Chargement...

Chansons antimilitaristes

Discussion dans 'Musique et contre-cultures' créé par ninaa, 6 Avril 2022.

  1. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 004
    1 848
    498
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste


    Reprise du Déserteur de Boris Vian par Apunkalypse

    Paroles

    Le déserteur
    Monsieur le Président
    Je vous fais une lettre
    Que vous lirez peut-être
    Si vous avez le temps
    Je viens de recevoir
    Mes papiers militaires
    Pour partir à la guerre
    Avant mercredi soir
    Monsieur le Président
    Je ne veux pas la faire
    Je ne suis pas sur terre
    Pour tuer des pauvres gens
    C'est pas pour vous fâcher
    Il faut que je vous dise
    Ma décision est prise
    Je m'en vais déserter
    Depuis que je suis né
    J'ai vu mourir mon père
    J'ai vu partir mes frères
    Et pleurer mes enfants
    Ma mère a tant souffert
    Qu'elle est dedans sa tombe
    Et se moque des bombes
    Et se moque des vers
    Quand j'étais prisonnier
    On m'a volé ma femme
    On m'a volé mon âme
    Et tout mon cher passé
    Demain de bon matin
    Je fermerai ma porte
    Au nez des années mortes
    J'irai sur les chemins
    Je mendierai ma vie
    Sur les routes de France
    De Bretagne en Provence
    Et je dirai aux gens
    Refusez d'obéir
    Refusez de la faire
    N'allez pas à la guerre
    Refusez de partir
    S'il faut donner son sang
    Allez donner le vôtre
    Vous êtes bon apôtre
    Monsieur le Président
    Si vous me poursuivez
    Prévenez vos gendarmes
    Que je n'aurai pas d'armes
    Et qu'ils pourront tirer
     
  3. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 004
    1 848
    498
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste


    Paroles

    Contingent déserteur

    Sur le quai de cette gare

    C’est la patrie qui t’appelle

    Un contingent en vert et noir

    Futur bataillon de la haine

    Arrivé à destination

    Les nouveaux murs de ta prison

    Des mois à passer dans cette caserne

    Et pas question de faire appel

    Allez debout le clairon sonne

    Il faut lever les couleurs

    Faire de toi un patriote

    Haïr un ennemi qui fait peur

    Partout dans les autres pays

    Des armées de toutes les couleurs

    Sous le joug des mêmes imposteurs

    Qui rêvent de décoration

    Jeunes soldats de tous pays

    Ne mourrez plus pour vos patries

    Les guerres n’ont jamais profité

    À ceux qu’en chient dans les tranchées

    Aucun pays, aucun drapeau

    Ne mérite une goutte de sang

    Aucun pays, aucun drapeau

    Ne doit faire de l’Homme un jouet sanglant

    [​IMG]
     
  5. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 004
    1 848
    498
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste


    Mourir Pour Des Idées
    Georges Brassens

    Mourir pour des idées
    L'idée est excellente
    Moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eue
    Car tous ceux qui l'avaient
    Multitude accablante
    En hurlant à la mort me sont tombés dessus
    Ils ont su me convaincre
    Et ma muse insolente
    Abjurant ses erreurs se rallie à leur foi
    Avec un soupçon de réserve toutefois
    Mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente

    Jugeant qu'il n'y a pas
    Péril en la demeure
    Allons vers l'autre monde en flânant en chemin
    Car, à forcer l'allure
    Il arrive qu'on meure
    Pour des idées n'ayant plus cours le lendemain
    Or, s'il est une chose
    Amère, désolante
    En rendant l'âme à Dieu, c'est bien de constater
    Qu'on a fait fausse route, qu'on s'est trompé d'idée
    Mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente

