Chargement...

A l’écoute de Radio-Libertaire

Discussion dans 'Médias et presse' créé par ninaa, 2 Décembre 2019.

  1. allpower
    Offline

    allpower   Comité auto-gestion Membre actif

    11 498
    2 576
    5,154
    Nov 2012
    Bon après 1h30 d'écoute, j'arrête d'écouter l'émission de ninaa sur radio libertaire... Trop chiant et clairement amateur !
    En tout cas, ninaa n'a pas abordé le fait que cette radio touche secrètement des subventions de l'Etat français !
    Lamentable mais si prévisible ! Quand on n'a que de la gueule...

    Sinon, comme sur ce forum, ninaa a trollé cette émission en coupant la parole des autres animateurs, en accaparant la parole sans rien dire d'intéressant, en imposant ses choix ("On va parler de ça", "On fait une pause à ce moment-là", etc.), en récupérant à son compte les propos des autres personnes pour "valider" sa vacuité politique et intellectuelle...
    Chacune de ses interventions provoquant un silence gêné dans le studio ! J'avais clairement pitié pour ses acolytes !
    Bref, de la merde ! J'ai gâché ainsi 90 mns de ma vie mais, maintenant, je sais ce que vaut ninaa au sein de sa chère "radio (pseudo) libertaire" : Aussi reloue et insipide que sur ce forum !
     
  2. ninaa
    Offline

    ninaa Membre du forum Expulsé du forum

    11 204
    1 853
    499
    Fev 2014
    France
  3. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Janvier 23, 2023 – Par Partage Noir

    [​IMG]
    lundi 23 janvier 2023
    02:o0 bsf (bande sans fin)

    04:o0 bsf

    06:o0 bsf

    08:o0 bsf

    10:o0 bsf

    11:o0 LUNDI MATIN : infos et réflexions libertaires version lutte des classes

    13:o0 bsf

    14:30 ONDES DE CHOC : magazine culturel, poésie, chanson et littérature

    16:o0 TROUS NOIRS : Christian Mahieux, «Désobéissances ferroviaires»

    18:o0 bsf

    20:o0 bsf

    21:o0 bsf

    22:30 bsf

    24:30 bsf

    mardi 24 janvier 2023
    02:30 bsf

    04:30 bsf

    06:30 bsf

    08:30 bsf

    10:30 bsf

    12:30 REMUE-MÉNINGES FÉMINISTE : Typhaine D

    14:30 bsf

    16:o0 bsf

    17:o0 EN VEUX–TU ? EN V’LÀ ! : musiques indépendantes et D.I.Y.

    18:o0 PAS DE QUARTIERS : émission du groupe Louise Michel (Paris 18e)

    19:30 bsf

    20:30 SÉVICES PUBLICS : émission de la C.N.T.Énergie

    22:30 WRECK THIS MESS : musiques hypnotiques et ambiances erratiques

    24:30 bsf

    mercredi 25 janvier 2023
    02:30 bsf

    04:30 bsf

    06:30 bsf

    08:30 bsf

    09:30 L’ENTONNOIR : critique de la psychiatrie et de son monde

    10:30 UN RAYON DE SOLEIL : Retraites / Actualités niçoises

    12:30 bsf

    14:o0 bsf

    16:o0 LE FERRÉ CLUB : Léo Ferré

    17:o0 AU FIL DES PAGES… : le goût de lire, la passion du livre

    18:30 FEMMES LIBRES : Suzy Rojtman : «Féministes!»

    20:30 bsf

    22:30 bsf

    23:30 bsf

    24:30 bsf

    jeudi 26 janvier 2023
    02:30 bsf

    04:30 bsf

    06:30 bsf

    08:30 bsf

    10:30 bsf

    12:o0 FAITES–NOUS DES CHANSONS : Cylsée et Joce Ballerat

    14:o0 RADIO CARTABLE : la radio des enfants des écoles d’Ivry

    15:o0 BIBLIOMANIE : rencontre autour des livres

    16:30 RADIO LAP : émission du Lycée autogéré de Paris

    18:o0 SI VIS PACEM : émission antimilitariste de l’Union pacifiste de France

    19:30 JEUDI NOIR : philo, littérature, politique, DIY, anarchisme, musique, histoire

