attention lors de la lecture d'un de mes bouquins, ou en surfant sur le web.

    La liste est très incomplète, mais malheureusement je ne peux me souvenir de tout les citations pour les quels j'ai eu un "coup de coeur" ! J'en rajouterai surement d'autres plus tard....


    -----------------------------------------------------------------------------------------
    en commencant par les plus faciles:


    « De chacun selon ses moyens à chacun selon ses besoins »

    «Avec les oppresseurs, jamais. Avec les opprimés, toujours!» - Makhno

    "Aujourd'hui, comme toujours, que ceci soit notre devise : À bas les capitalistes et les gouvernements, tous les capitalistes et tous les gouvernements. "
    - Errico Malatesta



    "De Marx à Lénine, et après leur disparition, ce parti a toujours voulu être l'éducateur de toute l'humanité laborieuse, aux dépens de ceux qui travaillent. Il ne se rend même pas compte qu'il est un éducateur intrus, jésuitique, qui s'efforce de conduire la masse opprimée sous le prétendu drapeau de la délivrance, alors, qu'irresponsablement il l'égare par une victoire apparente sur l'esclavage économique, politique, psychique. En réalité, il ne poursuit qu'une réforme de l'esclavage de l'humanité. Il a assez clairement démontré par ses actes, durant la grande révolution russe, qu'il savait être un excellent bourreau ; un bourreau non seulement de ceux qui, en période de lutte et parmi les hommes, représentent un élément malsain et corrompu, mais aussi de ceux dont l'impulsion est saine, pure, belle, qui se frayent noblement un libre sentier, qui travaillent au développement de toutes les forces créatrices pour le bien de l'ensemble social."
    - Nestor Makhno

    "En ce qui concerne les anarchistes révolutionnaires, je pense qu'ils ont, ici, de quoi méditer, afin de se garder à l'avenir de répéter les mêmes erreurs, que ce soit en Espagne ou ailleurs: se retrouver à des postes révolutionnaires avancés sans pouvoir disposer des moyens nécessaires à la défense des acquis révolutionnaires des masses contre les attaques acharnées de leurs ennemis bourgeois et socialistes autoritaires. " - Nestor Makhno

    "En ce qui concerne les anarchistes révolutionnaires, je pense qu'ils ont, ici, de quoi méditer, afin de se garder à l'avenir de répéter les mêmes erreurs, que ce soit en Espagne ou ailleurs: se retrouver à des postes révolutionnaires avancés sans pouvoir disposer des moyens nécessaires à la défense des acquis révolutionnaires des masses contre les attaques acharnées de leurs ennemis bourgeois et socialistes autoritaires. " - Nestor Makhno


    "Je déteste le communisme [autoritaire], parce qu'il est la négation de la liberté et que je ne puis concevoir rien d'humain sans liberté. Je ne suis point communiste parce que le communisme concentre et fait absorber toutes les puissances de la société dans l'Etat, parce qu'il aboutit nécessairement à la centralisation de la propriété entre les mains de l'Etat. [...] Je veux l'organisation de la société et de la propriété collective ou sociale de bas on haut, par la voie de la libre association, et non du haut en bas par le moyen de quelque autorité que ce soit. Voilà dans quel sens je suis collectiviste et pas du tout communiste"
    - Bakounine, fin septembre 1868

    "Prétendre qu'un groupe d'individu, même le plus intelligents et les mieux intentionnés, sera capable de devenir la pensée, l'âme, la volonté dirigeante et unificatrice du mouvement révolutionnaire et de l'organisation économique du prolétariat de toits les pays, c'est une telle hérésie contre le sens commun et couvre l'expérience historique, qu'on se demande avec étonnement comment un homme aussi intelligent que Marx a pu la concevoir"
    - Bakounine, 5 octobre 1872

