Chargement...

Chomsky à paris... euhh???

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par Ungovernable, 3 Juin 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 780
    311
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Il y a 2 jours, chomsky est venu faire un tour à paris.

    18 euros pour 1600 billets. Sans compter ceux qui ont payé à l'entrée, ca fait 30,000 euros pour une seule conférence... C'est payant être un anar !! Surtout quand on vend autant de bouquins que lui...

    Puis chomsky en a profité pour faire la pute devant les médias en accordant des interviews à France2 (disponible sur le web), la conférence elle même était organisé par le Monde Diplomatique.... Oui oui, on parle bien du même Chomsky qui a écrit des pages et des pages pour critiquer les médias

    À 81 ans, est ce que Noam Chomsky est entrain de perdre de vue ses idées qui l'ont rendu célèbre ? Ou a-t-il tout simplement toujours été con ??

    Noam chomsky est présentement en train de faire une tournée de conférences partout dans le monde. Si l'entrée est toujours au même prix, ca va faire un sacré gros paquet de pognon pour cette célébrité anarchiste. Pour un mec qui critique la bourgeoisie en prenant le côté des pauvres, en une seule journée il fait plus de fric que le citoyen moyen en 2 ans.

    Vous en pensez quoi ?


     
  3. Fedanar
    Offline

    FedanarMutueliste sur les bords Membre actif

    167
    0
    12
    Jan 2010
  4. libertaire, socialiste, , anarcho-fédéraliste
    Comme ça je dirai :

    - locations des salles.
    - transports.
    - le coûts de la communication.

    Il ne faut pas oublié que rien n'est gratuit.
    Si il n'est pas soutenu par une quelconque organisation tout est à sa charge.
    Donc que cela soit payant je peux le comprendre.
    Après, je ne sais pas si le prix est justifié vu que nous ne connaissons pas le prix de sa facture.
     
  5. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 780
    311
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  6. anarchiste, autonome
    30,000 euros (et ca c'est juste pour les billets en prévente) pour louer une salle et se déplacer ?? tu te fous de notre gueule ?? :p
     
  7. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 486
    2
    23
    Nov 2008
    France
    La réponse est peut être là, il a chercher des salles qui permettait d'accueillir son auditoire partout à travers le monde (faire une conférence avec 1.600 personnes ça se fait pas dans une salle des fêtes), il a trouver ces salles mais n'a pas négocier avec elles le prix des entrées (grandes salles, grand propriétaires, gros budgets ...).

    Et à 81 ans il voulait peut être pas s'emmerder à trouver des contacts dans les réseaux militants à travers le monde pour qu'ils préparent ses conférences ?
     
  8. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 780
    311
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  9. anarchiste, autonome
    Lecture intéressante.... Dommage pour vous que ce soit en anglais.






    Chomsky talks an anti-capitalist game, but what does he practice? Market economics at their most profitable. By Peter Schweizer.

    font-size: 300%; float: left; color: #000000; font-family: sabon,garamond,serif; [​IMG]

    One of the most persistent themes in Noam Chomsky’s work has been class warfare. He has frequently lashed out against the “massive use of tax havens to shift the burden to the general population and away from the rich” and criticized the concentration of wealth in “trusts” by the wealthiest 1 percent. The American tax code is rigged with “complicated devices for ensuring that the poor—like 80 percent of the population—pay off the rich.”
    But trusts can’t be all bad. After all, Chomsky, with a net worth north of $2,000,000, decided to create one for himself. A few years back he went to Boston’s venerable white-shoe law firm, Palmer and Dodge, and, with the help of a tax attorney specializing in “income-tax planning,” set up an irrevocable trust to protect his assets from Uncle Sam. He named his tax attorney (every socialist radical needs one!) and a daughter as trustees. To the Diane Chomsky Irrevocable Trust (named for another daughter) he has assigned the copyright of several of his books, including multiple international editions.
    Chomsky favors the estate tax and massive income redistribution—just not the redistribution of his income. No reason to let radical politics get in the way of sound estate planning.
    When I challenged Chomsky about his trust, he suddenly started to sound very bourgeois: “I don’t apologize for putting aside money for my children and grandchildren,” he wrote in one e-mail. Chomsky offered no explanation for why he condemns others who are equally proud of their provision for their children and who try to protect their assets from Uncle Sam. Although he did say that the tax shelter is okay because he and his family are “trying to help suffering people.”