    20:30 bsf

    22:o0 EPSILONIA : musiques expérimentales et expérimentations sonores

    24:o0 bsf

    vendredi 27 janvier 2023
    02:o0 bsf

    04:o0 bsf

    06:o0 bsf

    08:o0 bsf

    10:o0 bsf

    11:30 DES PAVÉS SUR LES PLAGES : L’identité, le racisme, la xénophobie

    13:o0 bsf

    14:30 LES OREILLES LIBRES : musiques singulières et autres formes d’expressions curieuses

    16:o0 bsf

    17:30 RADIO ESPÉRANTO : émission de l’association Sat Amikaro

    19:o0 bsf

    21:o0 LES AMIS D’ORWELL : émission contre les techniques de surveillance et les systèmes de contrôle des individus

    22:30 bsf

    samedi 28 janvier 2023
    01:o0 bsf

    03:o0 bsf

    05:o0 bsf

    07:o0 bsf

    08:o0 RÉVEIL HIP–HOP : hip-hop au saut du lit ou dans le lit

    10:o0 LONGTEMPS, JE ME SUIS COUCHÉ DE BONNE HEURE : magazine des livres, de la musique et du cinéma

    11:30 CHRONIQUES SYNDICALES : luttes et actualités sociales

    13:30 CHRONIQUES REBELLES : débats, dossiers et rencontres

    15:30 DEUX SOUS DE SCÈNE : magazine de créatures radiophoniques

    17:o0 BULLES NOIRES : B.D. et polar

    19:o0 CONTRE–BANDES : cinéma

    21:o0 bsf

    23:o0 bsf

    dimanche 29 janvier 2023
    01:o0 bsf

    03:o0 bsf

    05:o0 bsf

    07:o0 bsf

    09:o0 bsf

    11:o0 bsf

    12:o0 FOLK À LIER : Émission n° 1882 : présentation SERGE

    14:o0 TEMPÊTE SUR LES PLANCHES : Gilles Sampieri, «Animal Manager»

    15:30 MICRO–ONDES 94 : émission des syndicats C.N.T. du Val-de-Marne

    17:o0 LE MÉLANGE : l’émission de toutes les musiques

    18:30 Y A DE LA FUMÉE DANS LE POSTE : émission de l’ancien Collectif d’information et de recherche cannabique Paris

    20:30 DÉTRUIRE L’ENNUI : anarchopunk et D.I.Y.

    22:o0 SEPPUKU : programme autour des musiques étranges et aventureuses (electronica, techno minimale, ambient, post-rock, hip hop abstrait, etc.)

    24:o0 bsf



    Source:Partage-noir.fr
     
  4. allpower
    Offline

    allpower   Comité auto-gestion Membre actif

    11 498
    2 576
    5,154
    Nov 2012
    Après 1h30 d'écoute, j'ai arrêté d'écouter 'lundi matin", l'émission de ninaa sur radio libertaire...
    Trop chiant et clairement amateur !

    Bien entendu, ninaa n'a pas parlé du fait que cette radio touche secrètement des subventions de l'Etat français !
    Lamentable mais si prévisible ! Quand on n'a que de la gueule...


    Sinon, comme sur ce forum, ninaa a trollé cette émission en coupant la parole des autres animateurs, en accaparant la parole sans rien dire d'intéressant, en imposant ses choix ("On va parler de ça", "On fait une pause à ce moment-là", etc.), en récupérant à son compte les propos des autres personnes pour "valider" sa vacuité politique et intellectuelle...
    Chacune de ses interventions provoquant un silence gêné dans le studio ! J'avais clairement pitié pour ses acolytes !

    Bref, de la merde ! J'ai gâché ainsi 90 mns de ma vie mais, maintenant, je sais ce que vaut ninaa au sein de sa chère "radio (pseudo) libertaire" : Aussi reloue et insipide que sur ce forum !
     
  5. allpower
    Offline

    allpower   Comité auto-gestion Membre actif

    11 498
    2 576
    5,154
    Nov 2012
    @ninaa@ninaa : ce troll qui crache sur l'équipe technique de ce forum
    mais qui n'ose pas avouer à ses auditeurs de "Radio Libertaire"
    que cette radio touche secrètement des subventions de l'État français !

    Beurk !
     