    Les Saint Jean bouche d'or
    Qui prêchent le martyre
    Le plus souvent d'ailleurs, s'attardent ici-bas
    Mourir pour des idées
    C'est le cas de le dire
    C'est leur raison de vivre, ils ne s'en privent pas
    Dans presque tous les camps
    On en voit qui supplantent
    Bientôt Mathusalem dans la longévité
    J'en conclus qu'ils doivent se dire
    En aparté, "mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente"

    Des idées réclamant
    Le fameux sacrifice
    Les sectes de tout poil en offrent des séquelles
    Et la question se pose
    Aux victimes novices
    Mourir pour des idées, c'est bien beau mais lesquelles?
    Et comme toutes sont entre elles ressemblantes
    Quand il les voit venir
    Avec leur gros drapeau
    Le sage, en hésitant
    Tourne autour du tombeau, "mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente"
    Encore s'il suffisait
    De quelques hécatombes
    Pour qu'enfin tout changeât, qu'enfin tout s'arrangeât
    Depuis tant de "grands soirs" que tant de têtes tombent
    Au paradis sur terre, on y serait déjà
    Mais l'âge d'or sans cesse
    Est remis aux calendes
    Les Dieux ont toujours soif, n'en ont jamais assez
    Et c'est la mort, la mort
    Toujours recommencée, mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente

    Ô vous, les boutefeux
    Ô vous les bons apôtres
    Mourez donc les premiers, nous vous cédons le pas
    Mais de grâce, morbleu
    Laissez vivre les autres
    La vie est à peu près leur seul luxe ici-bas
    Car, enfin, la Camarde
    Est assez vigilante
    Elle n'a pas besoin qu'on lui tienne la faux
    Plus de danse macabre
    Autour des échafauds, mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente

    [​IMG]
     
  7. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 004
    1 848
    498
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Carnet de route
    Bérurier noir



    Soldat, soldat
    La peur hante tes nuits
    Qu'est-ce que tu fous là-bas
    Si loin de ton pays?
    Soldat de France
    Jeunesse pleine d'ignorance
    Ne gâches pas ta vie
    Pour leur idée de patrie
    Jeune déserteur
    Sans réproches et sans peur
    Leur armée te dégoute
    Tu choisis ta propre route
    Soldat, soldat
    Au service de l'État
    Tu n'est qu'un pion en attente
    Marionnette sanglante
    Mon meilleur ami est mort
    Juste vingt balles dans le corps
    Les généraux de Paris
    Se foutent bien de nos vies
    Armée rebelle
    Au chef spirituel
    Nostalgie Che Guevara
    Continuons le combat!
    Soldat, Soldat
    Parti en Algérie
    Tu as réjoint le FLN
    Ta femme est algérienne
    Soldat de France
    Au lieu de faire la guerre
    Partage la souffrance
    D'une action humanitaire
    Soldat, dit non
    Aux tonerres des canons
    À ces balles qui te traquent
    Sous les drapeaux qui claquent
    Jeune réfractaire
    Au service militaire
    Tu réfuses toutes les guerres
    Le suicide de la Terre
    Soldat drogué
    Bourré de médicaments
    Tu aimes te soûler
    Pour oublier le sang
    Soldat, soldat
    Tu es rempli d'illusion
    Relève-toi et chante
    Cet hymne à l'insoumission
    Rompons le rang! - Où est ton syndicat?
    Rompons le rang! - Réveilles-toi soldat!
    Rompons le rang! - Où sont les centurions?
    Rompons le rang! - Jeunesse en objection
    Rompons le rang! - Où est ton comitté?
    Rompons le rang! - OU EST TA LIBERTE?
     