    "Nous n'admettons pas même comme transition révolutionnaire, ni les Conventions nationales, ni les Assemblées constituante, ni les gouvernements provisoires, ni les dictatures soi-disant révolutionnaires ; paire que nous sommes convaincus que la révolution [...] lorsqu'elle se trouve concentrée entre les mains de quelques individus gouvernants, devient inévitablement et immédiatement la réaction."
    - Bakounine, 5 octobre 1872

    "Si le prolétariat devient la classe dominante, qui demandera-t-on, dominera-t-il ? (... ) Qui dit Etat dit nécessairement domination et, par conséquent, esclavage. (…) Sous quelque angle qu'on se place, on arrive au même résultat exécrable : le gouvernement de l'immense majorité des masses populaires par une minorité privilégiée, Mais cette minorité, disent les marxistes, se composera d'ouvriers. Ont, certes, d'anciens ouvriers, mais qui, dés qu'ils seront devenus des gouvernants, cesseront d'être des ouvriers et se mettront à regarder le monde prolétaire du haut de l'Etat, ne représenterons plus le peuple, mais eux-mêmes et leurs prétendons à le gouverner"
    - Bakounine, 1873

    "Les marxistes se consolent à l'idée que cette dictature sera temporaire et de courte durée. Selon eux, ce joug étatique, cette dictature est une phase de transition nécessaire pour arriver à l'émancipation totale du peuple: l'anarchie ou la liberté étant le but, l'Etat ou la dictature le moyen. Ainsi donc pour affranchir les masses populaires, on devra commencer par le asservir. (...) A cela nous répondons qu'aucune dictature ne peut avoir d'autre fin que de durer le plus longtemps possible"
    - Bakounine

    « Nous fûmes assez amis […] Je ne savais alors rien de l'économie politique, je ne m'étais pas encore défait des abstractions métaphysiques, et mon socialisme n'était que d'instinct. Lui, quoique plus jeune que moi, était déjà un athée, un matérialiste savant et un socialiste réfléchi […] Nous nous vîmes assez souvent, car je le respectais beaucoup pour sa science et pour son dévouement passionné et sérieux, quoique toujours mêlé de vanité personnelle, à la cause du prolétariat, et je cherchai avec avidité sa conversation toujours instructive et spirituelle lorsqu'elle ne s'inspirait pas de haine mesquine, ce qui arrivait, hélas !, trop souvent . Jamais pourtant il n'y eut d'intimité franche entre nous. Nos tempéraments ne se supportaient pas. Il m'appelait un idéaliste sentimental et il avait raison ; je l'appelais un vaniteux perfide et sournois, et j'avais raison aussi. »
    - Bakounine (source: la vie d'un révolutionnaire, sur les relations entre bakounine et marx)

    "Le Communisme - qu’il faut se garder de confondre avec "le Parti Communiste" - est une doctrine sociale qui, basée sur l’abolition de la propriété individuelle et sur la mise en commun de tous les moyens de production et de tous les produits, tend à substituer au régime capitaliste actuel une forme de société égalitaire et fraternelle. Il y a deux sortes de communisme : le communisme autoritaire qui nécessite le maintien de l’État et des Institutions qui en procèdent et le communisme libertaire qui en implique la disparition."
    - Sébastien Faure - 1858-1942 - Encyclopédie anarchiste, article "Communisme"

    «Toutes les tentatives pour rétablir la doctrine marxiste comme un tout et dans sa fonction originelle de théorie de la révolution sociale de la classe ouvrière sont aujourd'hui des utopies réactionnaires. Toutefois, pour le bien comme pour le mal, des éléments fondamentaux de l'enseignement marxien conservent leur efficacité après avoir changé de fonction et de théâtre.»
    - K. Korsh


    "Un exemple de révolution anarchiste sur une grande échelle, le meilleur à mon sens, c'est l'Espagne de 1936.
    On ne peut pas dire ce qui serait arrivé.
    On l'a tuée, mais tant qu'elle a duré elle fut un témoignage éloquent de la capacité des pauvres gens de s'organiser, de s'administrer sans coercition, ni contrôle."
    Noam Chomsky - né en 1928 - Angleterre, 1974