  6. Ungovernable
    Offline

    Ungovernable Autonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 159
    436
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  7. libertaire

    À propos de ces fameuses "bandes sans fin" (BSF) - elles constituent la majeur partie des "diffusions" de RL

    RL encaisse des dizaines de milliers d'Euros en subventions gouvernementales sans jamais rien diffuser la plupart du temps de la journée !

    Lundi 18 octobre : il faut attendre 11 heures pour que la programmation commence avec l’émission « Lundi matin », jusqu’à 13 heures. Avant cela, bande sans fin. Après cela, bande sans fin également jusqu’à 14 h 30. Deux heures d’émission, donc, en tout et pour tout.

    Mardi 19 octobre : aucune émission avant 12 h 30 et « Remue-méninges féministe ». Le vide absolu. Total sur deux matinées : deux heures d’émission.

    Mercredi 20 octobre : début de programmation à 9 h 30 avec l’émission « L’Entonnoir », jusqu’à 10 h 30. Ce sera la seule émission en direct de la matinée, suivie d’une rediffusion de l’émission « Ça booste sous les pavés » de la veille. Il faut attendre 14 heures pour le direct avec « Des cailloux dans l’engrenage ». Total sur trois matinées : trois heures d’émissions.

    Jeudi 21 octobre : alors là c’est le pompon ! La matinée ressemble à celle du mardi précédent. Bande sans fin ininterrompue jusqu’à midi, heure où commence l’émission « Juste une chanson ». Le « programme » matinal, qui n’indique aucune émission avant 12 heures, est donc respecté. Total sur quatre matinées : trois heures d’émissions.
    (Pour la petite histoire et cerise sur l’antenne : après la fin de l’émission « Juste une chanson », à 14 heures, ce sont quatre heures de bande sans fin qui suivront, jusqu’à 18 heures et l’émission « Si vis pacem » [une rediffusion].)

    Vendredi 22 octobre : la grille de programmation ne prévoit rien pour ce matin du quatrième vendredi du mois. Il n’y a donc rien, sinon une bande sans fin. Ce n’est qu’à 14 h 30 que le direct commencera avec « Les oreilles libres ». Total sur cinq matinées : trois heures d’émissions.

    Samedi 23 octobre : ce sera la matinée la plus remplie de la semaine. Après notre chère bande sans fin jusqu’à 10 heures, commence l’émission mensuelle « Longtemps je me suis couché de bonne heure », suivie des « Chroniques syndicales » à 11 h 30.

    Total sur six matinées : six heures trente d’émissions.

    Dimanche 24 octobre : entière matinée bande sans fin. Le direct ne commencera qu’à 12 heures avec « Folk à lier ».

    Bilan : au cours de la semaine écoulée, pour ce qui concerne les seules matinées, il y eut donc au total six heures trente de direct ainsi que la rediffusion d’une émission de deux heures. Le reste du temps, RL ressemblait à une station du service public en grève.

    On peut se demander pourquoi les nombreux créneaux horaires non occupés ne sont pas utilisés pour des rediffusions d’émissions. Oui, pourquoi ? Par ailleurs, alors que cette semaine a été marquée dans tous les médias du pays par d’innombrables hommages à Georges Brassens, à l’occasion du centenaire de sa naissance (22 octobre), on constate que la radio de l’organisation qu’il a soutenue à de très nombreuses reprises n’a pas cru bon de proposer une semaine spéciale sur le sujet. Rien sur Brassens, donc, pour ces matinées, pas plus qu’il n’y aura eu de campagne marquante pour les quarante ans de RL. Pourquoi ? Au-delà de ça, il est permis de se demander pourquoi une radio militante se montre incapable de proposer plus de six heures trente d’antenne en direct sur une semaine de matinales, et pourquoi une organisation anarchiste a si peu de choses à dire d’elle-même et du monde qui l’entoure.

    – Camarade Hugues Lenoir, quelques mots de conclusion peut-être ?
    – Oui, bien sûr, à Radio-Libertaire tout va bien !

    Forum Anarchiste, le revival • Afficher le sujet - RADIO LIBERTAIRE: "LA VOIX DE SES MAÎTRES"




    Après « Les matinales de Radio-Libertaire* », le moment était venu d’examiner ce que sont les après-midi de cette station. Comme dans le précédent texte, il ne s’agit pas ici d’évoquer le contenu des émissions, mais de faire un état des lieux en ce qui concerne les créneaux horaires non occupés par des émissions mais par une sempiternelle bande sans fin, omniprésente au cours des matinées.
    On verra que si la situation est un peu moins grave en ce qui concerne les après-midi, il y a tout de même lieu, là encore, de mettre en doute la déclaration fanfaronne placée en exergue.

