Chargement...

19-03-2017: Le 19 mars, une Marche pour la Justice et la Dignité (Paris, Île-de-France, FR)

Discussion dans 'Agenda militant - manifestations et évènements' créé par Zéphyr, 13 Mars 2017.

Le 19 mars, une Marche pour la Justice et la Dignité

Nation
Nation, 75011 Paris, France

Dimanche, 19 Mars 2017 - 02:00 PM
(fin le Lundi, 20 Mars 2017 - 12:00 AM)

Fuseau horaire: Europe/London


Cet événement est terminé...
  1. Zéphyr
    Offline

    Zéphyrmentalement instable Comité auto-gestion Membre actif

    1 083
    24
    238
    Avr 2008
    Sweden
    Appel à une manifestation nationale contre les crimes policiers et le racisme institutionnel le 19 mars 2017 à l’appel des familles de victimes de crimes policiers.

    La Manifestation partira de Nation à 14h en direction de République en passant par Bastille

    [​IMG]

    Un par mois. C’est, en moyenne, le nombre de pères, de frères, de fils que nous perdons à cause de la brutalité des forces de l’ordre. Une brutalité qui prend plusieurs formes : des techniques de pliage qui conduisent à l’asphyxie des victimes aux coups de poings, de balles ou de Taser qui, dans les pires des cas, s’avèrent mortels.

    Le tract

    Régulièrement depuis plus de 40 ans, les nôtres sont ainsi tués par l’État Français, aux mains de ceux que l’on appelle ironiquement les "gardiens de la paix". Régulièrement depuis plus de 40 ans, c’est l’impunité la plus abjecte et les campagnes de criminalisation qui répondent aux mobilisations de celles et ceux qui réclament vérité et justice pour leurs morts. L’acharnement policier, judiciaire et politique contre la famille Traoré, à qui nous exprimons toute notre solidarité, en est la preuve. À chaque fois, c’est la même histoire.

    La répression qui nous vise, nous familles de victimes, s’est accentuée sous le régime de l’état d’urgence. Tous les abus sont devenus possibles, avec leurs lots de conséquences tragiques. Ce n’est plus la police qui s’adapte à la loi, c’est la loi qui s’adapte à la police… Et nous sommes loin d’être les seuls à avoir été visés par le renforcement des dispositifs sécuritaires et des violences d’État. En 2015, le gouvernement a déclaré une véritable guerre intérieure : il a traqué les migrants et ceux qui les défendent, poursuivi la traditionnelle répression des « Noirs », des « Arabes », des « Rroms » et plus généralement des quartiers populaires, ciblé les « Musulmans » notamment via des perquisitions, des assignations à résidence et des fermetures de mosquées totalement arbitraires… À cela s’ajoute la guerre sociale qu’ont menée Valls et consors, notamment dans le cadre de la mobilisation contre la loi travail. Face aux résistances des quartiers populaires et du mouvement social, on a vu les violences se déchaîner en touchant des catégories jusqu’ici protégées.

    Les attentats terribles que nous avons connus en 2015 et en 2016 sont venus renforcer l’arsenal sécuritaire alors qu’ils sont la conséquence directe de la politique guerrière que la France et ses alliés mènent à l’étranger. L’État Français, qui pèse toujours de tout son poids sur les peuples qu’il domine comme en Afrique, prolonge cette politique au Proche-Orient tout comme il entérine l’occupation de la Palestine. Sa "lutte contre le terrorisme" ressemble surtout à une agression permanente contre des peuples innocents. C’est, entre autres, ce qui nourrit la crise humanitaire des réfugiés, traités cyniquement comme une menace potentiellement "terroriste". C’est le serpent qui se mord la queue : le climat de guerre intérieure permet de justifier le contrôle toujours plus brutal de la population et délivre un permis de violence aux forces de l’ordre qui répriment toutes les gueules qui ne lui reviennent pas et tous ceux qui, des familles de victimes aux manifestants contre la loi travail en passant par les militants des quartiers populaires à la ZAD, osent s’organiser contre l’État, réclamer justice et affirmer leur Dignité.

    Nous sommes tous concernés !

