Chargement...

0.05

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par AnarMike, 10 Décembre 2009.

  1. AnarMike
    Offline

    AnarMikeMembre du forum

    35
    0
    0
    Mar 2008
  2. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, individualiste
    Et voilà, c'est arrivé (ou presque je regardes jamais les nouvelles); la limite d'alcoolémie au volant au Québec de .08 passes à .05.

    Que ça soit bien clair, l'alcool au volant c'est dangereux autant pour soi que pour les autres. Personnellement je suis quelqu'un de responsable, c'est pour cette raison que j'ai mes limites et que je ne prends pas ma bagnole si je suis dépourvu de réflexes satisfaisants. De toute façon, n'en parlons pas je n'écrit pas ce topic pour faire une chasse aux sorcières. Je veux seulement savoir: je suis sur que beaucoup d'entre vous on déjà pris le volant après avoir bu 2 ou 3 bières. Eh bien dites-vous que maintenant c'est passible d'amandes de plus de 2000 dollars, de plus de un an à payer une "balloune" dans votre auto qui test votre haleine pour pouvoir la démarrer. Et puis cette machine il faut la payer une fortune en plus mon pote ça lui as couté pas loin de 2000$ de plus pour la faire installer et la louer. Et puis c'est qui qui fait l'argent?

    En tant que libertaires nous sommes au courant que les lois n'arrangent rien, ne règlent aucun problême et ne règleront pas l'égoisme qui pousse les gens à conduire complètement défoncés. Alors je vous demande pourquoi devrions nous payer encore plus pendant que les gens continuent à s'entre-tuer sur les routes et que le gouvernement se remplit les poches?? :ecouteurs:
     
  3. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  4. anarchiste, autonome
    Je profite du sujet pour souligner que j'ai jamais compris comment on pourrait faire un "système routier libertaire"

    Comment on ferait pour faire un système routier qui est libertaire tout en protégeant la vie des autres ?

    Présentement le système routier c'est toute une giga grosse bureaucratie : permis de conduite, points de démérites, etc.... Et en plus il y a des lois (limites de vitesses) et qui dit loi dit répression pour les faire appliquer (flics et contraventions de vitesse)

    Prenons par exemple juste les limites de vitesses... Comment faire un système libertaire avec ca, sans flics de la route ?

    Peut être qu'on devrait complètement abolir les limites de vitesse, comme dans certains pays.... Mais il reste quand même que les statistiques prouvent le taux de mortalité élevé a cause des excès de vitesse....

    Pour l'alcool au volant c'est la même chose... Ca semble nécessaire pour protéger la vie d'autrui, mais c'est impossible a faire appliquer sans lois et sans flics de la route.

    Désolé de détourner je sujet, mais ca fait partit des trucs que j'ai jamais compris comment gérer de facon libertaire.

    Je veux bien croire que l'éducation libertaire changerait beaucoup de chose et que les gens seraient plus conscient et qu'il y aurait une plus forte responsabilité collective, mais faut pas être évangéliste au point de croire que l'humain cessera d'être humain non plus.... Des saoulons qui prennent leur voiture completement saoul il y en aura toujours.....


    Au moins, les primitivistes eux n'ont pas à s'embêter avec ce genre de questions :ecouteurs:
     
    Dernière édition: 10 Décembre 2009
  5. Broutchoux
    Offline

    BroutchouxAnarcho-autiste

    49
    0
    0
    Nov 2009
    Ouah, AnarchOi, ça c'est la question qui fait mal. Je dois avouer ne jamais avoir trouvé de réponse "réelle" non plus.

    A petite échelle on peut aisément dire aux gens qu'il est plus prudent de rouler de telle et telle manière, et que pour ne pas mettre en danger la vie d'autrui il vaut mieux respecter des consignes (je trouve pas mieux comme mot, désolé) "évidentes" de sécurité. A plus grande échelle on a alors un souci, c'est vrai.

    Après on peut considérer effectivement l'abolition des limites de vitesse, qui irait de paire avec des comportements plus humains. Et qui dit société libertaire dit gratuité des transports en commun (à mon sens, hein) et accès élargi à tous pour les transports en commun, donc pas (plutôt moins) besoin de s'user à prendre la bagnole et polluer, donc moins de présence de bagnoles sur les routes, donc moins de risques d'accidents.
     