    Lundi 6 décembre. C’est un début de semaine, on y va peinard. L’après-midi ne commencera donc qu’à 16 heures avec l’émission « Trous noirs », l’émission « Ondes de choc » n’ayant pas lieu. Les deux émissions suivantes ont bien lieu. Bilan : trois heures de bande sans fin. Tout va bien.

    Mardi 7 décembre. L’après-midi débute à l’heure avec « Remue-méninges féministe » à 12 h 30. Mais dès la fin de cette émission jusqu’à 17 heures… deux heures et demie de bande sans fin. Bilan : deux heures et demie de bande sans fin. Total sur deux jours : cinq heures et demie de bande sans fin. Tout va bien.

    Mercredi 8 décembre. De la fin de la dernière émission matinale, à 12 heures, jusqu’à la première émission de l’après-midi, « Le Ferré Club », à 16 heures, il se sera écoulé quatre heures de bande sans fin. Et encore, coup de chance, la nouvelle émission « Au fil des pages » (d’ailleurs très intéressante), à 17 heures, a lieu les deuxième et quatrième mercredis du mois, ce qui est le cas en ce jour. Ce qui signifie que deux, voire trois mercredis par mois nous sommes gratifiés d’une heure et demie de bande sans fin supplémentaire. Bilan : quatre heures de bande sans fin. Total sur trois jours : neuf heures et demie de bande sans fin. Tout va bien.

    Jeudi 9 décembre. L’après-midi commence par deux heures de bande sans fin, de midi à 14 heures, l’émission « Juste une chanson » n’ayant pas lieu. De 14 heures à 15 heures a lieu l’émission « Radio Cartable ». De peur qu’on l’oublie, la bande sans fin revient alors, et c’est parti jusqu’à 18 heures, l’émission « Bibliomanie » n’ayant pas lieu et « Radio Lap » ayant connu des problèmes techniques. Bilan : cinq heures de bande sans fin. Total sur quatre jours : quatorze heures et demie de bande sans fin. Tout va bien.

    Vendredi 10 décembre : deux heures et demie de bande sans fin avant que ne commence la première émission d’après-midi. Puis de 16 heures à 17 h 30, une heure et demie de bande sans fin, afin de rester dans le bain. Bilan : quatre heures de bande sans fin. Total sur cinq jours : dix-huit heures et demie de bande sans fin. Tout va bien.

    Samedi 11 décembre. Enfin un après-midi radiophonique digne de ce nom ! Toutes les émissions prévues au programme ont lieu. Incroyable, mais vrai ! Le bilan reste donc le même.

    Dimanche 12 décembre. Un après-midi sans bande sans fin comme celui de la veille risquant sans doute de traumatiser l’auditeur, ce dimanche revient donc aux fondamentaux avec trois heures de bande sans fin. Total sur la semaine : vingt et une heures et demie de bande sans fin**.

    Indiscutablement, la réflexion qui vient immédiatement à l’esprit c’est que tout va bien, n’est-ce pas ?
    L’écoute des matinées de RL sur une semaine avait permis de constater qu’il y avait eu seulement six heures et demie d’émissions en direct, la bande sans fin occupant le reste du temps.
    Pareils au médecin charlatan de Molière allant répétant « Le poumon ! Le poumon, vous dis-je ! », les Diafoirus du secrétariat radio ne cessent de prétendre, contre toute évidence : « Tout va bien, tout va bien, vous dis-je ! » Mais ici, hélas, le malade n’est pas imaginaire.