    "Quiconque nie l'autorité et la combat est un anarchiste."
    Sébastien Faure - 1858-1942


    "Il ne s’agit pas de faire l’anarchie aujourd’hui, demain, ou dans dix siècles, mais d’avancer vers l’anarchie aujourd’hui, demain, toujours."
    Errico Malatesta - 1853-1932


    "L’anarchie [...] est l’idéal qui pourrait même ne jamais se réaliser, de même qu’on n’atteint jamais la ligne de l’horizon qui s’éloigne au fur et à mesure qu’on avance vers elle, l’anarchisme est une méthode de vie et de lutte et doit être pratiqué aujourd’hui et toujours, par les anarchistes, dans la limite des possibilités qui varient selon les temps et les circonstances."
    Errico Malatesta - 1853-1932

    "Si un pouvoir quelconque pouvait faire quelque chose, c'était bien la Commune composée d'hommes d'intelligence, de courage, d'une incroyable honnêteté et qui avaient donné d'incontestables preuves de dévouement et d'énergie. Le pouvoir les annihila, ne leur laissant plus d'implacable volonté que pour le sacrifice. C'est que le pouvoir est maudit et c'est pour cela que je suis anarchiste."
    Louise Michel - 1830-1905



    "Jamais financier ne s'est dit : "C'est assez ! Je ne veux plus de millions !" Et même s'il avait la sagesse de modérer ses vœux, le milieu dans lequel il se trouve travaillerait pour lui : les capitaux continuent d'enfanter des revenus comme des mères Gigogne. Dès qu'un homme est nanti d'une autorité quelconque, il veut en user et sans contrôle ; il n'est geôlier qui ne tourne sa clé dans la serrure avec un sentiment glorieux de sa toute puissance, d'infime garde-champêtre qui ne surveille la propriété des maîtres avec une haine sans borne contre le maraudeur ; de misérable huissier qui n'éprouve un souverain mépris pour le pauvre diable auquel il fait sommation."
    Elysée Reclus - 1830-1905 - Evolution & Révolution - 2008, page 73


    "Amoureux et jaloux de la liberté humaine, et la considérant comme la condition absolue de tout ce que nous adorons et respectons dans l'humanité, je retourne la phrase de Voltaire, et je dis : Si Dieu existait réellement, il faudrait le faire disparaître."
    Mikhaïl Bakounine - 1814-1876 - Dieu et l'Etat - 1882 -- Voltaire

    « Dieu est, donc l'homme est esclave. L'homme est libre, donc il n'y a point de Dieu. Je défie qui que ce soit de sortir de ce cercle, et maintenant, choisissons. »
    - Bakounine


    « Le développement vers le totalitarisme d’État et la concentration économique mènera peu à peu à un dégoût, à des tentatives de libération personnelle et à des efforts organisés de libération sociale.
    Plus les concentrations de pouvoir et d’autorité s’accentueront, plus le dégoût qu’elles inspirent et les efforts d’organisation en vue de les détruire grandiront. Tôt ou tard, ces efforts seront victorieux, je l’espère. »
    - Noam Chomsky

    "Lénine et Trotski ont créé des structures proto-fascistes converties par Staline en une des pires horreurs de notre époque"
    - Noam Chomsky

    "Avec l'anarchie comme but et comme moyen, le communisme devient possible. Sans cela, il serait forcément la servitude et, comme telle, il ne pourrait exister."
    - Kropotkine