  6. Verdâtre
    Offline

    VerdâtreSubversif primitif Membre actif

    209
    1
    0
    Jan 2009
  7. anarchiste
    Exact ;-)

    Un monde technologiquement complexe requiert forcément une organisation adéquate. Un monde ou chacun peut facilement détruire la vie de plusieurs personnes en une fraction de seconde requiert forcément un appareil législatif et répressif adéquat.
     
  8. headskin
    Offline

    headskinGeek Membre actif

    332
    1
    5
    Juil 2009
    Switzerland
  9. libertaire
    Y'a pas qu'en voiture qu'on peut tuer en quelques secondes ;)
    Mais c'est clair que tout infrastructure doit être contrôlée, surveillée, et répressive.

    Éducation et responsabilités sont la clef, mais comme dit anarchoi faut pas rêver non plus.
     
  10. Libert@ire!
    Offline

    Libert@ire!Animal Liberation Front ! Membre actif

    321
    0
    2
    Fev 2008
  11. , anarcho-syndicaliste, plateformiste
    Une des meilleurs solutions est aussi les transports en commun à développer et améliorer la prévention. Je pense que dans une société libertaire la voiture serait presque inutile.

    Bref la répression est inutile.
     
  12. Mamelon
    Offline

    Mamelonrésistant Membre actif

    740
    0
    14
    Oct 2005
    Effectivement le transport collectif est une solution envisageable à ce problème.

    Fuck les voitures!
     
  13. Verdâtre
    Offline

    VerdâtreSubversif primitif Membre actif

    209
    1
    0
    Jan 2009
  14. anarchiste
    Je n'en doute pas, mais tu connais d'autres façons qui incluent "chacun" et "facilement" ?
    Je n'en connais qu'une: les armes à feu, mais là le problème est le même, comment la société libertaire future va-t-elle gérer les milliards d'armes à feu en circulation ?

    Mais pour revenir aux voitures, on peut se demander si leur existence, et l'existence de toute l'infrastructure qui va avec, est encore possible dans un monde non autoritaire et non capitaliste. Mon avis est que les gens et les marchandises vont nettement moins se déplacer.
     
  15. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 487
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Il suffi de garder le système actuel en enlevant la répression, après comme dans tout les aspect de la vie dans une société libertaire il faut compter sur la responsabilité et l'intelligence de chacun, par exemple pourquoi quelqu'un qui fait du fromage ne s' amuserai pas à cracher dans ce qu'il produit, rien ne l'en empêche, il ne risque aucune sanction, contrairement au monde actuel ou l'ont considère que c'est la sanction qui empêche ce gars, ou cette fille de faire n'importe quoi au travail, dans une société libertaire on considère qu'il ne le fera pas car il n'y a aucun intérêt à le faire, et que la répression contre ce genre de chose est inutile.

    Par exemple est-ce qu'a chaque fois ou vous vous arrêtez à un feux rouge vous le faite parce que vous avez peur qu'il y ai un flic posté à cet endroit ou plutôt parce que vous vous rendez compte que c'est totalement inconscient de ne pas s'arrêter ? Cet exemple peut s'appliquer à la plupart des aspect du code de la route, sauf pour les limitation de vitesses, la encore faudrait faire confiance à chacun, certaine personne sont capable de conduire au dessus des limitation de vitesse sans être des dangers, d'autres le sont en les respectant !


    Ou alors y' a aussi la solution technologique, des voitures bardées de capteurs et qui se conduisent toutes seules.


    J' imagine que t' habite dans une ville bien déservie par les transports en commun, ou alors que t'est un grand cycliste.
     
  16. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  17. anarchiste, autonome
    oui comme je disais dans la plupart des cas une responsabilité collective et une conscience sociale pourra éliminer la majorité des problèmes sans avoir besoin de répression

    Mais si on reprends l'exemple de l'alcool au volent, quelqu'un qui est saoul mort ne réfléchit pas, il en a rien a branler de la conscience sociale et de ce qu'il faudrait faire parce qu'il est saoul et ne peut plus réfléchir.

    Et des alcooliques il va toujours y en avoir, même en société libertaire...


    C'est vrai que plus il y a de technologie plus il y a de problèmes de gestion. J'avais soulevé le même problème avec internet. C'est con a dire, mais internet serait la plus grande menace d'une société libertaire parce qu'il y est tellement facile de reproduire le capitalisme a petite ou grande échelle...