    "difficile de parler de programmation"

    Je crois inutile, en premier lieu, de m’appesantir sur la quantité d’heures de bandes sans fin infligée à l’auditeur, au point qu’il est vraiment devenu difficile de parler sérieusement de « programmation ». Disposer d’une fréquence en région parisienne alors que les demandes doivent être nombreuses pour en obtenir une, se souvenir aussi de la longue et dure bataille qu’il fallut mener pour l’arracher, pour finalement en faire ce qu’elle est devenue aujourd’hui, nous font mieux mesurer l’étendue de ce gâchis.
    A l’écoute de Radio-Libertaire (3)
     
    Dernière édition: 24 Janvier 2023, à 06:38
  8. Ungovernable
    Offline

    Ungovernable Autonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 159
    436
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  9. libertaire
    Les 4 différents types de subventions gouvernementales touchées par Radio Libertaire

    RL n'est pas à un mensonge près. La radio qui dit toucher AUCUNE subvention touche en fait 4 sources de revenus différentes issues des subventions gouvernementales

    Ces subventions gouvernementales sont touchées en vertu de l’article 3 et 4 du décret n° 2006-1067 par une radio qui prétend revendiquer son indépendance face à l'État.

    Merci, Camarade Emmanuel !


    Subvention Gouvernementale #1 : La Subvention d'Exploitation
    Chaque année, Radio Libertaire touche environ 35,000 EUR en subvention d'exploitation. Certaines années, une majoration s'ajoute à la subvention d'exploitation, augmentant les revenus de Radio Libertaire

    Subvention Gouvernementale #2 : La Subvention Sélective À L'Expression Radiophonique
    Montant variable conditionnel à certains accomplissements

    Subvention Gouvernementale #3 : La Subvention D'Équipement
    La moitié des coûts liés à l'achat d'équipement sont remboursés par l'État, et pourtant RL a maintes fois fait appel aux dons pour financer son matériel, sans jamais mentioner les subventions à leurs donateurs.
    Montant: 18 000€ maximum à chaque 5 ans

    Subvention Gouvernementale #4 : La Subvention D'Installation
    Jusqu'à 16 000 € de subvention suivant le début d'émission. RL a pourtant fait appel aux dons pour financer de nouveaux studios, sans révéler les subventions aux donateurs.

    4 subventions.png
     
  10. Ungovernable
    Offline

    Ungovernable Autonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 159
    436
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  11. libertaire
    Le budget de Radio Libertaire : un « document fantaisiste » qui était « totalement bidon » dès la fondation de la radio

    Extrait de : 09. Radio-Libertaire – Le blog de Floréal

    (...) il fallut ensuite se heurter à l’insistance procédurière de quelques militants, notamment ceux d’un groupe parisien qui assez cocassement portait le nom de Marius Jacob, le célèbre anarchiste s’étant montré beaucoup moins légaliste que nos camarades chicaneurs.
    Ces militants nous reprochèrent alors de n’avoir pas inclus, dans notre texte, un « budget prévisionnel », faute de quoi ils ne pouvaient se prononcer en faveur du projet. Ayant mis notre agacement dans notre poche avec un mouchoir par-dessus, il nous fallut à nouveau répondre à cet « argument » et insister sur l’urgence à créer cette radio et le peu d’importance que pouvaient avoir ces questions de procédure et de conditions à remplir. Gérard et moi n’étions bien sûr pas les seuls à batailler. Je me souviens en particulier des interventions de Wally Rosell et d’autres militants que ce projet passionnait déjà. Toutefois, Gérard et moi fûmes surpris de ne pas voir Julien participer au débat. On se disait qu’il était quand même gonflé de nous avoir abandonnés, lui qui nous avait tannés, jour et nuit parfois, pour que cette radio voie le jour.

    A l’époque, Julien possédait une vieille voiture dans laquelle il trimbalait en permanence une petite machine à écrire, de marque Japy. Alors qu’on se demandait où il pouvait bien être passé, il était en fait sorti de la salle du congrès et, sur sa petite machine, avait tout simplement élaboré un « budget prévisionnel » – totalement bidon, évidemment – accompagné d’un petit texte de présentation au bas duquel figuraient, en guise de signatures, le nom de Gérard et le mien, sans bien sûr qu’il nous en ait informés, mais cela nous fit bien rire. On le vit donc réapparaître dans les travées du congrès, distribuant aux militants présents ces documents fantaisistes qui, bien mieux que notre défense du projet, surent mettre un terme aux objections des révolutionnaires scrupuleux, adorateurs des règles à suivre.