    "Le zapatisme n’est pas une nouvelle idéologie politique ou un réchauffé de vieilles idéologies. Le zapatisme n’est pas, il n’existe pas. Il ne sert que de pont pour nous aider à traverser d’un côté à l’autre. Par conséquent, le zapatisme est assez grand pour tout le monde, pour tous ceux qui veulent traverser d’un côté à l’autre. Chacun a son « un et l’autre » côté. Il n’y a pas ici de recettes, de lignes de conduite, de stratégies, de tactiques, de lois, de règlements ni de consignes universelles. Il n’y a dans tout ceci qu’un seul désir : bâtir un monde meilleur, c’est-à-dire un monde nouveau."
    - Sous-Commandant Marcos, EZLN (source: Depuis les montagnes du Sud-Est du Mexique)


    "Le révolutionnaire est un illégaliste par excellence. L'homme dont les actes sont toujours conformes à la loi ne sera, au mieux, qu'un animal bien domestiqué". Ricardo Flores Magon

    "Malgré l'enthousiasme Ranteresque* de mon langage, je n'ai pas envie de construire un dogme politique. En fait je me suis délibérement interdit de définir la TAZ - je tourne autour du sujet en lançant des sondes exploratoires. La TAZ, en fin de compte, est presque auto-explicite. Si l'expression devenait courante, elle serait comprise sans difficulté... comprise dans l'action. " - Hakim Bey



    "le suffrage universel a accru cette hideuse classe des politiqueurs, qui se font un métier de vivre de leur parole, courtisant d'abord les électeurs, puis quand ils sont en place (…) mendiant les places, les sinécures et les pensions..."
    - Élisée Reclus

    "Jusqu'à maintenant notre métier d'électeur n'a consisté qu'à recruter des ennemis parmi ceux qui se disent nos amis"
    - Élisée Reclus
     
  5. Zanzi
    Offline

    ZanziMad World Membre actif

    675
    1
    8
    Mar 2008
  6. libertaire, féministe
    J'en ai une que j'adore :

    -Un anarchiste est un homme qui traverse scrupuleusement entre les clous, parce qu’il a horreur de discuter avec les agents.
    [ Georges Brassens ]
     
    ricoo apprécie ceci.
  7. Lib.R.T
    Offline

    Lib.R.Tle traitre du dictateur. Membre actif

    871
    1
    1
    Août 2008
    Aux mains de l'individu, la force s'appelle crime. Aux mains de l'Etat, la force s'appelle droit.

    Max Stirner, L'unique et sa propriété.

    --------------------

    En voyant ces braves pandores être à deux doigts de succomber
    Moi j'bichais car je les adore sous la forme de macchabées
    De la mansarde ou je réside, j'excitais les farouches bras
    Des mégères gendarmicides en criant hip hip hip hourra.

    Georges Brassens, L'hécatombe.

    ---------------------

    L'oppression d'un peuple ou même d'un simple individu est l'oppression de tous et l'on ne peut violer la liberté d'un seul sans violer la liberté de chacun.

    Bakounine.
     
    ricoo apprécie ceci.
  8. PoussiereDesToiles
    Offline

    PoussiereDesToileslibre&responsable Membre actif

    207
    0
    1
    Fev 2009
  9. libertaire, internationaliste
    a vos ordres !

    "baissez les bras, vous n'êtes pas des prisonniers !"besancenot aux anti-otan, filtrage de sortie de la souricière.
     
  10. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 022
    92
    2,123
    Mar 2005
    Homme , 30 ans
    Canada
  11. anarchiste, autonome
    Besancenot est tout sauf un anarchiste! Un mec qui dit clairement se sentir près du trotskisme (sans parler de son admiration pour Cuba et Chavez et autres idées loin d'être libertaires, son soutient à l'électorat, l'appel à voter pour chirac contre lepen, etc...) ne mérite même pas d'être cité dans ce topic...
     
  12. PoussiereDesToiles
    Offline

    PoussiereDesToileslibre&responsable Membre actif

    207
    0
    1
    Fev 2009
  13. libertaire, internationaliste
    vulgarisation pour anarchoi

    tu manque de recul.
    ordre implicite de besancenot: baissez les bras, il y a des cameras, vous décrédibilisez la répression arbitraire.
    ou encore: je fais mon show en défendant les électeurs contre la police que j'ai l'intention de commander un jour.:mdr:
     
    Dernière édition par un modérateur: 9 Avril 2009
  14. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    C'est pas de Marx, çà ?
     