    La campagne présidentielle ne va rien arranger. Au contraire. Presque chaque nouvelle déclaration est une insulte faite à nos combats, à nos préoccupations et à nos urgences.

    Parce que nous ne nous soumettrons pas à l’arbitraire du pouvoir,
    Parce que les mots "justice" et "dignité" ont encore un sens pour nous,
    Parce que nous pensons qu’il est primordial de nous organiser, ensemble, pour lutter contre la guerre faite aux pauvres, aux migrants, aux descendants de colonisés,
    Nous appelons tout-e-s celles et ceux qui se sentent concernés par ces sujets à nous rejoindre dans toutes les initiatives à venir (voir calendrier au bas de la page) et à participer très largement à la Marche pour la Justice et la Dignité qui aura lieu le dimanche 19 mars 2017 à Paris. Contre la hogra, contre l’humiliation, contre le racisme et les violences policières, contre les guerres lâches faites en notre nom à des peuples qui ne nous ont rien fait.

    Retrouvons espoir, force et unité pour faire bloc ensemble au nom de la Justice et de la Dignité.

    Premières familles signataires :
    Famille de Lahoucine Ait Omghar - Famille d’Amine Bentounsi - Famille de Hocine Bouras - Famille d’Abdoulaye Camara - Famille de Lamine Dieng - Famille de Wissam El Yamni - Famille d’Amadou Koumé - Famille de Mourad Touat - Famille d’Ali Ziri
    Avec le soutien de :[B][/B]
    [B][/B]
    Comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng - Comité Vérité et Justice pour Mamadou Marega - Comité Vérité et Justice pour Abou Bakari Tandia

    Signatures collectives

    Action-antifasciste Paris-Banlieue (AFA) - Alternative Libertaire (AL) - Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie (ACORT) - Association Black is really beautiful - Association contre le racisme (ACOR, Suisse) - Association citoyenneté active (Chauny) - Association Égalité Toulouse Mirail - Association pour l’Intégration et l’Invention Républicaines (AIIR) - Association Femmes plurielles - Association KÂLÎ - Association de lutte contre l’islamophobie et les racismes (ALCIR 20eme) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Assemblée des Blessés, des Familles et des Collectifs contre les violences policières - ASTI Annonay - Brigade Anti Négrophobie (BAN) - Bruxelles Panthères - Candidatura d’Unitat Popular (CUP - Països Catalans) - Cedetim/Ipam - Centre d’études postcoloniales de Lyon - CGT-Culture Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration - CISPM (Coalition Internationale des Sans-Papiers et Migrants) - Collectif décolonial lyonnais - Collectif enseignant pour l’abrogation de la loi de 2004 (CEAL) - Collectif James Baldwin - Collectif Parisien pour la Protection des Jeunes et Mineurs Isolés Étrangers (CPMJIE) - Collectif Ni Guerres ni état de guerre - Collectif 20ème solidaire avec les migrants - Comité contre les violences policières à Pantin - Comité ZAD de Rennes - Convergence Citoyenne Ivryenne (CCI) - Coopérative écologie sociale - CRI Rouge - CSP75 (Coordination 75 des Sans-Papiers) - D’ailleurs nous sommes d’ici" 67 (DNSI) - Désarmons-les ! - DIEL (Droits Ici Et Là-bas) - Emancipation Tendance intersyndicale - Fédération SUD-PTT - Fondation Frantz Fanon - Front antiraciste alsacien - FUIQP - FUIQP Saint Denis - FUIQP Saint Etienne) - Historical materialism (Toronto) - Groupe anarchiste Alhambra - Identité plurielle - IJAN (Argentina) - IJAN International - Islamic Human Right Commission (IHRC) - Les habitants des la ZAD de Notre Dame des Landes - LKP - London Campaign Against Police and State (Grande-Bretagne) - Marche des Femmes pour la Dignité (MAFED) - Mwasi - Organisation Communiste Libertaire (Paris) - New socialists (Toronto) - Ontario Coalition Against Poverty - MDDM (Mouvement pour la Dignité et les Droits des Maliens) - Nouveaux Cahiers du Socialisme (Montréal) - Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Organisation de femmes Egalité - Osons causer - Paris Against Trump - Paris Debout - Parti communiste des ouvriers de France (PCOF) - Plateforme de la voix des prisonniers - Parti des Indigènes de la République (PIR) - Pas sans nous (Bouches du Rhônes) - Pride de nuit - Réseau pour une gauche décoloniale - Revue Contretemps-Web - Le Seum collectif - Socialist Project (Toronto) - SolidaritéS (Suisse ) - Sortir du colonialisme - Sud CT Mairie de Saint Denis - Union Antiraciste et Populaire de Toulouse - (UAPU31) - Union des Démocrates Musulmans de France (UDMF) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - Urgence Notre Police Assassine (UNPA)

