Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Religion blasphème ou liberté ?

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Maxou, 25 Octobre 2011.

  1. Maxou
    Offline

    Maxouchercheur Membre actif

    236
    0
    15
    Oct 2011
  2. libertaire, auto-gestionnaire, individualiste, progressite
    Les religions crient "au blasphème" lorsque leurs symboles sont tournés en dérision ou bien détournés de leur sens originel. Le mot "blasphème" veut dire blesser gravement sur le plan religieux, ou injurier par rapport à une donnée religieuse (dogme, symbole...). Or, pour blasphémer, il faut vouloir attaquer la religion en elle-même, c'est-à-dire dans sa substance-même. Par exemple, un musulman mécontent pour une raison personnelle va se venger en caricaturant Mahomet ou Mohammed, un catholique va cracher sur une croix... Par contre, si on est athée, on ne peut pas injurier une religion en sa substance dans la mesure où l'on ne reconnaît pas le contenu de cette religion. Par exemple, je peux cracher sur une croix ou dessiner Mahomet, cela n'est pas un blasphème parce que pour moi ça ne représente rien de concret, de vrai.
    En revanche, un athée peut critiquer une religion, peut tourner en dérision un symbole fort, c'est dans ce cas de la libre expression, et non un blasphème (réservé aux croyants mécontents).
    La liberté d'expression est un acquis très important, et en aucun cas elle ne pourrait être remise en cause, sinon par une organisation ou un Etat totalitaire ou fasciste. Un athée peut ne pas considérer positivement l'idée religieuse en général, et contribuer à une critique ou à une dérision de la chose religieuse. Il ne blasphème pas, mais il s'exprime.
    Dans les religions, les différents clergés s'expriment librement pour faire passer leur message. Ils ont le droit de critiquer les anarchistes, la pensée libre, tout ce qui ne va pas dans leur sens en un mot ; personne ne leur dit rien. Il ont même le droit, et ils le font, de répandre parfois des idées nationalistes.
    Un athée qui n'aime pas la religion a le droit aussi de s'exprimer et de dire ses convictions. Oui, les religions sont mauvaises et néfastes, oui, il faut faire attention et être vigilent à leurs discours, oui, on peut caricaturer une religion pour faire passer un message de mise en garde, ou tout simplement pour faire réfléchir.

    Voici une vidéo (que j'avais mise dans un autre fil hier, mais que je remets finalement ici puisque j'ai créé ce topic) qui montre l'intolérance de jeunes catholiques, proches de l'extrême droite. Ils interrompent un spectacle pour protester contre le fait que l'on ne respecte pas une image symbolique de leur religion. Ils ont le droit de ne pas être d'accord, mais au nom de quoi voudraient-ils empêcher de s'exprimer des idées différentes ? Voici qu'ils pensent au blasphème, mais il n'en ai rien, puisque le spectacle invite avant tout à la réflexion sur le rapport personnel que l'on peut éventuellement avoir avec la religion. Voici donc un exemple d'intolérence

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=EuPCF238ejI


    Voici une seconde vidéo, différente, qui montre une certaine dérision du discours religieux chrétien, à savoir la possibilité d'être tenté, malgré les discours rigoristes que l'on peut tenir par ailleurs. Ce n'est pas un blasphème, c'est une libre expression. Les acteurs montrent que la tentation est plus forte que les idées religieuses et que la nature humaine aspire à des choses légitimes. La vidéo montre que la tentation, en fait, n'est qu'une idée religieuse ; elle montre aussi l'inutilité des symboles religieux.

    http://www.dailymotion.com/video/x76vf1_la-sexualite-des-anges_shortfilms
     
  3. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 681
    540
    141
    Jan 2009
    France
  4. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    La religion appelle toujours blasphème ou atteinte à la liberté de croire les arguments ou provocations d'un athée. Elle ne supporte pas la critique. Ça me dégoute. On peut berner des millions de gens, leur raconter des conneries, avoir une influence sur leur vie plus importante que n'importe quelle autre entité ou individu, régir leur façon d'être et d'agir mais par contre on n'a pas le droit de le lui reprocher, ce sont ces mêmes gens qui nous parlent de liberté.

    Par contre il me semble que cette partie est dédiée à l'actualité et qu'on y privilégie les articles mais je ne veux rien affirmer.
     
  5. Maxou
    Offline

    Maxouchercheur Membre actif

    236
    0
    15
    Oct 2011
  6. libertaire, auto-gestionnaire, individualiste, progressite
    Oui, ceci est un article.
     
Chargement...