Chargement...

Brigada Flores Magon (France)

Discussion dans 'Archive' créé par Ungovernable, 20 Mai 2007.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 717
    257
    2,133
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    La Brigada Flores Magon est un groupe de musique née il y a presque dix ans de la rencontre plus que probable entre différents individus issus de la scène alternative des années 1980 et de la mouvance anarcho-punk parisienne des années 1990. De Paris à Bordeaux, en passant par Rennes, Limoges, Berlin, Montréal, Genève, Milan, Rome, Barcelone, Prague, et même Santiago de Chile, ce sont près de 300 concerts que les Brigadistes ont désormais à leur actif, souvent aux côtés des groupes les plus dynamiques et les plus légendaires de la scène street-punk : Angelic Upstarts, Red London, Los Fastidios, Stage Bottles, Opcio K-95, Klasse Kriminale, Banda Bassotti, Jeunesse Apatride, Conflict, Oppressed, Inner Terrestrials, etc.

    Ricardo Flores Magón fut, aux côtés d’Emiliano Zapata et de Pancho Villa, l’un des pères spirituels, précurseur et grand activiste de la Révolution mexicaine de 1910. Il marqua profondément l’un des grands courants du mouvement anarchiste : le communisme libertaire. Fidèle à ses convictions, il fut l’un des premiers à dénoncer la dérive institutionnelle de cette révolution, n’hésitant pas à attaquer dans son journal Regeneracion les caciques du nouveau régime, coupables de brader à leur compte les concessions minières et pétrolifères aux compagnies américaines.

    Il incarne encore aujourd’hui une certaine éthique révolutionnaire, honnête et sans compromis. Père de l’anti-impérialisme, il anima un soulèvement libertaire en 1911 en Basse-Californie. Arrêté, il sera finalement assassiné dans le pénitencier de Leavenworth aux États-Unis, le 22 novembre 1922. Ses principaux textes ont été réédités par Spartacus en 2004.

    Après un split-EP (avec les Catalans d'Opció K-95) pas très remarqué sorti en 1998 sur le label allemand Mad Butcher, le premier album Brigada Flores Magon vit le jour en mai 2000 chez Crash Disques. Salué par la pseudo-critique d'extême gauche mais conchié par tous les autres , ce CD 14 titres donna une nouvelle dimension au groupe en lui permettant de rencontrer un public encore plus large. La liste des concerts s’en ressentit. Un an plus tard, la sortie d’un 6 titres autoproduit, Anges Gardiens (novembre 2001) posa définitivement les différences du groupe. Plus abouti, il marquait l’évolution de Brigada sur tous les plans. Sans jamais virer à la propagande , il reflète néanmoins la sensibilité politique anarchiste et le quotidien de ses musiciens.