  9. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 004
    1 848
    498
    Fev 2014
    France
  10. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste


    [​IMG]

    Le pere noel est un bordure - Rene Binamé

    Le Père Noël est mort à Sarajevo, dans le ghetto de Varsovie, à Soweto, à Tripoli, à Bagdad, à Verdun, à Kigali, dans le sud du Ruanda, dans le nord de l'Irak, en fuyant Berlin-Est, à Stalingrad, à Dresde, à Gernika, au Tibet, à Cronstadt.
    Mais ne pleurez pas, ne vous inquiétez pas, il y a encore chez moi de quoi vous amuser.
    Mes usines tournent à plein régime, mes entrepôts débordent. Débloquez des budgets!
    Mes jouets sont plus gros, mes jouets sont plus chers, mais ils font plus de bruit, plus de morts, moins de taches.
    Mes poupées ne parlent pas, elles mutilent et défigurent.

    Je ne veux pas savoir où mènent mes trains électriques.
    J'ai débuté comme armurier dans mon quartier, semant la zizanie pour faire tourner ma boutique.
    Elles sont loin les rixes de rue, vivement la guerre totale.
    Me voilà PDG, mondial-killer en col-cravate.
    Je gagne fort bien ma vie grâce à tous ceux qui la perdent, car c'est avec mes bombes que se creusent vos tombes.
    Je vends des armes à droite, je vends des armes à gauche, la main qui prend le fric ignore qui passe l'arme à gauche.
    De part et d'autre des frontières, je vends des faux, de vrais cimeterres.
    Quand s'étriperont les derniers cons, je leur vendrai des cimetières.
    Vous êtes les enfants des balles qui n'ont pas tué vos parents.
    A votre tour de procréer, le monde a besoin de soldats.
    Chantez et dansez pour fêter la Libération, moi je trinque plutôt à la libéralisation.
    Sur toutes les lignes de front, à tous les coups, dans tous les camps, sur tous les plans mes pauvres ploucs je serai toujours le seul gagnant.
    Pour rester bon-vivant, je vends de l'armement.
    A moi l'éclat des discours, à vous les éclats de grenade.
    Embrigadés de tous pays, déversez vos globules, qu'on entende mugir les soldats, que votre sang m'abreuve de billions.
    Je ne ferais pas de mal à une mouche, je ne suis pas franchement cruel, pourtant vos cauchemars ne m'empêchent pas de dormir.
    Loin de mes yeux loin de mon coeur, vous périssez vous pourrissez, chacun de vos cadavres ajoute à ma prospérité.

    René Binamé, octobre 1994
     
  11. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 004
    1 848
    498
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Allons zenfants
    La Canaille



    Je suis l’appel de l’épée conservatrice il est l’heure
    Je veux des preuves de ton sens du sacrifice allez lève toi, bats toi, tue pour moi
    Fais couler le sang impur sans demander pourquoi viens suis moi
    Je suis la plus belle cause pour mourir
    Au nom de toutes tes bouches à nourrir
    Contiens ta douleur fais ton devoir avec passion
    Question d’honneur pour la grandeur de la Nation
    Les traîtres et les ordures moi je leur plante mon drapeau
    Et à grand coup de clairon je les torture je les Guantanamo
    Ne t’avises surtout pas de renier ton pays
    Je te veux docile, écoute et obéis

    J’aime la discipline la hierarchie
    Les uniformes et les insignes je protège l’ordre établi
    Respectueux des traditions j’ai horreur du changement
    Je tiens à garder ma place donc je la défends
    Testostérone à bloc je donne dans la gonflette
    Ni mauviette ni dent douce j’ai l’esprit d’compet’
    L’esprit d’conquête, un faible pour les coups bas
    Chauvin imbu de moi je revendique la grosse tête
    Je ne me complais que dans l’excès la démesure
    Homme d’exception j’viens marquer l’histoire d’ma signature
    Je kiffe les bains de foule qui donne de l’assise à mon statut
    Ces grandes messes populaires qui t’en mettent plein la vue
    Je prends mon pied dans les tribunes de tous les stades
    C’est jour de fête et étendard levé je parade
    La foule m’acclame et s’égosille sous mon emprise
    Et moi j’rigole quand ça déborde quand elle se radicalise

