Anarchistes et cause animale

Discussion dans 'Libération animale' créé par foccart Trans, 6 Juin 2012.

  1. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    J'adore les loups moi aussi! Mais pour ma propre évolution je ne me réfère pas spécialement à leur façon de fonctionner, c'est tout! <3<3
    [​IMG]
     
  3. raaph
    Offline

    raaph Membre du forum Membre actif

    137
    12
    0
    Juil 2016
    Homme
    Netherlands
  4. libertaire, anarchiste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    j'me doute bien je resiste rarement à un peu de provoc' ;):p^o^
     
    ninaa apprécie ceci.
  5. funkypunky
    Offline

    funkypunky Membre du forum

    15
    10
    1
    Jan 2017
    France
  6. libertaire, anarchiste, autonome, anti-fasciste, anti-autoritaire
  7. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    Même remarque que pour l'écologie: le véganisme n'est pas forcément lié aux idées libertaires (le meurtrier de Clément Méric était végan apparemment...). En revanche on peut se demander s'il n'est pas logique de devenir végan quand on est anarchiste, donc qu'on se préoccupe de justice et d'égalité?

    [​IMG]
     
    funkypunky apprécie ceci.
  9. pschrsrgnc
    Offline

    pschrsrgnc rebelle instable Membre actif

    236
    24
    0
    Oct 2016
    France
    Quant à la survie de la biodiversité;être végétarien où végétalien deviendrai une nécessité.Il en va de soi,nous et les espèces animales.Je le conçoit,n' étant pas encore vraiment végan(keske j' fais là!?sur ce topic!?)Songeons,si nous ne le sommes pas encore!
    Je me pose tout de même une question concernant le territoire occupé et la proximité d' amap et autres,qui sont de plus nombreux:la superficie nécessaire et le "temps de repos où rotation nécessaire aux cultures si,nous sommes plus nombreux?(Le problème ayant été déjà soulevé à l' aube de la seconde guerre mondiale par les adversaires et n' ayant trouvé peu de réponses me semble t' il?)
    Un raisonnement sociétal d' entraide des différentes communautés par un apport direct réduisant les divers coûts serait éventuel.Qu' apporter,comme réponse concrète?
     
    funkypunky apprécie ceci.
  10. pschrsrgnc
    Offline

    pschrsrgnc rebelle instable Membre actif

    236
    24
    0
    Oct 2016
    France
    Pfff,je suis encore bête!!!La réponse est plus haut.En partie peut-être?A creuser.Avis aux spécialistes agronomes s.v.p
     
  11. ViriatusII
    Offline

    ViriatusII Membre du forum

    33
    7
    0
    Sept 2016
    Homme , 14 ans
    Canada
  12. anarchiste, anarcho-communiste, chaos/Nihiliste, synthèsiste, anti-autoritaire, individualiste
    Je suis végane et pour moi, le véganisme fait partie de mon idéologie d'extrême-gauche. Je veux l'abolition de l'État, du Capital, certes, mais aussi du système d'esclavage massif qu'est l'industrie de la viande. En fait, je ne m'oppose pas à la consommation des produits animaux en tant que tel, puisque les humains sont naturellement omnivores, je m'oppose plutôt à la manière dont c'est fait de nos jours. Plutôt dans la discussion (en 2012, en fait), un utilisateur a remarqué que la cruauté envers les animaux remontait à avant le capitalisme. Oui bien sûr, mais il me semble tout de même évident que le capitalisme empire cette situation. On veut faire de plus en plus d'argent, alors on massacre le plus rapidement et dans des conditions franchement révoltantes des milliards d'animaux sans du tout se soucier de leur bien-être, car après tout, la souffrance d'un être vivant n'est pas un problème si je peux me faire un peu plus d'argent pour remplir mon compte de banque déjà bien plein (je parle ici des millionaires et milliardaires qui sont à la tête de toute cette industrie). Je ne suis pas le seul esclave du capitalisme et cela serait franchement stupide d'ignorer les autres qui le sont aussi, qu'ils soient des humains ou d'autres animaux.

    C'est toujours possible qu'il y ait des véganes qui soient à l'autre bout du spectre politique, mais cela ne veut pas dire que le véganisme n'est pas en quelque sorte lié à l'extrême-gauche. C'est la même chose pour l'écologisme et l'anti-racisme, selon moi. Je suis anarchiste, alors je me bats contre toutes les formes d'oppression, pas juste celle de l'État.