    Indeed, Chomsky is rich precisely because he has been such an enormously successful capitalist. Despite the anti-profit rhetoric, like any other corporate capitalist he has turned himself into a brand name. As John Lloyd puts it, writing critically in the lefty New Statesman, Chomsky is among those “open to being ‘commodified’—that is, to being simply one of the many wares of a capitalist media market place, in a way that the badly paid and overworked writers and journalists for the revolutionary parties could rarely be.”
    Chomsky’s business works something like this. He gives speeches on college campuses around the country at $12,000 a pop, often dozens of times a year.
    Can’t go and hear him in person? No problem: you can go online and download clips from earlier speeches—for a fee. You can hear Chomsky talk for one minute about “Property Rights”; it will cost you 79 cents. You can also buy a CD with clips from previous speeches for $12.99.
    But books are Chomsky’s mainstay, and on the international market he has become a publishing phenomenon. The Chomsky brand means instant sales. As publicist Dana O’Hare of Pluto Press explains: “All we have to do is put Chomsky’s name on a book and it sells out immediately!”


    Putting his name on a book should not be confused with writing a book because his most recent volumes are mainly transcriptions of speeches, or interviews that he has conducted over the years, put between covers and sold to the general public. You might call it multi-level marketing for radicals. Chomsky has admitted as much: “If you look at the things I write—articles for Z Magazine, or books for South End Press, or whatever—they are mostly based on talks and meetings and that kind of thing. But I’m kind of a parasite. I mean, I’m living off the activism of others. I’m happy to do it.”
    Chomsky’s marketing efforts shortly after September 11 give new meaning to the term war profiteer. In the days after the tragedy, he raised his speaking fee from $9,000 to $12,000 because he was suddenly in greater demand.



    He also cashed in by producing another instant book. Seven Stories Press, a small publisher, pulled together interviews conducted via e-mail that Chomsky gave in the three weeks following the attack on the Twin Towers and rushed the book to press. His controversial views were hot, particularly overseas. By early December 2001, the pushlisher had sold the foreign rights in 19 different languages. The book made the best-seller list in the United States, Canada, Germany, India, Italy, Japan, and New Zealand. It is safe to assume that he netted hundreds of thousands of dollars from this book alone.
    Over the years, Chomsky has been particularly critical of private property rights, which he considers simply a tool of the rich, of no benefit to ordinary people. “When property rights are granted to power and privilege, it can be expected to be harmful to most,” Chomsky wrote on a discussion board for the Washington Post. Intellectual property rights are equally despicable. According to Chomsky, for example, drug companies who have spent hundreds of millions of dollars developing drugs shouldn’t have ownership rights to patents. Intellectual property rights, he argues, “have to do with protectionism.”
    Protectionism is a bad thing—especially when it relates to other people. But when it comes to Chomsky’s own published work, this advocate of open intellectual property suddenly becomes very selfish. It would not be advisable to download the audio from one of his speeches without paying the fee, warns his record company, Alternative Tentacles. (Did Andrei Sakharov have a licensing agreement with a record company?) And when it comes to his articles, you’d better keep your hands off. Go to the official Noam Chomsky website (www.chomsky.info) and the warning is clear: “Material on this site is copyrighted by Noam Chomsky and/or Noam Chomsky and his collaborators. No material on this site may be reprinted or posted on other web sites without written permission.” However, the website does give you the opportunity to “sublicense” the material if you are interested.
    Radicals used to think of their ideas as weapons; Chomsky sees them as a licensing opportunity.



    Chomsky has even gone the extra mile to protect the copyright to some of his material by transferring ownership to his children. Profits from those works will thus be taxed at his children’s lower rate. He also extends the length of time that the family is able to hold onto the copyright and protect his intellectual assets.
    In October 2002, radicals gathered in Philadelphia for a benefit entitled “Noam Chomsky: Media and Democracy.” Sponsored by the Greater Philadelphia Democratic Left, for a fee of $15 you could attend the speech and hear the great man ruminate on the evils of capitalism. For another $35, you could attend a post-talk reception and he would speak directly with you.



    During the speech, Chomsky told the assembled crowd, “A democracy requires a free, independent, and inquiring media.” After the speech, Deborah Bolling, a writer for the lefty Philadelphia City Paper, tried to get an interview with Chomsky. She was turned away. To talk to Chomsky, she was told, this “free, independent, and inquiring” reporter needed to pay $35 to get into the private reception.