    Animé par le désir de dominer je suis né pour briller
    Le faire savoir au monde entier
    En temps de crise je gonfle mes rangs dans la misère
    Je divise et encourage le repli communautaire
    Chacun pour soi et Dieu pour tous
    Je croque les faibles, je m’étends je les repousse
    Je fonce sur tous les fronts refuse de ronger mon fein
    Je sais qu’au bout du compte il ne peut y en rester qu’un
    Fier de mes frontières je choisis mes étrangers
    Et si j’pouvais les autres, j’voudrais tous les étrangler
    Les mettre au pas leur montrer qui c’est l’patron
    Piller leurs richesses avant de brûler leurs maisons
    Violer leurs femmes et purifier enfin leurs gênes
    J’aime entendre leurs cris pour apaiser ma haine
    J’voudrais les voir se prosterner devant mon Dieu
    J’leur imposerai mes valeurs fusil chargé entre les yeux

    J’ai l’arme absolue pour diriger tout un empire
    Je suis la race élue j’ai foi en l’avenir
    J’ai vu les plus grands chefs s’asseoir à ma table
    Je les oriente les conseille, me sont tous redevables
    À mon actif une pléthore de coups d’éclat
    De somptueux complots de messes basses de coups d’Etat
    J’ai l’art et la manière de servir leurs noirs desseins
    De raviver ce feu même s’il te parait éteint
    Je suis le silence des pantoufles avant le bruit des bottes
    Souveraineté légitime j’ai l’appui du bulletin de vote
    Et ouais petit
    J’ai la main mise au jeu des urnes
    Simple formalité que je règle en réunion nocturne
    J’ai la force de déplacer les montagnes, les craintes
    Avec moi tu marquera même la lune de ton empreinte
    Abreuve toi de mon sillon ensemble tout devient possible
    Sous mon couvert la pire ignominie parait crédible

    Enfin j’érige des monuments à la gloire de mes martyrs
    Et distribue deux-trois médailles aux soldats qui ont pu revenir
    Eternellement reconnaissant, une salve à l’enterrement
    J’lâche des fleurs en leur mémoire une fois par an
    Je suis la propagande officielle
    Ma face sur tous les murs, j’avance béni du ciel
    Je diabolise l’ennemi selon mes intérêts
    Et je joue sur tes peurs pour que la hache soit déterrée
    Je sais très bien comment te retourner l’cerveau
    Je te travaille au corps, jusqu’à trouver ta faille
    Vulgaire chair à canon je ne donne pas cher de ta peau
    Je suis ce vent qui rend fou dans les champs de bataille
    Le ton, les mots qu’il faut, le chant parfait
    Je fanfaronne, galvanise les troupes et met l’paquet
    Je suis la voix du patriote aux yeux de braise
    Tu connais bien une de mes filles on la surnomme la Marseillaise
     
  13. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 004
    1 848
    498
    Fev 2014
    France
  14. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
  15. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 051
    413
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  16. libertaire


    Corrigan Fest - Je suis fils


    Je suis fils de marin qui traversa la mer
    Je suis fils de soldat qui déteste la guerre
    Je suis fils de forçat, criminel évadé
    Et fils de fille du Roy, trop pauvre à marier
    Fils de coureur des bois et de contrebandier
    Enfant des sept nations et fils d'aventurier
    Métis et sang-mêlé, bien qu'on me l'ait caché
    C'était sujet de honte, j'en ferai ma fierté

    Je suis fils d'Irlandais, poussé par la famine
    Je suis fils d'Écossais venu crever en usine
    Dès l'âge de huit ans, seize heures sur les machines
    Mais dieu sait que jamais je n'ai courbé l'échine
    Non, je suis resté droit, là devant les patrons
    Même le jour où ils ont passé la conscription
    Je suis fils de paysan, et fils d'ouvrier
    Je ne prends pas les armes contre d'autres affamés