    Petit exemple de défenseurs de la cause animale qui sont aussi anarchistes: il y a une organisation qui s'appelle le Front de libération des animaux qui se bat pour l'abolition de l'exploitation animale. Leur sorte de logo est l'acronyme du nom de leur organisation (ALF, en anglais) à l'intérieur du A anarchiste:

    IMG_0653.PNG
    Aussi, ils fonctionnent comme une société anarchiste: ils n'ont pas de chefs, pas de hiérarchie, ce qui n'enlèvent rien à leur efficacité, et si j'ai bien compris, leur lutte pour la cause animale fait partie de leur opposition à l'État.
     
    funkypunky apprécie ceci.
  13. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13 Adolescent immature Membre actif

    5 009
    124
    130
    Jan 2009
    France
  14. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    ALF c'est une organisation vraiment cool.
     
  15. funkypunky
    Offline

    funkypunky Membre du forum

    15
    10
    1
    Jan 2017
    France
  16. libertaire, anarchiste, autonome, anti-fasciste, anti-autoritaire
    a propos d '"alf" je vois plutôt ça comme une Idée, un Concept lié à une ligne de conduite et une éthique bien précise.... toute personne ou groupe de personne qui participe ou organise une action concernant la libération animale PEUT se revendiquer militant du ALF!!! c est peut être mieux comme ça puisque pas de noyau dur a proprement parlé ça permet d être plus efficace sur le terrain et pour la préparation !!!! qui dit pas d organisateur, dit pas de risque de subir de plus lourdes peines en cas d interpellation. les perquis' seront beaucoup moins efficaces en cas d enquête s il n y a pas de local ou lieu de rassemblement connu ..... LA chose la plus importante c est d agir pour libérer en causant le max de dégâts matériels aux oppresseurs et les pousser à abandonner leur trafic tout en faisant très attention à ne pas blesser voir tuer un être vivant ( animal/humain)......mais certaines actions notamment vers le mois de décembre ont eu lieu sur des exploitations gigantesques et ont jetés le doute sur le sérieux et l efficacité des militants anticipé'.....hangar brûlés de manière intentionnelle en laissant les animaux a l intérieur et signant l acte avec des propos ambigus du genre raciste pour jeter le doute!!! alors que pour ceux/celles qui ont les yeux ouverts c était clairement de la manipulation et l acte était juste une vengeance due à la concurrence entre exploitants...
    pour finir, le capitalisme est clairement responsable des morts et des souffrances Humaines et Animales, le problème s est aggravé avec l apparition de leur concept d' europe, les pressions sur les agriculteurs/euses venant du parlement se sont faites de plus en plus importantes afin d égaler les grandes puissances mondiales voir les menacer! entre produits intoxiquant la terre , bio chimie et insémination artificielle afin d accroitre les cheptels et produire a outrance, l industrie agro alimentaire et les politiciens sont en train de conduire le monde vers un point de non retour...... donc oui le capitalisme est le coupable des toutes ces oppressions mais les pires, ce sont les gens qui gardent leurs œillères et ne font rien pour changer leur mode de vie.
    salut a toutes/tous
     
    ninaa apprécie ceci.
  17. funkypunky
    Offline

    funkypunky Membre du forum

    15
    10
    1
    Jan 2017
    France
  18. libertaire, anarchiste, autonome, anti-fasciste, anti-autoritaire
    celui la est mon préfèré:
    Hoodie Liberate ★ Ni-Dieu-Ni-Maitre.com
     
    ninaa apprécie ceci.
  19. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  20. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    En tous cas le véganisme se répand de plus en plus, en particulier dans les milieux militants. De plus en plus d'évènements y sont associés.
    Exemple:
     
    funkypunky apprécie ceci.
  21. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  22. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    Je reposte ce message au sujet de Food not bombs, peut-être à compléter-actualiser?
     
  23. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  24. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
     