    Corporate America is one of Chomsky’s demons. It’s hard to find anything positive he might say about American business. He paints an ominous vision of America suffering under the “unaccountable and deadly rule of corporations.” He has called corporations “private tyrannies” and declared that they are “just as totalitarian as Bolshevism and fascism.” Capitalism, in his words, is a “grotesque catastrophe.”


    But a funny thing happened on the way to the retirement portfolio.
    Chomsky, for all of his moral dudgeon against American corporations, finds that they make a pretty good investment. When he made investment decisions for his retirement plan at MIT, he chose not to go with a money market fund or even a government bond fund. Instead, he threw the money into blue chips and invested in the TIAA-CREF stock fund. A look at the stock fund portfolio quickly reveals that it invests in all sorts of businesses that Chomsky says he finds abhorrent: oil companies, military contractors, pharmaceuticals, you name it.



    When I asked Chomsky about his investment portfolio he reverted to a “what else can I do?” defense: “Should I live in a cabin in Montana?” he asked. It was a clever rhetorical dodge. Chomsky was declaring that there is simply no way to avoid getting involved in the stock market short of complete withdrawal from the capitalist system. He certainly knows better. There are many alternative funds these days that allow you to invest your money in “green” or “socially responsible” enterprises. They just don’t yield the maximum available return.
    This essay is adapted from the author’s new book Do As I Say (Not As I Do): Profiles in Liberal Hypocrisy (Doubleday, 2005). Available from the Hoover Press is The Fall of the Berlin Wall, edited by Peter Schweizer. To order, call 800.935.2882 begin_of_the_skype_highlighting 800.935.2882 end_of_the_skype_highlighting or visit www.hooverpress.org. Peter Schweizer is a research fellow at the Hoover Institution. He has served as a consultant to NBC News and as a member of the Ultra Terrorism Study Group at the U.S. Government's Sandia National Laboratory. He and his wife, Rochelle Schweizer, wrote The Bushes: Profile of a Dynasty, which theNew York Times called "the best" of the books on the Bush family. His other books include Do as I Say (Not as I Do): Profiles in Liberal Hypocrisy and Reagan's War: The Epic Story of His Forty-Year Struggle and Final Triumph over Communism.
     
  10. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 486
    2
    23
    Nov 2008
    France
    Il est peut être tombé dans le piégé du "beaucoup de causette mais peu d'action" ou comme on dit chez nous "parle beaucoup mais pisse pas loin" ...
     
  11. Chien Noir
    Offline

    Chien NoirAnartiste Membre actif

    239
    0
    4
    Mai 2009
    Je crois que c'est surtout qu'il veut etre pragmatique et agir vraiment, justement...

    Au vu de sa célébrité, il peut avoir une influence, comme il l'explique très bien, sur les pays occidentaux types Etats-Unis/France.

    Donc il accepte de passer dans les médias pour exprimer son point de vue.
    Et comme il le dit lui-même, c'est en empêchant de parler des gens qu'on leur donne de la crédibilité.

    Aux USA, il y a énormément de négationnistes. Vous connaissez le nom d'un seul ?
    Pourtant aux USA, ils connaissent Faurisson. Parce qu'en France il n'a pas le droit de parler, du coup bizarrement on parle de lui dans les journaux et il est connu : sa censure donne du crédit à ses paroles.

    Alors qu'aux USA, les négationnistes n'ont aucun pouvoir : ils peuvent parler mais personne ne les écoute que ceux qi sont déjà convaincus, et il s'agit certainement d'une extreme minorité, bien qu'il y ait beaucoup de fachos-a-carabines aux USA.

    Laisser parler Noam Chomsky, pour les médias français, ça vaut mieux que de le censurer. Ca peut limite discréditer sa démarche, simplement en le laissant parler. Alors je sais pas si on peut vraiment dire qu'il trahit la cause.

    Au vu de sa célébrité, en parlant sur France 3 il a du poids, en parlant dans une salle militante il n'en aura aucun sur le pays.
     
  12. Carlitos
    Offline

    CarlitosMembre du forum Membre actif

    966
    1
    30
    Avr 2009
  13. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire
    J'ai faillit aller à la conférence de Chomsky mais il n'y avait plus de place, je crois qu'il en a fait une payante au théâtre de la mutualité et l'autre gratuite dans une université.
    Faut quand même admettre que dans notre société un mec qui a beaucoup de notoriété et qui est très connus et qui vend beaucoup de livre, il a beau être Anar, il ne voudra pas vivre comme un prolos a moins d'être mazo...
     
