Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Répression & dérives sécuritaires 2 policiers de montréal sur enquête pour corruption

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 5 Mai 2011.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 780
    311
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    L'escouade Marteau enquête sur deux policiers
    L'UPAC a été créée par le gouvernement Charest à la mi-février 2011 pour lutter contre la corruption dans l'industrie de la construction. Ci-dessus, le quartier général de la SQ.

    Deux policiers viennent d'être relevés de leurs fonctions parce qu'ils sont la cible d'une enquête de l'escouade Marteau, a appris La Presse. Ils travaillent pour le Service de police de la Ville de Montréal et la Sûreté du Québec.





    Selon nos informations, les deux policiers ont été «déplacés administrativement», mercredi après-midi, en attendant que l'enquête à leur sujet soit terminée. Ces renseignements, obtenus de plusieurs sources, ont été confirmés par le service des communications des deux corps de police mercredi soir.

    Ni la SQ ni le SPVM n'ont voulu nous dévoiler le nom des deux policiers. «Pour le moment, ce ne sont que des allégations, il n'y a pas d'accusations. Nous serons transparents si c'est le cas», a dit Ian Lafrenière, porte-parole du SPVM.

    Selon deux sources, le policier de la SPVM visé par l'enquête est François Bouffard. Haut placé, il compte plusieurs années de service. François Bouffard est commandant à la division du crime organisé du SPVM. Il est notamment responsable des produits de la criminalité.

    L'autre policier est un enquêteur de la SQ spécialisé dans les crimes contre la personne, selon des sources sûres.

    Le porte-parole de la SQ, Richard Gagné, est resté muet sur l'identité du policier, mais a confirmé que les deux policiers sont visés par la même enquête de l'escouade Marteau. «Le policier de la SQ a été relevé provisoirement de ses fonctions. Il n'est pas encore décidé si c'est avec solde ou sans solde. On est très prudents, l'enquête n'en est qu'à ses débuts», a dit M. Gagné.

    L'enquête de Marteau porterait sur l'entreprise de construction de la famille Bouffard, selon nos sources. Il s'agirait de projets de condos dans la couronne nord de Montréal, dans le secteur de Mascouche.

    François Bouffard est un policier aux longs faits d'armes. Sa dernière sortie publique date d'avril 2010. Il avait alors été cité dans le quotidien internet Rue Frontenac pour une opération contre un gang de rue du sud-ouest de Montréal lié aux Hells Angels. Il se disait alors responsable des enquêtes multidisciplinaires, volet Gangs de rue, de la région Sud.

    La SPVM a choisi de relever M. Bouffard de ses fonctions en attendant les conclusions de l'enquête. Le gestionnaire n'a maintenant plus d'employés sous ses ordres.

    Nous n'avons pu joindre François Bouffard mercredi soir, ni les responsables de l'Unité permanente anticorruption (UPAC), de qui relève l'escouade Marteau.

    L'UPAC a été créée par le gouvernement Charest à la mi-février 2011 pour lutter contre la corruption dans l'industrie de la construction. L'organisme est doté d'un budget annuel de 30 millions et aura un effectif de 189 personnes.

    En plus des membres de l'escouade Marteau, l'UPAC regroupe des membres du ministère du Revenu, du ministère des Affaires municipales, de la Commission de la construction et de la Régie du bâtiment.

    Se greffera à cette structure le Bureau de lutte contre la corruption et la malversation, qui réunira une trentaine de procureurs et d'assistants. Leur mandat consistera à autoriser et à intenter des poursuites criminelles et pénales en matière de corruption.

    Le 27 avril, l'Unité permanente anticorruption (UPAC) a orchestré son premier coup de filet, en menant une quinzaine de perquisitions dans la région de Saint-Jean-sur-Richelieu.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    2
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    1
  5. Réponses:
    2
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    1
  8. Réponses:
    16