    Signatures individuelles :

    Hamé, du groupe La Rumeur (artiste) - Kery James (artiste) - Youssoupha (artiste) - Opal Tometi (co-fondatrice de Black Lives Matter et Executive Director of Black Alliance for Just Immigration-BAJI) - Eli Domota (LKP) - Medine (artiste) -

    Et par ordre alphabétique :

    Samy Amara (humoriste) - Sihame Assbague (militante antiraciste) - Djamel Attalah (marcheur de 83) - Ludivine Bantigny (historienne) - Elsa Bardeaux (maire adjointe de Villeneuve Saint Georges à la jeunesse et de la vie des quartiers) - Benaili Mounia (Conseillère Municipale PG Juvisy sur Orge) - Ben Amar Youssef (adjoint au maire Allones 72) - Mohamed Benkhelouf (maire adjoint à Aubervilliers) - Mohamed Ben Yakhlef, Insaf Chebaane, Omar Cheriguene (conseillers municipaux de Vileneuve Saint Georgges) - Judith Bernard (metteur en scène) - Olivier Besancenot (NPA) - Félix Boggio Éwanjé-Épée (revue Période) - Ahmed Boubeker (sociologue) - Rachid Bouchareb (réalisateur) - Alima Boumediene Thiery (avocate) - Houria Bouteldja (PIR) - Pierre Cours-Salies (Sociologue, professeur émérite Paris 8, Membre d’Ensemble !) - Gerty Dambury (écrivaine) - Christine Delphy (Féministe) - Rokhaya Diallo (auteure et réalisatrice) - Eva Doumbia (artiste) - Mireille Fanon Mendès-France (Fondation Frantz Fanon et experte ONU) - Patrick Farbiaz (Sortir du colonialisme) - François Gèze (Editeur) - Alain Gresh (journaliste) - Nacira Guénif-Souilamas (sociologue) - Hadj Chikh Haouaria (conseillère départementale 13) - Olivier Le Cour Grandmaison (universitaire) - Franco Lollia (BAN) - Frédéric Lordon (économiste) - Stella Magliani-Belkacem (La fabrique éditions) -Philippe Marlière (universitaire) - Madjid Messaouden (élu St Denis 93) - René Monzat (militant antiraciste) - Océane Rosemarie (comédienne) - Philippe Poutou (Porte-parole du NPA) - Saadane Sadgui (Co-fondateur des JALB et du MIB) - Catherine Samary (Militante altermondialiste) - Maximilien Sanchez (conseiller municipal délégué à la jeunesse de Gentilly) - Anzoumane Sissoko (porte-parole de la CISPM) - Omar Slaouti (membre du collectif Ali Ziri), Odile Tobner (auteure de "Du racisme français) - Enzo Traverso (universitaire) - Françoise Vergès (politologue) - Marie-Christine Vergiat (Députée européenne, Front de Gauche) - Catherine Wihtol de Wenden (universitaire) - Youkoff (Artiste) -

    Signatures internationales :