  14. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 780
    311
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  15. anarchiste, autonome
    C'est pas juste le fait de passer dans les médias qu'il critique tant, lisez le texte en anglais ou utilisez google traducteur sérieux c'est hallucinant, il se fait du fric partout, il a 2 millions US dans son compte en banque, il fait payer pour entendre ses speech de 1 minutes sur internet, il fait payer sur tout, il a fait des investissements en bourse dans le domaine militaire, les pharmaceutiques et le pétrole, il parle de médias indépendant et il les font payer pour pouvoir leur parler, tout son travail est sous copyright, aux états unis il fait des discours dans les écoles et charge $12,000, il a fait plusieurs centaines de milliers de dollars en profit clair sur son livre du 11 septembre alors imaginez pour tout les autres, etc etc etc....

    Faut arrêter de vénérer les ayatollah l'anarchisme en s'empêchant de les critiquer juste parce qu'ils sont célèbre et qu'on doit les vénérer. Si ce serait n'importe qui d'autre on dirait qu'il n'est pas du tout anarchiste


    Alors on devrait peut etre laisser parler les néo-nazis parce qu'en les censurant on leur donne plus de crédibilité ??

    Tu te trompes, aux USA les négationnistes sont beaucoup plus populaire qu'ailleurs, leurs discours touchent beaucoup de personnes, ils font souvent des conférences, ils publient des livres, etc...
     
  16. Barjal
    Offline

    BarjalMembre du forum Expulsé par vote

    25
    0
    0
    Juin 2010
  17. auto-gestionnaire, chaos/Nihiliste
    Enfin peu importe chacun fait son beurre et je pense pas que tu sois le dernier Anarchoi ananar ou les autres et moi-même bien sûr :).

    Au delà de ces revenus je pense que Chomsky, et comme toute les personnalités sont simplement des baudruches qui un jour ou l'autre se dégonflent ou éclatent (comme si on l'avait piqué).

    Pas besoin de l'écouter pour percevoir la lumière, c'est ce je pense clairement, c'est juste qu'il a eu des couilles de soutenir Faurrisson (dans la liberté d'expression HEIN !), et que c'est fait en partie pour ça qu'il s'est fait connaître.

    Enfin, rien de nouveau depuis son passage chez Taddéi.

    Sauf qu'on peut noter un début de sénilité (classique à cet âge là) concernant le 11 septembre, l'Irak, l'Iran, l'Arabie des saouds, Ben Laden tout ça part en couilles et évidemment il y a aucune relation directe ou indirecte avec Israël, enfin le vieux perds la boule. :ecouteurs:

    Il passe le flambeau et espérons que l'avenir nous laissera des perspectives libertaires d'un autre ton :D
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Juin 2010
  18. Fedanar
    Offline

    FedanarMutueliste sur les bords Membre actif

    167
    0
    12
    Jan 2010
  19. libertaire, socialiste, , anarcho-fédéraliste
    Juste pour être sûr, je veux tes sources anarchOi.
     
  20. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 780
    311
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  21. anarchiste, autonome
    http://fr.news.yahoo.com/69/20100531/tpl-chomsky-superstar-paris-aussi-attend-86098b9_1.html

    C'est partout sur le web... fais tes recherches, tu tomberas sur plein d'articles qui disent la même chose. De toute facon c'est pas surprenant, comme l'explique l'article en anglais que j'ai posté, Chomsky a l'habitude de donner des conférences à des prix de bourg.

    Soutenir faurisson était l'erreur la plus monumentale de sa carrière et encore aujourd'hui ca le suit et on lui reproche encore.

    Depuis quand les négationniste de merde peuvent compter sur les anars pour défendre leur cul ? Chomsky devrait plutôt militer pour les milliers de prisonniers politiques et d'anars enfermés au lieu de défendre ses ennemis.

    Puis les discours haineux et la désinformation ne sont PAS de la liberté d'expression..

    Dire que les chambres à gaz n'ont jamais existé, c'est de la DÉSinformation, pas de l'information.

    Franchement, ce genre de merde ne serais jamais toléré en société anarchiste, pourquoi le défendre ???

    Il n'y a pas grand chose de sénile dans son discours du 9/11, il est plutôt contre la conspiration. Ce qui est sénile, c'est plutot la défense d'ordure négationniste.
     
