Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Répression & dérives sécuritaires Après les caméras vidéos, des micros partout dans les villes

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 14 Juillet 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 760
    297
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Je viens de tomber sur un documentaire qui explique que dans certaines villes des états unis ils ont mit des micros partout pour repérer les coup de feux mais aussi les transactions de drogues et autres conversations suspectes... le truc se nomme ShotSpotter (www.shotspotter.com) et grosso modo ils bourrent certaines villes (comme Los Angeles) avec des micros partout... Maintenant non seulement on sera observé, mais aussi écouté...

    voici un article de la police canadienne sur ce sujet :


    Gazette - Le système de localisation des tirs ShotSpotter aide à réduire la violence à Rochester

    Comme de nombreuses villes industrielles de taille moyenne du nord-est des États-Unis, Rochester (N.-Y.) est caractérisée par une population en déclin, des poches d’extrême pauvreté, un faible niveau de scolarité, un taux de chômage élevé et une criminalité galopante. C’est ce qui lui a valu la réputation peu enviable de « capitale du meurtre de l’État de New York ». La sécurité publique est donc au cœur de la stratégie de revitalisation du maire Robert Duffy, qui entend notamment réduire la criminalité armée.

    Sous la direction du chef David Moore, le Service de police de Rochester (SPR) préconise une approche de « services de police intelligents » axée sur l’analyse, les renseignements et la technologie dans la lutte contre les crimes violents. En 2006, le SPR a installé un élément clé de cette approche : un système de localisation des tirs ShotSpotter couvrant un champ de six milles carrés. Grâce à ses capteurs acoustiques, ce système détecte et repère des tirs dans un rayon de 25 mètres; des renseignements détaillés (y compris un repère géographique) sont immédiatement transmis aux répartiteurs, ce qui permet une intervention policière plus rapide.

    Le SPR entend bien tirer parti de cette technologie dans les secteurs à fort taux de criminalité armée. Depuis son installation, ShotSpotter s’est avéré déterminant dans environ une affaire par mois. Ce système sert même d’outil de prévention car il permet de prédire les montées de violence et les représailles, un élément clé de la stratégie de réduction de la violence du SPR.
    Un système qui facilite les enquêtes

    Si les systèmes de localisation des tirs permettent surtout d’améliorer les délais d’intervention, le SPR y voit, lui, un précieux outil d’enquête. Trop souvent, les enquêteurs du SPR qui interviennent sur les lieux d’une fusillade n’y trouvent que des douilles, une victime et des témoins peu coopératifs. Dans ce type de situation, le ShotSpotter est un outil précieux. Les analystes et les enquêteurs peuvent croiser les données acoustiques et temporelles fournies par ShotSpotter avec les lieux où ont été retrouvées les douilles et la victime afin de reconstituer le fil des événements. Dans certains cas, les policiers ont ainsi pu déterminer la présence de deux groupes sur les lieux, les armes utilisées par chacun d’eux, et déduit que le groupe de la victime avait été le premier à tirer et que celle-ci avait été touchée par des tirs de riposte.

    Le système ShotSpotter a été d’un grand secours sur le plan judiciaire pour Rochester, et les analystes en matière de gangs du SPR ont également trouvé ses données précieuses pour confirmer ou infirmer les renseignements communiqués par des informateurs. Dans une longue enquête sur les gangs menée récemment, ils ont ainsi pu reconstituer une série de fusillades de représailles entre gangs. En utilisant les données fournies par le système, ils ont pu remettre en question les récits faits par les membres du gang dont plusieurs ont fini par passer aux aveux, en partie grâce aux données fournies par le système sur la véritable séquence des événements.
    Améliorer les délais d’intervention

    L’avantage des systèmes de localisation des tirs le plus fréquemment cité, c’est qu’ils signalent les tirs avant même que des témoins le fassent, quand ils le font. Or, pour tirer pleinement parti de la technologie, les corps policiers doivent s’engager à intervenir rapidement et les répartiteurs doivent effectuer un contrôle de la qualité afin de prévenir les faux positifs. À Rochester par exemple, les interventions rapides consécutives aux alertes de ShotSpotter ont permis d’arrêter des suspects sur les lieux, de retrouver des armes et, surtout, de découvrir un meurtre qui n’avait pas été signalé. Dans ce cas, le système a permis au SPR de préserver les lieux d’un crime grave qui, autrement, n’aurait probablement été découvert que plusieurs jours après.
    Intégrer la caméra

    Au cours des deux dernières années, le SPR a mis en œuvre un système de surveillance qui compte aujourd’hui plus d’une centaine de caméras installées aux endroits les plus « chauds » de la ville. Preuve de son engagement à innover dans les « services de police intelligents », le policier Todd McCormack a travaillé avec le fournisseur de systèmes de caméra (Avrio RMS Group) et ShotSpotter Inc. afin d’intégrer leurs deux technologies. Désormais, lorsque le système ShotSpotter se déclenche, la caméra la plus proche pivote et zoome automatiquement en direction du tir. Cette réaction instantanée augmente considérablement les chances de capter le suspect sur vidéo et améliore la coordination des équipes d’intervention et d’enquête.

    Comme toute technologie, le système de localisation des tirs n’est pas la panacée, mais peut être un formidable outil dans une stratégie globale. Partout dans le monde, les corps po-liciers cherchent des façons de mieux combattre la criminalité; les systèmes de localisation des tirs sont un nouveau moyen pour eux de recueillir des données sur la violence armée et d’intervenir plus efficacement. À Rochester, le système ShotSpotter est un précieux auxiliaire dans l’approche de réduction de la criminalité violente axée sur les données.
     
  3. Sullivan
    Offline

    SullivanGlandeur rêveur Membre actif

    1 427
    2
    1
    Sept 2008
    France
  4. libertaire
    Je vais vomir et je re
     
Chargement...