    Jabir Puar (Associate Professor, Women’s and Gender Studies, Rutgers University, USA), Jin Haritaworn (professor, University of Toronto), Rabab Abdulhadi (Director, Arab and Muslim Ethnicities and Diasporas (AMED) Initiative, Race and Resistance Studies, San Francisco State University, USA) , Inderpal Grewal (professor, Yale University, USA), France Winddance Twine (professor, Sociology, University of California, Santa Barbara, USA), Minoo Moallem (professor, Department of Gender and Women’s Studies, University of California, Berkeley, USA), Sirma Bilge (Associate Professor, Sociology Department, Université de Montréal), Lisa Duggan (Professor of Social & Cultural Analysis, NYU, USA), Nelson Maldonado-Torres (Associate Professor, Latino and Caribbean Studies, and Comparative Literature, Rutgers University, New Brunswick, NJ USA), Paola Bacchetta (professor, Berkeley), Hatem Bazian (director, Islamophobia Documentation Center, and lecturer, University of California, Berkeley, USA), Huma Dar (Co-founder, Muslim Identities and Cultures, and lecturer, Race & Resistance Studies, Department of Ethnic Studies, San Fransisco State University, USA), Malkia Cyril (Black Lives Matter, Bay Area, California, USA) Dina M Siddiqi, (professor, Anthropology, BRAC University, Bangladesh), Cheba Chhachhi, Artist, New Delhi, India, Kavita Krishnan, women’s rights activist, Delhi, India, Carla Trujillo, novelist, also Assistant Dean, UC Berkeley, USA, Donna Murch, Associate Professor, Rutgers University, New Brunswick, New Jersey, USA, Ramon Grosfoguel, professor, UC Berkeley - Stefan Kipfer (York University, Canada) - Greg Albo, Professeur, York University, Toronto - Minoo Moallem, Professor, Department of Gender and Women’s Studies, UC Berkeley- Pratibha Parmar, Filmmaker & Associate Professor, Film. California College of Arts - Chela Sandoval, Professor of Chicano and Chicano studies, university of California, Santa Barbara - Inderpal Grewal, Professor, Yale University - Ruthie Wilson Gilmore, Professor and Director, Center for Place, Culture, and Politics, CUNY

    Ils nous soutiennent :

    « Nous appelons à manifester le 19 mars pour la Justice et la Dignité parce que :

    [​IMG] La revendication légitime de Vérité et de Justice portée par ces familles victimes de violences policières doit être soutenue.

    [​IMG] La banalisation des discours, des actes racistes et leur caractère structurel sont inacceptables.

    [​IMG] Les droits démocratiques doivent être défendus face à l’Etat d’urgence et des mesures liberticides qui touchent particulièrement celles et ceux qui subissent le racisme.

    [​IMG] L’accueil des migrant-e-s dans des conditions dignes et la régularisation de tous les sans papiers doivent être opposés à l’Europe forteresse. »

    ATTAC - DAL - Ensemble ! - SNPES PJJ de la FSU - UNEF - Union Syndicale Solidaires -

    Si vous êtes une organisation et que vous souhaitez signer cet appel, merci d’envoyer un mail à marche19mars@gmail.com

    Vous pouvez aussi signer l’appel à titre individuel :
    https://www.change.org/p/france-fin...source=share_for_starters&utm_medium=copyLink

    Calendrier (dates confirmées à ce jour) :

    6 & 7 janvier 2017, à Clermont-Ferrand : Soirée-débat puis rassemblement pour Wissam El Yamni

    4 mars 2017, Paris 10e
    : marche pour Amadou Koumé, mort dans un commissariat en 2015

    6 au 10 mars 2017, Cour d’appel de Paris : procès en appel du policier qui a tué Amine Bentounsi d’une balle dans le dos en 2012.

    19 mars 2017
    , Paris : Marche pour la Justice et la Dignité

    17 juin 2017
    , Paris 20e : marche pour Lamine Dieng, mort dans un fourgon de police en 2007


    source: paris-luttes.info
     
  2. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 250
    1 617
    424
    Fev 2014
    France
  3. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Vu qu'il y a beaucoup de signatures on peut passer à côté de quelques unes: outre les habituels récupérateurs politiciens (NPA, Front de gauche...) le PIR. Je le souligne pour que les gens y aillent en connaissance de cause.
     