    Radio Libertaire fondée sur l'opacité financière dès le départ

    questions financement FA.png
     

    Fichiers attachés:

  12. Ungovernable
    Offline

    Ungovernable Autonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 159
    436
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  13. libertaire
    Le mensonge : « Radio Libertaire revendique son autonomie vis-à-vis de l’État »
    (sur la page d'accueil du site officiel de RL)

    upload_2023-1-24_0-8-41.png



    La réalité : Radio Libertaire revendique des subventions à l'État

    upload_2023-1-24_0-12-50.png

    représentants etat.png


    Merci aux Représentants De l'État de permettre à Radio Libertaire de « revendiquer son autonomie vis-à-vis de l’État » grâce aux subventions gouvernementales !
     
  14. Ungovernable
    Offline

    Ungovernable Autonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 159
    436
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  15. libertaire
    Un membre contributeur de RL pose des question sur le financement et se fait suspendre
    [B][/B]

    "Aucun bilan, aucun compte-rendu, RIEN"
    "on peut vraiment parler d'opacité"


    ... des questions toujours sans réponses 16 ans plus tard

    de Béatrice le Dim 3 Avr 2011 17:32

    "Tu évoques l'autre aspect opaque de Radio-Libertaire qui n'a pas été mentionné dans le communiqué
    précédent , relatif à la gestion financière de l'association " les Amis de Radio-Libertaire" qui , régie par
    la loi du 1er juillet 1901 , se doit à tout le moins , de rendre un compte-rendu d'activités , à minima
    une fois par an à tous ses membres : raison de plus lorsqu'il s'agit de l'argent des auditeurs
    . Tout comme
    toi-même , Denis et moi étions prélevés mensuellement jusqu'au jour où , trouvant pour le moins anormal
    de ne jamais être tenus informés de quoi que ce soit , j'en ai fait part , au responsable mandaté de la radio
    (c'était en 2007) mais ma démarche fut vaine ... De ce fait , Denis demanda à ce mandaté de faire le nécessaire
    "illico" pour interrompre les prélèvements . Alors oui , on peut véritablement parler d'opacité ... Aucun bilan ,
    aucun compte-rendu , RIEN ..."

    [B][/B]
    Forum Anarchiste, le revival • Afficher le sujet - RADIO LIBERTAIRE: "LA VOIX DE SES MAÎTRES"



    Censure des questions des auditeurs, selon une responsable

    "information pratique, et théoriquement pas interne puisqu'il s'agit du lien possible entre les auditeurs et auditrices et les animateurs et animatrices de la radio (ainsi qu'avec les mandatés et mandatées) il existe (existait?) en théorie une boite aux lettres, pour poser des questions, envoyer des infos militantes, faire des critiques, des compliments, des suggestions... je me suis occupée de cette boite aux lettres pendants plusieurs mois. Vu mon goût bien connu pour les contacts, je faisais cela très sérieusement, je transférais tout ce qui arrivait (chaque jour) aux mandaté(e)s, aux animateurs(trices) concerné(e)s.
    Quand les questions ou infos concernaient la radio dans son ensemble je transférais vers la liste interne des animateurs(trices). J'essayais de ne transférer que les messages vraiment importants, cela faisait quand même plusieurs messages chaque semaine.
    Depuis que le secrétariat m'a demandé (sans fournir d'explication) d'arrêter ce travail que je faisais très sérieusement (je ne me souviens pas avoir eu de protestations d'auditeurs(trices) ou animateurs(trices)), c'était il y a déjà quelques mois, plus rien n'apparait sur les listes. Une ou deux fois, suite à des questions à ce sujet sur la liste interne de la radio, on a vu arriver deux ou trois posts issus de cette boite aux lettres, généralement des pubs pour des spectacles, puis plus rien.
    Donc, soit plus personne ne poste quoi que ce soit d'intéressant sur cette boite depuis mon départ, soit plus personne ne s'en occupe, soit aucun(e) secrétaire n'a jugé utile de maintenir ce lien entre la radio et ceux et celles qui l'écoutent et la soutiennent.
    Si ça se trouve cette boite aux lettres est inondée de questions d'auditeurs(trices) au sujet de la disparition des émissions de JJ, au sujet de Riposte laique... comment savoir?"

    Forum Anarchiste, le revival • Afficher le sujet - RADIO LIBERTAIRE: "LA VOIX DE SES MAÎTRES"



    Les souscriptions à RL sont bien prélevées par Publico, Ninaa nous ment !