  22. Chien Noir
    Offline

    Chien NoirAnartiste Membre actif

    239
    0
    4
    Mai 2009
    Et avec quoi tu empêcherais des gens de parler, dans une "société anarchiste" ?
    La répression ? Un état ? Un gouvernement ? Une police ?
    Une démocratie ou une dictature, pas l'Anarchie.

    Les discours haineux et racistes prennent appui sur l'ignorance et la haine nationaliste.
    Si nous étions en anarchie, je ne vois pas quel pays ou quelle race ils défendraient.

    "Pas toléré en société anarchiste". Putain...

    La liberté d'expression c'est justement pouvoir exprimer ce qu'on pense comme on le pense. Que ce soit "vrai" ou "faux".
    Ce qui ne signifie pas l'afficher partout et empecher les autres de le faire. Si quelqu'un dit son avis et laisse parler tous les autres, le critiquer et le reprendre, alors oui il n'y a aucune raison de lui en vouloir.

    Sans l'autorité qui permet des absurdités, je pense que très peu de gens obéiraient à n'importe quel nazi. S'ils le suivent, c'est qu'ils sont nazis aussi, puisqu'ils n'y sont pas poussés par une autorité. Donc faire taire le néo-nazi ne les empechera rien de faire ou de penser.

    Chomsky est critiquable uniquement pour le profit qu'il fait, et qui est absurde et extremement contradictoire.
     
  23. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 780
    311
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  24. anarchiste, autonome
    Ah parce que toi dans ta société anarchiste tu donnerais la liberté d'expression aux néo-nazis et aux négationnistes ???

    Aujourd'hui les anarchistes combattent ces ordures chaque fois qu'ils font un meeting ou s'expriment sur la place publique. Toi tu dis qu'en société anarchiste ca serait différent ? Ca sonne comme de l'hypocrisie à mes oreilles.

    Faut sortir des vieux clichés de liberté d'expression absolue pour n'importe qui juste parce qu'on est anar. Si on pousse cette logique jusque dans son sens le plus absolu, on se retrouvera avec une société supposément anarchiste qui tolère les partis politique, les discours haineux, les manifestations racistes ??? Quand le Ku Klux Klan défilent dans la rue avec les croix gammés en criant "white power" faut les laisser faire pour pas devenir des vilains dictateurs qui briment la liberté ?

    Parce que peut-être pour toi dans une société anarchiste il faudrait tolérer les nazis qui défilent dans la rue en criant des slogans haineux ?? Les tolérer venir dans les quartiers gais crier leur homophobie et crier leur racisme dans les quartiers noirs ??? Si par anarchisme tu entends que même les noirs dans leurs propres quartiers vont pouvoir venir se faire insulter par les discours haineux des racistes eh bien je ne veux pas faire partit de ca.

    et pourquoi pas aussi laisser les religieux intégristes, les sectes, et les fanatiques de toute sortes s'établir librement ?? Bref au final, il n'y aura pas grand chose de différent entre ton anarchie et la société d'aujourd'hui si tu n'ose pas rien faire de peur de dépasser les vieux clichés d'anarchie et de liberté d'expression absolue pour tout le monde.

    Cliché absurde. Faut arrêter d'être idéaliste et croire que l'anarchisme résoudrait tout les problèmes du monde en quelques jours. Le racisme il va toujours y en avoir, pourquoi les racistes arrêteraient de l'être juste parce qu'on est en société anarchiste ??? Les races vont toujours exister, anarchie ou pas. Puis même si les frontières sont abolies ca ne les empêchera pas de vouloir le retour des pays : la preuve, certains pays n'existent plus depuis longtemps et pourtant on trouve encore des extrêmistes qui revendiquent l'indépendance de ces bouts de terre et le retour d'un État indépendant.

    Ma tolérance s'arrête là où la haine commence. La désinformation c'est pas de l'information, tout comme les discours haineux ne sont pas de la liberté d'expression.

    Fais pas ton offusqué juste parce que j'emploie le mot "pas toléré", il y a des tas de choses qui ne seraient pas tolérés en société anarchiste.

    Ta société anarchiste elle va être très belle alors...... Je préfère pas en faire partit si c'est comme dans les exemples que j'ai énumérés en haut.

    ?????? Je ne vois pas du tout le lien entre l'autorité qui permet aux nazis de l'être ??? Selon toi en société anarchiste ce serait pareil, alors quelles différence ??
    L'autorité ne pousse pas les nazis à l'être, c'est n'importe quoi....