  4. Nyctale
    Offline

    NyctaleMembre du forum

    39
    4
    0
    Mar 2017
    Femme
    France
  5. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 250
    1 617
    424
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Bof entre mélenchonistes, NPA et front de gauche vu que je participe pas au cirque électoral j'ai pas envie de choisir...
    Vu la palanquée de signataires on peut en rater certains:
    Marie-Christine Vergiat (Députée européenne, Front de Gauche)
    Le PIR aussi peut passer inaperçu:
    Les Effroyables Imposteurs du 12 janvier - Le blog de luftmench

    [​IMG]

    A propos du Hamas (que le PIR soutien officiellement):
    La charte du Hamas n'est prétendument plus appliquée "à la lettre"... mais n'a pourtant pas été abrogée. Au vu des récentes lois imposées par le Hamas à Gaza ce n'est pas vraiment rassurant...
    Toujours dans la Charte du Hamas, à propos des Juifs:

    Les récentes lois imposées par le Hamas:

    Je tiens à préciser que je soutiens la cause palestinienne, mais pas le Hamas. Les ennemis de mes ennemis ne sont pas toujours des alliés... Et avec des alliés comme le Hamas les Palestinien(ne)s n'ont pas besoin d'ennemis.

    VOILA C'EST JUSTE POUR INFO UNE FOIS INFORMES LES GENS FONT CE QU'ILS VEULENT!
     
    Dernière édition: 18 Mars 2017
  7. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    8 654
    1 370
    4,615
    Nov 2012
    Même s'il y a comme à chaque fois à dire/critiquer/chier sur certains signataires, faut pas non plus chercher la petite bête quitte à oublier le but de la manif !
    Comme tu le dis Ninaa, "c'est juste pour info"... Mais peut-être as-tu aussi quelques infos sur les familles, question de démotiver les gens ?
    Premières familles signataires :
    Famille de Lahoucine Ait Omghar - Famille d’Amine Bentounsi - Famille de Hocine Bouras - Famille d’Abdoulaye Camara - Famille de Lamine Dieng - Famille de Wissam El Yamni - Famille d’Amadou Koumé - Famille de Mourad Touat - Famille d’Ali Ziri
    Avec le soutien de :
     
  8. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 250
    1 617
    424
    Fev 2014
    France
  9. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    J'ai rien à dire sur les familles. Je vais régulièrement à des manifs de soutien aux victimes de la police (comme Lamine Dieng). Je ne reprocherais certainement pas à ces familles d'être dupes de margoulins qui récupèrent un combat légitime.

    Mais tu peux peut-être comprendre que les gens aient des limites éthiques. A la dernière marche de la dignité l'an dernier des camarades ont rapporté des slogans et injures antisémites. Moi je peux comprendre que "ça démotive" un peu de jouer un racisme contre un autre.

    Quant à moi c'est servir la soupe aux politicards qui me démotive. Par chance je n'en vois jamais aux manifs de soutien pour Lamine Dieng (faut croire qu'ils pensent que c'est trop la loose, pas assez médiatisé...)

    Je sais que tu as horreur des polémiques, quant à moi je ne crois pas qu'on soit obligés de mentir pour ne pas "démotiver les gens". Au moins les gens qui décideront d'y aller ne seront pas pris par surprise.
     
    Dernière édition: 18 Mars 2017
  10. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    8 654
    1 370
    4,615
    Nov 2012
    Je comprends ton point de vue, mais je pense que les gens sont assez "grands" pour pouvoir lire qui est signataires sans qu'on en rajoute une couche !
    Il y a plein de manifs/actions que j'ai refusé d'y aller vu les signataires, mais pour certaines manifs/actions, je suis passé outre, tout en ayant lu et capté qui venait aussi ! Le motif primant !
    A chacunE de voir, une liste des signataires permet justement de savoir qui y sera !
    Pas besoin de pointer du doigt ! On est assez grand !

    Quant aux familles, par ma provo, je voulais juste remarquer qu'on ne sait pas si telle ou telle famille est de telle ou telle obséquience politique... Et qu'on s'en fout !
    La police aussi, quant il s'agit de tuer/mutiler/interpeller/mépriser...
    Bref, très bien de dire quelle récup' il y aura, mais bon dans ce cas-là on n'ira pas souvent dans la rue !
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 250
    1 617
    424
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    "Les gens" je ne sais pas, quant à moi devant une telle profusion de signatures je me sens un peu débordée! Qui a vraiment le temps de faire une recherche sur chaque signature quand il y en a tant? Je ne pars pas non plus de l'idée que tout le monde sait à quoi s'en tenir sur le PIR. A mon avis c'est aussi à ça que devrait servir un forum militant: à fournir des infos, des ressources, que tout le monde n'a pas forcément le temps de rechercher.