    Une discussion intéressante sur le Forum Anarchiste prouve ce que je disais à propos du créancier légal PUBLICO-RL qui encaisse les souscriptions de RL, contrairement à ce que prétendait Ninaa. Pour annuler le prélévement, c'est chez Publico qu'on doit téléphoner.

    Comme je faisais remarquer, l'opacité de RL entraine de la confusion chez ses contributeurs qui ne savent même pas où va le fric.

     
  16. Ungovernable
    Offline

    Ungovernable Autonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    10 159
    436
    2,057
    Mar 2005
    Homme
    Canada
  17. libertaire
    Je m'étais juré de passer à autre chose, mais je devais absolument poster cette dernière découverte vraiment trop hilarante à propos de Radio Libertaire :mdr::mdr::mdr:


    Radio Libertaire™ enregistre un trademark à l'institut national de la propriété industrielle !

    En 2016 une demande est faite par l'association DMC pour enregistrer une marque de commerce sur Radio Libertaire™ pour des "produits et services" commerciaux de "38 émissions radiophoniques".

    C'est l'argent des souscripteurs à Radio Libertaire™ qui sert à payer les frais d'enregistrement du trademark.

    upload_2023-1-24_19-40-10.png

    upload_2023-1-24_19-7-37.png

    Global Brand Database

    https://data.inpi.fr/marques/FR4315481



    Le Monde Libertaire est officiellement une marque de commerce enregistrée

    En 2004, Stéphane TROPLAIN demande au gouvernement d'enregistrer un trademark au nom de "Le Monde Libertaire" pour 16 produits de journaux

    La demande est acceptée et Le Monde Libertaire™ devient officiellement une propriété intellectuelle enregistrée sous marque de commerce numéro 3266576. La marque est valide pour 10 ans et expire en 2014

    LE MONDE LIBERTAIRE (Marques) - Data INPI



    En 2016, Le Monde Libertaire renouvelle sa marque de commerce

    Après son expiration en 2014, les anarchistes™ du Monde Libertaire™ ne laissent pas tomber la propriété privée et Publico™ renouvelle sa marque de commerce en 2016

    Cette marque est toujours en vigueur aujourd'hui et jusqu'en 2026

    Produits et services déclarés :

    Publicité ; diffusion de matériel publicitaire (tracts, prospectus, imprimés, échantillons) ; services d'abonnement à des journaux (pour des tiers) ; présentation de produits sur tout moyen de communication pour la vente au détail ; gestion de fichiers informatiques ; organisation d'expositions à buts commerciaux ou de publicité ; publicité en ligne sur un réseau informatique ; publication de textes publicitaires ; diffusion d'annonces publicitaires ;
    38 communications par réseaux de fibres optiques ; communications radiophoniques ; mise à disposition de forums en ligne ; agences de presse ; émissions radiophoniques.

    Publication 05/02/2016 (BOPI 2016-05)
    Date prévue pour l'expiration: 12/01/2026

    upload_2023-1-24_19-19-11.png

    LE MONDE LIBERTAIRE (Marques) - Data INPI
    https://data.inpi.fr/bopi/export/brands/FR4239807




    On aura tout vu ! Évidement ces infos ne figurent pas nulle part sur les sites officiels de nos chers libertaires™ !

    Et pour info, NDNM refuse catégoriquement de détenir quelconque marque de commerce sur quoi que ce soit, ce qui cause parfois certain problèmes, mais qui ne sont rien comparé à la honte de renier ses convictions aussi grossièrement.
     

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 41)

  1. mAtth
  2. Ytalf
  3. Bearl
  4. K0dama
  5. Samuel
  6. Tikia
  7. cyberpxte
  8. Gourbi
  9. MusketeerZ
  10. Ganate
  11. HNORD
  12. treblion
  13. Anarkocom
  14. AAKUAN
  15. bigteuf
  16. pierrem
  17. pilou-ilou
  18. KoBe75
  19. Nova
  20. Le Naga
  21. acide_errant
  22. orwell
  23. Alba
  24. Dagomir
  25. Camusard
  26. Jaf
  27. bosu
  28. Ze Dark Dude
  29. Motok'
  30. bourbonnaisantifa
  31. ninaa
  32. depassage
  33. asgaard
  34. jabali
  35. manolis
  36. allpower
  37. Ungovernable
  38. HarryKill
  39. Anarchie 13
  40. gg48
  41. Hortense