    funkypunky apprécie ceci.
  25. Marc poïk
    Offline

    Marc poïk Membre du forum Membre actif

    161
    19
    57
    Déc 2016
    Homme
    Belgium
    Je ne suis pas contre le véganisme mais je dis attention de ne pas sombrer dans le totalitarisme. On est pas en droit d'imposer à qui que ce soit notre manière de voir ou de manger voir même de s'habiller car j'en connais qui en sont à ce dernier point. Ce sont les marxistes qui imposent leur point de vue à tous. Je vois trop de végans qui en font un combat digne de la pire des dictatures. La liberté c'est laisser le choix aux gens et ce même si ce choix ne nous convient pas. A nous de les convaincre que ce choix est mauvais mais certainement pas par le dénigrement ou la violence. Quand je dis violence je ne pense pas que la physique. Je constate que la morale des gens sur le sujet de la consommation de viande évolue en bien. Ce n'est pas parfait mais ça fait son chemin. Mais me dire je suis végan et se foutre du reste ne m'intéresse pas. Je préfère alors un non végan mais qui se bougent pour changer tout ce qui ne va pas dans ce monde qu'un végan qui l'est mais ne se bouge pas sur le reste. C'est bien de dire je suis végan mais ne pas se bouger pour trouver et mettre des solution qui permettent à tout un chacun de vivre et être à la fois végan ne sert à rien. J'en terminerais par un attention: ici en Belgique nous avons eu une journée végan. Comme toujours je me suis demandé d’où venais cette journée nationale sur le véganisme. Et qu'est ce que je découvre? Que la personne qui se met en avant est une lobbyiste de l'agro-alimentaire. Je continue à fouiner et je découvre que la personne qui finance tout ca est la fille d'un milliardaire belge qui a fait fortune sur l'agro-alimentaire. Donc je me pose la question: le secteur des multinationales de l'agro-alimentaire ont elles un intérêt là dedans? On est en droit de se poser des questions vu que cette même industrie vend des produits pseudo bio et de l'alimentation végétarienne et végan transformée en usine. Donc oui à la lutte pour le véganisme mais pas sous n'importe quel forme et pas pour enrichir ceux là même qui sont à la base du capitalisme.
     
  26. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13 Adolescent immature Membre actif

    5 009
    124
    130
    Jan 2009
    France
  27. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Et comment on lutte sans violence ?

    Tu crois que la morale des gens évoluent en bien d'elle-même ? C'est aussi grâce à des luttes, parce qu'on leur fait violence à ces "gens".
    Pareil pour l'industrie agro-alimentaire, le bio c'est déjà mieux que le non-bio. Bien sûr que ça enrichit des capitalistes mais on a réussi à faire en sorte, par la lutte, qu'ils s'enrichissent en nuisant moins à notre santé ou à la planète. C'est une bonne chose.
    Après faut pas tomber dans le réformisme, tu as raison. ça doit pas être la finalité de rendre éthique la consommation, mais c'est un acquis non-négligeable malgré tout. C'est surtout l'indication que le rapport de force dans ce domaine a penché en notre faveur. Après si tu veux que les luttes arrêtent d'être récupérées par le capitalisme, faut renverser le capitalisme, y a pas d'autres solutions. On trouvera toujours un bourgeois pour vouloir faire des thunes avec n'importe quoi donc susceptible de soutenir des luttes en rendant sa production "éthique", ça doit pas nous freiner.
     
  28. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  29. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    Sérieux, "digne de la pire des dictatures"? J'imagine évidemment que c'est juste une façon de parler, mais pourrais-tu citer des exemples de violence militante végane?
    Sinon bien d'accord avec toi, on peut être végétalien (et écolo, féministe, antiraciste, antihomophobie et transphobie...) sans être anarchiste. Et même en étant facho (cf le meurtrier de Clément Méric). Mais peut-on être anarchiste, donc pour le maximum de justice sociale, sans se poser la question de la souffrance animale?
     
  30. Nyctale
    Offline

    Nyctale Membre du forum

    39
    4
    0
    Mar 2017
    Femme
    France
    les vegans se prennent quand même plus d'attaques permanentes sur leur mode de s'alimenter que les non-vegans... (y compris par des autres militants... En tout cas Radio Libertaire est très anti-vegan)

    Le veganisme ne serait pas la seule lutte récupérée par le secteur privé, quand on pense à Benetton avec l'antiracisme,et le féminisme j'en parle même pas. Mais c'est une tromperie de croire que les capitalistes, parce qu'ils produisent une offre vegan parmi d'autres offres, vont arrêter de produire de la souffrance et de polluer.. Les capitalistes sont toujours contents de trouver une nouvelle offre à cibler pour vendre plus de marchandises.

    Après il existe des marques « garantie sans souffrance » (je crois que les producteurs sont plutôt altermondialistes) c mieux d'acheter ça quand on a les moyens car pas de souffrance, mais ce n'est pas parce que certaines marques produisent éthiquement, qu'elles sortent des contradictions du capitalisme, elles subissent des difficultés financières car pas compétitives, pas subventionnées, etc
     
  31. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  32. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    Il s'agit d'une position "officielle" de la Fédération anarchiste (même si la plupart des membres actuels de la FA n'étaient pas présents au congrès qui a décidé cette motion interdisant toute propagande antispéciste sur l'ensemble des oeuvres de la FA).
    GO VEGAN!
     