    Tu as raison concernant les familles faire une recherche sur leurs opinions serait totalement hors sujet! Je ne les comparerais en aucun cas à des partis, orgas, collectifs... dont l'objectif est clairement politique. Les victimes ne sont pas forcément des alliés politiques, mais ce sont bien des victimes: c'est bien en tant que victimes qu'on les soutient, il n'y a aucune ambiguité.

    J'avoue qu'à titre personnel j'ai de plus en plus de mal à aller en manif. La dernière fois c'était samedi dernier:
    11-03-2017: Manif FEMMES en GALERE, PROLETAIRES, SOLIDAIRES (Saint-Denis, Île-de-France, FR)
    J'y suis allée quoiqu'antireligieuse à la base, parce que j'ai ressenti comme prioritaire la lutte contre le racisme dont sont victimes en particulier les Arabes sous prétexte de lutte antireligieuse. J'ai étudié les signatures (peu nombreuses) et je n'ai rien vu qui m'ait semblé rédhibitoire: aucune de ces orgas n'est antisémite, encore moins sexiste et homophobe évidemment, ni même électoraliste.
    Donc rien à voir avec le PIR en tout cas. Pour moi c'était donc dans les limites de l'acceptable même si ce ne sont pas exactement mes idées.
     
  13. Nyctale
    Offline

    NyctaleMembre du forum

    39
    4
    0
    Mar 2017
    Femme
    France
    Je pense que les politiques, s'ils parlent de la manif, cracheront dessus plutôt qu'autre chose. Le NPA ils n'ont pas d'élu, donc c'est un peu sévère de dire qu'ils récupèrent (et je ne vote pas pour eux hein, mais ils me dérangent pas comme les opportunistes de Mélenchon me dérangent)

    C'est assez logique que dans un rassemblement large, il y ait des signataires qu'on n'aime pas. Mais il y a des gens sympas parmi les signataires comme les zadistes de Rennes.

    Ayant des origines séfarades, je suis la première à me sentir insultée par les crachats de Bouteldja sur les Juifs du Maghreb, mais je préfère mépriser plutôt que tomber dans l'exacerbation, et je pense qu'il ne faut pas fuir le terrain des luttes contre le racisme néocolonial sous prétexte qu'ils y sont, parce que ça conduit à laisser se produire une néfaste disjonction entre lutte contre l'antisémitisme et lutte contre l'islamophobie. Si je lis ou entends des slogans anti-juifs dans cette manif (ou ailleurs), j'en témoignerai, juste je ne vais pas m'interdire d'aller quelque part, parce que le PIR s'y ramène aussi.
     
  14. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 250
    1 617
    424
    Fev 2014
    France
  15. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Pour le coup je vais faire un procès d'intention: si le NPA "n'a pas d'élu" c'est pas faute d'avoir essayé!
    Le NPA choisit Philippe Poutou pour 2017 : « Nous, candidat… » (Rue 89)
    Etant anarchiste (donc anti autoritaire) je ressens les partis comme le NPA comme faisant partie des pires ennemis, ceux qui cherchent à faire croire qu'il existerait de "bons chefs" "bons élus" "bons porte-parole"...
    Ainsi que je l'ai exposé plus haut, il y a "ne pas aimer" et "ne pas aimer"! Les antisémites, dire que "je ne les aime pas" le mot est trop faible: je dirais plutôt que je les dégueule. Pour moi c'est au delà des limites de l'acceptable. Défiler avec des antisémites revient à exprimer publiquement qu'on ne trouve pas l'antisémitisme si grave.
    Je précise que perso "je ne m'interdis pas" d'aller dans une manif où il y a le PIR (ou des élus) c'est viscéral, je n'arrive pas à supporter de défiler avec des gens qui me dégoutent (désolée mais ça ne se commande pas...)
    Après je peux comprendre une attitude comme celle des Juifs et Juives révolutionnaires qui ont eu une attitude active (et non passive) dans cette manif l'année dernière: slogans, pancartes et banderoles exprimant du soutien aux victimes d'islamophobie, "contre tous les racismes", etc. Même si après coup certains d'entre eux se sont demandé si leur présence était une si bonne idée: vu les insultes antisémites venant du cortège, l'image de la manif pouvait corroborer les idées reçues sur les musulmans (qui seraient "forcément antisémites" alors que ça ne venait que d'une partie des participants)...
     