  15. Nyark nyark
    Offline

    Nyark nyarkExpulsé du forum Expulsé par vote Membre actif

    1 640
    0
    38
    Fev 2008
  16. libertaire, anarcho-communiste, syndicaliste
    Je crois bien, oui...

    Là, tu m'as piqué ma signature de PP.:'(
     
  17. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 022
    92
    2,123
    Mar 2005
    Homme , 30 ans
    Canada
  18. anarchiste, autonome
    peut etre bien.... la citation est tellement répendue que j'ai jamais su son origine!

    j'ai jamais nier que Marx a dit des trucs bien, non plus...

    Non, en fait je l'avais piqué dans la signature d'un mec de BFM sur un autre forum bien avant que tu l'ai comme signature sur PP ^^
     
  19. Nyark nyark
    Offline

    Nyark nyarkExpulsé du forum Expulsé par vote Membre actif

    1 640
    0
    38
    Fev 2008
  20. libertaire, anarcho-communiste, syndicaliste
    Oui, tu l'as piquée à Nico le Pâtre, comme moi...:D
     
  21. Lib.R.T
    Offline

    Lib.R.Tle traitre du dictateur. Membre actif

    871
    1
    1
    Août 2008
    Il est grec? (o_O)
     
  22. p---s---k
    Offline

    p---s---kl'alarme à l'oeil Membre actif

    104
    0
    1
    Sept 2008
  23. anarchiste,
    citation anar préféré du moment ... :ecouteurs:

    sinon plus couramment :

    Le Capital mourrait si, tous les matins, on ne graissait pas les rouages de ses machines avec de l’huile d’homme.

    Jules Vallès

    Le bonheur c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles.

    Gandhi

    (désolé pour les détracteurs mais de nos jours , je trouve ça révolutionnaire ... ;) )

    :biere:
     
  24. niouze
    Offline

    niouzeExpulsé du forum Expulsé par vote

    861
    0
    14
    Nov 2007
  25. libertaire
    une qui me revient a peu pres mais qui n'est pas d'un anarchiste (quoique) :
    "y a plus de politique dans mon film (enfermé dehors ndn) que dasn tout les discours des politiciens" albert dupontel pendant la campagne pour les elections

    edit : et une autre de lui trouver en recherchant sa phrase exact (pour celle su dessus)

    "ce n'est pas une bonne periode pour moi on est en plein macchartysme, les marchand tienne la culture par les couilles ,la france devient un grand hospice ou de funes fait un carton a l'audimat tandis qu'halliday rempli le parc des prince; moi sa m'affole "

    et puis une derniere tiré de bernie : " La société est bien foutue. Ils mettent des uniformes aux connards pour qu'on puisse les reconnaître."

    reedit j'ai aussi trouver sa c'est pas une citation mais c'est enorme

    http://www.youtube.com/watch?v=9_uAdi7Okkk
     
    Dernière édition par un modérateur: 16 Avril 2009
  26. Nyark nyark
    Offline

    Nyark nyarkExpulsé du forum Expulsé par vote Membre actif

    1 640
    0
    38
    Fev 2008
  27. libertaire, anarcho-communiste, syndicaliste
    C'est tellement beau, et tellement vrai.
     
  28. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  29. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    "Sans doute le suicide est rare parmi les jeunes, mais la façon de penser qui le justifie n'est que trop commune, et du reste, il y a mille manières de se laisser mourir sans la grossière mise en scène du sang répandu. Le plus commode est de renoncer à la volonté de savoir, à l'âpre curiosité de sonder l'inconnu : on s'abandonne au flot comme une épave ; on prend les opinions toutes faites et on les répète par habitude ... C'est la vraie mort : que l'autre soit prompte ou lente à venir, elle ne fait que coucher dans le cercueil un objet qui depuis longtemps était cadavre."