  33. Nyctale
    Offline

    Nyctale Membre du forum

    39
    4
    0
    Mar 2017
    Femme
    France
    le site Paris-Lutte-Info avait publié cet article Libérer les animaux de l'antispécisme
    qui réfutait « l'antispécisme », avec des arguments assez tordus et médiocres pour que mon hygiène intellectuelle me défende d'y répondre avec pédagogie. Il y avait un appel à leurs « ami-es anarchistes » qui adhéraient à la pensée antispéciste, destiné à les remettre sur le chemin de la bonne pensée. Si dans la société être invalidé pour ses modes de penser, d'agir, de manger, est une chose à laquelle il faut être préparé à tout moment, les attaques qui viennent d'un lieu a priori amical peuvent prendre de court.. ainsi, je m'étais fendue d'une réponse insultante. Je reprends ici mon texte modifié avec des arguments critiquant les principaux sophismes qui grouillent dans l'article.

    Tout comme l'addiction à la pornographie est suffisante à rendre à peine plus que nulle la réflexion critique chez quelqu'un qui tient à sa vie sexuelle aliénée, la représentation d’un bon burger peut être suffisante à rendre nulle la réflexion sur l'espèce chez quelqu’un qui tient à ses pratiques alimentaires. Cet article, qui prétend réfuter l'antispécisme en se tortillant en acrobaties mentales pour s'attacher au privilège de bouffer du steak, refuse d'analyser le postulat de l'antispécisme : que l'espèce est une illusion. L'antispécisme n'est pas une doctrine constituée, mais un postulat, qui peut être partagé pour des motifs différents par des personnes d'appartenances différentes (utilitaristes, altermondialistes, anarchistes, ou encore bouddhistes néo-païens..).
    Anarchiste, reconnaissant une égalité de toutes les formes de vie, je combats l'hégémonie autoritaire de l'espèce qui prescrit la domination de formes de vie sur d'autres, et conduit au martyre et à la mise à mort systématiques des vies tenues pour inférieures. Mais les auteurs ici refusent de discuter du postulat de l'antispécisme car,disent-ils/elles :

    "Les théoricien.nes de l’antispécisme imposent les termes d’un débat moral, sémiologique, abstrait, nous y enferment puis nous somment de nous y positionner ».

    Naturellement, c'est en bons sociologues que ces ennemis de la théorie et de la sémiologie vont déconstruire l'antispécisme. La règle qu'ils/elles se fixent c'est d'abord de faire parler « les premier-es concerné-es », car les animaux parlent, oui, et pas de n'importe de quelle manière :

    « Les animaux savent parler et, si l’on ne leur a jamais demandé de se positionner sur la question de la libération animale, encore faut-il les comprendre sur le reste. Il existe des humain.es qui en sont capables, et pour cause, iels vivent et travaillent avec eux : ce sont les éleveur.ses. »

    Les animaux ont donc des porte-paroles tout trouvés en les personnes de leurs éleveurs-ses qui les conduisent à l'abattoir, après avoir organisé leur reproduction, reconfiguré leur milieu de vie de sorte qu'il soit parfois à peine habitable ou respirable, opéré la séparation avec leurs compagnons, marqué leurs corps, tout cela à des fins marchandes. Enfin, non, d'après eux/elles, ces fins ne sont pas marchandes, la preuve c'est que, ainsi que "les études sociologiques" le disent:

    "Les éleveur.ses font de l’élevage dans le but de vivre avec les animaux. Mais avait-on vraiment besoin des sociologues pour savoir qu’on n’élève pas des brebis par amour de l’argent ?"

    Et ont-ils/elles besoin des sociologues pour savoir qu'un.e conseiller.e fiscal.e n'est pas conseiller.e fiscal.e par amour de l'argent?
    Selon ces adeptes spécistes d'études zoologico-sociologiques, si les antispécistes ne parviennent pas à voir dans un.e éleveur-se le porte-parole de ses animaux, c'est à cause de leur mentalité citadine "construite en opposition consciente ou non à la barbarie rurale". Ils/elles justifient ainsi l'inégalité entre les hommes et les animaux domestiques par l'intégration qu'ils/elles font du point de vue de l'éleveur-se qui "aime ses bêtes", et qui même leur donne des noms (ça ne semble pas la pratique la plus courante, mais bon, il paraît que c'est Aymeric Caron, antispéciste de la société du spectacle, qui le dit). On pourrait leur répondre que les hommes dans les sociétés patriarcales qui vendaient leurs filles et enfermaient leurs femmes les aimaient parfois, ils se sentaient proches d'elles et avaient des affects à leur égard. Quant à nos parents qui ont largement abusé d'autorité avec nous, ne nous aimaient-ils/elles pas? Avoir "des affects" dans des relations non-égalitaires, serait assez pour légitimer l'inégalité... Aurait-on besoin d’exploiter les autres, de les mettre à mort, de les inférioriser, pour avoir des affects à leur égard ?