    Et en les laissant faire sans intervenir, ce sera 100x pire. Regarde ce qui se produit en Russie et aux États-Unis .................... Ils ont choisi de les laisser s'exprimer eh bien voilà, le problème est devenu 100x pire et maintenant ils sont instoppable.

    Ouf.... Je crois que tu ne connais pas très bien Chomsky. Y'a l'affaire faurisson, son soutient pour l'électoralisme, et pas mal d'autres trucs. Chomsky c'est même pas un anar, il l'a dit lui même.
     
    Dernière édition: 11 Juin 2010
  25. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 780
    311
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  26. anarchiste, autonome
    En passant, pendant la révolution espagnole les négationnistes et les fascistes n'étaient pas toléré, pareil en Ukraine libertaire, les communes autogérés des zapatistes ne les tolèrent pas non plus, il n'y avait pas de fachos a la commune de paris, ni à la 1ere internationale, ni à la CNT, ni à Kronsdadt, etc....

    Et puis je ne crois pas que ce soit des exemples de fausse anarchie ou d'anarchie ayant tourné à la dictature hein?

    Au final, je te défis de trouver un seul exemple historique d'anarchisme en action où la liberté d'expression pour les fachos a été toléré...
     
  27. Nikrok
    Offline

    Nikrokblop Membre actif

    311
    0
    7
    Sept 2009
  28. anarchiste
    Totalement d'accord avec toi anarchoi.

    Je comprend pas vraiment le lien entre combattre les fascistes, nazis ou autres ordures et le besoin d'une police ou un truc du genre, même actuellement alors qu'on est loin d'être dans une société libertaire on est quand même capable de se bouger le cul nous même pour les emmerder le plus possible (par exemple le jour de la fête de jeanne d'arc).
    Alors justement si on est dans une société libertaire, je crois plutôt qu'on sera d'autant plus efficace pour les rendre le moins nuisible possible.

    Et puis être tolérant envers des gens intolérant, et qui ne se gêneraient pas pour nous faire taire par tous les moyens possibles s'ils étaient en position de force (comme c'est le cas actuellement en russie), est soit idiot soit suicidaire.

    Et pour te compléter anarchoi, même actuellement dans les squats autogérés les fachos ne sont pas tolérés (malgré qu'ils ne soient pas ouverts qu'aux anars), et pourtant ça reste des lieux de vie où on se sent en liberté, bien plus que dans le reste de la société où la très républicaine liberté d'expression tolère les fachos...
     
  29. Chien Noir
    Offline

    Chien NoirAnartiste Membre actif

    239
    0
    4
    Mai 2009
    Déjà, si l'anarchie c'est encore avec "quartiers gays" et "quartiers noirs", et ben c'est joli...Ouais ! On est en anarchie ! Mais chacun chez soi, hein, et puis anarchie d'accord, mais on reste entre nous...

    N'importe quoi.

    J'ai juste dit que les laisser s'exprimer c'est ça, croire en la liberté d'expression. J'ai jamais, JAMAIS dit qu'il fallait les laisser faire.
    Il faut EVIDEMMENT se battre contre ces absurdités ignobles et immondes.

    En revanche, en Russie c'est pas qu'ils ont le droit de parler, mais qu'ils ont le droit d'agir.
    Et ça, c'est terrible.

    La Commune ne tolérait pas les fachos, ni Krondstadt, ni les anarchistes antifranquistes, ni l'espagne de 36, ni la Makhnovtchina. Parce que ce n'était pas l'anarchie, mais la lutte pour l'anarchie.

    Laisser parler les nazis ne signifie pas les inviter à venir construire un quelconque avenir. Certainement pas.

    Jamais j'inviterais un néo-nazi à faire quoi que ce soit avec moi ou avec l'anarchie.

    Mais je vais pas aller l'attaquer s'il ne fait que débiter son discours à trois pelés et deux tondus. S'il essaye d'agir je lutterais contre lui, parce qu'il agirait contre ma liberté et celles de mes frères.

    "Les discours haineux" Tu n'en as jamais contre les industriels qui niquent tout pour leur propre jouissance ? Tu n'en as jamais contre les bourgeois, les capitalistes, les néo-nazis justement ?
    Le "discours haineux" c'est rien que de la parole. Ouais souvent j'éprouve un sentiment très fort qui est la haine, et oui parfois je l'exprime.
    Qu'un con exprime sa haine factice contre "les immigrés" ou "les bougnoules" me fout la rage. Mais s'il en reste là, j'vais pas tout faire pour lui fermer sa gueule.

