Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante Bradley Roland, journaliste indymedia mort à Oaxaca ... 3 ans déjà

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 3 Novembre 2009.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 717
    257
    2,133
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Il y a quelques jours marquait le 3ième anniversaire de la mort du journaliste d'Indymedia tué au Chiapas.



    [​IMG]




    Brad Will tournait des films documentaires et fut activiste de Indymedia New York City dans les crises d'Amérique latine.
    Il était arrivé au début du mois d'octobre dans cette région du Mexique avec un visa de tourisme, pour couvrir les évènements liés à la grève des enseignants. Il savait pertinemment que ce faisant il se plaçait dans une implication contraire aux lois en vigueur au Mexique comme aux Etats-Unis (aucune déclaration officielle de ses activités militantes et journalistiques aux autorités).
    Le sous-commandant Marcos a commenté sa disparition en parlant de "compañero" pour lui qui l'avait accompagné durant le tour du Mexique que fut l'opération la Otra Campaña.
    Il fut tué par balles le 27 octobre 2006 pendant les évènements liés à la révolte locale faisant suite à la grève des professeurs de la section 22 du syndicat SNTE, en ville d' Oaxaca, au Mexique.
    Il a été assassiné par des hommes armés [1] . En fait il pourrait s'agir de trois policiers [réf. nécessaire]. Une organisation médiatique locale prétend que l'ancien maire Pedro Carmona, membre du Parti révolutionnaire institutionnel, a été la personne qui a tué Brad Will[2].


    Neuf personnes présumées coupable de l'assassinat de Brad Will ont été arrêtées en octobre 2008. Huit ont payé une caution dont Octavio Perez Perez[3], précédemment accusé du meurtre. Le neuvième, est directement accusé du meurtre[4] comme Miguel Cruz Moreno, Leonardo Ortiz Cruz et Marco Antonio Rojas Lázaro [5]. Il s'agit d'un membre de l'APPO Juan Manuel Moreno, secrétaire de la régie des sports de la municipalité Santa Lucia del Camino[6]. Selon la population locale qui ne se satisfait pas de cette version officielle [7] [8] (comme la famille de brad will [9]), il aurait été tué par balle par des hommes qui agiraient à la solde du gouverneur local Ulises Ruiz selon l'Assemblée populaire des peuples de Oaxaca[10], information confirmée par le quotidien mexicain La Jornada[11].
    La vidéo "ultime" de Brad Will , est constitué d'images de son assassinat.
    Ses amis à New York City ont fondé une association "friendsofbradwill.org"[12] suite à l'annonce de son décès.
    L'agitation médiatique qui a suivi sa disparition a ouvert une boîte de Pandore sur un phénomène qui jusqu'alors restait du domaine de la politique intérieure du Mexique ; ou qui l'était resté par le biais de connivences liées à des personnalités en haut lieu. L'association précitée a notamment organisé une manifestation regroupant 200 personnes au consulat mexicain de New-York City le 30 octobre, pour protester face aux évènements. Le député de New York du Bronx, membre du congrès américain José Serrano a saisi Condoleezza Rice sur cette question [13]. L'APPO organise des commémorations pour la mémoire de Brad Will tout les ans.








    http://www.youtube.com/watch?v=dxlwcfldxIw
     
Chargement...