Chargement...

Documentaire Bom povo português (1981) Doc VOST 2h

Discussion dans 'Documentaires et films' créé par allpower, 12 Février 2018.

  1. allpower
    En ligne

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    5 329
    345
    3,668
    Nov 2012
    Pour clore ce cycle sur le Portugal salazariste...

    Bom povo português
    Bon peuple portugais
    réalisé par Rui Simões
    1981
    VOST
    2h


    [​IMG]

    Retour sur l'après "Révolution des oeillets"...

    « Dédié au peuple Portugais, ce film constitué d’images d’archives commence par des images d’accouchement et le plan suivant est constitué de Portugais qui chantent dans un bar. D’emblée on sait qu’on ne sera pas dans un de ces documentaires historiques classiques, pédagogiques et impersonnels mais bien devant un vrai film d’auteur. On n’est plus proche ici d’un Chris Marker (malgré la rareté des commentaires) que d’un Frédéric Rossif. Même si le procédé même le maintient dans un certain classicisme (chronologie, utilisation de séquences filmées par d’autres), ce film possède un souffle rarement vu dans ce genre de documentaire. La période couverte est assez courte puisqu’elle va du 25 avril 1974 au 25 novembre 1975. C’est la période de la « Révolution des Œillets » organisée par de jeunes militaires contre le fasciste Salazar à Lisbonne. Dans cette ville, dans les mois qui suivent la ville est en pleine effervescence et la Révolution est partout : occupations d’usines, autogestion des quartiers, rétablissement des libertés, discussions avec les mouvements indépendantistes des colonies. C’est un peu leur Mai 68 puissance mille. Le fil est un constat profond et intelligent de tout ce qui s’est passé immédiatement après ce coup d’état : les différents gouvernements provisoires, la colère du peuple contre l’administration et la police, les réformes, les bagarres entre partis, la prise de pouvoir par l’extrême gauche puis la fin des illusions et la rentrée dans le rang suite au nouveau coup d’état militaire du 25 novembre 1975 qui installera un gouvernement de gauche plus modérée. Même si on peut regretter que les images priment sur la réflexion et l’analyse il faut reconnaître que la plupart du temps elles parlent d’elles-mêmes. C’est un grand film politique sur la démocratie et le pouvoir, l’utopie et l’idéal qui se brisent face à la dure réalité. Tous ces slogans qui semblent si justes et évidents (« La terre à celui qui la travaille ! », « Le pouvoir au peuple ! », « L’usine aux ouvriers ! ») se révèlent en fait pure utopie car le Capitalisme qui a toujours eu l’armée, la police et les grandes puissances mondiales de son côté est prêt à tout pour survivre. La fin du film est belle et mélancolique, une institutrice demande à des enfants : « Pourquoi meurt-on ? » et l’un d’eux répond « Parce qu’on a trop travaillé !« . Un film important sur une période historique majeure et méconnue. »

     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 4)

  1. allpower
  2. lucifer
  3. Anasthasie
  4. patchec