Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Affaire Ajimi: mise en examen de 2 policiers requise par le parquet, refus de l'instruction

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par ivo, 20 Juin 2009.

  1. ivo
    Offline

    ivoMembre du forum

    1 542
    0
    117
    Juin 2007
    Affaire Ajimi: mise en examen de 2 policiers requise par le parquet, refus de l'instruction
    20/06/2009-[01:11] - AFP

     
  2. antoxmif
    Offline

    antoxmifagitateur militant Membre actif

    193
    0
    5
    Mai 2008
  3. libertaire, anarchiste
    ces types sont nos ennemies ils veulent la guerre ils l'auront
     
  4. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil
    Le mardi 9 juin, vers 20h30, trois policiers d'Argenteuil, dont une
    femme, ont arrêté unconducteur d'un véhicule, Arezki K., un Algérien de 61 ans, près ducroisement des boulevards Jeanne-d'Arc et Léon-Feix.

    Ce conducteur était accompagné d'un autreAlgérien, Ali Ziri, 69
    ans, assis sur ie siège avant du véhicule.
    Selon le témoignage de ce conducteur, les trois policiers lui ont
    d'abord demandé de sortir du véhicule au même titre que le passager, Ali Ziri. Suivent alors des menaces de les emmener
    au poste, puis des insultes « pas toujours très républicaines» et enfin
    des menottes et des coups.

    Voyant son ami, Arezki K., traîné par terre, Ali Ziri tente de calmer
    les policiers, en leuradressant cette phrase: « Laissez-le tranquille, vous n'avez pas le droit de le frapper. Je dépose plainte contre vous ». C'est alors que les policiers se saisissent de lui et le menottent à son tour.

    Les deux Algériens sont alors malmenés et mis avec violence à
    l'intérieur du véhicule policier.
    C'est dans ce véhicule que le drame, ayant entraîné la mort du retraité
    Ali Ziri, s'est apparemment produit, alors que les deux hommes sont transportés à
    l'hôpital d'Argenteuil.
    Mis en garde-à-vue, pendant 24 heures, Arezki K., n'apprendra le décès
    de son ami que le jeudi 11 juin par des policiers du commissariat d'Argenteuil. Le
    conducteur affirme avoir fait l'objet d'un tabassage continu, au même titre que son ami Ali Ziri, alors qu'ils étaient tous les
    deux menottés. Le médecin traitant d'Arezki K. ainsi que celui de
    l'hôpital lui ont d'ailleurs prescrit un arrêt de travail de huit jours. Les proches et les amis du défunt, qui se sont rendus à
    l'hôpital d'Argenteuil, ont tous constaté que plusieurs coups étaient
    visibles sur le corps de la victime.

    Un collectif réunissant des proches du défunt, des associations, des
    partis politiques (beurk, les rapaces) et des citoyens d'Argenteuil, s'est mis en place. Les membres de ce collectif dénommé « Vérité et justice POLIr M. Ali Ziri» condamnent avec force la violence «raciste» utilisée par des
    policiers d'Argenteuil à l'encontre d'une personne « âgée ». Ils demandent à ce que toute la lumière soit faite pour élucider les circonstances exactes qui ont
    conduit à la mort de cet Algérien. Une plainte a été introduite.

    Mercredi 24 juin à 18 heures
    Marche pacifique, pour réclamer la vérité et la justice
    Le cortège partira .du foyer Sonacotra Les Remparts, 4, rue Karl Marx,
    près de la gare du centre d'Argenteuil, pour se rendre sur le lieu de la
    mort de M. Ziri, au croisement des rues Jeanne d'Arc et du boulevard
    Léon-Feix et se terminer au commissariat d'Argenteuil. .

    +++++++++++

    Contact: ATMF, 26 boulevard du Général-Leclerc 95100 Argenteuil,
    tél/fax. : 01 39828148. E-mail:
    atmfargent@yahoo.fr. Site: www.atmf.org
     
Chargement...