    Ce n'était pas ma guerre, alors j'ai déserté
    J'ai fui dans les forêts et je m'y suis caché
    Refusant de servir de chair à canon
    Refusant de mourir au loin pour la nation
    Une nation qui ne fut jamais vraiment la mienne
    Une alliance forcée de misère et de peine
    Celle du génocide des premières nations
    Celle de l'esclavage et des déportations

    Je n'aime pas le lys, je n'aime pas la croix
    Une est pour les curés, et l'autre est pour les rois
    Si j'aime mon pays, la terre qui m'a vu naître
    Je ne veux pas de dieu, je ne veux pas de maître
    Je ne veux pas de dieu, je ne veux pas de maître
     
    Dernière édition: 24 Avril 2022
  17. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 051
    413
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  18. libertaire


    00 00 The Oi! Scouts – War Is Sick
    02:16 Copyright Chaos - Unite Against Oppression
    04:45 Defied – Stand Against Hate
    07:28 The War Lovers – Army Life (Exploited Cover)
    08:36 N.F.F.U. – Soldiers Tale
    10:47 Sick On The Bus – Whores Not Wars
    12:41 In Evil Hour – Predators
    15:24 Infected Youth – Pointless Battles
    17:32 A Global Threat – Work Or War
    19:20 Action – Dawn Of A New War
    21:28 Intoxication – Money! War! Chaos!
    23:54 Corrupted Youth – War
    25:41 The Varukers – Bullets, Bombs & Bodies
    27:22 Defied – It’s War
    29 03 Anticitizen - Warmachine
    31:38 Defence And Attack – Please Stop The Violence
    34:38 Vice Squad – Born In A War



    1 Dirt - Antiwar
    2 Zounds - War
    3 Metro Youth - Red Rifles
    4 Flowers In The Dustbin - Novembers Song
    5 Kronstadt Uprising - Blind People
    6 Political Asylum - Disarm Or Die
    7 Astronauts - Typically English Day
    8 Anthrax - Introduction To War
    9 A-Heads - Forgotten Hero
    10 The System - Dogs Of War
    11 Sanction - Unknown Soldier
    12 Instigators - The Blood Is On Your Hands
    13 Blood Robots - The Valley
    14 Lost Cherees - Why Does It Have To Be A Dream
    15 Riot Clone - Neu - Vestation
    16 Youth In Asia - When The Wind Blows
    17 Psycho Faction - Threat
    18 Naked - What A Way To Die
    19 Omega Tribe - Duty Calls
    20 Anti - System - Government Lies
    21 Faction - Obligatory War Song
    22 Rubella Ballet - Belfast
    23 The Snipers - I Know
     
  19. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 004
    1 848
    498
    Fev 2014
    France
  20. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Chanteur emblématique du Congo Brazzaville, ZAO s'est fait connaitre par cette chanson qui traite de l'absurdité de la guerre au coeur d'un pays fragile qui s'est déjà déchiré à plusieurs reprises.



     
  21. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    11 004
    1 848
    498
    Fev 2014
    France
  22. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    De la chanson (antimilitariste) avant toute chose – 21
    12 novembre 2022 par Floréal

    « Jeunes filles, et vous qui ne supportez pas l’odeur des morts,
    évanouissez-vous en entendant le mot “frontières” :
    elles sentent le cadavre. »
    (Velimir Khlebnikov)

    Période du 11 novembre oblige, honneur à la chanson antimilitariste !
    Bien sûr, il y a La guerre de 14-18 de Brassens, Le déserteur que chantèrent Mouloudji et d’autres, La Chanson de Craonne aussi, parmi les « classiques ». J’en ai choisi d’autres.


    Pour commencer, Boris Vian et Gaston Couté.





    [​IMG]
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 13)

  1. jabali
  2. Anarchie 13
  3. Clémentine Millan
  4. Ungovernable
  5. bretagne44
  6. Yardieman
  7. ninaa
  8. MusketeerZ
  9. durand
  10. Alba
  11. madamesophue
  12. Luis
  13. Gabi