    Dernière édition: 18 Mars 2017
  16. Nyctale
    Offline

    NyctaleMembre du forum

    39
    4
    0
    Mar 2017
    Femme
    France
    Oui, jsuis pas plus renseignée que ça sur le NPA vu que jme sens pas concernée par les élections ; jme souviens le jour de la manif du 29 novembre 2015 à République où j'étais et qui a été très réprimée le NPA était là; d'abord j'avais été gênée par le fait qu'ils mettaient très en avant leurs couleurs, puis quand ça a bardé il y a eu un militant qui m'a redonné un peu le moral contre la police. Les gens sont parfois naïfs, ils reçoivent une éducation citoyenniste à l'école, enfin ils ont des excuses pour aller dans des partis, et j'y adhère pas, mais s'ils sont capables de courage contre la police, l'état d'urgence, la répression de l'Etat, je les dégueule pas.


    Pour ce qui est de l'antisémitisme c'est un problème épineux. J'ai tendance à penser à ma grand-mère pour m'éclairer avec tout ça, qui était journaliste à Tunis quand elle était jeune (dans les années 1950), et écrivait pour l'indépendance, tout en sachant qu'il y avait un courant islamiste et antisémite, et que les Juifs comme elle risquaient de tout perdre si la Tunisie devenait indépendante. Elle s'est mise tout son milieu familial à dos pour ses positions, et puis finalement après l'indépendance elle a quand même du fuir avec eux la Tunisie à cause de la répression contre les Juifs. Il me semble que c'était courageux de sa part d'avoir tenu bon sur une position rigoureusement anti-colonialiste, alors que pour son confort la colonisation était plus sûre.
    Aujourd'hui, ce n'est pas la même situation, mais il y a des points communs : contre tout ce racisme, ce vote FN, cette petite bourgeoisie haineuse à l'égard de la « classe dangereuse », il ne faut pas rester les bras croisés à rien faire, quand bien même on entendrait ici et là des slogans anti-juifs ou misogynes, auxquels les luttes antiracistes ne sont pas réductibles.
    Aurait-on dû ne pas manifester pendant la loi travail, parce qu'il y a eu par exemple la CGT, pour crier certains slogans beaufs, sexistes, et faire cuire des merguez ? Je ne crois pas, mais ça reste une position personnelle.
     
  17. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 250
    1 617
    424
    Fev 2014
    France
  18. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je parlais surtout du PIR (et j'insiste: les antisémites, je les dégueule...).
    Les militants du NPA faut les avoir connus sur le terrain des luttes pour comprendre qu'on ait du mal à les voir en peinture. Et c'est pas une question d'individus: je ne compte plus les récits similaires. Pour moi il ne s'agit pas de critiques abstraites, c'est rattaché à des pratiques, à des faits vécus, ça explique peut-être que j'aie vraiment du mal à relativiser.
    D'une manière générale, pour moi "les ennemis de mes ennemis ne sont pas forcément mes alliés" ce n'est pas qu'une formule abstraite.
    Sans-papiers : quand le "soutien" est trahison - Anarchistes Ivry
    Il y en aurait aussi beaucoup à dire sur la CGT, mais a priori ce n'est pas une organisation dont les positions officielles seraient racistes, sexistes ou homophobes. Encore une fois tout est une question de limites. Et aussi de vécu personnel: je comprendrais par exemple que les sans papiers dégagés violemment de la Bourse du Travail par des gros bras de la CGT aient encore plus de mal que moi à relativiser.
     
  19. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    1 079
    479
    207
    Août 2014
    Le choix n'est quand même pas restreint à défiler avec des ennemis ou ne rien faire.
    Quant aux manifs contre la loi travail, mon avis est que ce qui les a marquées ce n'est pas le nombre de personnes à défiler avec la CGT mais le nombre de personnes à la déborder.
     