    Et on a bien beau chercher dans les exemples du passé, mais ni les révolutionnaires espagnols, ni les zapatistes, ni les marins de kronsdadt, ni la makhnovtchina et ni la commune de paris ont été confronté à ces problèmes...

    Partout ou je vois de la technologie je vois des problèmes, d'un point de vue libertaire.... Prenons par exemple le transport aérien : comment gérer tout ca pour que chacun y ait un accès égalitaire, en prenant compte de ceux qui en ont besoin pour travailler et ceux qui veulent tout simplement voyager ? Et on a le même problème avec la gestion de la sécurité et des permis de piloter. Par contre là, tout le monde comprendrait que ce serait normal parce que ca met la vie d'autrui en jeu

    Bref, il y a beaucoup de nouveaux problèmes modernes, et il faudra innover parce qu'on a aucun précédent sur quoi se baser..
     
  18. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 487
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Pour le transport aérien y' aura déjà beaucoup moins de voyageurs, plus de capitalisme à l'échelle mondiale = moins de voyage pour le commerce. Une économie à l'échelle locale = Moins de transport de très longue distance

    Après c'est pas parce qu'on est dans une société libertaire qu'on doit dire oui à tout et à tout le monde, si un mec qui n'a jamais piloter se ramène à Orly (en admettant que ça existe toujours) disant qu'il en a marre de faire des charpentes et qu'aujourd'hui il veux faire la liaison paris - new york ... Mais ça me parait assez peu probable que ce cas de figure se présente.


    Faudrait vraiment gérer les trucs cas par cas. Que les personnes qui s'y connaissent dans leur domaine réfléchisse à comment ont peut gérer toutes ces choses complexes, qui n'existaient pas au temps des Kroptkine et autres Louise Michelle.


    Je comprend pas trop comment le capitalisme pourrait continuer d'exister via internet ?
     
  19. Verdâtre
    Offline

    VerdâtreSubversif primitif Membre actif

    209
    1
    0
    Jan 2009
  20. anarchiste
    J'aimerais que tu (ré)expliques, parce que je vois pas comment un outil d'échange, quel qu'il soit, pourrait imposer un système comme le capitalisme qui ne peut exister que par la force et la violence physique.

    J'ai l'impression que tu inverses les choses, c'est le capitalisme qui rend possible ou nécessaires certaines choses, pas le contraire.

    Pour reprendre ton exemple tu transport aérien, il faudrait regarder historiquement la façon dont il s'est implanté. Il a d'abord servi ses maitres, il a permis la suprématie militaire, le transport d'information et de courrier, de personnes "importantes", etc. Ce n'est que tout récemment qu'il est devenu un "transport de masse". C'est en plus un système hyper couteux qui fonctionne beaucoup à crédit: utilisation d'énergies fossiles, financement par la dette, revente d'avions à des pays pas trop regardants, exploitation du personnel, etc. Un pareil système ne peut fonctionner que dans un monde inégalitaire.

    Alors sans aller jusqu'au primitivisme, je crois que si on regarde la réalité en face, il faut bien admettre que tout ce qui est possible dans notre monde pourri n'est pas possible dans le monde égalitaire dont nous rêvons.

    Pour prendre l'image de l'empreinte écologique, il est évident que si nous pouvons actuellement utiliser entre 2 et 5 planètes (selon les pays) pour vivre en occident, c'est bien parce que nous abusons du reste du monde. Dans un monde égalitaire, nous aurions droit à une planète AU MAXIMUM. Je ne sais pas quand nous avions ce niveau-là, mais je pense plus que ça ressemblait au début du XXème siècle, ou peut-être même avant la révolution industrielle. Dans tous les cas, il n'y avait pas de voiture ni d'avions pour tous.
     
  21. AnarMike
    Offline

    AnarMikeMembre du forum

    35
    0
    0
    Mar 2008
  22. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, individualiste
    J'suis parfaitement d'accord et à mon avis toute ces lois empêches clairement les gens de se servir de leur responsabilité innée. Après toute ces années à suivre des codes routiers par exemple, on en vient à ne plus se poser de questions sur ce qui est prudent ou non. On suit les lois et on se tait. Un systême routier libertaire amènerait dans ce cas une plus grande responsabilité des conducteurs.

    Et puis Anarchoi j'aimerais bien avoir la preuve que les pays qui n'ont pas de limites de vitesse on un nombre plus élevé de morts par excès de vitesse. Tu vois, ça m'étonnes un peu. :ecouteurs: