Chargement...

cga al fa pourquoi tant de diversité?

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par niouze, 15 Janvier 2009.

  1. niouze
    Offline

    niouzeMembre du forum Expulsé par vote

    861
    0
    14
    Nov 2007
  2. libertaire
    qu'elle sont les point sur lesquel ils sont en desaccord
    et pourquoi selon vous n'arrive t'il pas a s'entendre(en dehors des combat commun)

    bon je sait deja que la cga a été créer suite a une discenssion au sein de la fa sur le vote des motions (la fa etant pour l'unanimité tandis que les cga (ancien groupe fa de toulouse et perpignan a la base ) etait plus pour le vote a la majorité )

    mais si quelqu'un s'y connait un peu pourrait t il m'expliquer quel sont les autre point de desaccord entre ses differents groupes
     
  3. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    Statuts de la CGA : La Coordination des Groupes Anarchistes
    le 6/3/2004 9:43:15



    Pour nous, militantes et militants de la CGA, la question de l'organisation ne se pose pas en terme de choix tant elle est une nécessité impérieuse socialement et politiquement.

    L'addition des révoltes individuelles, même si elle est une excellente chose comparée à l`acceptation silencieuse (sans broncher) des conditions qui nous sont imposées, n'est pas suffisante quand il s'agit de mener à bien la lutte pour renverser l'ordre social établi.

    L'organisation permet de donner du sens à la lutte collective et à l'engagement de chaque individu et ajoute l'efficacité du nombre au contraire de l'isolement individuel qui n'a pas grande prise sur les événements sociaux et politiques.

    L'organisation permet par ailleurs d'envisager le type de société dans laquelle nous voulons vivre à l'avenir et de nous en rapprocher le plus possible dès à présent.

    Il s'agit donc de nous organiser :

    * afin de permettre l'autogestion de nos actes et de nos luttes,
    * afin de favoriser les prises de décision les plus collectives et égalitaires,
    * afin d'élaborer en commun, collectivement, les différentes étapes de la lutte pour l'avènement d'une société égalitaire et libertaire.

    Le but de la CGA sera de peser réellement sur la scène sociale et au sein des luttes sans pour autant accepter de compromis idéologiques avec des partis ou officines prônant le recours à l'étatisme. Cela ne peut signifier que nous ne mènerons aucune action aux côtés de telles organisations mais plus simplement que, dans ce cas précis de luttes « collectives », notre organisation défendra ses positionnements libertaires !

    La CGA ne se veut pas nihiliste mais elle se veut révolutionnaire, dans le sens où chacune des revendications qu'elle est susceptible de porter ouvre systématiquement sur une autre revendication (future) devant nous conduire plus loin (toujours plus loin) sur la voie de notre affranchissement.

    Chacune des luttes engagées pour en finir avec la société d'exploitation et d'aliénation est pour nous une étape favorisant la prise de conscience des individus et des masses dans la capacité qui est la nôtre à faire reculer les systèmes, à les vaincre et à gérer la société sans aucun intermédiaire...

    La CGA s'inscrit donc dans les actions et les luttes qui apportent des éléments de rupture avec le fonctionnement sociétaire établi.

    Ce type d'actions est, dans son contenu même, porteur d'avancées révolutionnaires car il n'est pas susceptible d'être récupéré par les systèmes en place.

    La CGA ne se fixe pas une seule des voies idéologiques de l'anarchisme, à l'exclusion de toutes les autres.

    Nous sommes pour une conscience aiguë de la capacité des individus à se gérer directement et sans avoir recours à des guides « politiques » ou « religieux ».

    En ce sens nous ne rejetons aucunement la dimension individualiste de l'anarchisme mais nous pensons que l'organisation nécessite une dimension collective.

    La CGA est favorable à l'organisation des travailleurs et des travailleuses sur la base de l'action directe et de la gestion directe de la production, des services et de leur répartition dans la société future.

    Ceci implique que les luttes ouvrières ne s'inscrivent pas dans une dérive politicienne ni sur les voies de la compromission.

    La CGA se bat pour ériger dans le futur une société anarchiste. Celle-ci assurera :

    * l'égalité entre tous les individus qui la composent d'un quintuple point de vue : économique, social, culturel, ethnique et de sexe,
    * la liberté pour chacune et chacun de vivre la vie qui lui va le mieux sans pour autant empiéter sur la liberté des autres...

    Egalité économique et sociale et Liberté individuelle peuvent garantir une société ou l'humanisme radical et anarchiste aura remplacé la barbarie étatiste et capitaliste.

    La vie en société pourra enfin remplacer la survie encadrée et policée !

    La CGA s'organise et lutte pour ce type de société.
     
  4. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    Coordination des Groupes Anarchistes (CGA)

    La Coordination des Groupes Anarchistes est l’ex-Union Régionale Sud-Ouest de la Fédération anarchiste qui s’est défédérée lors du 60° congrès de juin 2003. La CGA est essentiellement implantée à Perpignan, Montpellier, Toulouse..., elle édite "Infos et analyses libertaires".

    http://www.c-g-a.org/
     
  5. niouze
    Offline

    niouzeMembre du forum Expulsé par vote

    861
    0
    14
    Nov 2007
  6. libertaire
    ouai sa je savait (j'ai été sur leur site ) mais moi la reflexion c'est plus sur les difference entre eux et la FA
    d'ailleur si j'en parle c'est que justement la ou j'habite il n y a que cga et AL

    par exemple il disent ne pas rejeter l'individualisme mais penser
    ou est la difference avec AL (communiste libertaire)
    ou encore avec la fA quand il dise
    et quel interet si il y a des groupe dispersé d'anarchiste au lieu de ne former qu'un seul et meme mouvement federer même avec des dissentions(y en aura toujours) interne

    bon en même temps je pense que le mieux c'est d'aller trouver les mec de la cga pour leur demander j'aurait ptet plus de réponses
     
  7. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    La scission FA/CGA est relativement récente. Il faudrait savoir exactement la raison de cette scission., j'avoue ne pas avoir du tout suivi cette affaire.
     
  8. No Pasaran
    Offline

    No PasaranMembre du forum Membre actif

    242
    0
    7
    Nov 2008
  9. libertaire
    Ce que je sais de la CGA c'est qu'elle est récente, mais j'ignorais qu'elle résultait d'une scission avec la FA.
    Pour ce qui est de leur localisation, je peux affirmer qu'elle s'est implantée à Lyon et en région Parisienne, où ils font assez souvent des réunions.
    Ils étaient présents notamment lors du soutien aux Grecs.
     
  10. k1000
    Offline

    k1000Membre du forum Membre actif

    412
    0
    11
    Jan 2009
    Des divisions, c'est normal dans des courants de pensée politique non autoritaires, a fortiori chez les anarchistes!
    La question que je me pose, moi qui viens d'un courant communiste (1), c'est comment concilier libertés individuelles et bien-être collectif(2).
    Enfin, faut-il parler d'égalité ou d'équité (étant donné l'inégalité des chances, physiques, intellectuelles et dûes aux appartenances de classes différentes, de chaque individu dès sa naissance)?
    ______________
    (1) mais qui crois que la 2° phase du communisme au sens marxiste va dans le sens des idéaux individualistes des libertaires ;

    (2) pour faire court et intelligible, j'emploie ici le terme sans doute inapproprié de "bien-être", vous remplacerez de vous mêmes svp par celui qui vous paraitra mieux adapté
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    430
  2. Réponses:
    3
  3. Réponses:
    1
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    3
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    1