    Ce que je voulait dire sur l'autorité, c'est que si aucun nazi ne peut user d'autorité (puisqu'on est censé etre en anarchie, selon ton exemple), alors il ne peut mener les foules comme l'a fait Hitler ou Franco ou Mussolini.

    Et si un leader charismatique néo-nazi se soulevait, n'usant pas d'autorité mais de charisme sur une masse d'individus et qu'ils le suivaient , alors je lutterais contre, car ils attaqueraient ma liberté.

    Aucun exemple de lutte anarchistes n'ont jamais accepté de fachos et racistes en leur sein, et j'en suis bien heureux.
    Aucune lutte anarchiste n'a lutté pour ne plus laisser parler les fachos.
    Certains ont lutté pour les empecher d'agir, d'autres n'avaient pas à les combattre réellement.

    On peut lutter contre leurs discours en parlant pour démontrer qu'ils sont faux (et ils snt souvent tellement absurdes que c'est facile), mais pas en leur interdisant de les dire, et c'est tout ce que j'ai voulu dire.
     
  30. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 780
    311
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  31. anarchiste, autonome
    Pourquoi pas ?

    tu vas les empecher de se regrouper ensemble ? avec des flics ? avec un état ? ;)

    C'est pas parce qu'on abolit le capitalisme que Brooklyn ou les quartiers de Los Angeles ne seront plus peuplés majoritairement de noirs. Et c'est pas l'anarchisme qui va blanchir l'afrique ou l'amérique du sud.

    Alors tu ne crois pas du tout en la liberté d'expression. D'un côté tu dis qu'il faut les laisser s'exprimer, de l'autre tu dis qu'il faut se battre contre eux (en d'autres mots se battre pour les faire taire)...

    C'est en les laissant s'exprimer qu'ils s'organisent. Regarde ce qui arrive aux États-Unis. Aux USA ils ont le droit de s'exprimer mais pas d'agir, mais regarde ce qui arrive quand même.

    N'importe quoi... À t'entendre parler il n'y a aucun exemple d'anarchisme en action.

    La révolution espagnole était définitivement une société anarchiste. Tout comme l'Ukraine libertaire de Makhno, Kronsdadt, et les autres exemples cités...

    Donc bref, tu dis qu'en "lutte pour l'anarchie" il faut éliminer et faire taire les fachos, mais qu'une fois la société anarchiste établie, ce qui reste des fachos (qui auront déjà été combattus/éliminés/fait taire) auront le droit de parler ? Encore une fois ca sonne hypocrite...

    À quoi bon leur donner un peu de liberté d'expression si elle est limitée ? Pour te donner bonne conscience ?

    Donc tu confirme que dans ta société "anarchiste", tu tolérerais les manifestations du Ku Klux Klan et les défilés de néo-nazis de toute sortes ? Tu les laisseraient distribuer leur tracts haineux sur la place public, tu les laisserais recruter des jeunes sur la cours d'école en leur lavant le cerveau, etc... ??
    Tu tolérerais aussi les concerts néo-nazis du genre Skrewdriver et Légion 88 ???

    Eh bien ce ne serait définitivement pas une société anarchiste..

    Tout ca n'existerait plus en société anarchiste, contrairement aux races et aux homosexuels. Oui j'ai la haine de classe, mais ce n'est pas comparable avec le racisme ou l'homophobie. Je déteste certaines personnes pour ce qu'ils font (détruire la liberté des autres) pas pour ce qu'ils sont.

    Donc tu ne t'es jamais opposé à une manifestation néo-nazi, ou un concert néo-nazi, à la présence de fafs, etc... ??? J'espère que tu ne te revendique pas antifa ?

    Hum je te suggère de relire ton histoire, Hitler n'a pas convaincu les foules par l'autorité mais PAR LA PAROLE, avec ses beaux DISCOURS. L'allemagne était une démocratie, et il a convaincu suffisament de personne pour les rallier à sa cause, tout ca uniquement en PARLANT.

    ??????? n'importe quoi... tu viens pourtant de dire que tu tolère la liberté d'expression tant qu'ils n'attaquent pas d'autres personnes.

