Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Assaut israelien contre une flotille humanitaire

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par ramoca, 31 Mai 2010.

  1. ramoca
    Offline

    ramoca"je suis ton père" :) Membre actif

    564
    0
    43
    Août 2007
    http://www.youtube.com/watch?v=7WhLqit8CZQ&feature=player_embedded



    http://www.youtube.com/watch?v=NFXq48VXhCI&feature=player_embedded

    Bellaciao.org
     
  2. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  3. anarchiste, autonome
    Le raid israélien contre une flottille d'aide pro-palestinienne en route vers Gaza a suscité lundi un tollé international, de nombreux pays l'ayant jugé «disproportionné» et ayant convoqué les ambassadeurs de l'État hébreu.
    Le président américain Barack Obama a demandé à connaître «le plus vite possible» les circonstances exactes de l'abordage qui a fait au moins neuf morts, lors d'une conversation téléphonique avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

    Celui-ci, qui a annulé une visite aux États-Unis, a déclaré «regretter» les pertes en vies humaines, tout en affirmant que les soldats israéliens «étaient forcés de se défendre».

    Le Conseil de sécurité de l'ONU devait tenir à partir de 13h une réunion d'urgence.

    À la demande d'Ankara, les ambassadeurs des pays de l'OTAN se réuniront spécialement mardi alors que les relations israélo-turques se sont nettement tendues, l'opération ayant visé notamment un bateau humanitaire turc.

    Depuis le Chili, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a haussé le ton: «qu'on le sache, (la Turquie) ne restera pas inerte et silencieuse au sujet de cet acte de terrorisme d'État inhumain».

    La Turquie, autrefois un des rares alliés de l'État hébreu au Proche-Orient, a d'ores et déjà rappelé son ambassadeur et annulé les préparatifs pour trois manoeuvres militaires conjointes avec Israël.

    À l'instar d'Amnesty International qui a réclamé une «enquête crédible et indépendante», de nombreuses voix ont demandé que toute la lumière soit faite sur l'assaut dans les eaux internationales.

    Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est dit «choqué» par l'opération contre la flottille qui transportait des parlementaires, des militants pro-palestiniens ou des journalistes et intellectuels de tous pays, et voulait briser le blocus auquel est soumis la bande de Gaza depuis 2007.

    «Il est vital qu'une enquête complète soit menée pour déterminer comment un tel bain de sang a pu avoir lieu», a déclaré M. Ban.

    La chef de la diplomatie de l'UE Catherine Ashton et le représentant du Quartette pour le Proche-Orient Tony Blair ont eux-aussi réclamé une enquête.

    Alors que le Vatican exprimait sa «douleur et sa préoccupation», de nombreux États ont convoqué les ambassadeurs israéliens pour demander des explications, comme la France, l'Égypte, la Jordanie, l'Autriche, la Grèce, l'Irlande, la Suède, la Norvège, le Danemark, la Belgique, l'Autriche et l'Espagne. Certains étaient inquiets pour leurs ressortissants ayant pris part à l'expédition.

    Moscou a jugé que «l'utilisation d'armes contre des civils et l'arrestation en pleine mer de navires sans raisons légales constituent une violation grossière des normes du droit international».

    La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré avoir téléphoné à MM. Netanyahu et Erdogan pour faire part de sa «profonde» inquiétude. «Nous devons tout faire pour éviter (...) une escalade», a-t-elle déclaré.

    Qualifiant le raid de «massacre», le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a décrété trois jours de deuil dans les territoires. L'Autorité palestinienne a demandé à Washington une intervention d'urgence pour mettre fin aux «crimes israéliens».

    Le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh a appelé Arabes et musulmans à «se soulever devant les ambassades» d'Israël dans le monde. Il a demandé à l'Autorité palestinienne de «cesser les négociations, directes et indirectes, avec Israël, en raison de ce crime».

    Le Haut comité de suivi des Arabes, la plus importante organisation représentant les 1,3 million d'Arabes israéliens, a appelé à une journée de grève générale mardi et à des manifestations en Israël.

    Près de 10 000 personnes ont manifesté à Istanbul aux cris de «Mort à Israël!» ou «Vengeance! Oeil pour oeil, dent pour dent!». Plus de 2000 personnes ont manifesté à Amman, ainsi que plusieurs milliers de Palestiniens à travers la bande de Gaza, quelque centaines de personnes à Bagdad.

    Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a dénoncé un «acte inhumain du régime sioniste», y voyant non «pas un signe de la force mais de la faiblesse de ce régime», dont la fin «est plus proche que jamais».

    En Europe, les condamnations ont été sévères: «complètement inacceptable» (Suède), «totalement disproportionné», «grave et préoccupant» (Espagne), «réponse totalement inacceptable» à une mission humanitaire (Irlande).

    Allemagne, Belgique, France et Portugal ont jugé l'assaut «disproportionné», et Rome a «déploré» le «meurtre de civils».

    En rétorsion, la Grèce a mis fin à un exercice aérien avec Israël en Crète (sud).

    Les ambassadeurs à Bruxelles des 27 pays de l'Union européenne tenaient une réunion extraordinaire lundi après-midi et la Ligue arabe a convoqué une réunion spéciale mardi.

    L'Organisation de la Conférence Islamique (OCI), a exprimé «son émoi et sa profonde indignation», par la voix de son président, le chef de l'État sénégalais Abdoulaye Wade.

    L'Union Africaine, «profondément choquée», a demandé une enquête sur ce raid jugé «brutal et inhumain» par le Pakistan. Alger, Tunis et Rabat ont également vivement condamné l'opération israélienne.













    et le connard de président israélien était justement au canada aujourd'hui:

    ami inébranlable, à gerber...
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    1
  3. Réponses:
    1
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    4
  7. Réponses:
    5
  8. Réponses:
    4