Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Arrestations - Solidarité Chiapas.

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par ramoca, 23 Mai 2009.

  1. ramoca
    Offline

    ramoca"je suis ton père" :) Membre actif

    564
    0
    43
    Août 2007
    Le 14 avril 2009, huit hommes de la communauté tzeltal de San Sebastián Bachajón, dans la municipalité de Chilón, ont été arrêtés alors qu’ils effectuaient des achats à Ocosingo. Ces huit hommes ont été emmenés au centre de détention « Quinta Pitiquito ». Une organisation locale de défense des droits humains qui leur a rendu visite a signalé qu’ils avaient subi des actes de torture aux mains des agents de la police d’État du Chiapas qui les ont arrêtés et qu’ils portaient des traces visibles de coups. Une fois placés en détention, ils ont été contraints à signer des déclarations qu’ils ne comprenaient pas en raison de leur connaissance limitée du castillan. Le seul interprète présent ne parlait pas le tzeltal, leur langue.

    Le Comitat Chiapas d’Aude de solidarité aux peuples d’Amérique Centrale et du Sud en lutte, pour la défense et le respect des droits indigènes, tient à affirmer sa condamnation de ces arrestations arbitraires. Nous, Comitat Chiapas d’Aude, dénonçons la politique touristique mexicaine génitrice de cette répression qui s’abat sur les paysans du Chiapas qui ne demandent qu’à pouvoir travailler et vivre pacifiquement sur leur terre sans avoir à subir pour cette raison les politiques d’expulsion et d’exclusion de la paysannerie indigène.

    Au Chiapas, comme dans l’Oaxaca, le Yucatán ou le Guerrero, les peuples indigènes sont « nettoyées » des lieux les plus touristiques, leurs terres, afin de permettre l’installation de complexes hôteliers, voire la pratique d’un « écotourisme », qui comme tout tourisme, ici comme ailleurs, se fait au détriment de l’intérêt des peuples indigènes. Les 8 paysans indigènes tseltal, du Chiapas, habitants de la communauté de San Sebastián Bachajón, ont été arrêtés le mois dernier, torturés et contraints de signer de faux « aveux » sur leur prétendue participation à des attaques de cars de touristes. Ils doivent être libérés. La véritable raison de leur arrestation est l’opposition indigène à la construction d’une autoroute destinée à favoriser l’invasion touristique entre San Cristobal et Palenque, et qui doit traverser les terres nourricières et sacrées.

    Le droit des indigènes du Chiapas à disposer d’eux-mêmes et de leur terre et un droit inaliénable à tous les peuples de la planète, nos camarades tseltal doivent être libérés au plus vite.

    Carcassonne-Occitanie, le 22/05/2009, Comitat Chiapas d’Aude
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    1
  2. Réponses:
    1
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    1
  8. Réponses:
    1