  20. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 250
    1 617
    424
    Fev 2014
    France
  21. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    absolument d'accord. Même remarque pour la Nuit debout.
    Et puis c'est pas les manifs contre les violences policières qui manquent ces derniers temps, en effet on n'est pas obligés de défiler avec nos ennemis. Exemple:
    03-03-2017: Place des Fêtes contre la violence policière :... (Paris, Île-de-France, FR)
     
  22. Nyctale
    Offline

    NyctaleMembre du forum

    39
    4
    0
    Mar 2017
    Femme
    France
    Ennemis le mot est fort, s'il n'y avait que le PIR (et ce connard de Lordon qui vient d'écrire un crachat sur la Syrie) bien sûr que j'irai pas mais c'est plus large, et il y a toutes les familles de victimes qui se mobilisent, il faut leur montrer que nous sommes nombreux-ses à être en colère contre les crimes policiers. J'aurais préféré résistance et égalité que justice et dignité comme mot d'ordre mais bon. Et je dégueule aussi les antisémites hein, juste la lutte contre l'antisémitisme servant de prétexte très fallacieux au colonialisme, je refuse d'entrer dans cette logique du ressentiment par rapport au PIR, je préfère les mépriser.
     
  23. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 250
    1 617
    424
    Fev 2014
    France
  24. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    J'ai peur que le racisme (en général) ça ne se traite pas seulement par le mépris. Et dans ce cas envoyer le message qu'on trouve normal qu'un racisme puisse se "combattre" par un autre racisme ça ne va pas aider à arranger la confusion ambiante.
    Pour soutenir les familles il y a eu plein d'autres manifs (comme celle que j'ai mentionné plus haut, qui refuse les "drapeaux partisans" - et ce n'était pas la seule!). Le nombre de soutiens ça compte, mais la qualité ça compte encore plus à mon avis.
     
  25. Zéphyr
    Offline

    Zéphyrmentalement instable Comité auto-gestion Membre actif

    1 083
    24
    238
    Avr 2008
    Sweden
    Génial...
     
  26. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    1 079
    479
    207
    Août 2014
    si je parle d'ennemis, ce n'est pas pour désigner l'ensemble des participants à cette manif bien sûr. Montrer qu'on est contre les crimes policiers, bien sûr aussi. C'est ce que font par exemple des lycéens en ce moment. Sans pour autant servir la soupe à des partis, qui, s'ils étaient au pouvoir, auraient eux aussi une police…
     
    ninaa apprécie ceci.
  27. Zéphyr
    Offline

    Zéphyrmentalement instable Comité auto-gestion Membre actif

    1 083
    24
    238
    Avr 2008
    Sweden
    Les lycéens, pfff ils sont pas anarchistes pour la plupart.
    Les syndicats sont dans leur lutte (même si dès fois ils se font dégager), Ce mouvement est donc gangrénée de l'intérieurs, vous êtes des collabos à vous frotter à des luttes où ya des syndicats et des non anarchistes !
    Un peu de sérieux dans vos valeurs rrrévolutionnaires !
    (*ultime tentative d'adaptation)
     
  28. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 250
    1 617
    424
    Fev 2014
    France
  29. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    A titre personnel bien entendu mes sympathies vont aux mouvements autonomes. Cependant je comprends aussi qu'on aille à des manifs vérolées par des politicards et des antisémites avec l'idée de porter la contradiction (par exemple l'an dernier les Juifs et Juives révolutionnaires avaient des slogans très clairs, ils ont distribué des tracts sans ambiguité et très critiques envers certains participants, etc.). Dans ce cas après tout pourquoi pas?
    Un compte rendu de cette manif de l'an dernier sur leur site pour préciser leur position:
    Retours des Juives et Juifs révolutionnaires sur la Marche de la Dignité

    Cette année nulle part sur leur page FB il n'est fait mention de cette marche.
    Juives et juifs révolutionnaires | Facebook

    Pourtant ils expriment leur soutien aux victimes de violences policières:
    La polémique en interne au sujet de cette manif a-t-elle été vraiment trop forte? Mystère...
    A part ça j'ai noté parmi les signatures d'autres orgas juives (plus soc'dém', mais sans concession sur la question de la lutte contre tous les racismes).