    "Le rapport entre un éleveur et ses bêtes est aussi égalitaire que celui qui lie un.e habitant.e de la métropole à sa chienne. Il ne l’est pas. Et il n’a jamais prétendu l’être."

    Donc si les antispécistes visent des relations égalitaires entre animaux humains et non-humains, c'est parce qu'ils/elles voudraient la mort, la disparition des animaux, nous-dit on encore:

    "N’avançant aucun moyen matériel ou politique de vivre à égalité avec les animaux, les antispécistes proposent d’en débarrasser purement et simplement la société humaine."

    Penser ainsi que les deux destins possibles d'un animal sont de finir en chair à pâté ou bien de n'avoir jamais existé sont typiquement écocides et, à vrai dire, nazies...
    On en vient au passage le plus obscène sur le regard qu'ils/elles portent sur l'Eternel Treblinka. Les auteurs se perdent à expliquer que les chambres à gaz comme les abattoirs furent le produit de la rationalité moderne (ce que certains philosophes de l'Ecole de Francfort ont déjà écrit avec des mots beaucoup moins sordides), mais c'est avec la plus plate indifférence qu'ils/elles décrivent l'industrie de la mort dans une multitude de détails horribles, avec comme morale de l'histoire:

    "En refusant d’inscrire le judéocide dans une histoire plus large que celle de l’antisémitisme, l’Histoire officielle a sauvé la modernité. En résumant l’enfer des usines de productions animales à une problématique de racisme des humain.es envers les animaux, les antispécistes ne font rien d’autre."

    Du coup, je me demande: si pour ces auteurs la Shoah ne s'inscrit pas totalement dans l'histoire de l'antisémitisme, que les usines de productions animales ne s'inscrivent pas non plus dans une problématique de racisme envers les animaux, et qu'inférioriser et mettre à mort les animaux de manière non-industrielle comme à l'ancienne ça convient, si on suit leur raisonnement, ça veut dire que l'antisémitisme à l'ancienne, médiéval, tel qu'il existait hors du cadre du judéocide nazi, par exemple les pogroms, ça c'était pas trop mal? On se demande.

    L'Eternel Treblinka est un ouvrage antispéciste de Charles Patterson qui compare le massacre des animaux à l'Holocauste, c'était un Juif américain dont le père a combattu le nazisme et qui consacré sa vie à étudier la 2è guerre mondiale et l'Holocauste. S'il y a des "premiers-ères concerné-es" par rapport à l'antispécisme, ce ne sont pas les éleveurs.ses, ce sont celles et ceux qui ont vécu, dans leur filiation ou dans leur chair, l'extermination industrielle. Ce sont elles, les personnes les mieux placées pour se mettre à la place des bêtes exterminées par l'industrie. Que Singer et Patterson aient été des utilitaristes ne changent rien à la vérité de leur vécu. Ce sont les premiers concernés.
    Voici les mots de Isaac Singer qui ont inspiré à Patterson l'Eternel Treblinka:

    En pensée, Herman prononça l'oraison funèbre de la souris qui avait partagé une partie de sa vie avec lui et qui, à cause de lui, avait quitté ce monde. « Que savent-ils, tous ces érudits, tous ces philosophes, tous les dirigeants de la planète, que savent-ils de quelqu'un comme toi ? Ils se sont persuadés que l'homme, l'espèce la plus pécheresse entre toutes, est au sommet de la création. Toutes les autres créatures furent créées uniquement pour lui procurer de la nourriture, des peaux, pour être martyrisées, exterminées. Pour ces créatures, tous les humains sont des nazis ; pour les animaux, la vie est un éternel Treblinka.
     
    Anarchie 13 et ninaa aiment ça.
  34. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 655
    348
    220
    Fev 2014
    France
  35. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    Bravo! Ce serait également une excellente réponse à la motion de la FA interdisant la propagande antispéciste:
    GO VEGAN!

    Cela dit j'ai vu que Paris Lutte info avait publié un autre texte en réponse à l'article "Libérez les animaux de l'antispécisme". Peut-être est-ce la raison pour laquelle ils ont refusé le tien (même si personnellement je le trouve meilleur?)
    Pour un antispécisme anarchiste et nihiliste
     
Chargement...