    N'importe quoi, la propagande franquiste et les fachos étaient censurés en espagne libertaire, tout comme les blancs en ukraine, la propagande étatiste au mexique zapatiste, etc.... Comme dit Nikrok, même en squat auto-géré les fachos ne sont absolument pas tolérés

    Je te défis toujours de trouver un seul exemple historique où les fachos ont été tolérés...

    Donc on leur laisse distribuer leur propagande mais en modifiant leurs texte pour ajouter une petite note expliquant que c'est faux ... ou quoi ???

    Tu tolérerais que des néo-nazis distribuent des merde du genre Les carnets de Turner dans ta société "anarchiste" toi ??? Tu tolérerais les partis politique qui recrutent des gens en leur expliquant que le capitalisme c'est mieux ?? Tu tolérerais les islamistes radicaux qui recrutent des jeunes pour leur Jihad contre les infidèles ??? Les scientologues ?? Les sectes qui veulent se suicider ??




    Je termine avec une citation de Adolf Hitler... Qui de mieux placé pour savoir comment le mouvement nazi aurait pu être stoppé

    "Only one thing could have broken our movement - if our enemies had understood its principle and from the first day had smashed the nucleus of our movement with extreme brutality."
    (Adolf Hitler, 1933)

    (Une seule chose aurait pu stopper notre mouvement - si nos ennemis aurait compris son principe et dès le premier jour auraient détruit notre mouvement dans les rues avec une brutalité extrême.)
     
  32. Piou
    Offline

    Piou¡YA BASTA! Membre actif

    141
    0
    3
    Jan 2010
  33. anarchiste
    Autant on peut respecter le chercher et linguiste qu'il est, il a fait des travaux intéressants...autant la révérance que lui font beaucoup est mauvaise.

    Chomsky me fait presque penser à Onfray, mais j'ai quand même plus de respect pour ses travaux.
    Il ne faut pas oublier que Chomsky n'est pas lu que par des anar. Je trouve qu'autant il peut avoir des réflexions intéressantes et stimulantes, autant je peux le haïr par sa position e sa pratique personnelle... Chomsky au final, j'ai l'impression, est un vendeur (malgré lui peut-être) de romantisme libertaire comme d'autres...
     
  34. Sylfirez
    Offline

    SylfirezMembre du forum

    45
    0
    0
    Avr 2010
    Dans un systeme anarchiste, un facho ou un nazi serait impuissant. Les fachos ont besoin d'un chef et par définition, un systeme anarchiste n'a pas de chef donc c'est un défault de language de dire que des nazi puissent exister dans une société complétement anarchiste.
    Mais bon comme sur la terre rien n'est parfait, les fachos qui demande un chef ou qui se proclament eux meme chef existeront oui et donc on ne sera pas dans un véritable systeme anarchiste.
    Et je pense que certains humains peureux n'arriveront jamais a vivre sans chef, il se laisseront absorber par les groupement fachiste et c'est pour ca que je pense que la moyenne de vie d'un systeme anarchiste englobant beaucoup d'etre humain a la fois est soit ephemere soit extremement bien organisé, soit pas véritablement anarchiste.
    Je trouve ca ridicule, ces bastons entre"white skins, punk et red skins" Si vous voulait vous battre faites le par l'art des mots et l'humour . Votez didier super, l'humour est moins fatiguant que la matraque et tout aussi efficace.
    J'en ai frécquenté quelques uns des fachos, et ce que j'ai compris, c'est que les red skins ne doivent pas avoir une capacité de dévellopement plus élevé que les white skins . En tout cas une chose est sure, ils ont au moins la biére et didier super en commun .
    Aimez vous les uns les autres, certes nous autres anarchiste considéront que nous n'avons pas besoin de chef, que nous sommes tous égaux, que l'anarchie c'est la liberté et que les facho ne fairait pas long feu dans un syteme anarchiste . Mais eux pense exactement le contraire . On arrivera pas a les convaincre autant que eux n'arriveront pas a nous convaincre point barre. Et puis facon qu'elle différence font les citadins quand il voyent un rats rouge et un rats blanc se battre? Aucune
    En revanche, si il voyent que le rats rouge est en train de baiser le rat blancs par l'humour, les passants vont penser que l'anarchie est un systemé plus réfléchits et plus dévellopé que le systeme fasciste puisqu'il est en train de le soumettre par l'intelligence.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    1
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    10
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    4
  8. Réponses:
    0