    -Élisée Reclus
     
  30. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 022
    92
    2,123
    Mar 2005
    Homme , 30 ans
    Canada
  31. anarchiste, autonome
    "La dictature du prolétariat est une pratique autoritaire limitée et acceptable"
    -le_vieux


    :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs:
     
  32. Nyark nyark
    Offline

    Nyark nyarkExpulsé du forum Expulsé par vote Membre actif

    1 640
    0
    38
    Fev 2008
  33. libertaire, anarcho-communiste, syndicaliste
    « Les travailleurs ne doivent pas seulement agir, il faut aussi qu'ils imaginent, réfléchissent et décident de tout par eux-mêmes »
    « On peut dire que le principe est le sel de la pratique, mais si l'on met trop de sel dans les plats, le repas est immangeable. »

    Anton Pannekoek
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Anton_Pannekoek
     
    Dernière édition par un modérateur: 9 Mai 2009
  34. NauticalStar
    Offline

    NauticalStarNouveau membre

    5
    0
    0
    Mai 2009
  35. libertaire, anarchiste
    "On parle du but moral de la vie ; on n'a pas le droit de se tuer ; le suicide est une lâcheté...
    Pourtant tous les jours nous nous suicidons partiellement.
    Je me suicide lorsque je consens à demeurer dans un local où le soleil ne pénètre jamais...
    Je me suicide lorsque je fais des heures d'un travail que je sais inutile.
    Je me suicide lorsque je ne contente pas mon estomac par la quantité et la qualité d'aliments qui me sont nécessaires.
    Je me suicide chaque fois que je consens à obéir à des hommes et à des lois qui m'oppriment.
    Je me suicide lorsque je donne à un individu par un geste le droit de me gouverner pendant quatre ans...
    Le suicide complet n'est que l'acte final de l'impuissance totale à réagir contre le milieu."

    LIBERTAD La Joie de vivre 1907


    "Pour moi, je ne veux pas acheter ma vie par une lâcheté. Me Fenner a essayé de sauver ma tête, je l'en remercie très profondément. Mais je préfère une mort prompte aux tortures de la prison. Et si j'avais dix têtes, je les sacrifierais pour la lutte contre la société égoïste, lâche et corrompue."

    REINSDORFF à son procès 1886



    "Dans cette guerre sans pitié que nous avons déclarée à la bourgeoisie, nous ne demandons aucune pitié. Nous donnons la mort et savons la subir. C'est pourquoi j'attends votre verdict avec indifférence. Je sais que ma tête ne sera pas la dernière que vous couperez (...) Vous ajouterez d'autres noms à la liste sanglante de nos morts.

    Pendus à Chicago, décapités en Allemagne, garrottés à Xérès, fusillés à Barcelone, guillotinés à Montbrison et à Paris, nos morts sont nombreux ; mais vous n'avez pas pu détruire l'Anarchie. Ses racines sont profondes : elle est née au sein d'une société pourrie qui s'affaisse ; elle est une réaction violente contre l'ordre établi ; elle représente les aspirations d'égalité et de liberté qui viennent battre en brèche l'autoritarisme actuel. Elle est partout. C'est ce qui la rend indomptable, et elle finira par vous vaincre et par vous tuer."

    EMILE HENRY aux Assises 1894
     
  36. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  37. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    «Contrairement à ce que croient la plupart des gens, l’anarchisme souhaite la “ paix sur la terre pour les hommes de bonne volonté“. Les actes de violence commis au nom de l’anarchie sont le fait d’hommes et de femmes qui ont oublié d’être des philosophes — des professeurs du peuple — parce que leurs souffrances physiques et mentales les poussent au désespoir.»

    Voltairine de Cleyre
     
Chargement...